Chariot de survie : qu’est-ce que c’est et comment le choisir ?

de Mat & Thom
Publié le : Dernière mise à jour le

Un chariot de survie rentre dans la logique du Bug Out Bag (sac d’évacuation).

Plus exactement, il s’agit d’une alternative au sac à dos qu’on utilise généralement comme contenant pour charger ses modules d’urgence et équipements de survie.

C’est un système de portage qui rencontre d’ailleurs de plus en plus d’intérêt de la part de la communauté survivaliste.

En effet, dès qu’on est deux ou plus, et surtout avec des enfants, ce système devient vraiment intéressant.

Seul, si le système d’évacuation d’urgence est bien pensé, on devrait pouvoir s’en passer.

Au delà de sa fonction première de charrier des objets un peu lourd, vous allez voir que cet outil est finalement très polyvalent.

Le chariot de survie
Le chariot de survie

1, 2, 3 ou 4 roues ?

On peut différencier les différents systèmes possibles par le nombre de roues.

Le chariot à une ou deux roues nécessite un harnachement alors que celui à 3 ou 4 roues est autonome.

J’entends par là qu’il est stable, même chargé.

Il est donc logique de pouvoir plus charger les systèmes stables que les systèmes à harnachement.

1 ou 2 roues

Comme on le voit sur la photo ci-dessous, ce principe répartit le poids de votre chargement entre votre ceinture (travail des jambes et abdominaux) et la roue au sol.

Suivant l’équilibre de votre chargement, vous ne sentirez que faiblement la charge.

Avantages

  • mains libre
  • faible encombrement du système
  • mécanique minimum (moins de risque de casse)

Inconvénients

  • entrave de certains mouvements
  • poids sur le bas du dos
  • moins polyvalent

Ce modèle peut servir de civière mais devra être adapté ou modifié.

Le chargement doit être bien étudié et il nécessite un contenant, un sac ou une malle par exemple.

Rollerpack
Rollerpack

3 ou 4 roues

Quitte à multiplier les roues, autant pousser jusqu’à 4.

Ce système a ma préférence car il est vraiment polyvalent.

Composé d’une caisse monté sur 2 essieux, il peut être en bois, en fer, en tissus… Il peut être plus ou moins sophistiqué mais attention au risque de casse.

Avantages

  • très polyvalent
  • aucun poids hors traction
  • gros chargement

Inconvénients

  • multiplication des risques de casse
  • encombrement
  • traction

Il faut impérativement modifier ou adapter le système de traction pour pouvoir se dégager les mains.

Vous pouvez facilement adapter un harnais fait maison.

Ce système est très polyvalent : il permet de transporter de lourdes charges sans obligation de système d’emport.

Vous pouvez transporter des enfants voir même un adulte.

Certains modèles sont pliants, mais forcément plus sujet aux casses.

Il peut s’adapter pour être tracté par un vélo si besoin… mais atention aux roues, suivant le terrain que vous compter pratiquer.

Charriot à 4 roues
Charriot à 4 roues

Alternatives

Vous pouvez concevoir votre propre chariot de survie assez facilement.

Il existe d’ailleurs de très nombreux différents systèmes.

Planifiez votre évacuation et déduisez-en les fonctions de votre chariot : Civière, adaptable au vélo, façon diable…

Si vous êtes sur un terrain enneigé il existe aussi les Pulka, pour seul exemple.

En conclusion ?

Je préconise le bricolage pour concevoir vous-même votre chariot de survie DIY… mais si vous préférez un modèle du commerce pratique et abordable, je vous recommande des systèmes pliants, utilisés comme solutions camping / rando.

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

2 commentaires

Avatar
rando en tout genres Laurent 16 février 2018 - 19h06

Je viens de recuprécu un chariot de pêche le Mack 2 alternative s’impatiente en cas évacuation à pied

Répondre
Avatar
Didier Durand 3 mars 2018 - 18h06

le premier me semble bien

Répondre

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée