Lyophilisés (Kit randonnée 3 jours) : Mon avis et retour d’expérience

de Sven
Publié le : Dernière mise à jour le

Cet été, entre deux averses, j’ai enfin réussi à prendre le temps de faire une randonnée qui me tenait à cœur depuis longtemps.

Au programme, un départ à pied de mon domicile (le sac à dos… sur le dos !) pour rejoindre un point précis… 70 kilomètres plus loin.

Le fait de partir directement de chez moi (et non pas d’aller en voiture à un point précis à partir duquel je démarrais la rando) a pour moi un intérêt tout particulier… puisqu’il simule (un peu) l’idée d’une évacuation d’urgence avec Bug Out Bag.

Or, en tant que prepper (ou survivaliste), c’est nécessairement un scénario à côté duquel on ne peut pas passer.

Pour ceux qui ne voient pas de quoi je parle, il s’agit tout simplement d’une simulation d’évacuation en urgence de son domicile (du fait d’un incendie à grande échelle, d’une inondation, etc.) avec comme seul compagnon un « kit d’urgence » (comme le recommande très sérieusement le site officiel du Gouvernement).

Dans ce type de scénario, on est généralement pris en charge par les autorités… mais ça n’est pas toujours le cas (au moment où j’écris ces lignes, Hawaï fait face à des incendies de grande ampleurs avec une quasi absence des secours… donc une obligation d’autonomie des populations).

Donc, être préparé à toutes éventualités est simplement faire preuve de bon sens, lorsqu’on souhaite protéger ses proches et se protéger.

Bref ! C’est dans cette optique que j’ai réalisé cette randonnée de 70 bornes, sur 3 jours.

… sauf que qui dit sac d’évacuation, dit également nourriture lyophilisée quasi obligatoire.

On ne sait pas quand on en aura besoin (idéalement : jamais), mais il faut qu’il soit prêt à chaque instant.

Donc, avoir de la nourriture non périssable, légère (avec un sac plus léger, on va plus loin et en meilleur état), optimisée nutritivement et appétante (ça fait du bien au moral) : c’est un must, sinon une obligation.

Et c’est tout le sujet de cet article : tester le kit de nourriture lyophilisée pour 3 jours randonnée, proposé par Lyophilisé & Co.

  1. Le contenu du Pack 3 Jours
  2. La théorie, avant le départ
  3. La pratique, durant la randonnée
  4. Conclusion : Mon avis sur ce kit lyophilisé

Le contenu du Pack 3 Jours

Comme toujours, commençons par le commencement…

Quel est le contenu de ce fameux kit ?
(note : j’ai testé le pack végétarien)

QuantitéPoids net (g)Kcal
Petit déjeuners
Flocons avoine framboise1115463
Muesli aux fruits1135600
Repas
Aligot aveyronnais1125580
Pâtes fromages champignon1144600
Légumes sautés aux nouilles1109451
Riz jalfrezi et amandes1108500
Chili végétalien1132567
Wok de nouilles légumes1100503
Desserts
Pudding chocolat165163
Riz au lait fraises190401
Crème à la pomme187424
Boissons
Boisson protéinée baies rouges160287
Boisson antioxydante miel citron135127
Boisson antioxydante citron142148
Barres
Barre énergétique macadamia choc168279
Barre salée amandes graines140223
Barre pomme raisin140143
Divers
Gommes énergétiques13097
Pulpe de fruits abricot165143
TOTAL1715906699

Nous avons donc 2 p’tit déj’, 6 repas (déjeuners et diners), 3 desserts, 3 barres, 3 boissons et deux p’tits boosts (les gommes et la pulpe de fruits).

Pour trois jours, on est bons !

En terme d’énergie, c’est comment ?

Côté Kilo Calories, on a un total de 6699 kcal, soit 2 233 kcal / jour auquel on doit rajouter un petit déjeuner.

Donc, on serait plutôt sur du 2433 kcal / jour, en réel.

C’est adapté pour les besoins moyens recommandés pour une femme, en situation d’efforts physiques intenses… mais c’est un poil léger pour un homme, où on dépassera généralement les 3000 kcal.

Pour ma part, et on le verra ensuite, je n’ai pas de gros besoins journaliers (même en effort) et je n’ai jamais ressenti la faim.

Mais si jamais ça n’est pas votre cas, alors il est préférable de compléter avec quelques barres de céréales (pour 40 grammes, on ajoute rapidement 140-220 kcal) ou des fruits secs (pour 50 grammes, on est autour des 180 kcal).

C’est d’autant plus facile de le faire qu’on peut voir que côté poids, on voyage très léger avec ce kit : 1590 grammes en poids net, et donc autour de 1800 grammes en poids brut !

Il n’y a pas que les kcal dans la vie…

… il y a surtout la répartition de ces derniers !

Pour rappel :

  • 1 g de glucides fournit 4 kcal
  • 1 g de protides fournit 4 kcal
  • 1 g de lipides fournit 9 kcal
  • 1g d’alcool : 7 kcal

Autrement dit, une bouteille de vin rouge à 12% d’alcool par litre contient 588 kcal.

Si vous visez 3000 kcal par jour, il vous suffit donc de torpiller 5 bouteilles… et on est bons !… ou pas (du tout, du tout, du tout).

Donc, les kcal, c’est bien.

Une bonne répartition de ces derniers, c’est mieux.

Dans ce pack, on a 305g de lipides, 840g de glucides, 189g de protéines, de la vitamine (A, C, B1, B2, B3, B6, B12, touché-coulé, D2, E, etc.), des électrolytes, du magnésium…

Bref, tout ce qu’il faut pour avoir la pêche au moment de l’effort et pour réparer les muscles après ce même effort.

Lyophilisés (Kit randonnée 3 jours) : Mon avis et retour d'expérience

La théorie, avant le départ

Le programme de la randonnée était simple :

  • Départ le vendredi matin (petit déj’ du jour déjà ingéré) + bivouac
  • On continue de marcher le samedi + bivouac
  • La même dimanche + bivouac
  • Arrivée le lundi matin.

J’ai donc décidé de la jouer de manière évidente, en terme de répartition :

  • Vendredi : 2 sachet repas + 1 sachet dessert + 1 barre céréale + 1 boisson énergétique
  • Samedi : 1 sachet petit déjeuner + 2 sachet repas + 1 sachet dessert + 1 barre céréale + 1 boisson énergétique
  • Dimanche : 1 sachet petit déjeuner + 2 sachet repas + 1 barre céréale + 1 boisson énergétique
  • Lundi : 1 sachet dessert + pulpe de fruit

Comme vous pouvez le voir, j’ai étalé le pack 3 jours sur 3 jours et un p’tit déj’ supplémentaire.

Et pour l’eau ?…

Et bah oui… qui dit lyophilisé, dit « eau » !

Pour ce pack complet, il faut ajouter 4 litres d’eau aux différents sachets.

Très majoritairement de l’eau chaude, mais quelques repas peuvent être consommés avec de l’eau froide.

Là, deux options : soit vous embarquez avec vous 4 litres d’eau (et l’intérêt même du lyophilisé perd instantanément de sa superbe, côté gain de poids), soit vous prévoyez de vous recharger au fil des rencontres (sources d’eau potables, habitants sympathiques…), soit vous prévoyez un système de filtration / purification.

Pour ma part, j’ai choisi l’option 2 et 3 et ai donc pris une bouteille d’eau 1.5 litre vide à remplir en fin de journée (peu de temps avant le bivouac, ce qui limite la durée d’emport et donc de sur-poids) et une gourde filtrante, que je remplissais au besoins à chaque cours d’eau que je croisais.

Lyophilisés (Kit randonnée 3 jours) : Mon avis et retour d'expérience

Et pour chauffer cette eau ?…

Pour trois jours, toujours dans une recherche de simplicité, mais également d’optimisation en terme de poids (il faut savoir que je suis « ascendant Marche Ultra Légère« ), j’ai opté pour un réchaud Esbit et ses recharges en tablettes Solid Fuel.

Lyophilisés (Kit randonnée 3 jours) : Mon avis et retour d'expérience

La pratique, durant la randonnée

La théorie et les tableaux nutritifs, c’est bien…

… la pratique, c’est mieux !

Donc, une fois le sac fait (car la nourriture, c’est une chose… mais une rando-bivouac digne de ce nom nécessite quelques autres petites affaires), me voilà parti !

Première remarque à faire : grâce au lyophilisés, et donc au fait d’avoir moins de 2 kilos de nourriture pour trois jours, mon sac ne pesait que 9 kilos.

Premier Jour !

Côté randonnée, ce seront environ 25 kilomètres sous une météo mitigée (un brin de soleil… et pas mal de « poussière de pluie »), et des chemins creux très sympathiques !

Côté alimentation (car c’est surtout ça qui nous intéresse ici) :

  • c’est très réconfortant de manger chaud (en particulier sous la pluie)
  • c’est rapide (environ 5 minutes pour chauffer l’eau, 5-8 minutes d’attente pour laisser le plat lyophilisé « gonfler », et 5-10 minutes pour le manger)
  • c’est appétant et c’est bon (à l’odeur et au goût)
  • c’est pratique (le fait de manger directement dans la poche lyophilisée ne salit pas la popote, qui ne sert qu’à chauffer l’eau)
  • ça génère du déchet (au même titre que tout autre plat qui ne serait pas fait-maison), mais avec le ziplock du sachet, on peut le refermer et proprement le mettre dans la poche et le déposer lors de la prochaine poubelle qu’on croise (ou le caler dans le sac jusqu’à la fin de la rando)
  • ça cale (aucune sensation de faim)

Pour le premier jour, j’ai mangé les légumes sautées aux nouilles le midi, la barre chocolat et macadamia au « goûter » (accompagné, je le confesse, de quelques mûres sauvages) et pour soir, le chili végétalien avec la crème de pomme en dessert.

J’ai également bu la boisson énergétique citron-miel… mais pas autant que je l’aurai souhaité !

En effet, je ne pouvais pas mélanger la poudre dans ma gourde filtrante (car l’eau qui était dedans avait été récupérée dans des cours d’eau) et il n’est pas évident (pour être exact : c’est long) de transvaser l’eau filtrée dans la bouteille plastique, pour y faire le mélange.

Après réflexion, j’aurai dû privilégier pour cette sortie la paille filtrante Sawyer avec sa poche « squeezable » et ainsi filtrer instantanément l’eau des rivières en eau potable, conservée dans ma bouteille plastique.

Bref :

  • Mention spéciale pour le chili végétalien : excellente odeur, très (très) bon, épicé juste comme il faut, bonne ration dans « l’assiette ».
  • Mention d’honneur à la barre macadamia et chocolat blanc qui, à 279kcal, est un sacré boost au moment de la fatigue de 16-17h !

Deuxième jour

A nouveau, côté rando’, un parcours de 25 km dans des chemins creux (magnifiques) et des petites routes de campagne (moins magnifiques).

A noter le bivouac mémorable dans les sapins (comme une envie non-stop de chanter « mooooon beauuuu saappiiinn… »).

Côté menu, je m’étais « préparé » des flocons d’avoine et framboise au petit déjeuner, suivi au déjeuner de « Pasta al Funghi » (pâtes et champignons, donc) et d’un aligot aveyronnais + crème au chocolat en diner.

Je ne me suis pas foutu de moi même, on est d’accord ?!…

En complément pour m’aider dans l’effort de la journée, j’avais une barre pomme raisin et une boisson énergétique citron (toujours pas autant consommé que prévu / souhaité) et une gomme (en fait, la gomme est divisée en trois… donc une par jour).

En toute transparence, j’ai eu un coup de mou vers 17h-18h, en fin de randonnée… mais je pense que la boisson énergétique aurait pu éviter cela (de même que la pulpe de fruit, que j’aurai pu consommer si j’avais bien fait le parcours sur trois jours).

  • Les pâtes au champignons, l’aligot et la crème au chocolat étaient toutes les trois absolument ex-ce-llen-tes !
  • Les flocons d’avoine passent très bien, et j’ai retrouvé clairement les saveurs de mon test de lyophilisés sur une semaine complète : on n’est pas sur un coup de cœur, mais ça le fait très bien.
  • La boisson énergétique est pas fascinante à boire (de l’eau citronnée et légèrement salée) mais a une vraie fonction nutritionnelle et métabolique à ne surtout pas négliger.
  • La gomme est très sucrée, avec un goût de cola. C’est pas un bonbon, mais c’est pas non plus ce qu’on lui demande : c’est un boost glycémique, basta.

Troisième jour

Après quelques premiers kilomètres sympathiques, une grande partie de la marche de cette troisième journée a eu lieu sur du bitume… pas franchement génial.

Heureusement, c’était le tronçon le plus court des 3 jours : environ 18km.

Mais rappelez-vous : mon objectif était de relier un point A à un point B le plus rapidement et efficacement possible… or, là, pas d’autres options.

Côté alimentation, j’ai là aussi eu une déconvenue…

Je vous raconte ça dans un instant.

D’abord, voici le menu du jour : d’abord des mueslis aux fruits, suivis à midi de riz jalfrezi et amandes, d’une barre salée aux graines pour le goûter et d’un wok nouilles et légumes pour le diner.

Jusque là, on était pas mal !…

Sauf qu’à midi, la catastrophe (que dis-je, pire encore, le cataclysme) se produisit !…

Il faut savoir que pour TOUS les repas lyophilisés proposés dans le pack, la méthode est la même :

  1. On fait chauffer de l’eau (la quantité varie selon chaque plat : le mieux est donc de vérifier avant pour chauffer la quantité adéquate),
  2. On ouvre le plat lyophilisé,
  3. Parfois, on enlève le sachet « absorbant d’oxygène » (si il y en a un, ça dépend des marques),
  4. On verse l’eau,
  5. On referme le sachet (qui est intelligemment équipé d’un zip, type zip-lock)
  6. On attend entre 5 et 8 minutes (selon le plat),
  7. On ouvre et on mange.

TOUS ?…

Non… UN repas a voulu se différencier : le riz jalfrezi et amandes.

Pour celles et ceux qui se demandent ce que c’est, voici les ingrédients : Riz, amandes, lait de coco en poudre, flocons de coco, oignons, poivrons, mélanges d´épices jalfrezi, tomate, paprika, ail, gingembre, sel, citron

Contrairement à tous les autres, celui-ci n’est pas « autonome » et n’a pas de sachet.

Il faut donc utiliser votre popote pour le cuire (et accessoirement la salir… alors que vous avez pris l’habitude confortable de ne jamais avoir à le faire !).

Sauf que, pour tous les autres sachets, si vous renversez malencontreusement votre popote : vous ne perdez que de l’eau à moitié chaude !…

Mais si, par le plus grand des hasards, vous renversez ce plat là : vous perdez votre déjeuner !

Évidemment, il faudrait vraiment ne pas être doué pour renverser la popote spécifiquement avec ce plat là et pas les autres…

Hein…

Ça serait dommage…

On risquerait d’avoir faim après…

Est-ce que j’ai tout de même goûté un plat à moitié tiède, à moitié réhydraté, étalé sur l’herbe ?…

C’est possible.

Et je puis vous dire que ça devait même être très (très) bon, correctement réhydraté et correctement contenu dans une popote.

En attendant, j’ai sorti la ration de survie Convar-7 qui trainait au fond du sac, histoire de caler la dent du midi.

Mis de côté ce terrible coup du sort (n’ayons pas peur des mots), on a trouvé un coin sympa pour le bivouac du soir où j’ai pu exercer mes « talents » à tailler des cuillères (qui est, soit dit en passant tout ce dont vous avez besoin en terme de couvert pour ce pack lyophilisé : je ne me suis jamais servi d’une fourchette ou d’un couteau, ce qui vous allège potentiellement d’autant)…

Oh, et sinon :

  • La barre salée est très bonne (quoi qu’un peu salée… mais je suppose que c’est pour faciliter l’assimilation et la conservation de l’eau) mais surprenante, car on est clairement habitué à du sucré sous ce format là.
  • Le wok fait parfaitement le taf’, mais n’est pas à la hauteur du souvenir impérissable du chili et de l’aligot…

Quatrième jour

Un peu pompeux comme titre, sachant qu’il s’agira simplement d’un p’tit déj’ sous la pluie, du ramassage du bivouac et de deux derniers petits kilomètres pour arriver à notre destination, le jour et l’heure souhaitée.

Comme je l’ai précédemment précisé j’avais conservé un dessert et la pulpe de fruits comme petit déjeuner du jour ; que j’aurai normalement dû consommer durant les trois jours précédents.

  • La pulpe est, comme on l’attend, très sucré. Là encore, c’est un boost glycémique, parfait pour le coup de mou de 16-17h.
  • Le dessert, un riz au lait à la fraise, est assez proche du flocon d’avoine ou de la crème à la pomme, en terme de texture. Très bien !

Conclusion : Mon avis sur ce kit lyophilisé

Tout d’abord, en terme subjectifs :

  • Je n’ai pas eu faim (hors fringale de fin de 2ème journée, qui aurait pu/du être réglé avec la pulpe de fruits, par exemple),
  • Les repas étaient soit bons (nouilles, wok, muesli…), soit franchement excellents (aligot, chili, pâtes aux champignons…),
  • Les repas étaient variés (et si on rajoute des lyophilisés qui ne sont pas végétariens, on peut imaginer encore plus de choix),
  • Mes craintes sur le temps de préparation (surtout pour le matin et le midi, où je mange généralement froid) étaient finalement infondées (à partir du moment où on s’arrête 30 mins pour manger : ça passe large),
  • J’ai apprécié le fait de ne pas avoir à faire de vaisselle… mais du coup, ça génère des déchets (point négatif à mon goût, ayant une grande sensibilité à cela),
  • J’ai enfin (pour la première fois de ma vie) emmener la bonne quantité de nourriture en randonnée (#lapeurdemanquer : je ramène toujours de la bouffe en trop),
  • Le riz jalfrezi et amandes fait un peu « tâche » dans ce pack du fait qu’il nécessite un autre « mécanisme de préparation » (mais c’est peut-être parce que je l’ai encore mauvaise que je dis ça).

Ensuite, en terme objectifs :

  • Le pack est vraiment léger : 6700 kcal pour 1800 grammes, ça donne du 372kcal au 100 grammes. Cf. les photos ci-dessous pour comparaison.
  • Le pack est compact : au niveau des plats, ils sont tous très « fins », à part le chili… d’où le fait que je l’ai choisi dès le premier soir.
  • Le pack est, selon certaines personnes, pas donné : 109.95€ (15/08/23), soit 36.65€ par jour… ou si on raisonne de manière plus concrète : 16.41€ pour 1000 kcal. C’est évidemment plus cher que du fait maison (mais ça, c’est le cas de tous les plats préparés, quels qu’il soient), mais on paie évidemment la durée de vie (2027 et plus), la compacité, la légèreté, la praticité, l’instantanéité, la variété, l’aspect nutritif, etc.

Au final ?

C’est un excellent pack, et si la question est de savoir si je le recommande dans le cadre d’un bug out bag (sac d’évacuation) : ma réponse est OUI !

Et dans le cas d’une randonnée ? Si je pars pour un bivouac d’une durée supérieure à 2-3 jours, je pense que c’est une excellente solution pour bien manger… et surtout randonner léger.

Plus ça va, et plus je me rends compte que je profite mieux (physiquement et donc physiologiquement) de mes escapades où le sac à dos se fait le plus possible oublier.

Pour cela, le principe de filtrer et purifier son eau au fur et à mesure est une très bonne solution… et les aliments lyophilisés nécessairement également !

Et vous ?

Je suis curieux de connaître vos avis : vous avez déjà testé ?

Si oui, qu’en avez-vous pensé ?

A lire aussi

S’abonner
Notification pour

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Sac d'évacuation - 1 personne

Pensé pour les situations de crise qui nécessitent une évacuation rapide (ouragan, séisme, inondation...). Sac développé avec les conseils des équipes de Secouristes sans Frontières.

Ration Militaire - 3000 kcal

Ration de combat alimentaire, de l'armée, pensée pour 24h : petit déjeuner, déjeuner, dîner et compléments. Haute valeur énergétique.

Assortiment Lyophilisé

Sélection des 10 meilleurs repas lyophilisés et déshydratés : Real Turmat, Expedition Foods, LyoFood, Adventure Food, Trek'n Eat, Mx3, Travellunch, Voyage, Tent Meals et Firepot.

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée