Être Autonomiste : qu’est-ce que ça veut dire ?

de Sven
Publié le : Dernière mise à jour le

Loin des doctrines politiques, l’autonomiste n’est PAS celui qui soutient l’acquisition ou la préservation de l’autonomie politique d’une nation ou d’une région.

Dans notre cas, et à plus petite échelle, l’autonomiste c’est celui qui fait en sorte de se libérer de toutes dépendances.

Individu qui s’auto-gère en pratiquant un mode de vie partiellement ou complètement Autonome.

La force et le souhait de collaborer avec d’autres personnes ou d’avoir des relations d’affaires avec des institutions n’est pas exclue. Cependant, la motivation viscérale de l’autonomie individuelle pousse l’autonomiste à éviter les relations commerciales dont il devient dépendant.

L’indépendance autonomiste, c’est la volonté et le droit de prendre seul ses décisions et de mettre en place des actions concrètes pour devenir autonome.

Que ce soit une autonomie complète ou partielle, les actions sont tournées vers l’alimentaire (potager, basse cour…), l’énergie (solaire, éolienne…), l’eau (source, puits…), l’habitat (auto-construction, micro-habitat…), la médecine (alternative, par les plantes…), le transport (vélo, …), la finance (troc, échange de compétences…) et bien d’autres points.

Comment devenir autonome ?

Il est tout d’abord important de noter qu’il est rare d’être autonome à 100%.

En général, un autonomiste est dans une démarche tendant vers un maximum d’autonomie, sans jamais l’atteindre totalement (du fait de contraintes familiales, financières, de compétences ou capacités, etc.).

Par ailleurs, on ne devient pas autonomiste du jour au lendemain.

En général, c’est plutôt une question de personnalité ou de valeurs qui changent et qui font que nous changeons notre façon de voir les choses.

Mais pour devenir autonomiste, que faut-il faire ?

1 – Se documenter

Cela peut sembler évident, mais prenez bien garde à la qualité de l’information que l’on retrouve sur Internet.

Certains écrits sont tout simplement faux, et d’autres peuvent parfois être inspirés par ce que l’on pourrait qualifier de « gourous du web » ; lesquels pourrait par exemple pousser les gens à s’acheter des armes pour autre choses que leur besoins réels, ce qui n’a rien à voir avec les motivations pures des autonomistes, qui désirent tout simplement devenir plus autonome.

Bref, il vous faut trouver une ou des sources d’informations qui ne sont pas biaisé(e)s par un agenda politique ou du sponsoring à outrance. Des sources neutres qui se veulent neutres… comme NoPanic !

2 – Expérimenter

Il vous faudra faire des choses que vous faites déjà, mais de manière différente.

Il vous faudra aussi faire des choses que vous n’avez jamais faites.

Pire encore, il vous faudra cesser d’en faire certaines autres.

Prenez l’exemple des conserves : vous pourriez choisir de faire un potager et ainsi vous assurer une production de « matières premières » fraiches et quasi-gratuite. Or, ce jardin, vous n’en avez peut-être jamais fait ou le ferez-vous différemment, plus grand, plus varié… Et ceci n’est qu’un seul exemple.

3 – Changer sa façon de penser

Elle est bien facile à affirmer celle-là ! Mais pas aussi facile à mettre en pratique…

Prenons exemple du recyclage : Lorsque vous voyez un baril plastique usagé, immédiatement vous pouvez imaginer y stocker de l’eau. Un seau ? Vous pouvez y mettre vos sacs de mylar pour stocker vos provisions.

L’idée générale : Vous possédez déjà probablement de matériels et d’équipements qui peuvent vous servir dans votre quête d’autonomie, ou vous pouvez également vous en procurer usagés dans un centre de recyclage de matériaux, pour seul exemple.

Pour chaque besoin, vous allez faire un jeu mental pour trouver la meilleure solution à chaque « problématique autonomiste ».

Cette nouvelle manière de réfléchir et de prendre une décision, impactera votre nouveau mode de vie.

Quelles différence entre l’autonomiste et le survivaliste ?

S’ils peuvent partager des notions communes, un autonomiste n’est pas pour autant un survivaliste

Par contre, un survivaliste (ou un prepper), lui, est automatiquement un autonomiste.

Le survivaliste se prépare à vivre en autarcie en cas de catastrophe, de rupture de la normalité ou d’effondrement économique sociétaire.

L’autonomiste cherche à vivre de façon le plus autonome possible, avec ou sans risque de potentielle catastrophe.

Être Autonomiste : qu'est-ce que ça veut dire ?

Interview de Marc Arbour – Autonomiste

Marc Arbour fait figure d’autorité Québecoise de l’indépendance individuelle, sans but commercial ou agenda politique. Il s’est prêté au jeu de l’interview pour NoPanic.

Selon toi, qu’est-ce que ça veut dire « être autonome » ?

Être autonome, selon moi, représente un mode de vie et de pensée qui dirige nos décisions et nos actions.

Cela peut-être aussi être dit du survivalisme ou autre. Ce qui différencie l’autonomiste, c’est ce à quoi il pense. Rien à voir avec l’amassage en grande quantité de nourriture, d’armes et munitions pour la défense.

L’autonomiste pensera d’abord et avant tout à changer ses habitudes de consommation et de production afin de tenter, par tous les moyens, de ne plus être dépendant du commerce avec des entités sur lesquelles il n’a aucun contrôle.


L’autonomiste aura avantage à échanger ou faire du commerce avec un autre autonomiste, à condition de respecter son indépendance personnelle.

Être autonome, c’est aussi prendre des nouvelles décisions et changer certaines façon de faire.

Que ce soit de faire attention à sa consommation d’eau durant la douche, la production maison d’aliments tels fruits et légumes ou encore sa consommation d’énergie, l’autonomiste sera toujours à l’affût de la meilleure façon de consommer le moins de ressources possible afin d’avoir à travailler moins fort pour se la procurer.

Pour terminer, être autonomiste, c’est partager ses connaissances et expériences avec d’autres autonomistes afin de permettre à tous d’accéder à ce merveilleux mode de vie.

Un autonomiste n’est pas un survivaliste mais un survivaliste, lui, est automatiquement un autonomiste en puissance.

Autonomisme ne veut pas dire simplicité volontaire.

Quelle doit être la plus grande qualité d’un autonomiste ?

La plus grande qualité d’un autonomiste est sans doute la curiosité… sur un pied d’égalité avec la persévérance.

En effet, il faut de la curiosité et de l’intérêt pour vouloir perfectionner ses connaissances pour faire les choses d’avant à la manière autonomiste. Il faut aussi souvent être persévérant puisque toutes expérience n’aboutit pas en succès toujours du premier coup.

J’aimerais être dissident et ajouter encore une qualité, bien que la question en mentionnait une seule : la générosité.

Plus un autonomiste sera généreux de son temps et de ses connaissances, plus grandes seront les récompenses personnelles à la fin d’un exercice.

Quels seraient les meilleurs conseils à donner à un apprentis autonomiste qui commence ?

Je conseillerais à tout nouvel autonomiste de faire des recherches et ne pas se fier à un seul “gourou”.

Ensuite, je suggère de garder l’esprit ouvert puisqu’il s’agira, durant son cheminement vers l’autonomie, de changer des habitudes.

Certains de ces changements ne viennent pas naturellement. Il faut donc avoir l’esprit ouvert afin de savoir pourquoi l’on tente de faire quoi.

As-tu des ouvrages ou des sites à conseiller?

Oui, bien sûr.

Je suggère de lire un livre qui est très vieux. Il contient toutes les techniques requises pour parvenir à l’objectif d’autonomie totale et complète. Il s’agit d’un livre que l’on remettais aux colons français lors de leur traversée vers l’Amérique.

Il s’agit du « Livre du Colon, Recueil de Renseignements Utiles, Publié par le Ministère de la Colonisation de la Province de Québec ».

Quelque chose à rajouter?

J’aimerais bien ajouter que ce mode de vie est génial.

Proche de la terre et des ressources naturelles. Il nous permet de se consulter en famille et de prendre des décisions ensemble.

Il n’est pas facile de devenir autonome sur l’eau par exemple. Ça veut donc dire que les ados et les douches de 30 minutes, et bien, c’est terminé…

Je crois que cela permet de conscientiser notre famille et ensuite nos amis et entourage de la démarche que nous entreprenons. Peut-être, par l’exemple, nous suivront-ils.

Et vous : vous sentez-vous autonomistes ? Dans quelles mesures ?

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Filtre à eau Berkefeld

Un des meilleurs filtres à eau à gravité du marché. Purifie votre eau des sédiments, bactéries, parasites, kystes, odeurs, produits chimiques, dérivés chlorés ou encore métaux lourds.

Veste anorak Woodsman

La veste parfaite pour l'outdoor et le bushcraft, fabriquée en DuraCanvas (résistante et non inflammable) et StormStretch (respirante et légère).

Gourde US 1L

Gourde en polyéthylène ultra-légère (180g), idéale pour la randonnée et les activités outdoor. Housse noire avec clips ALICE.

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée