Kit de survie « Les Survivalistes » : Retour d’expérience / Mon avis

de Sven
Publié le : Dernière mise à jour le

Quand Anthony, de la boutique Les Survivalistes, m’a proposé de tester son tout nouveau kit de survie « premium », je n’ai évidemment pas hésité longtemps.

Bon… en réalité, je n’ai pas du tout hésité.

Et pourtant, ça peut être un retex relativement « touchy » car on trouve beaucoup de kits de survie de qualité « moyenne » sur le marché, qui sont souvent plus du domaine du gadget et sans réelles utilités en cas de situation de survie.

Or, le deal est clair pour chaque retex : je dis ce que pense, sans filtre et sans complaisance…

Qu’est-ce qu’un kit de survie ?… et à quoi ça sert ?

On revoit les bases.

Le kit de survie est un module qui a pour objectif de vous aider à faire face aux situations d’urgence, et ce dans les meilleures conditions possibles.

Il est composé d’objets soigneusement sélectionnés pour vous aider à rester en vie, le temps d’être secouru… ou, le plus souvent, pour vous sortir d’une mauvaise passe (premiers soins, abri pour la nuit, hydratation, etc.).

La sélection de ces objets se fait en fonction de vous, du type de sortie outdoor que vous faites, du lieu, de l’époque de l’année, etc.

Autrement dit, le contenu du kit de survie est très souvent personnel et adapté aux potentiels besoins.

Pour autant, on retrouve souvent un « tronc commun », pour faire du feu, potabiliser l’eau, s’abriter, etc.

Il sert normalement uniquement dans les situations d’urgence… et vous allez me dire, à raison, que ce genre de situation n’arrive quasiment jamais.

On est d’accord.

C’est le principe de l’assurance.

Ce kit est là pour faire face à l’inattendu et pour votre tranquillité d’esprit ; exactement de la même manière que la trousse de secours ou que le bracelet paracorde.

L’idéal est de ne JAMAIS avoir besoin de s’en servir.

Pour cela, on privilégiera TOUJOURS l’anticipation des potentiels risques, la sécurité et une bonne préparation psychologique et physique.

Enfin, dernier point sur lequel on insiste toujours sur NoPanic : « sans connaissances, le matériel n’est rien ».

Un kit de survie ne peut pas remplacer les compétences et les connaissances en survie.

Il est uniquement là pour les compléter.

Bon, maintenant que toutes les bases sont rappelées : rentrons dans le vif de ce retex !…

Présentation du kit de survie

Ce kit de survie, appelé « L’Authentique », a pour objectif d’être le plus exhaustif possible, et donc de pouvoir parer à tous les besoins potentiels en cas de situation d’urgence.

Comme on vient de le dire, un kit de survie est nécessairement situationnel, mais qui peut le plus peut le moins (à vous de choisir, au besoin, ce que vous décidez d’emporter ou non avec vous).

Il est présenté dans une pochette tactique molle (15x21x11cm), et est composé d’environ une trentaines d’accessoires, objets et outils.

Le tout fait quasiment 1 kilo (923 grammes sur ma balance).

Pour autant, cette exhaustivité (et donc le nombre important d’accessoires et outils) ne se fait pas au détriment de la qualité.

Et ça, c’est une très bonne nouvelle !

Même si, évidemment, si on a la quantité et la qualité : cela impacte nécessairement la dernière variable, à savoir le prix.

On a donc un kit à 120€.

Pour ma part, ça n’est pas un souci : Je considère que « le prix s’oublie, mais la qualité reste ».

Et c’est d’autant plus vrai en ce qui concerne du matériel qui a pour objectif de me tenir en vie et/ou de me sauver en cas de situation d’urgence.

De quoi est composé ce kit ?

On va d’abord parler du contenant et ensuite rentrer dans le détails du contenu…

Le flacon…

Nous avons donc tout d’abord le « contenant » :

  • La pochette tactique (15x21x11cm)

Elle est de bonne facture et propose de très nombreuses options d’accroches : dos en velcro ou en système molle, boucles plastiques, poignée… et un double système de fermeture en velcro et en boucle clip rapide.

Elle s’ouvre totalement et propose en son intérieur de nombreuses poches et pochettes qui permettent de ranger les accessoires (et éviter que ça devienne rapidement le bordel).

Petit bonus supplémentaires : deux patchs velcro (le logo de Les Survivalistes et la croix rouge medic).

Si on devait trouver un défaut à cette pochette, c’est le fait qu’elle ne soit pas étanche à l’eau… mais ça a été pensé et on retrouve dedans des pochettes plastiques pour protéger au besoin le matériel sensible.

L’ivresse…

Après le contenant, parlons maintenant du « contenu » :

Quand on ouvre, tout est soigneusement emballé et protégé.

C’est plein, ça déborde presque. On en a pour son argent !…

Voici l’inventaire :

  1. Couteau Opinel carbone n°10
  2. Paille filtrante Lifestraw
  3. Couverts multifonction (cuillère, fourchette, décapsuleur, ouvre-boîte)
  4. Un bout de paracord 550 type III
  5. Petite lampe de poche
  6. Miroir de signalisation
  7. Scie à fil
  8. Boussole
  9. Mini-pince multifonction
  10. Sifflet de survie
  11. Ration Multivitaminés Convar-7
  12. Couverture de survie
  13. Bougie chauffante d’urgence
  14. Kit de soin (10x pansements, 2x compresses de gaze, 2x lingettes de chlorhexidine, 2x lingettes hydroalcooliques, une bande de gaze extensible et une pince à épiler)
  15. Kit allume feu (Firesteel, briquet Bic, x5 allumettes tempête et un grattoir à allumettes, x2 cotons allume-feu)
  16. Kit de couture (des fils de couture, des épingles et des boutons)
  17. Kit de pêche (du fil nylon, x2 plombs, x2 bouchons, 2x émerillons, x1 leurre, x2 bas de lignes avec hameçons)

Globalement, tout a été très bien pensé.

On a de quoi se nourrir, s’abriter, se repérer, se signaler, se soigner, se chauffer…

Quelques focus…

Je dois dire que je suis très agréablement surpris par la qualité générale des différents accessoires et matériels.

Évidemment, je n’ai même pas besoin de le préciser avec des marques connues et reconnues comme :

  • Opinel (le couteau, en acier carbone = facile à aiguiser),
  • Medisafe (la couverture de survie)
  • Convar-7 (la ration de survie, un must),
  • … ou Lifestraw (la paille filtrante, fournie avec la notice).

Cette paille (ultra connue et réputée), qui filtre 99,999999% des bactéries, 99,999% des parasites et 99,999% des microplastiques, coûte d’ailleurs à elle seule 30€.

Cela donne le ton de la bonne qualité générale de ce kit.

Qualité qu’on retrouve également avec le couvert multi-fonctions, la boussole, le miroir, le firesteel ou encore le sifflet : tout est de très (très) bonne facture.

Pour les petits matériels, on retrouve là aussi un vrai soin dans le choix et dans la préparation du kit.

Je pense particulièrement au kit feu et au kit de soins, tous les deux soigneusement emballés (et donc étanches).

Sur tous ces points, c’est un sans faute.

On est sur du très solide.

Mais, je dois avouer avoir quelques doutes sur quelques références…

Accessoires gadgets ou réels outils de survie ?

Quatre objets de ce kit, au premier abord, m’ont questionné :

  1. La lampe
  2. La pince multi-fonction
  3. La scie à fil
  4. Le kit de pêche

Clairement, on est sur de l’à-priori pur et dur ! 😅

J’ai déjà eu l’occasion de voir ce type d’objets dans des kits de survie et cela vire généralement très rapidement au gadget.

Je vais vous éviter un suspens inutile et vous donner directement les résultats de mes tests :

  • La lampe : Ràs, elle fait très bien le job !
  • La pince : Ràs, plus solide que je l’imaginais !
  • La scie : Meh…
  • Le kit de pêche : Oui… mais non (ou non… mais oui).

D’abord, les deux bonnes nouvelles : la lampe et la pince.

Cette première est fournie sans pile (normal) et il vous faudra donc une unité de type AAA (je vous conseille d’en mettre une de rechange dans le kit, dans une pochette étanche, ça ne coûte que quelques grammes supplémentaires).

En sortie outdoor, on a souvent avec soi une lampe frontale… et cette mini-lampe led (8cm x diam. 1,5cm) est donc là uniquement pour dépanner.

En bref, c’est une petite lampe, sans prétention, mais qui fait le taf’.

Même chose pour la mini-pince.

Vous n’allez pas changer le carbu de votre moto Suzuki Bandit avec, et elle ne fait pas l’ombre d’une concurrence avec un Leatherman… mais elle est suffisamment de bonne facture pour dépanner et servir de pince et de petit tournevis.

Et finalement, c’est tout ce qu’on lui demande !…

Les deux accessoires plus… « gadgets »…

En toute franchise, je suis un peu dur avec ces deux objets, à savoir la scie à fil et le kit de pêche.

Je les ai testés tous les deux et ils ont globalement passé les tests.

Cependant, comparativement à tous les autres objets de ce kit, d’excellentes qualités et sur lesquels on peut se reposer dessus les yeux fermés, ceux-ci ont été les moins convaincants.

Kit de survie "Les Survivalistes" : Retour d'expérience / Mon avis

D’abord, la scie.

Je l’ai testée sur plusieurs diamètres de branches… et elle fonctionne difficilement sur les plus grosses (car trop grosses) et les plus petites (car elles bougent de trop… et vous avez les deux mains occupées).

Pour autant, même si c’est relativement galère et qu’il faut trouver le bon angle, avec la « lame » de la scie la plus droite possible, elle fait le job.

Douloureusement, mais elle le fait.

J’ai cependant de sérieux doute sur la durabilité de sa « lame »… mais une fois encore, il s’agit d’un objet de survie, donc normalement avec un usage très limité dans le temps.

Est-ce que vous pourrez couper avec quelques branches pour vous faire un abri, à l’aide de la couverture de survie ? Oui.
Est-ce que vous pourrez lui en demander beaucoup plus ? De gros doutes.

Ensuite, le kit de pêche…

Le très grand classique de tous les kits de survie : le mini kit de pêche.

A force de le voir, j’ai décidé de le mettre réellement à l’épreuve et voir si sa composition permettait réellement d’envisager de pêcher quoi que ce soit avec.

Nous avons donc :

  • du fil de pêche nylon (environ 5-6 mètres)
  • 2x bas de lignes (c’est à dire un hameçon accroché à un fil fluo)
  • 2x petits plombs olive percés, notés en 2 grammes
  • 2x agrafes émerillons
  • 2x bouchons… non, 2x perles de pêche !
  • 1x leurre mini-crevette (pas essayé, mais j’ai de très gros doutes)

Tout d’abord, je tiens à préciser que je ne me considère pas comme un pêcheur professionnel, et à peine « amateur ». Pour autant, depuis que je suis gamin, j’ai sorti quelques centaines de poissons des eaux (douces et salées).

Malgré tout, j’ai dû me renseigner sur ces deux petits olives jaunes fluo, qui ressemblaient vaguement à des bouchons mal foutus… et qui sont en fait (à priori) des perles de surf-casting (technique de pêche au posé, plutôt pratiqué en bord de mer).

Ne les essayez pas en bouchons : elles vont directement couler, le poids du plomb leur étant très supérieur.

Autrement dit, je doute que 80-90% des personnes qui seraient amenées à utiliser ce kit de pêche sache comment théoriquement s’en servir…

Et pourtant, d’un autre côté, on a tout ce qu’il nous faut à priori pour pêcher : du fil de pêche, un bas de ligne avec hameçon, un plomb, une agrafe émerillon… Bref, tout… sauf un bouchon.

J’insiste là dessus car c’est probablement la technique de pêche la plus connue et la plus facile.

Après, rien ne vous empêche de trouver, dans le milieu naturel dans lequel on se trouve, quelque chose qui flotte. Et je vous conseillerai même d’intégrer au kit de survie un bouchon de liège sur lequel vous enrouleriez le fil de pêche (au risque de rapidement se retrouver avec une pelote).

Lors de mon test de pêche (en rivière, une branche que j’ai taillée, le fil, un hameçon, des vers trouvés dans la terre grâce à l’Opinel, un bouchon « naturel » avec une branche sèche), je n’ai rien attrapé… mais plus par manque de temps.

Pour moi, on a fondamentalement ce qu’il faut pour pêcher du petit gardon de rivière ou du gobie et autres petits poissons de mer. A condition d’avoir un peu de technique (et de chance).

Donc, kit de pêche à améliorer selon moi… vous n’attraperez pas des brochets ou du maquereau, mais « viable » dans l’absolu.

Note : J’ai déjà eu le plaisir de pêcher dans des îles en Polynésie Française, et là bas, avec ce matériel, vous pêcheriez sans aucun souci des poissons de roche, à vous en faire des ventrées. En Métropole, le poisson se fait plus rare. On revient sur le fait qu’un kit de survie doit toujours être situationnel.

En conclusion ?

C’est 99% validé !

Tous les équipements et matériels compris dans ce kit de survie sont tous de très grande qualité.

J’ai fait le pointilleux (le fameux 1% manquant sur la note) en ce qui concerne la scie à fil et le kit de pêche (car j’aime pousser les retex jusqu’au bout), mais on parle là de deux accessoires finalement très accessoires… et qui, dans l’absolu « fonctionnent ».

Les Survivalistes souhaitaient proposer un kit premium et pour moi, c’est mission réussie.

Ce kit de survie peut parfaitement trouver sa place dans votre sac à dos (ou dessus, si vous avez un sac tactique), mais également dans votre voiture ou votre Bug out Bag.

Vous en pensez quoi, vous ?…

A lire aussi

S’abonner
Notification pour

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Sac d'évacuation - 1 personne

Pensé pour les situations de crise qui nécessitent une évacuation rapide (ouragan, séisme, inondation...). Sac développé avec les conseils des équipes de Secouristes sans Frontières.

Ration Militaire - 3000 kcal

Ration de combat alimentaire, de l'armée, pensée pour 24h : petit déjeuner, déjeuner, dîner et compléments. Haute valeur énergétique.

Assortiment Lyophilisé

Sélection des 10 meilleurs repas lyophilisés et déshydratés : Real Turmat, Expedition Foods, LyoFood, Adventure Food, Trek'n Eat, Mx3, Travellunch, Voyage, Tent Meals et Firepot.

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée