Module Feu : Quel système d’allumage et combustible choisir ? [GUIDE]

de Mat & Thom
Publié le : Dernière mise à jour le

Quand on souhaite avoir un sac d’évacuation complet, on y intègre obligatoirement un module dédié au feu.

Plus exactement au fait de savoir / pouvoir allumer un feu (un starter) et le maintenir (le combustible).

Faire du feu, l’un des plus vieux geste de l’humanité, a plusieurs utilités : chauffer sa nourriture, s’éclairer, se sécuriser, se réchauffer, communiquer…

Il ne substitue évidemment pas aux modules de cuisson, de communication ou d’éclairage.

Il est complémentaire.

Quand on pense à la création de ce module, on se dit qu’il existe de très nombreuses solutions pour allumer une flamme :  briquet, allumette, étincelles…

Il existe également un tas de combustibles :  bois, coton, paraffine…

Nous allons donc séparer cet article en deux grandes parties : l’allumage et le combustible.

  1. Quel système d’allumage choisir pour son BoB ?
  2. Quel combustible privilégier pour son sac de survie ?
  3. Récapitulatif + Ma liste personnelle
Bug out bag - Le feu, firesteel etc.

1 – Choisir son système d’allumage

Il existe un grand nombre de systèmes d’allumage avec chacun ses spécificités, ses avantages et ses inconvénients.

Conseil N° 1 : Identifiez vos besoins

Pour identifier vos besoins, prenez d’abord en compte l’environnement dans lequel vous allez évoluer.

En ville vous trouverez certainement plus de sources de chaleur et d’allumage qu’en forêt.

À l’inverse, en forêt vous trouverez plus de combustible comme du bois par exemple.

Conseil N° 2 : Choisissez votre modèle

Il existe de nombreux systèmes d’allumage.

Voici quelques exemples pré-sélectionnés, par nos soins, pour une utilisation urbaine ou dans la verte.

En milieu urbain :

Rien de tel que le briquet bic ou des allumettes.

A priori, vous avez la possibilité de vous mettre à l’abri en cas de forte pluie et donc de conserver au sec votre source d’allumage.

En ville vous trouverez facilement des combustibles très inflammables (produits chimiques, essence, plastique…).

Pour plus de sécurité vous pouvez opter pour des allumettes étanches, avec un allumage garantis et une dose de souffre supérieur aux allumettes ménagères.

Les « allumettes tous temps de survie » sont souvent présentée dans une boîte étanche de 25 allumettes avec grattoir. Même si c’est un peu risqué, suivant les modèles, elles ne craignent ni le vent, ni la pluie, ni l’eau. Parfois, elle brûlent plusieurs secondes…

Système d'allumage de feu urbain
Système d’allumage de feu en milieu urbain

En milieu naturel :

Deux options.

1 – Le firesteel

De toutes les formes, de toutes les tailles, avec plus ou moins d’options, le firesteel est toujours composé au minimum d’une barre de ferrocérium produisant une gerbe d’étincelle lorsqu’il est gratté avec un grattoir en métal.

Les étincelles produites lors de la friction peuvent s’élever, suivant la qualité du firesteel, à une température voisine de 3 000 °C.

Une telle source de chaleur permet d’enflammer divers combustibles tels que le coton, le bois gras et des herbes sèches.

Suivant les modèles et la taille de la barre, la durée de vie peut aller de 3 000 à 12 000 utilisations.

Pourquoi acheter dès maintenant un firesteel ?

C’est simple : le firesteel est très pratique, peu onéreux, durable.

Il fonctionne même mouillé et dans toutes les conditions : il ne craint ni l’eau, ni le sel, ni le sable, ni le froid, ni l’altitude.

Son usure est son seul témoin de pérennité, pas de panne de gaz.

C’est un système fiable qui ne demande aucun entretien. Pas de mécanique, pas de risque de panne ou de casse. Si vous perdez le grattoir, un simple couteau fera l’affaire !

Pour les avoir testé en conditions extrêmes, nous vous conseillons ces différents modèles :

  • Light My Fire 11103610 Army 2.0 Firesteel
  • Allume-Feu FireSteel Scout 2.0
  • Light My Fire inox Scout 2.0
  • Gerber Bear Grylls Allume-feu Orange/gris
Module Feu : Quel système d'allumage et combustible choisir ? [GUIDE]

Alternatives au firesteel ?

Il existe des alternatives aux firesteel : certains combinent un outil ou un couteau, à un stick de ferrocérium. Il existe également des firesteel qui fonctionnent à une main.

Attention tout de même à ne pas tomber dans le gadget : on ne rigole pas avec le feu qui sera une de vos premières ressource pour la survie.

Pour les avoir testé en conditions extrêmes, nous vous conseillons ces différents modèles :

  • Light My Fire Mora Couteau / firesteel
  • Bear Grylls Ultimate Couteau / Firesteel
  • Porte clés avec allume feu
  • Tanto Survivor – Couteau de survie / Camping avec allume-feu
Firesteel alternatives
Firesteel alternatives

2 – Le briquet et les allumettes

En alternative au firesteel et aux allumettes de survie, il existe des modèles de briquets taillés pour l’aventure.

Par exemple, Le briquet Wenger Clava possède un grand réservoir à gaz de recharge, un revêtement en caoutchouc  et un système d’attache avec mousqueton de sécurité. La flamme résiste au vent et peut être allumée pratiquement n’importe où, permettant à ce briquet de fonctionner à des altitudes jusqu’à 2500 m. Son seul défaut, il est un peu cher.

Vous pouvez opter aussi pour un simple briquet bic mais ça sera risqué car il ne résistera pas longtemps aux conditions climatiques, vent, pluie et à l’altitude.

Pourquoi ne pas tout miser sur les allumettes?

Les allumettes ont un défaut : l’humidité ambiante est captée par le bâtonnet en bois et, de ce fait, le bout inflammable se détache au moment du grattage. Votre allumette est hors service

Il faut donc impérativement bien les protéger dans un contenant étanche.

Le vent ou la pluie peuvent avoir raison de cette source d’allumage et contrairement au firesteel, la durée de vie d’une boîte d’allumettes est très courte.

Toutefois, elles ne coutent pas très cher et peuvent rendre servie, il vaut mieux multiplier les sources.

Nous vous conseillons donc le modèle Relags tous temps résistantes à l’eau en boîte étanche.

Briquet et allumettes de survie
Briquet et allumettes de survie

2 – Choisir son Combustible

Vous avez fait votre choix de système d’allumage, vous allez donc devoir choisir une fonction un combustible pour lancer votre feu.

Conseil N° 1 : Identifiez vos besoins

Pour identifier vos besoins, prenez d’abord en compte votre choix d’allumage.

Ce n’est pas très utile de prendre un combustible très réactif si vous compter produire une flamme avec un briquet.

À l’inverse, optez pour un combustible très inflammable et durable si vous optez pour un système firesteel..

Conseil N° 2 : Choisissez votre modèle

Il existe de nombreux combustibles naturels, mais vous avez également le choix de combustibles « moins naturels » dans le commerce.

Voici ci-dessous notre pré-sélection, pour une utilisation urbaine ou dans la verte.

En milieu urbain

Malheureusement, la plupart des combustibles que vous trouverez en territoire urbain seront issus de l’industrie et fortement toxiques.

Bien que très inflammables, ils seront nocifs pour un feu alimentaire.

Le bois est souvent traité hydrofuge. Certain bois assemblés (OSB, aggloméré, multiplis) comportent de la colle qui produira une fumée nocive.

Les hydrocarbures présents un peu partout seront très efficaces en terme d’allumage, mais à utiliser avec précautions.

Le plastique et le caoutchouc présents partout sont également de très bons combustibles… mais là aussi très toxiques.

Si vous souhaitez faire un feu alimentaire, vous n’aurez donc pas d’autre alternative que de trouver du bois brut non traité, bois de chauffage ou bois sec dans les parcs et jardins.

combustible urbain

En milieu naturel

En milieu naturel vous n’aurez pas de mal à trouver du bois mais il faudra lancer votre feu.

Pour ça il existe différentes méthodes, industrielles ou naturelles.

Les voici :

Méthode industrielle :

Plus ou moins écologiques, ces firestarter ou allume-feu permettent d’embraser du petit bois sec en un tour de main.

Qu’ils soient en gel, en papier, en copeaux de bois compressé et traité, ou solides, ces systèmes garantissent un allumage rapide à la première étincelle.

Ils sont parfaitement compatibles avec tous les modes d’allumage.

À privilégier en cas d’usage de secours, leur utilisation rapide permet d’avoir un feu en quelques minutes. On peut perdre le charme authentique du bushcraft 100% nature mais cette solution peut vous sortir de situation difficile.

Pour les avoir testé en conditions extrêmes, nous vous conseillons ces différents modèles :

  • BCB Tindercard pour les feux d’éclairage et BBQ
  • Esbit Combustible solide 12 x 14 g
  • Boîtes d’allume-feu en bois naturel avec paraffine
  • Plaquette d’allume-feu
firestarter chimique
firestarter chimique

Méthode naturelle :

Savoir utiliser son environnement est le meilleur moyen pour survivre.

Tout est toujours à portée de main… Il existe un tas d’allume-feu naturel et j’en ai sélectionné cinq :

  1. L’amadou : on en parle plus longuement sur cette page. Testé et approuvé.
  2. Le bois gras ou résineux : les essences de bois varient et leur pouvoir inflammable aussi.
  3. Les bâtonnets allume-feu Tindersticks de LIGHT MY FIRE sont un moyen naturel d’allumer un feu pour tout type de temps. Sans vapeurs nocives, les Tindersticks sont fabriquées en pin et grâce à leur teneur en résine (80%), elles sont extrêmement faciles à allumer et à travailler même mouillées. 1 à 2 bûchettes ou quelques copeaux sont suffisants pour allumer un feu.
  4. Il existe une variante de l’amadou, proposée en copeau dans une boite : la sciure TinderDust est composée de copeaux d’Amadou, substance végétale qui s’enflamme aisément. Facile à transporter, cette sciure de Light My Fire produit une énergie thermique importante pour un poids minimal et permet d’allumer un feu sans aucune difficulté.
  5. Enfin, le coton est très inflammable et se consume lentement, c’est un très bon combustible allume-feu naturel!

Pour les avoir testé en conditions extrêmes, nous vous conseillons ces différents modèles :

  • Bâtonnet de bois allume-feu Tinder-on-a-Rope
  • Light-my-Fire Bâtonnets Maya
  • Light-my-Fire Copeaux Maya Dust
Firestarter naturel
Firestarters naturels

Récapitulatif

Il n’y a pas un système meilleur qu’un autre… mais DES systèmes qui devront être adaptés à VOS besoins et à VOS compétences.

Ne partez pas à l’aventure sans avoir vérifié et testé vos solutions d’allumage de feu.

Le feu est au centre de la survie et vous ne pourrez rien faire sans.

Multipliez les solutions pour optimiser vos chances…

Et comme je sais que vous êtes curieux, voici ma « recette » personnelle pour mon module feu :

  • un briquet bic maxi à pierre
  • un Gerber – Bear Grylls Ultimate Couteau / Firesteel
  • un Light My Fire 11103610 Army 2.0 Firesteel
  • BCB Tindercard
  • un savoir faire avec différents firestarters naturels (coton, amadou…)

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

6 commentaires

Avatar
Jerome 8 novembre 2013 - 23h25

Et la bougie chauffe plat ? Damned !
C’est le minimum en situation de merde, briquet + bougie. Car avec elle on peut allumer plusieurs foyers (utile quand le temps est humide et le combustible trempé) ou faire un chauffage d’appoint.
Les gels ou tablettes ont le même intérêt mais on trouve facilement des bougies.
Le petit plus : imbiber le coton de gel hydroalcoolique et stocker dans des oeufs kinder surprise.
Le mieux amha est d’avoir trois moyens différents d’allumer un feu.

Répondre
Avatar
NoPanicfr 8 novembre 2013 - 23h32

ha oui!
tu as raison, ça prend pas de place en effet…
multiplier les sources c’est évident. Je parle de la bougie dans le module éclairage elle remplira les deux fonctions 😉

Répondre
Avatar
Fabrice Schaaff 20 mars 2014 - 21h50

j’ai une petite question (encore!) technique cette fois : je n’ai pas de couteau inox ou recouvert d’époxy… Est-ce que le firesteel fonctionne sur des lames de ce type ? merci

Répondre
Avatar
NoPanicfr 20 mars 2014 - 21h56

non c’est franchement pa terrible…
en fait c’est le grattoir qui fait tout le boulot.
Sur mon RAT1 ontario ça ne marche pas, lame noire.

Répondre
Avatar
Marc Renouf 19 avril 2016 - 21h46

Une vielle lame de scie à métaux marche tres bien comme grattoir

Répondre
Avatar
Vincent ANSELIN 28 juillet 2017 - 15h36

Bonjour tout le monde !
J’aimerai beaucoup me procurer une pierre à feu « Light My Fire 11103610 Army 2.0 Firesteel », celle avec le gros manche en bois… mais difficile de mettre la main dessus.
Quelqu’un pourrai m’aider ?? Merci 🙂
PS: je l’ai trouvé sur knivesshipfree à 24,95 $ + 95 $ de livraison donc là je dis NON.

Répondre

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Biscuits d'urgence - Convar

Cette ration d'urgence, sous format de biscuit de haute valeur énergétique, peut se conserver jusqu'à 20 ans ! Idéal pour votre BOB, EDV, EDC, etc.

Sursac Bivvi Bag

Juste parfait, ce sursac de couchage Snugpak est étanche, léger (270g avec sac de rangement) et respirant (tissu Paratex Dry).

Paracorde 550 Type III

Disponible en noire, mais également en plusieurs autres couleurs, cette paracorde de 4mm peut supporter jusqu'à 250 kilos !

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée