Quel sac choisir pour faire son BoB (Bug out Bag) ? [GUIDE]

de Sven
Publié le : Dernière mise à jour le

Lorsqu’on décide de faire un sac d’évacuation (Bug out Bag), la première étape est de choisir le sac, le contenant.

Dans cet article, nous allons partager avec vous nos retours d’expérience et nos conseils.

Tout d’abord, il est important de comprendre qu’il est impensable de faire un kit sans avoir réfléchi en amont au volume et au poids de votre kit… et donc au contenant.

Il existe de multiples options, mais ol va sans dire qu’opter pour un sac à dos est plus que raisonnable : le portage est plus aisé et l’encombrement plus petit qu’un sac de sport ou pire, une valise…

Choisir SON sac à dos pour SON kit d’évacuation

Dans un premier temps, posez-vous la question : Combien de kilogrammes pourrez-vous réellement porter à pied, potentiellement sur de longues distances et dans un environnement potentiellement hostile ?

Je précise bien « potentiellement » car un BoB est avant tout personnel et fonction de votre environnement (rural, urbain, montagne, côtier…), de vos risques (inondations, crises sociales, accidents industriels…), de votre condition physique, de votre structure familiale, de vos connaissances et savoir-faire, de votre lieu d’évacuation, etc, etc.

De fait, tout ce qui est conseillé dans nos articles doivent être adaptés à VOS besoins précis.

Pour autant, il existe des règles générales que l’on donne et qui sont applicables à tous.

Par exemple, on dit qu’un sac d’évacuation doit généralement vous permettre de tenir 72 heures sans aucune aide extérieure.

Et si vous devez marcher durant trois jours (avec peut-être, en bonus, un enfant dans les bras), hors de question de prendre 20kg de boites de conserve : vous courrez à votre perte !…

Je résume donc : La catastrophe est là, à votre porte. Votre BoB est à portée de main. Vous fuyez avec votre kit sur le dos. Vous n’allez pas beaucoup manger et pas beaucoup dormir. Vous aurez peur, froid au chaud. Vous serez épuisés et déshydratés.

Serez-vous physiquement prêts à porter 10, 15, 25 ou 30 Kg ?

Vous ne connaissez pas la réponse, à moins que vous ayez déjà fait un peu de bushcraft ou de grande randonnée.

Ne surestimez pas vos compétences.

Conseil N° 1 : Testez vos limites

Choisissez un sac basique et chargez le.

Suivant mon expérience, si vous êtes une femme, ne dépassez pas 13/15 Kg. Vous pouvez pousser jusqu’à 17/20 Kg si vous êtes un homme.

Note : Dans les deux cas, cela dépend également de votre condition physique et du terrain. Marcher sur du plat est plus facile que d’avaler du dénivelé… et dans les deux situations, il est toujours préférable de penser « Marche Ultra Légère« .

Allez vous balader quelques heures, pas moins de 2 ou 3. Testez différents terrains : forêt, ville, plat, côtes… Rentrez chez vous, faite le bilan et ajustez le poids en prenant compte des remarques citées plus haut.

Ce poids final déterminera le volume de votre sac.

Pensez que vous pourrez répartir certaines choses sur votre corps : couteau ou machette à la ceinture, gourde dans une poche etc.

Conseil N° 2 : Choisissez votre modèle

Maintenant que vous connaissez vos limites de portage, rendez-vous dans un endroit où vous pourrez tester le confort et les options du sac.

Je vous vois déjà me dire : « Oui mais comment on fait si on ne sait pas ce qu’on met dedans ? »

Je pars du principe qu’il faut adapter son chargement à ses compétences et donc qu’il faut que vous ayez un sac de taille et poids correspondant à vos possibilité. Et pas l’inverse.

Il ne faut pas acheter un sac à dos 70 litres si vous ne pouvez porter que 40 litres.

Maintenant, si vous voulez également avoir mon avis sur le sujet, lisez la suite de cet article : je vais vous présenter mon matos détaillé.

Quel sac choisir pour faire son BoB (Bug out Bag) ? [GUIDE]

Mon équipement

J’ai actuellement le choix entre 2 gros sac à dos de plus de 60 litres, un petit de 24 litres et un moyen de 60 litres (mon choix personnel).

Sac à dos Décathlon 61L

Je possède un Sac à dos « Forclaz 65 Symbium 3 », de la marque Quechua, dont voici les caractéristiques : 

Ce sac a été conçu par le labo Quechua de Décathlon pour l’homme pratiquant la grande randonnée et le trek en autonomie complète.

  • Contenance / Poids : 61 l / 2,7 kg.
  • Nombre de poches et accessoires : Int.1, ext.3, dont 2 latérales coulissantes. Housse antipluie + rabat amovible.
  • Confort de dos : Portage adapté à la morphologie masculine, liberté de mouvement, dos aéré.
  • Possibilités d’ajustement : Dos réglable, rappels de charge « ALL » 2 positions, sangle de poitrine.

Il possède un sacré avantage pour ceux qui sont désireux d’accéder à du matériel tout en marchant : il possède 3 poches amovibles qui, en plus de donner accès à du matos sans déchausser sons sac, permet d’équilibrer la masse de votre paquetage.

Testé sur le GR10 en autonomie complète (avec bivouac et bouffe) sur quelques jours, il est très confortable quoi qu’un peu lourd.

Le Symbium 3 combine les avantages du Symbium (liberté de mouvement) et ceux du nouveau système exclusif de 3 poches déplaçables facilement sur le devant du torse : facilité d’accès à de multiples objets pendant la marche, et report du poids sur l’avant lorsque ces poches sont ainsi placées.

Ceci a pour conséquence de mieux équilibrer la charge, et donc de redresser le dos de 4° environ. Les contraintes sur le dos sont ainsi diminuées, et on porte la charge avec plus de facilité.

Sac à dos lowcost 75L

Je possède ensuite un sac de la marque Cup’s (Auchan) que je traine depuis plus de 15 ans.

Ce sac à dos m’a couté à peine 50€ et je le traîne depuis plus de 15 ans.

Il a toutes mes faveurs : il est très solide, très pratique et très confortable.

  • Contenance / Poids : 75 l / 2,2 kg.
  • Nombre de poches et accessoires : Une grande poche centrale + un sac a dos autonome qui vient se zipper sur le grand sac. Une poche basse de taille moyenne à l’avant. Housse antipluie + rabat amovible. Mode avion (sans bretelles)
  • Confort de dos : Portage adapté à la morphologie masculine, liberté de mouvement, dos aéré. 2 poignées de portage bagage à main.
  • Possibilités d’ajustement : Dos réglable, sangle de poitrine.

Il possède un réel avantage : l’ajout d’un deuxième petit sac à dos autonome zippé sur le plus grand.

Si vous êtes contraint d’abandonner de la charge ou de partir en urgence lors de vos poses ou bivouac, assurez vous d’avoir le strict minimum vital dans le petit sac à dos, dézippé du gros, toujours à porté de main.

J’ai testé ce sac dans de nombreux voyage et il m’a accompagné sur les routes du Rajasthan (nord de l’Inde) et du Népal. Il a survécu aux soutes de l’avion qui m’a posé à Katmandou, et je peux vous dire que c’est pas rien !

Sac à dos Millet Pro 24L

Je possède enfin un sac à dos de montagne Millet pro light 24

Vendu comme un petit sac à dos de montagne à la journée, il est idéal en voie rocheuse moderne estivale.

Il est très solide et compact et c’est un très bonne alternative pour un porteur moins habitué, un ado ou une femme (ou un homme) qui préfère voyager léger.

  • Contenance / Poids : 24 l / 0,815 kg.
  • Nombre de poches et accessoires : Volume principal avec ouverture borne. Poche face plaquée avec porte clefs.Compartiment pour gourde souple. Poche sur ceinture. Porte-piolets FPP™ (ou machette)
  • Confort de dos : Portage adapté à toute morphologie, liberté de mouvement, dos aéré.
  • Possibilités d’ajustement : Dos réglable, sangle de poitrine.Sangles de compression porte-skis (ou arme longues!)

Je le prend tous les jours pour transporter mon MacbookPro et mon goûter. Il me sert depuis 6 ans comme sac d’affaire. Je l’ai également pris en balade ou rando à la journée.

La couleur est un peu passé mais il est intact niveau couture, tissus et sangles.

Il possède de nombreux petits rangements et accessoires pour accrocher du matos comme des armes, une gourde, ou pourquoi pas un sac de couchage. Il possède une poche intérieure pour une gourde de type Camelbak et un passage pour le tuyau d’eau.

Sac à dos Karrimor 45L

Si je ne devais retenir qu’un seul de ces sacs, ça serait celui-ci, sans la moindre hésitation.

Il s’agit du Sabre SF 45 de la marque Karrimor.

Je l’ai maintenant depuis près de 15 ans et il n’a absolument pas bougé d’un iota, autant sur la couleur, la structure interne ou externe, les coutures, les sangles, etc. Il est comme neuf !

Pourtant, il m’a accompagné dans de très nombreux voyages « roots », des sorties bushcraft, des randonnées à pied ou en kayak (et même une expédition de plusieurs jours à cheval au Kirghizistan)… et je ne suis pas du genre à prendre soin de mon sac à dos.

Je pars du principe qu’il doit être une enveloppe ultra résistante aux chocs et à l’abrasion, que je dois pouvoir m’assoir dessus, qu’il doit pouvoir être trainé sur 50 mètres en voiture et sortir de là comme si de rien n’était.

Et bien, ce sac à dos le permet !

  • Volume : 45L
  • Sac tube : une seule ouverture sur le sac (en haut). Contraignant pour l’accès à son matériel, c’est également très sécuritaire car difficile d’accès pour les pickpockets.
  • Poches sur le rabat du sac (1 intérieure avec filet et 1 extérieur pour accès rapide).
  • Fabriqué en Nylon 1000 Denier, enduit avec Silicon/PU Elastomère indestructible.
  • Possibilité d’ajouter des « poches » supplémentaires sur le sac (12.5L par poche) ; donc modulable.
  • Couleur unie (noir pour le mien) : low profile.
  • Son seul et unique défaut ? Le poids à vide est assez lourd (+1.8 kilo)… mais la résistance du sac l’oblige.
  • Ah si… son prix. Mais « le prix s’oublie, la qualité reste » !

Pourquoi est-ce que je choisirai ce sac ? Car je le connais bien.

Il est adapté pour mon volume d’emport, je l’ai déjà porté sur de longues distances, je le sais résistant et durable.

Comme souvent dans le choix de votre matériel (pour le Bug out Bag, mais plus généralement en prepping ou en activité outdoor), la connaissance effective de ce dernier prime sur la théorie.

Existe-t-il des alternatives au sac à dos ?

Bien entendu !

Certaines personnes préfèrent intégrer leur BoB directement sur leur vélo (avec des rangements adaptés), d’autres dans des bidons étanches (privilégiant l’hypothèse de l’échappatoire nautique) et d’autres encore préfèrent les chariots de survie.

On se concentre ici sur le sac à dos, car il s’agit du plus commun des contenants.

Comment charger son sac à dos ?

Un bon BoB – Bug out Bag, c’est avant tout un sac à dos bien chargé.

Je ne vais pas rentrer dans le détails mais juste aborder des principes de bases :

  • La charge doit être équilibrée verticalement, le plus lourd en bas et le plus léger en haut pour ne pas déplacer votre centre de gravité, vous auriez vite très mal dans le bas du dos.
  • Attention à ne pas surcharger un côté plus qu’un autre, vous seriez alors déséquilibrés.
  • Pensez aussi à isoler votre chargement par thématique : fringue, abris, outils, bouffe, etc. Ce n’est pas évident de trouver une fourchette dans vos chaussettes surtout en situation précaire.

Idée : Il existe des dry bags de toutes tailles qui sont bien pratiques pour compartimenter et préserver votre équipement du sang et des larmes.

Ces sac étanches peuvent parfois même être jetés à l’eau ou contenir un liquide sans en perdre une goutte, une utilisation double qui les rend indispensables. J’utilise plusieurs modèles dont un qui permet de faire le vide d’air façon télé achat (housse étanche de compression) et donc de compresser un duvet par exemple pour gagner un maximum de place. Il existe des modèles transparents.

De gauche à droite : dry bag simple – housse étanche de compression avec valve – 3 dry bag à scratch
De gauche à droite : dry bag simple – housse étanche de compression avec valve – 3 dry bag à scratch

Au final, quoi acheter ?

J’aimerai tout d’abord revenir sur un point important : un sac d’évacuation ne doit pas être pris à la légère, c’est votre survie qui est en jeu.

Ne vous lancez pas dans des achats sans avoir bien pensé votre kit dans son ensemble.

Rappelez vous que le sac doit être à votre taille, qu’il doit contenir ce que vous pouvez porter pendant 72 heures sans avoir recours à une aide extérieure. Il doit être simple pratique et solide.

Ne vous surestimez pas. Pour être certain de vos compétences, il n’y a pas d’autre solution que de faire des tests.

Enfin, pensez à votre BoB (et pourquoi pas son contenant) en modules d’urgence.

Et vous, vous avez pensé a quel sac pour votre BoB – Bug out Bag ?

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

13 commentaires

Avatar
malek 10 mai 2013 - 0h10

moi c est Gilet tactique et Maxpedition-Falcon-II-Backpack (enfin un sac a dos tactique une bonne copie acheter dans un surplus a moins de 60euro )
malek 30ans

Répondre
Avatar
marcus 21 juin 2013 - 21h13

je part sur une sac de décathlon de 60 litre et un pygmy falcon 2 pour les sorti de camp 🙂

Répondre
Avatar
NoPanicfr 21 juin 2013 - 21h15

Hey salut marcus! pas mal le pygmy falcon 2…

Répondre
Avatar
Guide-de-Survie 4 juillet 2013 - 12h01

Petite astuce : pensez à utiliser des patchs ou des customisations pour donner à votre sac un look « pas trop neuf », et surtout « pas particulièrement cher ». Pour éviter les voles éventuels.

Répondre
Avatar
waritem 11 septembre 2013 - 9h49

Je tien à te féliciter pour la qualité de ton blog!

Répondre
Avatar
NoPanicfr 11 septembre 2013 - 13h11

Merci !

Répondre
Avatar
Numinex 18 décembre 2013 - 17h29

Et pour les enfants et leurs b.o.b il n’y a pas plus de précisions ?

Répondre
Avatar
NoPanicfr 18 décembre 2013 - 17h37

oui en effet c’est une bonne question, et d’ailleurs j’ai noté cette idée mais il me manque du temps pour m’y pencher! ça viendra 😉

Répondre
Avatar
coolbreeze 21 décembre 2013 - 23h41

Gilet tactique + sac à dos pratique ?

Répondre
Avatar
NoPanicfr 22 décembre 2013 - 0h46

franchement ça dépend… j’ai depuis abandonné le gilet pour un sac plus gros…

Répondre
Avatar
NoPanicfr 22 décembre 2013 - 0h46

😉

Répondre
Avatar
NoPanicfr 29 mars 2014 - 8h19

ha oui c’est une bonne idée!
il faut tester… tu peux même te le fabriquer 😉

Répondre
Avatar
Niko 8 mai 2014 - 21h01

Le « Ribz Front Packs » est également un bon complément a tout cela (sauf pour le gilet tactique).

Répondre

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Biscuits d'urgence - Convar

Cette ration d'urgence, sous format de biscuit de haute valeur énergétique, peut se conserver jusqu'à 20 ans ! Idéal pour votre BOB, EDV, EDC, etc.

Sursac Bivvi Bag

Juste parfait, ce sursac de couchage Snugpak est étanche, léger (270g avec sac de rangement) et respirant (tissu Paratex Dry).

Paracorde 550 Type III

Disponible en noire, mais également en plusieurs autres couleurs, cette paracorde de 4mm peut supporter jusqu'à 250 kilos !

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée