Comment protéger ses poules de la canicule ? Mes conseils

de Sven

Les canicules et périodes de forte chaleur sont de plus en plus fréquentes et de plus en plus sévères.

Pire, elles arrivent plus tôt et plus tard dans l’année et sévissent partout en France, sans qu’aucune région n’échappe à la sécheresse et aux restrictions d’eau.

Durant ces périodes, vous avez probablement passé beaucoup de temps à l’ombre, suant à grosses gouttes, en regardant désespérément les légumes et les fruits de votre potager brûler au soleil

Comme vous, vos poules souffrent de la chaleur.

Peut-être même encore plus que vous de par leur température corporelle élevée…

C’est pourquoi il est essentiel, voire vital, de prendre quelques précautions pour qu’elles vivent une nouvelle canicule le mieux possible.

Les poules sont-elles sensibles à la chaleur ?

Si vous avez déjà serré vos poules dans vos bras, vous vous êtes certainement rendu compte à quel point leur corps est chaud.

C’est tout à fait normal puisqu’une poule affiche une température corporelle moyenne de 40 à 42 °C.

Une température qui va aller crescendo en période de couvaison !

La thermorégulation en marche

L’autre particularité de la poule réside dans son absence de sudation.

Une poule ne transpire pas donc il lui faut déployer d’autres mécanismes pour se rafraîchir en cas de fortes chaleurs et résister ainsi (plus ou moins) à la canicule.

Cette capacité à réguler sa chaleur corporelle est la thermorégulation.

Donc, si vos poules écartent les ailes et entrouvrent le bec, ne vous alarmez pas, elles ventilent et thermorégulent !

Tant qu’elles restent actives (sans abus quand même !), pas d’inquiétude. Même si les poules supportent mieux le froid que la chaleur.

Pour autant, cette thermorégulation augmente le rythme cardiaque des poules. Et leur petit cœur a ses limites. Coup de chaleur en vue !

Donc une poule apathique, bec grand ouvert, doit être prise en charge d’urgence. Rafraîchissez-la avec de l’eau ou un brumisateur et isolez-la dans un endroit frais.

Vous pouvez même sortir le ventilateur !

(pourquoi pas alimenté par un panneau solaire et se déclenchant automatiquement en fonction de la température)

En été, activité réduite au poulailler

Si la chaleur vous incite à flemmarder, lézarder, siester, pour les poules, c’est pareil !

Quand il fait chaud, une poule s’active moins. Et, aux heures les plus chaudes de la journée, elle apprécie de faire la sieste à l’ombre.

La ponte risque aussi de diminuer.

De même, les mangeoires se vident moins vite car les poules mangent moins. Mais elles boivent énormément.

Comment protéger ses poules de la canicule ? Mes conseils

L’alimentation des poules pendant une vague de chaleur

En période de canicule, les poules ont tendance à dédaigner leur nourriture habituelle car elles sont moins affamées.

Vous pouvez toutefois compenser par des aliments gorgés d’eau qui leur permettent de s’hydrater.

Fournissez-leur donc :

  • De la pastèque qu’elles picorent avec délectation
  • Du melon
  • Du concombre
  • Des tomates bien mûres, et en particulier les tomates cerises
  • Des fruits congelés

Vous pouvez aussi leur confectionner des glaçons en y glissant des vers de farine. Gourmandise assurée !

Enfin, si elles n’ont pas accès à un jardin, ramassez-leur de l’herbe fraîche (pissenlit, plantain, trèfle, chiendent…).

Ce conseil est valable tout au long de l’année.

L’eau fraîche, essentielle aux poules en été

Pour lutter contre la chaleur, les poules ont besoin d’eau. De beaucoup d’eau !

Multipliez les abreuvoirs et renouvelez l’eau au moins deux fois par jour car, avec la chaleur, les bactéries, germes et autres parasites se multiplient plus vite.

Pour rafraîchir cette eau, j’ai testé cette année les petites bouteilles congelées. Parfait pour maintenir l’eau froide plus longtemps dans les gamelles.

Inutile de préciser que les abreuvoirs doivent être placés à l’ombre.

Un enclos ombragé pour des poules heureuses

Si vos poules ont accès à un vaste terrain, elles sauront d’elles-mêmes repérer les zones les plus fraîches où elles passeront une partie de leur journée.

En revanche, pour ceux qui gardent leurs poules dans un enclos, l’ombre et l’apport de fraîcheur sont essentiels.

Quelques astuces et idées testées cet été :

  • La bâche anti-UV installée sur le toit : très efficace
  • Les plantations de plants de tomates cerises tout le long de l’enclos : hyper efficace pour ombrager les poules, certains plants atteignant plus d’un mètre. J’ai aussi planté des plants de romarin que les poules ne picorent pas.
  • Le semis de tournesols et de maïs derrière l’enclos : moyennement efficace car ces plantes potagères ne sont pas très fournies en feuillage. En revanche, mes poules vont se régaler des graines
  • Le vieux parasol planté dans l’enclos : bien mais l’ombre portée n’est pas assez vaste
  • La pose d’un tapis végétal constitué d’herbes coupées dans les sous-bois et d’orties : très efficace
  • L’aspersion du sol au jet d’eau le matin de bonne heure : parfait car le sol reste humide. En revanche, ne jamais arroser les poules qui n’apprécient pas du tout. Et veillez à bien nettoyer la terre pour éviter la prolifération des germes

Comment aérer le poulailler?

Comme l’enclos, le poulailler doit être ombragé en pleine chaleur.

Pour renforcer l’isolation et limiter les effets des rayons du soleil, il est toujours possible d’installer des branchages ou des feuilles de fougères sur le toit. Les cartons sont également assez efficaces.

Certains conseillent d’arroser le toit du poulailler au jet d’eau. Pourquoi pas si le toit est parfaitement hermétique.

Mais attention ! Pour les poulaillers en bois, un apport d’humidité ne peut qu’attirer les poux rouges.

L’essentiel réside surtout dans l’aération du poulailler la nuit.

Pour faire baisser la température, votre poulailler doit posséder deux entrées d’air que vous rendrez parfaitement hermétiques par des grillages à mailles très serrées.

Vous pouvez aussi remplacer la porte par un système de cadre en bois et de grillage.

Mais veillez à ne laisser aucun passage car les prédateurs rôdent même pendant les périodes de canicule.

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Biscuits d'urgence - Convar

Cette ration d'urgence, sous format de biscuit de haute valeur énergétique, peut se conserver jusqu'à 20 ans ! Idéal pour votre BOB, EDV, EDC, etc.

Sursac Bivvi Bag

Juste parfait, ce sursac de couchage Snugpak est étanche, léger (270g avec sac de rangement) et respirant (tissu Paratex Dry).

Paracorde 550 Type III

Disponible en noire, mais également en plusieurs autres couleurs, cette paracorde de 4mm peut supporter jusqu'à 250 kilos !

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée