Comment bien choisir sa tente de trekking ? Avis et conseils

de Sven
Publié le : Dernière mise à jour le

La tente de trekking est, pour beaucoup, un équipement indispensable pour tout randonneur ou campeur qui souhaite partir en excursion dans la verte, la belle nature.

Qu’il s’agisse d’une randonnée en montagne ou en bord de mer, d’un trek en forêt ou d’une expédition dans le désert, votre tente devra répondre à des critères spécifiques, dont la base de la base : résister aux intempéries et vous offrir un abri confortable et fonctionnel pour la nuit !

Mais comment choisir la tente de trekking qui vous conviendra le mieux ? Quels sont les différents types de tente et leurs avantages et inconvénients ? Quels sont les critères à prendre en compte pour faire le bon choix ?

Dans cet article, je vais vous donner un maximum de conseils et mon avis afin de vous aider à choisir celle qui conviendra le mieux à VOS besoins et à vos préférences.

Car, comme toujours, il n’y a pas UNE tente parfaite… mais une tente parfaite pour VOS besoins et VOS spécificités.

Je vais donc vous présenter les différents types de tente, les différentes formes et les différents montages, ainsi que les différents niveaux de protection. Je vais également vous donner des conseils pour bien choisir les caractéristiques de votre tente, telles que le poids, l’espace, la ventilation et le budget…

C’est parti !

Qu’est-ce qu’une tente de trekking ?

Une tente de trekking est généralement conçue pour être légère et compacte, afin de faciliter le transport lors d’une randonnée ou d’un trek.

Elle est également généralement résistante aux intempéries, grâce à des matériaux solides et imperméables, ainsi qu’à des caractéristiques telles que des revêtements hydrofuges et des coutures étanches.

La plupart des tentes de trekking sont également conçues pour être faciles à monter, grâce à des systèmes de mise en place simples et des éléments de fixation robustes.

En bref, une tente de trekking propose un savant mélange de protection, de fonctionnalité et de légèreté pour les activités outdoor… et oui, tout ceci a nécessairement un coût un peu supérieur à une tente Décathlon deux secondes.

Comment bien choisir sa tente de trekking ? Avis et conseils

De quoi est composé une tente de trekking ?

Sur les forums ou les sites spécialisés, on parle généralement de « toile de tente » pour parler de la tente de trekking…

Alors oui, mais non.

Une tente de trekking, c’est un peu plus qu’une unique toile :

  • La toile de tente extérieure : la fameuse, donc ! C’est la partie principale de la tente, qui constitue l’abri et la protection contre les intempéries. Elle est généralement fabriquée à partir de matériaux légers et solides : souvent en polyester ou nylon avec traitement hydrofuge et coutures soudées. Elle peut aussi être en RIPSTOP, pour la solidité (je conseille si vous êtes du genre à camper dans des coins improbables).
  • La toile de tente intérieure : on l’appelle aussi la toile de chambre. Elle est composée d’un sol en nylon (type bâche très résistante à l’abrasion et à l’eau) et d’une partie supérieure en tissu. Pour une tente à destination d’un usage avec des températures clémentes, je vous conseille une toile en tissu mesh (à filet), pour la gestion de l’humidité. Si c’est pour l’hiver, on favorisera un tissu plus isolant.
  • Les arceaux, mâts et piquets : ils sont là pour soutenir la toile de tente et la maintenir en place. Les arceaux peuvent être en aluminium, en carbone ou en fibres composites… tandis que les piquets sont généralement en aluminium ou en plastique. Objectif : légèreté !
  • Les sangles, haubans et attaches : sans grande surprise, ils sont là pour fixer la toile de tente aux mâts et aux piquets, afin de la maintenir en place. Les sangles peuvent être en nylon ou en polyester, tandis que les attaches peuvent être en métal ou en plastique.
  • Les zips (YKK), coutures, aérations et fermetures : hors potentiels trous dans les toiles, les coutures et ouvertures sont en TOP2 sur les les potentiels soucis d’imperméabilité. Donc, assurez-vous qu’ils soient de bonnes factures et imperméables. Pour les coutures, par exemple, favorisez les coutures avec traitement en silicone ou thermosoudées. Côté ventilation, c’est indispensable si vous ne souhaitez pas de condensation dans la tente.

En plus de ces éléments principaux, une tente de trekking peut également comporter d’autres éléments, tels que des poches pour ranger les affaires, des pare-vent pour protéger des rafales de vent, des rideaux pour séparer les espaces intérieurs (la chambre principale de l’abside… c’est comme ça qu’on appelle la zone d’entrée où on peut stocker notre équipement ou cuisiner à l’abri), et des tapis de sol pour améliorer encore l’isolation.

En bref, il y a en effet pas mal d’éléments à vérifier quand on veut acheter une bonne tente de trekking… et vu le tarif élevé de ce type d’équipement, je vous conseille de prendre le temps qu’il faut.

Quelle différence avec une tente « traditionnelle » ?

« Tu nous parles de tarif depuis tout à l’heure… du coup, autant acheter une tente de camping classique : c’est pas trop cher ! »

Je t’arrête tout de suite, papillon…

Comparer une tente de trekking avec une tente de camping traditionnelle, c’est comme vouloir aller au 24h du Mans avec une Clio 1.5L !

C’est à dire ?…

La tente de trekking bat à plates coutures (thermosoudées et étanches, donc) la tente de camping sur tous les points suivants :

  • La légèreté, la compacité et la facilité d’emport
  • La résistance aux intempéries et aux frottements mécaniques
  • La fonctionnalité et l’optimisation

Allez, on peut donner l’avantage du confort à la tente de camping tradi’, car elle sera généralement plus spacieuse.

En bref, la tente de camping est adaptée au camping et aux coffres de voiture… quand la tente de trekking est adaptée aux bivouacs et au sac à dos de rando !

Quels avantages comparativement à un classique tarp ?

« Et un tarp comme concurrent ? C’est plus léger et compact… c’est tout aussi résistant, sinon plus et on peut adapter son montage en fonction du terrain ! »

Je vais te dire un secret : je suis pro-tarp.

J’aime la polyvalence de cette une bâche améliorée et le fait qu’on puisse s’abriter partout et tout le temps pour quelques centaines de grammes (et quelques dizaines d’euros)… y compris en hamac (à ce propos, vous êtes plutôt tente ou hamac ?).

Mais force est d’admettre que, là encore, on ne parle pas de la même chose.

La tente de trekking propose de vrais avantages, comparativement au tarp :

  • Protection accrue
  • Confort supérieur
  • Meilleure intimité
  • Auto-suffisante
  • Compacité de l’installation
  • Sécurité de l’équipement, protégé à l’intérieur de la tente avec vous…
Comment bien choisir sa tente de trekking ? Avis et conseils

Comment choisir sa tente de trekking ?

On en a parlé précédemment : il n’existe pas UNE tente adaptée à tout le monde, mais bien une tente adaptée aux besoins personnels et précis de chacun.

Pour choisir votre tente, vous devez déterminer VOS besoins et pour vous y aider, voici 15 critères (qui offrent chacun des avantages et des inconvénients) sur lesquels vous devez vous pencher :

  1. Le type de tente : mono-paroi, double-parois…
  2. La forme de la toile : tunnel, dôme, igloo, géodésique, tipi…
  3. Le montage de tente (lié à la forme de la toile) : autoportante, non-autoportante…
  4. Le niveau de protection : 2 saisons, 3 saisons, 4 saisons…
  5. L’encombrement : dimensions stockées… mais aussi une fois en place !
  6. La solidité : tissus RIPSTOP ou non…
  7. La capacité : une ou deux personnes ?
  8. le confort : l’espace intérieur, abside ou non…
  9. La couleur : visible à 10km… ou fondue dans la nature ?
  10. Le temps et la facilité de montage
  11. Le poids
  12. Les équipements
  13. La ventilation
  14. La marque, et donc le lieu de fabrication et le SAV
  15. … et le budget, bien entendu !

Les différents types de tentes

Il existe deux grandes catégories de types de tentes :

  • Les tentes mono-paroi (ou mono couche)
  • Les tentes double-paroi (ou double couches)

Les deux diffèrent par leur construction et leur design.

Les tentes monocouches sont composées uniquement de la toile extérieure (donc, pas de chambre intérieure).

De fait, elles sont généralement plus légères et plus faciles à manipuler que les tentes double couches (et moins chères)… mais, revers de la médaille, on perd en qualité d’isolation et en gestion de l’humidité et de la condensation.

Les tentes double couches, quant à elles, sont composées de la toile extérieure ET de la toile intérieure.

Elles sont donc plus lourdes et plus difficiles à manipuler… mais le système double-paroi optimise la circulation de l’air.

Comment bien choisir sa tente de trekking ? Avis et conseils

Les différents types de montages

Ils sont de trois types :

  • Non-autoportante
  • Autoportante
  • Semi-autoportante

Pour dire les choses simplement, il s’agit de la capacité de la tente à « tenir debout » toute seule, sans avoir besoin d’être fixée au sol.

Le choix de l’un ou de l’autre aura un impact sur la facilité et le temps de montage, la stabilité et sur l’espace d’emplacement nécessaire au montage de la tente.

On a donc les tentes autoportantes qui sont des tentes qui se maintiennent debout toutes seules, sans hauban ou sardines… autrement dit, qui n’ont pas besoin d’être fixées au sol (mais c’est quand même mieux, surtout si il y a du vent !).

Elles sont idéales pour les treks en montagne où les conditions peuvent être difficiles, car elles offrent une excellente stabilité en cas de vents forts et de pluies.

Bonus : on peut facilement les déplacer ou les installer sur un sol dur (où il n’y a pas moyen de planter une sardine sans la plier !)

Ensuite, on a les tentes non autoportantes, qui sont généralement plus légères et plus compactes que les tentes autoportantes… mais qui ne tiennent pas debout !

Enfin si… mas à condition qu’elles soient fixées solidement au sol avec des piquets et des cordes… ce qui peut être plus difficile dans des terrains rocheux ou enneigés, ou limités en emplacement.

Enfin, les tentes semi-autoportantes qui, comme leur nom l’indique, tiennent debout « presque » toutes seules… mais clairement pas aussi solidement que les tentes autoportantes.

En général, il vous faudra tout de même quelques sardines… mais ça reste un bon compromis entre stabilité et légèreté.

Les différentes formes de tente

Dans la famille des tentes de trekking, on a le choix de la forme !

Évidemment, ça n’est pas (que) pour faire joli : chaque forme a ses propres avantages et inconvénients en termes de poids, de taille, de durabilité et de performances en conditions extérieures…

Vous avez donc le choix entre :

  • La tente tunnel : elle est généralement spacieuse (avec un abside) et confortable… mais prend de la place au sol et n’est pas auto-portante. Par contre, elle est facile à monter et résiste bien au vent.
  • La tentes igloo (ou dôme) : elle est auto-portante… donc pas de hauban et de sardine… donc, elle n’a pas besoin de beaucoup de place au sol. En bonus, elle a très bonne résistance aux éléments.
  • La tente géodésique : c’est une tente dôme premium ! Sa structure (ses arceaux) sont pensés pour pouvoir supporter des conditions extrêmes : vent, chute de neige, etc.
  • La tente tipi : en forme de pyramide, avec un mât central et des piquets. Elle est spacieuse, conviviale et confortable.

En bref, il est indispensable de bien choisir la forme de votre tente en fonction de vos besoins et de vos préférences, en prenant en compte le nombre de personnes, la durée du trek, les conditions météorologiques et les terrains rencontrés.

Quels sont les niveaux de protection, pour une tente de trekking ?

On parle ici de « saisonnalité », de la même manière que pour un sac de couchage ou un matelas autogonflant.

Autrement dit, il s’agit de la capacité d’une tente à résister aux conditions météorologiques (froid, pluie, vent…)

Il existe trois catégories, pour la tente de trekking :

  • Les tentes 2 saisons : Idéales pour les conditions météorologiques clémentes : été et printemps… et début d’Automne, selon les années.
  • Les tentes 3 saisons : Printemps, été et Automne (tout inclus) !
  • Les tentes 4 saisons : Tout pareil que la 3 saisons, à ceci près qu’on rajoute l’Hiver à ses « capacités ».

Plus une tente sera multi-saison et plus sa conception sera pensée pour résister à des pluies drues, des rafales de vents importantes ou des chutes de neige conséquentes.

Revers de la médaille (il y a toujours deux faces à une médaille !) : plus une tente est résistante… et plus elle sera lourde à porter et/ou chère à l’achat.

Autrement dit, prendre une tente 4 saisons en se disant que ça permettra de couvrir toutes les situations, si on ne fait jamais de bivouac en hiver, n’est pas toujours la bonne idée !

Comment bien choisir sa tente de trekking ? Avis et conseils

D’autres (bonnes) questions à se poser…

Face au très important choix de tentes de trekking, on est souvent un peu perdu.

Sauf si vous avez lu attentivement jusqu’ici ce guide : vous devriez normalement déjà y voir plus clair.

Mais il reste à présent encore quelques questions à vous poser (et des réponses à trouver) :

Vous bivouaquez seul ou à plusieurs ?

Si vous êtes seul (ou avec votre chien), la question ne pose pas trop : une tente une place sera le choix le plus optimal.

Par contre, si vous randonnez à plusieurs (amis, familles, etc.), vous avez alors deux choix :

  1. chacun sa tente
  2. une tente pour tout le monde

Une tente trois places, par exemple, sera généralement plus légère et compacte que trois tentes une place.

Par contre, il vous faudra vous mettre d’accord sur qui porte quoi !…

Où et quand allez-vous bivouaquer ?

Cela va directement déterminer le niveau de protection nécessaire.

Je parle de l’indice de saisonnalité, mais également du type de matières utilisées pour les toiles (extérieur et sol), ou encore du type de tente (mono ou double parois)

C’est d’autant plus important en fonction du type de bivouac / d’usage : trek, randonnée, bushcraft, survie, alpinisme (tente de camp, tente d’assaut, tente d’expédition, etc)…

Cela aura aussi un impact sur le type de montage (auto-portante ou non) et donc sur la forme de la tente.

Comment bien choisir sa tente de trekking ? Avis et conseils

Poids et encombrement

Êtes-vous plutôt MUL ou mulet ?

Et même, hors considération philosophique sur votre rapport à la marche et à l’emport, nous sommes tous limités par des « basses » considérations physiques… mais la limite n’est pas la même chez tout le monde !

Donc, ne vous sur-estimez pas et privilégiez un équipement en adéquation avec votre manière de bivouaquer ET avec votre condition physique.

Je pense au poids, mais aussi à la facilité de montage.

Côté encombrement, pensez à bien vérifier que ça rentre correctement dans le sac et que ça ne pendouille idéalement pas en dehors (cf. mon article sur « comment bien remplir son sac à dos« ).

Espace intérieur et extérieur

Pour illustrer le besoin de bien penser à la taille de votre tente, nous allons prendre un exemple concret…

Vous randonnez en pleine montagne, en hiver, et le vent se lève. Fortement. Vous ne pouvez plus marcher et vous devez vous abriter. Deux jours de suite.

Vous serez HEU-REUX d’avoir bien dimensionné votre tente à ce cas précis, donc espace intérieur (hauteur, largeur, volume…) et l’abside (place pour faire du feu ? poser le sac ?…)

Quelle couleur ?

On l’a déjà rapidement évoqué : soit vous optez pour des coloris flashy… soit naturels.

Chacun a ses avantages et inconvénients.

Une tente flashy se fera repérer de plus loin, ce qui n’est pas top si vous voulez être discret… mais très utile si les secours vous recherchent.

Également, la lumière va traverser votre toile de tente : autrement dit, si votre toile est rose… vous risquez de voir la vie en rose là dedans.

Plus sérieusement, c’est une vraie donnée à prendre en compte : une toile de tente plus sombre vous permettra d’avoir un intérieur plus sombre les nuits de pleines lunes… et à l’inverse, une toile de tente plus claire vous fera gagner en luminosité en fin de journée (donc économie de piles de lampe).

Quelle marque ?

Samaya Equipment, Nigor, Exped, Ferrino, MSR, Nemo, Nordisk, Snugpak…

Les (bonnes) marques de tentes de Trekking sont nombreuses et chacune a des arguments intéressants.

Le choix de l’une ou l’autre peut être faite en fonction de préférence personnelle, de design, de lieu de fabrication ou encore du revendeur.

D’ailleurs, à ce propos, je vous recommande toujours de privilégier un revendeur qui connaît réellement ses produits et qui les a déjà testé : lui seul sera en capacité de vous conseiller correctement, en fonction de vos besoins réels.

Une bonne adresse ? La sélection de tente trekking de chez Baroudeur Altitude !

Quel budget ?

Vous trouverez de bonnes tentes de trekking à partir de 200€… et cela peut monter jusqu’à plus de 1200€ !

« Une belle fourchette ! » me direz-vous…

En général, le prix varie en fonction du nombre de place, du type (mono ou double paroi), des matériaux utilisés (résistance, légèreté), de la marque, etc.

Alors, vous avez choisi ?

Je suis d’un naturel curieux : quels sont vos critères et quel choix de tente avez-vous fait ?… et pourquoi ?

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Pack 7 Jours - Seau de survie

21 repas lyophilisés (ingrédients 100% naturels) pour 7 jours de survie. Se conserve durant 8 ans. Je l'ai testé en condition réelle et je conseille sans hésiter !

Sac à dos Urban 22L - TT

Nouveauté chez Tasmanian Tiger : Un sac au look totalement urbain. Vous bénéficiez ainsi de la qualité et des avantages du sac militaire (modulaire, système MOLLE, etc.) et du low profile !

Kit de survie

Un vrai kit qualitatif avec des composants de grandes marques : Lifestraw, Convar-7, Opinel, Medisafe... Pensé POUR et PAR des survivalistes.

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée