Comment accrocher un hamac ? Avec ou sans arbres : mes conseils

de Sven
Publié le : Dernière mise à jour le

Si vous lisez les articles de NoPanic, alors vous êtes déjà probablement au courant : je suis un grand fan de hamac !

On peut l’utiliser en bivouac, en bushcraft, dans le jardin, sur le balcon et même directement dans la maison ou l’appartement.

Le hamac est parfait pour dormir ou chiller au coin du feu, lire ou tout simplement pour contempler la nature autour de soi.

A condition, évidemment, que votre hamac soit correctement accroché.

Et oui !

L’installation d’un hamac implique de suivre quelques règles basiques, pour bénéficier d’un confort optimal, et ce, que vous ayez ou non des arbres à disposition.

Voici donc mes conseils :

Comment bien installer son hamac ?

Suspendre son hamac ne se fait pas au hasard et nécessite de suivre quelques règles et diverses techniques.

L’objectif : que vous ne vous réveilliez pas avec un mal de dos du tonnerre, après avoir passé une nuit en position banane.

A quelle hauteur accrocher son hamac ?

Généralement, on conseille une hauteur de 80cm à 1m50.

Personnellement, j’aime bien régler la hauteur pour que, une fois assis dans mon hamac, je sois en position chaise ; donc les pieds au sol.

Donc, environ 50cm, une fois le hamac tendu. Hors tension, on est autour de 75-80cm… mais cela dépend de votre hamac et de votre poids.

Si vous êtes deux à vous accrocher aux mêmes arbres (ambiance lits superposés), il faudra évidement moduler la hauteur en fonction.

Gaffe également si vous êtes dans une zone avec des passages fréquents de sangliers et autres bestioles : je vous conseille alors d’accrocher votre hamac au plus haut.

Conseil important : n’accrochez pas à la même hauteur les deux côtés de votre hamac. Un point d’accroche plus haut pour les pieds vous évitera de glisser pendant la nuit, le haut de votre corps étant plus lourd que le bas.

Quelle est la distance idéale entre les deux points de fixation ?

On conseille une distance de 2,50m à 4,00m entre les deux points d’appui du hamac.

C’est la théorie.

En pratique, on fait souvent avec l’espacement qu’on trouve sur le terrain… et la longueur maxi’ de ses sangles.

Si vous connaissez quelques nœuds, la distance peut également être facilement rallongée.

Comment accrocher un hamac ? Avec ou sans arbres : mes conseils

Faut-il tendre, ou non, son hamac ?

Il y a ici deux écoles…

La première école est celle que j’appellerai « la Brésilienne ».

L’idée est de ne pas tendre le hamac, mais plutôt de l’installer en forme de « sourire ». Autrement dit, vous vous retrouvez avec 30 cm entre les points haut du hamac (au niveau des accroches) et le point bas (le centre du hamac).

Cette disposition vous permet de dormir en diagonale dans le hamac, et sollicite moins les coutures et « suspentes ».

Par contre, cela vous oblige à avoir un hamac plus grand (donc plus lourd) et cette position n’est pas forcément la plus adaptée pour les accessoires (tarp, moustiquaire, underblanket, etc.).

La seconde école, la mienne, est « tension maximum » !

En effet, plus un hamac est tendu et plus vous allez vous rapprocher de la position de sommeil d’un lit traditionnel.

Bien tendu, on peut dormir sur le dos, sur le côté et même sur le ventre.

Par contre, il est important dans cette configuration que le hamac soit réglé « brins équidistants » ; c’est à dire que le hamac soit bien centré entre ses deux points d’attache et donc que la longueur des sangles soit identique.

Sinon, vous allez rapidement vous retrouver « compressé ».

Conseil confort : vous pouvez mettre un vêtement (ou un coussin, gonflable par exemple) sous vos genoux pour éviter d’avoir les jambes tendues toute la nuit, ou sous votre tête en guise d’oreiller.

Comment accrocher un hamac ? Avec ou sans arbres : mes conseils

Quels nœuds faire pour accrocher son hamac ?

Pas besoin d’être marin pour réussir à faire les nœuds pour accrocher votre hamac !

Pour fixer celui-ci, il vous suffit de faire une boucle.

Pliez la corde en deux sections égales. Faites ensuite le tour du tronc ou du support en maintenant votre boucle fermée à la hauteur retenue. Faites glisser les extrémités de la corde dans votre boucle. Enfin, serrez fort !

Le poids du hamac, ainsi que le vôtre, devrait maintenir votre fixation.

Sinon, si le support est un peu lisse ou que vous souhaitez un « vrai » nœud, histoire d’être sûr de ne pas se retrouver au sol durant la nuit (c’est arrivé à un pote, je vous assure que ça l’a bien réveillé… et ça nous a bien fait marrer), je vous conseille :

  • Le nœud de plein poing
  • Le nœud de chaise
  • Le nœud de pendu
  • Le nœud de pêcheur

Comment installer un système d’accroche sans nœud ?

L’intérêt des systèmes sans corde permet de pouvoir installer et désinstaller rapidement votre hamac, mais aussi de l’ajuster (beaucoup) plus facilement.

Vous limitez également votre impact écologique puisque ces méthodes permettent généralement de moins abîmer les arbres.

Il existe pas mal de systèmes différents, avec ou sans mousquetons, avec cordes, avec sangles de fixation… chacune ayant leurs avantages et inconvénients.

Comment prévoir également l’installation du tarp, de la moustiquaire et/ou de l’underblanket ?

Quand on accroche un hamac, il faut également penser aux accessoires et équipements complémentaires :

Il faut donc anticiper l’endroit ou encore la hauteur… mais aussi penser aux caractéristiques de vos autres matériels (longueur du tarp, moyen d’accroche de l’underquilt, etc.).

Peut-on accrocher plusieurs hamacs à des mêmes arbres ?

Oui !

Il est possible d’accrocher plusieurs hamacs sur des arbres « communs ».

On en a parlé tout à l’heure, il est par exemple possible de positionner deux hamacs en superposés : Le premier devra être installé assez bas afin de pouvoir garantir un accès simplifié au second hamac, situé plus haut.

Attention toutefois, à l’étage inférieur, le couchage ne doit pas être trop bas pour que vous ne touchiez pas le sol une fois installé dedans.

Prévoyez également assez d’espace en hauteur entre les deux dispositifs afin que l’utilisateur du haut n’écrase pas celui du bas (et pensez à ce que le plus léger des deux soit en haut !).

Si vous êtes deux hamacs ou plus, il est aussi possible de les positionner en triangle.

Autrement dit, deux ou trois hamacs sur uniquement trois arbres.

Très pratique si vous n’avez qu’un seul tarp (et/ou que vous voulez voyager plus léger)… et tellement plus convivial !

Comment accrocher un hamac ? Avec ou sans arbres : mes conseils

Où accrocher un hamac en pleine nature ?

On va parler ici des zones de fixation des attaches du hamac.

Néanmoins, je souhaite rappeler l’importance d’également bien choisir le lieu de votre bivouac : pas trop exposé, pas trop près d’un chemin ou d’une route, pas sur une couche d’animal ou une piste, etc.

Préférez aussi les terrains plats, secs (moins de risques de tiques et de moustiques) et dégagés (pas de broussaille et cie, sinon vous risquez de le regretter au moment d’aller pisser un coup à 3h00 du mat’ dans une nuit noire…).

Ah !…

Et vérifiez également qu’il n’y ait pas de branche pourrie au dessus de votre tête, surtout si la nuit s’annonce ventée.

La solution évidente et la plus facile : sur deux arbres

Peu importe l’espèce de l’arbre… par contre, il est essentiel de sélectionner des arbres adultes au tronc vigoureux.

Ils doivent être en mesure de supporter un poids assez lourd sans se courber. C’est donc tout naturellement que vous devez exclure les jeunes arbres.

Plus corsé : accrocher un hamac avec un seul arbre

Si la distance entre deux arbres ne vous permet pas d’installer votre hamac, ou que vous n’avez qu’un seul arbre à disposition, sachez qu’il existe des solutions !

Vous pouvez utiliser un ou des bâtons de marche, ou des branches d’arbre !

Il vous suffit de les mettre à la verticale et de les tendre avec des cordes et des accrocher au sol… ou de fabriquer un trépied avec.

Ça se complique : accrocher un hamac sans arbre

Plus compliqué, mais pas impossible !

Ce dont vous avez besoin, ça n’est pas un arbre… c’est un point d’accroche.

Ça peut donc être un rocher, des éboulis, un poteau de GR, un poteau électrique, une voiture, du bois mort, du bois flotté…

Bref, il va falloir faire preuve d’inventivité.

Par exemple, si vous êtes dans une zone rocheuse, vous pouvez planter des bouts de bois dans des fissures pour y fixer votre sangle d’attache. Sans bout de bois, faites un gros nœud dans votre corde et coincez le dans une fissure.

On peut alors attacher la corde sur des becquets ; planter des bouts de bois dans des fissures pour y fixer la corde ; ou encore faire un nœud sur la corde, noeud que l’on coince dans un étranglement du rocher.

Vous pouvez également succomber à un support spécial pour hamac, mais c’est synonyme de poids supplémentaire à porter. Bof…

Je vous invite à aller sur le forum de Randonner Léger, dont les images ci-dessous sont tirées, pour avoir d’autres idées.

Où accrocher un hamac chez soi ?

Toute autre ambiance, on quitte les bois pour revenir dans le confort douillet de votre domicile.

Quoi de mieux alors qu’un bon hamac pour savourer un livre, faire une sieste ou tout simplement profiter de votre jardin ?

Il a l’énorme avantage de s’installer n’importe où, et je m’en vais vous le prouver de ce pas…

Comment accrocher un hamac dans son jardin ?

Installer un hamac dans votre jardin est facile et ne devrait pas vous poser de problème :

  • entre deux arbres : les règles dont j’ai pu vous parler précédemment s’appliquent de la même manière.
  • entre deux poteaux : plantez les solidement et prévoyez les assez haut. S’ils sont en bois, traitez les contre l’humidité. Vous pouvez également tendre le hamac entre un arbre et un abri de jardin, à condition que la structure de ce dernier soit assez solide.
  • avec une structure auto-portante : en bois ou en métal, elles sont simples à monter, déplacer et ranger pour l’hiver.

Comment accrocher un hamac sur son balcon ?

Pour accrocher votre hamac sur une terrasse ou un balcon, assurez-vous d’abord que les murs (ou rambardes) soient suffisamment solides.

Il est préférable qu’ils soient en béton, en pierres ou en briques.

Installez des crochets à l’aide de chevilles adaptées au matériau de votre mur.

Fixez par exemple l’un des côtés du hamac au mur de votre logement et l’autre à la rambarde de votre balcon, par un système de mousquetons / crochets ou de nœuds.

Comment accrocher un hamac au plafond ou sur une poutre ?

Si vous voulez installer un hamac sur un plafond ou une poutre, je vous conseille plutôt un hamac chaise.

Sinon, l’angle ne vous permettra probablement pas d’être confort…

Faites un trou au plafond ou dans la poutre avec la perceuse qui va bien. Enfoncez la cheville, la vis d’œil puis fixez le mousqueton. Installez la chaine ou la corde de fixation pour relier le hamac.

Et il n’y a plus qu’à vous envoyez en l’air !

Comment accrocher un hamac entre deux murs, dans sa maison ?

Pour avoir eu un hamac dans mon studio, je peux vous assurer que c’est absolument génial.

Probablement mes meilleures siestes…

Choisissez des murs évidemment opposés, idéalement porteurs (en parpaing creux, en béton plein, voire en brique rouge creuse) et utilisez des kits de fixations adaptés… voire, si nécessaire des scellements chimiques.

Comment accrocher un hamac ? Avec ou sans arbres : mes conseils

Des conseils ?

Tu as d’autres idées ou astuces à partager ? Des questions ?

Je suis à ta dispo dans les commentaires !

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Biscuits d'urgence - Convar

Cette ration d'urgence, sous format de biscuit de haute valeur énergétique, peut se conserver jusqu'à 20 ans ! Idéal pour votre BOB, EDV, EDC, etc.

Sursac Bivvi Bag

Juste parfait, ce sursac de couchage Snugpak est étanche, léger (270g avec sac de rangement) et respirant (tissu Paratex Dry).

Paracorde 550 Type III

Disponible en noire, mais également en plusieurs autres couleurs, cette paracorde de 4mm peut supporter jusqu'à 250 kilos !

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée