Les modules d’urgence : qu’est-ce que c’est ? Comment les créer ?

de Sven
Publié le : Dernière mise à jour le

Dans le domaine du prepping, et plus largement chez les survivalistes et les collapsologues, le concept principal est l’anticipation des risques et la préparation de l’individu et des communautés afin d’apporter une réponse adéquate aux dits risques.

En d’autres termes : identifier les risques futurs potentiels pour soi et les siens (crise locale, globale, mineure, majeure, longue, courte…), et les anticiper (d’un point de vue matériel, connaissances d’usage, préparation psychologique, préparation physique, etc.)

Les modules d’urgence sont une des réponses essentielles, sinon LA réponse essentielle d’un point de vue matériels.

Qu’est-ce qu’un module d’urgence ?

Le module est un terme fourre-tout qui désigne à la fois un ensemble d’objets (ou d’idées) sur une même thématique, mais aussi un contenant.

Une trousse de survie est un élément de base (c’est même un « élément primaire » indispensable), mais associé avec d’autres éléments comme une space blanket, un ResQMe, un masque et des gants, cela devient un module.

Vous me suivez ?

Une autre manière de le présenter :

  • Disons que les lettres de l’alphabet sont le matériel (les éléments) dont on dispose.
  • Ces éléments composent des mots. Ces mots sont des modules et les phrases sont notre système complet d’évacuation.
  • On peut composer autant de mots et donc de phrases pour réagir aux situations.
  • À vous de composer vos propres « mots » ou « acronymes » et d’en faire des phrases.

Note : C’est une moyen d’explication à ne pas prendre au pied de la lettre (haha…).

Exemple de module
Exemple de module

Quelques exemples de modules « classiques »

Liste évidemment non exhaustive de différents modules d’urgence :

Il est possible que certains modules se regroupent en un seul, suivant vos besoins.

N’oubliez pas, par contre, de gérer le superflus et d’aller à l’essentiel.

Comment créer ses modules d’urgence ?

Comme toujours, le concept, c’est bien… mais la mise en œuvre, c’est mieux !

Vous le savez, chez NoPanic, on ne reste pas les bras croisés devant l’ordi (c’est compliqué pour utiliser la souris) : on teste, re-teste et on met en pratique.

C’est parti !

D’abord, anticiper les risques potentiels

D’un point de vue méthodologique il faut d’abord faire l’état des lieux des catastrophes envisageables, de notre point de vue, et les classer par ordre de probabilité.

Quelques situations classiques, liste non classée et non exhaustive :

  • Incendie domestique
  • Inondation, phénomène météo locale
  • Départ précipité (urgence hôpital adulte/enfant…)
  • Incident industriel
  • Incident majeur (tremblement de terre, volcan…)

Puis, faire l’inventaire…

L’exercice que nous aimons tous faire : l’inventaire du matériel indispensable, puis du matériel de confort.

N’hésitez pas à faire des listes et à trier et alléger si besoin.

Essayez d’être le plus exhaustif possible et ne négligez pas les détails : videz vos kits et vos trousses de soins.

Ensuite, composer son module d’urgence !

Dans cette étape, il faut faire correspondre les différents besoins avec votre équipement, et commencer à les organiser par modules.

En appliquant cette méthode vous verrez quels modules vont se déterminer comme primaires (indispensable à chaque situations), quels modules vont devenir secondaire, tertiaire etc.

Vous pouvez dès lors répartir les modules dans les contenant et les lieux appropriés (on ne stocke pas ses modules au même endroit : abri de stockage, entrée de maison, garage, chambre, etc.)

Un bel exemple de bordel et de manque d’optimisation
Un bel exemple de bordel et de manque d’optimisation

Quelle différence entre le module d’urgence et le BoB ?

Afin de répondre à cette question, il est important de bien savoir ce qu’on désigne, lorsqu’on parle de BoB (Bug Out Bag).

Il existe sur le web et dans le milieu survivaliste deux façons d’appréhender le BoB :

  • Le BoB, version USA
  • Le BoB, version FR (ou européenne)

Sur NoPanic, on prône la version française évidemment, car adaptée et mesurée.

Un Bug out Bag à la française peut en réalité être perçue comme un « gros module », dédié à l’évacuation rapide de son domicile. A l’intérieur du sac, vous trouverez alors plusieurs modules d’urgences : alimentation, orientation, administratif, bivouac, etc. (organisés avec les codes couleurs qui vont bien).

Il est utile et est partie prenante de la logique de module d’urgence.

A l’inverse, on voit pas réellement d’utilité réelle au BoB version USA : too much, trop lourd, inefficace et inadapté pour la France (nous n’avons pas le même urbanisme et donc les mêmes problématiques).

Je ne vous conseille pas ce le sac unique de 20/25 kilos qui rassemble de quoi tout envisager et permettre 24h d’autonomie.

Je vous conseille plutôt la combinaison de modules qui permettent de composer l’ensemble idéal pour répondre à une urgence précise.

N’hésitez pas à nous faire part de votre avis et de votre expérience!

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

5 commentaires

Avatar
Kasmodian 19 juin 2015 - 7h50

Ça se rapproche de ma propre pratique. Et de celle de Léo Greenspider aussi. De toutes manières, le BoB n’est jamais le même en fonction de la zone où tu te trouves, de « qui prend quoi » etc… Autant entériné ça et réfléchir dans le bon sens.
En ce qui me concerne, il me reste le module protection qui n’est pas encore tout à fait définit.

Répondre
Avatar
p'tit yoda 22 juin 2015 - 8h53

Pour ma part, j ai opte depuis le debut pour un bob  » evolutif ». Un bob de base et plusieurs packs adaptes a differentes situations. Un sac a dos avec systeme molle est tres bien pour pouvoir ajouter des packs. Pour le poid 15 kg max , apres c est complique pour avancer et faire de long trajet ( et j ai l habitude de marcher avec un gros sac …).

Répondre
Avatar
NoPanicfr 22 juin 2015 - 9h20

15Kg c’est déjà bcp sans entrainement 😉

Répondre
Avatar
p'tit yoda 22 juin 2015 - 9h55

Je fais pas mal de sport, dont la montagne. Habitue a porter du lourd sur long trajet. 15 kg c est avec le sac de mon gamin , si il fatigue…
Apres on en revient toujours au meme:
la condition physique plus important que le bob
Meme si tu as un bob de 5kg , mais que tu n arrives pas a marcher plus de 5 km en terrain difficile…

Répondre
Avatar
p'tit yoda 22 juin 2015 - 10h06

Comme le dit kasmodian, le bob serat tjrs different selon les personnes, le lieux, mode d evac… Chacun doit faire selon ses besoins et competances…

Répondre

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Filtre à eau Berkefeld

Un des meilleurs filtres à eau à gravité du marché. Purifie votre eau des sédiments, bactéries, parasites, kystes, odeurs, produits chimiques, dérivés chlorés ou encore métaux lourds.

Veste anorak Woodsman

La veste parfaite pour l'outdoor et le bushcraft, fabriquée en DuraCanvas (résistante et non inflammable) et StormStretch (respirante et légère).

Gourde US 1L

Gourde en polyéthylène ultra-légère (180g), idéale pour la randonnée et les activités outdoor. Housse noire avec clips ALICE.

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée