Quelles sont les qualités d’un bon survivaliste / prepper ? Comment les développer ?

de Sven
Publié le : Dernière mise à jour le

Une question que l’on m’a récemment posée : « selon toi, qu’est-ce qui fait un bon survivaliste ? »

Autrement dit, quelles sont les qualités, physiques et psychologiques, de toute personne qui cherche à devenir le prepper ultime, le survivaliste alpha, le survivant de l’extrême ?!

Quoi ? J’en fais un peu beaucoup ?… Ok, Ok…

Toujours est-il qu’il est absolument certain qu’on peut dresser une liste de caractéristiques et de qualités que de nombreux passionnés de l’anticipation et de la survie ont en commun, et qu’il est intéressant de chérir et de développer.

Selon moi, en voici la liste:

  1. Adaptabilité
  2. Maîtrise de soi
  3. Débrouillardise
  4. Capacité d’apprentissage
  5. Discipline

1. L’adaptabilité : À l’environnement et aux situations.

L’art de s’adapter est l’essence même de la Survie, avec un « S » majuscule.

Darwin disait : « Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements. »

Plus vous êtes « flexible » psychologiquement, et donc capable de modifier vos plans en fonction de scénarios inattendus, plus vos chances d’adaptation rapide (et donc de survie) sont élevées.

C’est valable dans le cadre de la vie de tous les jours : décès d’un proche, divorce, accident, perte d’un emploi, incendie ou autre sinistre lié à une catastrophe naturelle, échec entrepreneurial, etc.

Et c’est valable dans le cadre de situations totalement exceptionnelles : prise d’otage, attentat, guerre civile, etc.

Vous devez absolument ne jamais intellectuellement exclure quelque situation que ça soit (tout en pondérant évidemment la probabilité de cet événement).

Plus vous considérerez comme plausible une situation et plus vous vous y adapterez rapidement.

Mon conseil ?

Plus vous allez gagner en âge et en maturité et moins vous serez flexible.

Ça n’est pas moi qui le dis, mais les recherches scientifiques et entre autre la théorie de l’intelligence fluide et de l’intelligence cristallisée.

L’intelligence Fluide ? Il s’agit de la capacité de penser logiquement et de résoudre des problèmes dans des situations nouvelle.
L’intelligence Cristallisée ? C’est la capacité à utiliser les compétences, les connaissances et l’expérience, toutes stockées dans votre mémoire à long terme.

Or, face à des situations nouvelles et inédites, c’est bien l’Intelligence Fluide qui va vous permettre de vous adapter rapidement.

Mais voila…

Il est généralement admis que l’intelligence fluide culmine à l’adolescence pour chuter ensuite rapidement. Les recherches récentes de Hartshorne & Germine (2015) suggèrent que les différents composants de cette intelligence culminent à des âges différents.

Aussi, la rapidité de traitement de l’information semble culminer tôt (18-19 ans) puis diminuer rapidement, et la mémoire à court terme semble atteindre un pic de performance à 25 ans avant de commencer à décliner vers 35 ans.

Wikipédia

C’est pour cette raison que les enfants et les adolescents s’adaptent aussi facilement et rapidement à toutes les situations… et que les anciens sont encore, une semaine plus tard, à rester regarder hébété leur maison soufflée par un ouragan.

En bref : soyez conscient de ce biais cognitif et luttez contre !

Et en parlant de biais cognitif lié à l’adaptabilité, luttez également contre le biais de confirmation.

Quelles sont les qualités d’un bon survivaliste / prepper ? Comment les développer ?

2. La maîtrise de soi : les esprits calmes l’emportent toujours.

Vous devez être capable de maîtriser vos émotions.

Cela se traduit par la nécessité absolue de toujours rester calme face à tout danger ou situation imprévue.

Pour vous et pour votre entourage.

Comme tout être humain, vos réactions émotionnelles naturelles (telles que l’agitation, la colère, la tristesse, la haine, la peur, le stress, etc.) vont tenter de vous submerger.

Vous ne devez pas laisser ces émotions obscurcir vos processus décisionnels rationnels.

Au contraire, vous vous devez d’évaluer avec sang-froid et concentration toute situation afin d’agir (ou de réagir) de manière adaptée.

Mon conseil ?

« Mon » ? Non, MES six conseils pour développer cette compétence :

  1. Au besoin, pratiquez la méditation (c’est prouvé scientifiquement !)
  2. Anticipez et préparez vous à tous les scénarios possibles (via nos articles et via les livres)
  3. Développez votre patience et votre calme au quotidien (dans votre couple, au travail, etc.)
  4. Analysez / débriefez après des situations stressantes vécues, afin de voir où vous n’avez pas été bon.
  5. Améliorez votre confiance en vous. VOUS êtes capable de gérer cette situation… alors no stress.
  6. Développez votre réseau, afin de partager et relativiser les défis.
Quelles sont les qualités d’un bon survivaliste / prepper ? Comment les développer ?

3. La débrouillardise : tirez parti de ce qui vous entoure !

Une fois que vous avez assimilé la nouvelle situation (#adaptabilité) et que vous avez su l’analyser calmement (#maîtrisedesoi), vous allez devoir en tirer partie du mieux possible, avec ce qui est disponible.

Ne tombez pas dans cette facilité intellectuelle de « ah oui, mais si j’avais tel outil / telle information / tel objet / telle compétence / etc, je pourrai faire ceci ou cela… »

Au contraire !

William Arthur Ward a très justement dit : « Le pessimiste se plaint du vent, l’optimiste espère qu’il va changer, le réaliste ajuste ses voiles ».

Tout le temps que vous allez perdre à vous plaindre ou à espérer sera du temps perdu.

Donc, ajustez les voiles !

Mon conseil ?

La débrouillardise fait appel à des compétences d’inventivité et d’ingéniosité… mais aussi et surtout à des connaissances et des savoir-faire.

Si vous êtes perdu en forêt et que vous ne savez pas comment monter un abri, trouver de la nourriture, purifier de l’eau, repérer le nord, etc. : vous aurez beau être inventif, ça ne va pas suffire !

Il faut des bases.

Si vous perdez votre emploi, comme des millions de personnes, suite à une crise économique systémique, l’étendue de vos compétences et de vos savoirs vous permettra de rebondir bien plus rapidement que quelqu’un qui ne sait vendre que des logiciels ERP de marque TARTUF’, édition 2022-2023.

Bref, mon conseil est clair : développez un maximum de compétences dans un maximum de domaines possibles.

Quelles sont les qualités d’un bon survivaliste / prepper ? Comment les développer ?

4. La capacité d’apprentissage : assimilez de nouvelles méthodes et connaissances.

Je rebondis sur la compétence précédente (la débrouillardise), mais je fais bien la distinction entre les deux.

La capacité d’apprendre est le fait de retenir des recettes de cuisine. La débrouillardise est le fait de se servir de votre expérience acquise en cuisine pour créer de nouvelles recettes à partir des aliments que vous avez en face de vous.

Mais oui : L’apprentissage reste le premier barreau de l’échelle de la préparation.

Votre esprit doit être ouvert et flexible pour de nouvelles informations.

Même si celle-ci ne va pas dans le sens de vos à-priori (cf. le biais de confirmation dont j’ai déjà fait mention précédemment).

Vous devez donc, en permanence, absorber et intégrer de nouvelles connaissances (théoriques via les livres, et pratiques via l’expérience), que vous aurez évidemment préalablement sourcé et validé.

Mon conseil ?

Tout le monde apprend différemment.

Je vais donc ici vous livrer MA méthode personnelle :

  • Pour la théorie, j’apprends via les livres, les blogs (comme l’excellent NoPanic.fr), les vidéos Youtube, les podcasts et les forums (gaffe à ceux là, on trouve de tout !).
  • Pour la pratique, j’applique la théorie… en gardant en tête la Loi de Murphy, à savoir : « La Théorie c’est quand ça ne marche pas mais que l’on sait pourquoi. La Pratique c’est quand ça marche mais qu’on ne sait pas pourquoi. Quand la théorie rejoint la pratique ça ne marche pas et on ne sait pas pourquoi. »
  • Je regarde / lis TOUJOURS tous les avis, même ceux qui me semblent en premier abord être faux. Je m’abonne d’ailleurs à de nombreux comptes qui défendent les idées inverses aux miennes, afin d’enrichir ma pensée. J’évite ainsi les effets d’isolement intellectuel et de bulles de filtres.
  • Je « binge » mes sujets du moment. C’est à dire que lorsque je m’intéresse à un sujet en particulier, je m’informe de manière quasi compulsive… et ensuite, je déconnecte totalement du sujet pour laisser « décanter ». En général, j’ai alors une information résiduelle claire, argumentée et pondérée.
  • Pour les vidéos et les podcast, je privilégie les formats longs et denses, aux formats courts. Ces derniers ont tendance à compresser les idées, or ce qui m’intéresse n’est pas d’avoir un avis A ou B, mais bien de connaître le raisonnement de pensée qui a amené cet avis. Je juge la pertinence du raisonnement, pas de l’avis.

Si vous n’avez plus l’habitude d’apprendre, re-commencez avec les médias les plus « faciles » : podcast et vidéo.

Quelles sont les qualités d’un bon survivaliste / prepper ? Comment les développer ?

5. La discipline : « Get Shit Done », ou le slogan plus connu « Just do It » !

La discipline est la force motrice derrière toute volonté de survie.

Elle doit être constamment présente en vous.

Certains font appel à la motivation, mais pour ma part je n’y crois pas.

La motivation, par définition, fluctue.

Un jour, vous avez la motivation pour aller faire du sport… et le lendemain, vous êtes fatigué, il pleut, vous êtes en retard sur votre planning… bref, vous avez la flemme.

La discipline ne fluctue jamais.

Peu importe vos états d’âme du moment, peu importe votre envie, vous DEVEZ le faire.

Ça n’est pas un choix. C’est une règle.

Mon conseil ?

J’en ai plusieurs :

  1. Fixez-vous des objectifs clairs (exemple : Je veux faire un Semi-Marathon. Pour ça, pas le choix, je dois m’entraîner)
  2. Ayez une routine quotidienne ou hebdomadaire (exemple : Tous les jours, quand je vais au travail, j’écoute un podcast pour mieux apprendre à gérer mon budget)
  3. Priorisez et planifiez (exemple : donnez-vous des objectifs par trimestre, avec un vrai plan pour atteindre ces objectifs)
  4. Soyez ferme sur votre discipline (vous devez dominer vos émotions : fatigue, démotivation, etc.)
  5. Limitez les distractions (exemple : virez les notifications de vos smartphone, supprimez les applications chronophages qui ne vous apportent rien, etc.)
  6. Utilisez des rappels visuels ou écrits (exemple : changez votre fond d’écran avec votre leitmotiv. Le mien ? « Get Shit Done », qu’on peut traduire par « fais-le, que tu ne le veuilles ou non »)
  7. Autoévaluez-vous régulièrement (la progression, et la satisfaction de cette progression, est le meilleur moteur 🙂
  8. Entourez-vous de soutien (exemple : trouvez des amis pour aller à la salle de sport ensemble)
  9. Ne procrastinez JAMAIS (ne remettez JAMAIS au lendemain ce que vous pouvez faire immédiatement. Faites-le !)

Quelles sont les autres qualités utiles en tant que prepper ?

Avant de me faire conspuer en commentaire pour avoir oublier telle ou telle qualité, je préfère prendre les devants !

Bien entendu, il y a de nombreux autres traits utiles, voire indispensables, à cultiver en tant que survivaliste.

Quelques exemples…

Savoir faire preuve de réalisme

Vous l’aurez déjà compris… j’aime les citations.

« La vie est courte et il faut être réaliste. Lutter contre l’inévitable, c’est du temps perdu ; accepter un fait accompli est une preuve de sagesse, d’intelligence. » – Robert Choquette

Un survivaliste n’est ni un pessimiste complet, ni un optimiste aveugle.

Il se doit de voir les choses de manière réaliste, sans les teinter de couleurs subjectives ni de filtres.

Il reconnaît les besoins et les moyens de les satisfaire. Il prend conscience de la gravité de chaque situation, évalue le danger et réfléchit aux moyens de faire face à la situation. Il ne voit pas la situation comme désespérée, mais il ne pense pas non plus que tout ira pour le mieux.

La réalité est complexe, elle n’est jamais toute blanche ou toute noire, mais est un dégradé infini de gris !

Ah !…

Et quand je parle de réalisme, je fais également mention à la notion de probabilité des risques.

Les pseudo-survivalistes qui misent toute leur préparation sur une invasion extraterrestre ou sur l’explosion d’un astéroïde, plutôt que sur les risques du quotidien (inondation, accident, agression…) ne sont PAS réalistes. Et ne sont donc PAS des survivalistes.

Être tenace

Cela peut sembler être une caractéristique qui va à l’encontre de la flexibilité et de l’adaptabilité suggérées, mais en réalité, la ténacité les complète.

Elle signifie essentiellement adopter l’attitude du « ne jamais abandonner ».

Je dirai que ça fait même écho à la discipline.

Vous vous engagez obstinément à survivre (au sens large du terme) aux événements (quels qu’ils soient), vous poursuivez vos objectifs coûte que coûte, en utilisant les outils mentionnés précédemment (maîtrise de soi, débrouillardise, etc.), ainsi que les compétences physiques que vous avez acquises.

Il ne s’agit pas d’ignorer tout en avançant tête baissée, mais de faire preuve de persistance et de résilience, de croire en ce que vous pouvez accomplir et de vous encourager à surmonter toutes les difficultés.

Être en bonne santé

Sans vouloir être trop poétique : « votre corps est le vaisseau de votre esprit ».

Avouez que c’est beau.

Et c’est surtout très vrai !

Vous devez absolument faire tout le nécessaire, entre autre en terme de quantité, de type d’exercice et de diète, pour augmenter vos probabilités d’être en bonne santé, en permanence.

Si un incident survient alors que vous êtes au fond du lit, avec 39 de fièvre… vous ne serez utile à personne et vous nuirez fortement à vos capacités de réaction.

De même, si vous êtes en surpoids ou trop faible physiquement, vous nuisez directement à votre adaptabilité face à de très nombreuses situations : vous défendre, courir rapidement sur une longue distance, porter vos enfants, etc.

En complément à cette bonne santé, je vous conseillerai de faire attention à ne pas jamais totalement vous habituer au confort.

Plus exactement, vous devez de temps à autres vous mettre volontairement dans des situations d’inconfort (dormir à même le sol, travailler sous la pluie, prendre des douches froides, etc.).

Vous serez ainsi plus résistant et résilient.

Devenez une meilleure version de vous-même !

Ok, cette phrase est clichée.

Pourtant, elle a du sens.

Travaillez tous les jours à améliorer ces différentes compétences, car c’est un long chemin et la courbe d’apprentissage et d’amélioration est longue.

Mais comme j’ai pu l’écrire tout à l’heure, notez votre progression.

Pour cela, vous pouvez par exemple utiliser le tableau ci-dessous et vous évaluer sur une échelle de 1 à 10 (soyez objectif !)… et recommencer tous les trimestres, afin de voir votre progression point par point.

QUALITÉ12345678910
Adaptabilité
Maîtrise de soi
Débrouillardise
Capacité d’apprentissage
Discipline
Réalisme
Ténacité
Santé

Et vous : quelle autre qualité considérez-vous comme essentielle ?

Cet article ne s’arrête pas là : il continue dans les commentaires.

A votre écoute !…

A lire aussi

S’abonner
Notification pour

2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Sac d'évacuation - 1 personne

Pensé pour les situations de crise qui nécessitent une évacuation rapide (ouragan, séisme, inondation...). Sac développé avec les conseils des équipes de Secouristes sans Frontières.

Ration Militaire - 3000 kcal

Ration de combat alimentaire, de l'armée, pensée pour 24h : petit déjeuner, déjeuner, dîner et compléments. Haute valeur énergétique.

Assortiment Lyophilisé

Sélection des 10 meilleurs repas lyophilisés et déshydratés : Real Turmat, Expedition Foods, LyoFood, Adventure Food, Trek'n Eat, Mx3, Travellunch, Voyage, Tent Meals et Firepot.

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée