Que faire au Potager / Verger au mois de Juin ? (Guide)

de Sven
Publié le : Dernière mise à jour le

En juin, le soleil affirme sa présence un peu plus chaque jour, faisant augmenter les températures.

Ça sentirait presque les vacances…mais il faudra encore attendre un peu.

D’autant que le mois de juin est particulièrement actif et productif au potager. Et le jardinier que vous êtes a largement de quoi s’occuper !

Quels travaux en juin au potager ?

Les parcelles de votre potager sont déjà bien occupées, les récoltes sont plus nombreuses de jour en jour.

Et, surtout, vous ne ménagez pas vos efforts depuis les travaux au jardin en avril et ceux du potager en mai.

Pourtant, juin n’est pas synonyme de relâche car ne dit-on pas que « c’est le mois de juin qui fait le pain » ?

Quelles graines semer en juin ?

Comme en mai, les semis se font en pleine terre : les gelées ne sont plus à craindre et la terre est déjà bien réchauffée.

Donc, en juin, on sème à toute volée, tous les légumes qui seront récoltés au cœur de l’été, mais aussi les légumes d’automne et d’hiver.

Un jardinier averti est un jardinier qui anticipe !

Donc, vous pouvez semer des graines de :

  • carottes et panais
  • radis et radis noirs
  • betteraves
  • navets
  • toutes les variétés de salades
  • cresson
  • haricots verts
  • petits pois et fèves
  • persil, aneth et coriandre qui ont une fâcheuse tendance à monter en graines facilement (surtout si vous faites les semis en pot et que vous les transplantez… ça stresse les plantes : boom, ça part en graines).

Et pour préparer l’automne et l’hiver, semez :

  • les choux de Bruxelles, les choux-fleurs, les brocolis
  • les chicorées frisées et scaroles
  • les blettes
  • les haricots à écosser
  • les courges
Que faire au Potager / Verger au mois de Juin ? (Guide)

Quels légumes planter en juin ?

Dans pas mal de nos régions, il est encore possible de repiquer les légumes du soleil (tomates, concombres, melons, courgettes…) ; afin que ces plants prennent le relais lorsque ceux que vous avez planté plus précocement commenceront à se tarir.

De même, c’est la bonne époque pour planter toutes les courges et les potirons qui seront les bienvenus à l’automne.

Vous pouvez aussi commencer à repiquer les poireaux à déguster en automne et en hiver. Ou encore tous les choux.

Quels légumes / petits fruits se récoltent en juin ?

En juin, votre table se garnit continuellement des fruits de votre travail (enfin, au potager, c’est plutôt les légumes de votre travail !).

Vous récoltez donc des petits pois et des fèves, des radis, des épinards, des carottes, des asperges, des choux, des poireaux, des pommes de terre nouvelles, des navets, des oignons blancs… et puis les premiers oignons et aulx.

Les fraises sont encore là et les framboises viennent s’ajouter à la liste.

Dans le sud de la France, et dans le Nord en fonction de vos semis et de la saison, quelques concombres, physalis et tomates sont déjà mûres.

Si les tiges de votre rhubarbe mesurent entre 15 et 25 cm de long et que les feuilles sont complètement ouvertes, alors c’est aussi le moment de les récolter !

Pensez également à récolter la menthe et les aromates pour les faire sécher et les utiliser toute l’année !

Que faire au potager en juin ?

Entre semis et plantations, penchez-vous aussi sur les légumes en place qu’il va vous falloir :

  • sarcler et biner s’ils ne sont pas paillés
  • pailler si ce n’est déjà fait. Il existe différents paillis faits maison mais, personnellement, je laisse la paille pure à mes poules car j’ai l’impression qu’elle abrite quelques limaces que je préférerais voir ailleurs. J’utilise plutôt les tontes de gazon, préalablement étalées et séchées au soleil. Et si vous mélangez tontes de gazon et paille, vos légumes bénéficieront des apports combinés d’azote et de carbone (et en plus, c’est top pour la biodiversité !)
  • couper les gourmands des tomates (si vous êtes de cette école) pour éviter que les feuilles se développent au détriment des fruits. Profitez-en pour tuteurer vos plants de tomates.
  • pincer les courgettes, les melons, les concombres et les cornichons
  • éclaircir tous les semis
  • butter les petits pois, les pommes de terre et les haricots verts
  • poser un filet sur tous les fruits rouges

Et profitez de tout ce temps passé auprès de vos légumes pour les ausculter à la loupe afin de repérer très vite tous les signes de maladies ou d’attaques d’insectes ravageurs.

Si vous n’avez plus de purin d’ortie ou de consoude, refaites-en quelques litres qui se conservent très bien.

Et pour lutter contre les principales maladies cryptogamiques, le purin ou la décoction de prêle est recommandé. Et c’est le moment de la préparer car les tiges de prêle se récoltent en cette période sur les bords de chemin.

De même, c’est souvent à cette période qu’apparaissent les premières manifestations d’oïdium. Je vous propose de retrouver, dans un article précédent, mes 6 solutions pour lutter contre cette maladie.

Et si on bricolait pour le potager ?

Peu de temps à consacrer au bricolage mais une problématique qui se pose au fur et à mesure que votre potager se remplit : vous êtes complètement perdu parmi les semis car vous avez oublié de marquer.

Personnellement, j’utilise des morceaux de cagettes sur lesquels j’inscris le nom des légumes. Et sur un agenda spécialement dédié au potager les dates des semis ou plantations.

Avec un peu de créativité, vous pouvez aussi confectionner des étiquettes avec des bouts de bois, des galets, des bouchons en liège plantés sur un petit bâton, des pots en terre brisés, des pinces en linge en bois sur une branche…

Que faire au verger en juin ?

Juin, c’est le temps des cerises ! Alors profitez-en.

C’est aussi le bon moment d’éclaircir les fruits des pommiers, poiriers, abricotiers, pruniers… pour supprimer les fruits les plus petits ou ceux qui sont abîmés.

N’oubliez pas d’arroser les arbres plantés récemment et de continuer le désherbage.

N’hésitez pas à supprimer les drageons. Vous pouvez aussi pratiquer une taille d’été, autrement appelée taille au vert, qui a pour mérite d’améliorer la production et d’augmenter le calibre des fruits.

Enfin, il est temps de protéger les fruitiers de la gourmandise des oiseaux.

Vous pouvez toujours essayer les effaroucheurs ou les épouvantails mais la pose de filets est certainement plus efficace.

Comment s’occuper de nos animaux en juin ?

Cot cot cot…

Du côté du poulailler, la vie des poules s’écoule tranquillement.

Mais la chaleur commence à les incommoder et il est peut-être utile de commencer à aménager leur enclos et leur poulailler.

Le poulailler doit être aéré en journée et, éventuellement la nuit, tout en étant protégé des prédateurs.

L’idéal est de créer en haut de la porte une fenêtre grillagée (en mailles très fines) qui sera obstruée en hiver.

Dans l’enclos, prévoyez de vastes zones d’ombre où les poules pourront se réfugier par grosse chaleur.

Multipliez également les gamelles d’eau que vous nettoierez souvent, la chaleur favorisant l’apparition de bactéries et de germes.

Enfin, augmentez les apports d’alimentation humide en leur offrant des fruits et des légumes riches en eau comme les tomates bien mûres, les concombres ou les courgettes.

Bzzz…

Dans la ruche, la période est faste : la population est à son maximum, de même que la production de miel.

En tant que bon apiculteur, pensez à :

  • surveiller régulièrement vos ruches et vos hausses, et ajoutez-en lorsque c’est nécessaire
  • assurez-vous que la population de la ruche n’est pas trop importante ou vous risquez l’essaimage
  • faites construire des cadres aux ouvrières, afin de renouveler vos rayons
  • si vous le souhaitez, c’est également le moment de penser à la transhumance de vos ruches
Que faire au Potager / Verger au mois de Juin ? (Guide)

Et côté cueillette sauvage, que nous offre la nature en juin ?

Dans les prés et sous-bois, les plantes abondent et juin marque la période idéale pour récolter un grand nombre de plantes comestibles :

  • l’achillée millefeuille
  • l’angélique
  • la berce commune
  • le bleuet (fleurs)
  • la consoude
  • le coquelicot (fleurs)
  • les fraises et framboises sauvages
  • la marjolaine sauvage
  • l’ortie
  • le pissenlit (fleurs pour faire une délicieuse et colorée confiture)
  • le sureau (fleurs)
  • le tilleul (fleurs)

Dans les bois, les premières chanterelles arrivent. Au même endroit se trouveront en général les cèpes…

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Biscuits d'urgence - Convar

Cette ration d'urgence, sous format de biscuit de haute valeur énergétique, peut se conserver jusqu'à 20 ans ! Idéal pour votre BOB, EDV, EDC, etc.

Sursac Bivvi Bag

Juste parfait, ce sursac de couchage Snugpak est étanche, léger (270g avec sac de rangement) et respirant (tissu Paratex Dry).

Paracorde 550 Type III

Disponible en noire, mais également en plusieurs autres couleurs, cette paracorde de 4mm peut supporter jusqu'à 250 kilos !

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée