Liste des 50 sports à pratiquer en tant que prepper / survivaliste

de Sven

Quels sports pratiquer lorsque l’on est survivaliste ou prepper ? 

D’ailleurs, y a-t-il un sport plus adapté qu’un autre pour se tenir prêt en cas de situation d’urgence ?

Faut-il choisir un sport d’endurance ? De combat ? De tirs sportifs ? Les trois ?…

La réponse, comme toujours, n’est jamais la même pour tous.

Elle dépend de nombreuses variables, dont votre âge, votre forme physique, votre degré de préparation, votre environnement, ou encore de votre vision du monde de demain (autrement dit de la manière dont vous l’anticipez : effondrement lent, guerre civile, insécurité croissante, etc.)

Pour autant, certaines réflexions restent valables pour toutes et tous.

Voici donc un décryptage sur les avantages et les inconvénients de chaque type de sports :

1, 2, 3, c’est parti !

C’est quoi un survivaliste ? Et quel rapport avec le sport ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, à savoir la liste des sports les plus adaptés pour se préparer en cas de « rupture de la normalité », précisons ce que l’on entend par le terme prepper ou survivaliste.

Les preppers / survivalistes sont en quelque sorte des citoyens ou citoyennes prévoyant(e)s.

Ces hommes ou ces femmes anticipent les problèmes à venir en acquérant des connaissances et des compétences qui leur seront utiles en cas de situations dégradées : se nourrir, se chauffer, se défendre, trouver de l’eau et un toit…

Bref, prévoir tous les potentiels problèmes qui pourraient advenir en cas d’épidémie, de guerre, d’attaque terroriste, de tempête, de cambriolage, de tremblement de terre, d’agression, d’inondation, d’effondrement… !

Un(e) prepper se doit d’être prêt(e) en toutes circonstances… et quand je parle de préparation, je pense avant tout à celle physique et psychologique.

Et oui !…

Avant de stocker de la nourriture, des filtres à eau et faire des bug out bag pour toute la famille, la priorité absolue est de se tenir en bonne forme physique et mentale.

Un esprit sain dans un corps sain.

La pratique régulière d’un sport est par ailleurs un véritable allié pour la santé :

  • elle renforce les défenses immunitaires du corps et du cœur ;
  • elle améliore le sommeil ;
  • elle réduit le stress ;
  • elle augmente la fonction cognitive, dont la mémoire.

Avant n’importe quelle liste de matériels, être en bonne santé est le meilleur moyen de (bien) vivre et donc de survivre dans un environnement dégradé.

Alors, quels sports pratiquer lorsque l’on est prepper / survivaliste ? Y a-t-il un ou des sports idéaux ? Vaut-il mieux savoir se battre ou savoir courir au plus vite pour fuir le danger ?…

Les 10 sports d’endurance à pratiquer en tant que prepper / survivaliste

  1. Randonnée
  2. Marche rapide / nordique
  3. Vélo
  4. Natation
  5. Trail
  6. Triathlon
  7. Course à pied
  8. Musculation
  9. Sport urbain (urban climbing, parkour…)
  10. Sports d’équipe (rugby / foot américain / football / handball / hockey sur glace…)

En cas de danger, il vaudra mieux compter sur votre cerveau et sur vos muscles que sur votre matériel, aussi high-tech soit-il.

En effet, votre sac de vingt kilos (idéalement moins, hein !) ne se portera pas tout seul, surtout sur une longue distance.

De même, vos chaussures, dernier modèle, ne vous feront pas courir plus vite si vous êtes poursuivi(e) (et ce, même si certains modèles sont ultralégers). 

Les sports d’endurance s’avèrent donc un atout indéniable lorsque l’on est survivaliste.

Surtout pour vous extraire d’une situation difficile (souvenez-vous : la meilleure défense, c’est la fuite !)

Pour commencer, la randonnée et la marche rapide demeurent un bon point de départ, surtout si vous êtes peu sportif(ve).

Elles permettent d’améliorer sa forme physique avant de passer à un sport qui demande plus d’effort.

Par ailleurs, la marche va vous permettre de développer des compétences en orientation, en lecture de cartes. Idéal si vous êtes dans un environnement inconnu.

En situation dégradée, il est très probable que vous marchiez beaucoup. Autant s’entraîner tout de suite !

La course à pied, le trail, le vélo sont des sports qui vous permettront de vous extraire rapidement d’une situation délicate en cas d’urgence (mouvement de foule, attaque…).

De même que la natation. Il est utile, voire indispensable, de savoir nager en situation de survie, si vous devez secourir quelqu’un qui se noie, si vous devez traverser une rivière ou si vous devez naviguer en mer !

Le trio gagnant de cette catégorie est sans nul doute le triathlon (natation, vélo, course à pied).

Grâce à celui-ci, vous acquérez endurance, agilité et musclerez tout votre corps.

Les sports d’endurance ne sont cependant pas exempts de tout danger, surtout si vous mettez votre système cardio-vasculaire dans le rouge.

Chaque année, 500 sportifs meurent d’un arrêt cardiaque au cours d’un effort physique, notamment au cours de trail ou de triathlon.

Que vous pratiquiez la randonnée, le trail, le hockey ou un sport d’équipe, vous ne serez jamais à l’abri d’une chute ou d’une blessure. Et celle-ci peut s’avérer incapacitante à court ou long terme, voire mortelle si vous chutez d’une falaise ou que vous vous perdez en montagne en hiver.

A noter que certaines de ces activités physiques vous demanderont parfois un certain budget, notamment le hockey sur glace. Compter au moins 1 500 euros l’équipement + l’abonnement en patinoire.

Note : Je n’ai volontairement pas listé la totalité des sports d’équipe ou en solo qui permettent indirectement d’améliorer son endurance ; et j’ai préféré favoriser dans cette liste les sports les plus utiles en tant que prepper.

Les 6 sports de haute intensité idéaux pour un prepper

  1. CrossFit
  2. Swim cross
  3. Entraînement fonctionnel (mouvements globaux sur une ou plusieurs chaînes musculaires)
  4. HIT (entraînement par intervalles à haute intensité)
  5. Cross-training
  6. Cross

Les sports de haute intensité vous demanderont beaucoup plus d’efforts et d’énergie que les précédents (mis à part peut-être pour un marathon, un trail en montagne ou un triathlon).

Ils sont donc un bon moyen de renforcer rapidement votre force musculaire et votre puissance, notamment l’explosivité : enclencher une forte contraction musculaire en un temps très court.

En situation d’urgence, ils s’avèreront un bon atout pour vous extraire rapidement d’une zone dangereuse en portant une charge lourde (un corps ou un sac très lourd).

En résumé, les sports de haute intensité renforceront et stimuleront :

  • Votre système cardio-vasculaire (cœur / poumon) ;
  • Votre endurance et densité osseuse ;
  • Votre force physique ;
  • Votre coordination ;
  • Votre dépassement de soi ;
  • Votre réduction du stress ;

Si les sports de haute intensité stimulent votre système cardio-vasculaire et votre corps, ils peuvent également entraîner de graves problèmes : arythmie, arrêt cardio-respiratoire, traumatisme musculo-squelettique.

Pousser ses limites peut donc entraîner l’effet inverse escompté !

Comme pour tout, la pratique sportive doit être pratiquée avec modération : un entraînement mal dosé et excessif vous provoquera un épuisement physique et moral.

Or, un organisme épuisé est plus sujet à attraper les virus qui traîneraient dans les barrages.

Les 12 sports de combat pour un survivaliste

  1. Boxe (française, savate, anglaise, américaine, thaïlandaise…)
  2. Kickboxing
  3. Mixed Martial Arts (MMA)
  4. Muay Thai
  5. Taekwondo
  6. Brazilian Jiu-Jitsu (BJJ)
  7. Lutte
  8. Escrime
  9. Judo
  10. Karaté
  11. Kickboxing
  12. Grappling

Les sports de combat présentent de nombreux avantages lorsque l’on est prepper / survivaliste : Ils permettent de pratiquer une activité physique assez intensive, d’améliorer son mental et de se défendre.

Les arts martiaux (taekwondo, jiu-jitsu, judo, Karaté…) et les sports de combat (boxe, lutte, grappling…) s’avèrent donc des outils très efficaces pour :

  • apprendre à se défendre contre des attaques physiques ;
  • se concentrer (et pour la survie, c’est un point à ne pas négliger) ;
  • gagner une meilleure maîtrise de soi (pour ne pas rentrer dans le jeu de votre adversaire) ;
  • améliorer son mental (afin d’anticiper les situations dangereuses) ;
  • acquérir une meilleure coordination et souplesse (pour échapper au danger).

Comme les autres catégories précédentes, les sports de combat présentent également quelques inconvénients.

Les risques de blessures sont élevés : chute, fracture osseuse et articulaire, commotion cérébrale, blessure.

Par ailleurs, ces sports demeurent assez coûteux : adhésion et matériel.

Les 7 sports de self-défense à privilégier en tant que survivaliste

  1. Krav-Maga
  2. Systema
  3. Penchak Silat
  4. Mastro Defence System (MDS)
  5. Karaté Defense Training
  6. Karaté de rue
  7. Aïkido

Les sports de défense ou de self-défense privilégient la non-violence : le but de cette activité physique est d’utiliser la force de l’adversaire ou de son environnement pour prendre l’avantage.

C’est donc un sport intéressant lorsque l’on veut sortir d’une situation dangereuse le plus rapidement possible ou s’échapper d’un conflit qui risque de dégénérer.

C’est le cas du Krav-Maga où les pratiquants apprennent à utiliser les obstacles ou les objets autour d’eux pour détourner l’attention, se protéger, fuir ou contre-attaquer.

Le maître mot de ces techniques de self-défense se concentre sur l’évitement des conflits – idéal pour une femme ou un homme gris – et en dernière nécessité sur la neutralisation rapide des menaces.

L’aïkido est également un bon moyen d’amortir ses chutes et de posséder une bonne maîtrise de son Ki (énergie vitale).

Comme les techniques de combat, ces sports peuvent entraîner des blessures plus ou moins graves : entorse, luxure, traumatisme crânien.

Certaines techniques, notamment en aïkido, sont complexes et demandent de nombreuses années d’entraînement pour obtenir un bon niveau.

Elles peuvent également faire croire que l’on peut se défendre facilement contre une agression… or, tout professionnel vous le dira : la meilleure défense reste la fuite.

Les 5 pratiques de tirs sportifs à privilégier en tant que survivaliste

  1. Tir à l’arc
  2. Tir au pistolet
  3. Tir à la carabine
  4. Tir à l’arbalète
  5. Tir au lance-pierres

Disclaimer : pratiquer le tir sportif, en tant que prepper, suggère que vous anticipez un effondrement important de la société, avec une très forte augmentation de l’insécurité et la perte des systèmes de sécurisation de l’état (forces de l’ordre, dissuasion, etc.).

Dans ce type de contexte, vous considérez que savoir manier une arme s’avère de fait crucial.

Le tir sportif, comme tout sport, comporte également de nombreux avantages pour le mental et le corps.

Il améliore :

  • la concentration (il faut savoir se concentrer pour viser) ;
  • l’estime de soi ;
  • des compétences visuo-spatiales (qui peuvent servir dans l’environnement où vous vous trouvez) ;
  • la coordination (mains et yeux).

Autre avantage indéniable pour un survivaliste / prepper : la chasse !

Apprendre le tir sportif c’est également pouvoir se nourrir en situation de survie.

Le tir a l’arc, au lance-pierres ou à l’arbalète est idéal si vous souhaitez rester discret(e).

Le tir sportif possède également des inconvénients.

En premier lieu pour pratiquer le tir sportif, il vous faudra vous inscrire à un club : il est évidemment interdit de pratiquer le tir en pleine nature.

D’où l’importance de bien choisir son arme.

Il est par ailleurs de plus en plus difficile de trouver un club. Nombre d’entre eux sont à saturation.

Suivant l’arme que vous utiliserez, il vous faudra également une autorisation.

Le coût d’un tir sportif peut également être prohibitif : frais d’adhésion à un club + l’achat de l’arme et de son équipement.

Enfin, ce sport n’est pas sans danger pour l’audition et sur les blessures en cas de mauvaise utilisation de l’arme en question.

10 autres sports, utiles… mais plus situationnels

  1. Escalade
  2. Équitation
  3. Voile
  4. Canoë-Kayak
  5. VTT
  6. Ski de fond
  7. Ski alpin
  8. Parapente
  9. Saut en parachute
  10. ULM

Les sports dits situationnels demeurent intéressants pour vous exercer dans un ou des environnements particuliers : montagne, plaine, mer, air.

L’idéal est de pratiquer plusieurs sports situationnels afin de vous adapter à n’importe quelle situation.

Ils vous permettront en effet de vous aider à acquérir des compétences comme : escalader une falaise, circuler en montagne l’hiver, naviguer en mer ou en rivière, parcourir une longue distance à cheval ou en VTT, sauter d’un avion ou d’un éperon rocher (j’avoue, cette dernière situation est vraaaaiment très situationnelle !).

Ces sports demeurent également un bon moyen pour développer sa force, son endurance, son agilité ou encore ses compétences en orientation.

N’oubliez pas que vous ne pourrez peut-être pas utiliser votre voiture pour vous déplacer. Posséder d’autres moyens de transport alternatifs s’avèrent donc intéressants lorsque l’on est prepper ou survivaliste.

Les sports dits situationnels s’avèrent souvent très coûteux en termes d’équipement et de pratique.

Si vous vous adonnez au ski alpin, il vous faudra vous équiper (ski, chaussures, vêtements), mais également payer votre forfait de ski afin de vous entraîner. De même que pour l’équitation, le parapente, la voile, l’escalade, etc.

Ces sports présentent également de nombreux dangers.

Vous ne serez jamais à l’abri d’une chute en escalade, en VTT, à cheval, en parapente, etc.

Mon avis très personnel…

Pratiquer un ou plusieurs sport(s) est important en tant que prepper.

Être en excellente condition physique est indispensable dans votre quotidien, encore plus lors d’un imprévu ou d’une rupture de la normalité (locale, globale, temporaire ou long terme)… et c’est également indispensable sur la durée.

J’entends par là que, selon moi, nous allons avoir de moins en moins accès à des soins gratuits (sécurité sociale, toussa toussa) et prendre soin de sa santé aujourd’hui est un investissement sur l’avenir.

Du coup, une fois qu’on a dit ça : quel sport pratiquer en tant que prepper ?

J’ai personnellement choisi le cross fit, la course à pied et la randonnée.

Pourquoi le cross fit ? Car de très nombreux métiers (souvent associés au survivalisme) le pratiquent : pompiers, policiers, militaires, gendarmes, etc.

C’est un sport très complet qui travaille les chaînes musculaires, la force, la souplesse, l’endurance… et surtout qui propose des entraînements à haute intensité.

Autrement dit : on pousse le corps très vite et très fort, jusqu’à ses limites.

C’est, pour moi, ce qui prépare le mieux le corps à une situation d’urgence : sortir d’un immeuble en flamme avec votre gamin sous le bras, nager comme un damné pour s’extirper d’un courant trop fort, courir comme un dératé pour fuir des agresseurs, etc.

Dans toutes ces situations, vous n’aurez pas d’échauffement : il faudra que votre corps réponde instantanément et efficacement.

Je pratique également ponctuellement les sports dits « situationnels » : kayak, ski, équitation, etc.

Oh !… et quand je n’avais pas le temps de pratiquer (pour des raisons professionnelles), je faisais du « 7 minutes workout » : une ou deux sessions de sport de 7 minutes par jour, très intenses… comme ça, aucune excuse.

Et vous, quel est votre sport fétiche et pourquoi ?

J’ai probablement oublié des sports et activités sportives… dites-le moi également en commentaire !

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Pack 7 Jours - Seau de survie

21 repas lyophilisés (ingrédients 100% naturels) pour 7 jours de survie. Se conserve durant 8 ans. Je l'ai testé en condition réelle et je conseille sans hésiter !

Sac à dos Urban 22L - TT

Nouveauté chez Tasmanian Tiger : Un sac au look totalement urbain. Vous bénéficiez ainsi de la qualité et des avantages du sac militaire (modulaire, système MOLLE, etc.) et du low profile !

Kit de survie

Un vrai kit qualitatif avec des composants de grandes marques : Lifestraw, Convar-7, Opinel, Medisafe... Pensé POUR et PAR des survivalistes.

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée