Test du réchaud à bois et de la popote titane Toaks : Mon avis !

de Sven
Publié le : Dernière mise à jour le

Faire un retour d’expérience sur une popote et un réchaud à bois de la marque Toaks…

Est-ce qu’on ne serait pas là dans du plaisir à l’état pur ? 😉

Mais avant de vous parler en détails de ces deux références dans le monde de l’outdoor, je me dois de vous mettre en situation.

Une journée idéale pour fendre du bois !

J’aime tester les produits en situation réelle.

Autrement dit, pas sur ma terrasse, avec tout le confort de ma maison en back-up.

J’ai donc décidé de tester ce matos lors d’une belle journée de la mi-avril, où je suis allé fendre des billots de bois dans ma micro-ferme (actuellement en cours de rénovation : je n’ai que l’eau courante, ce qui est déjà pas mal).

On avait abattu, une quinzaine de jours plus tôt, trois grands épicéas de 20-25 mètres.

On était deux pour faire le boulot, avec au programme :

  • une journée complète en extérieur,
  • un timing très serré (donc pause rapide),
  • plus de 3 tonnes (7 mètres cubes) de bois à soulever, porter, fendre, ranger…

Arrivés à l’heure de midi, on était déjà bien cuits et il était plus que temps de se requinquer.

Je ne demandais qu’une chose à notre réchaud et notre popote vedette : de faire le taf’ pour que ça soit rapide et efficace.

Verdict : Excellent.

Mais, ne vous inquiétez pas… je vais vous détailler tout ça.

Mais juste avant, parlons de Toaks !

La « marque au pied » est réputée dans le milieu de l’outdoor : elle s’est spécialisée dans l’équipement haut-de-gamme en titane.

Pour faire simple, ils font des popotes de toutes les tailles et de toutes les formes, des réchauds à bois ou à alcool, des couverts, des flasques… le tout en titane.

Et qui dit titane dit :

  • très résistant mécaniquement (plus que l’aluminium ou l’acier) mais également vis à vis du froid ou du feu,
  • ultra léger,
  • hypoallergénique,
  • ne corrode pas.

Vous conviendrez que, sur le papier, ce sont déjà de très bonnes qualités pour une popote ou un réchaud.

Ah, et pour terminer sur Toaks : c’est une marque américaine (Californie) qui a plus de 20 ans d’ancienneté.

Bon, assez bavardé : place au retex !

Et je vais commencer par vous parler du réchaud à bois…

Test du réchaud à bois et de la popote titane Toaks : Mon avis !

Test sur le réchaud à bois Toaks – Mon avis !

Je suis un grand fan du bois pour chauffer mes aliments, en sortie bivouac.

Ce type de réchaud a donc mon affection… mais cela fait également de moi quelqu’un d’assez pointilleux et précis sur ce sujet. 😉

On ouvre la boîte…

Première étape du retex : on ouvre la boîte.

On trouve les trois parties du réchaud bois Toaks imbriquées, le tout empaqueté dans une petite pochette orange fluo : pratique en forêt, pour la retrouver par terre (surtout tard le soir ou tôt le matin).

Le réchaud se monte très facilement (les éléments se glissent les uns dans les autres) et donne un vrai sentiment de solidité.

Rangé, le réchaud fait 11 x 11 x 10,5 cm de haut, pour 215 grammes (sans la pochette).
Déplié, la hauteur est de 20,5 cm.

A noter qu’il s’agit ici du test du « grand » réchaud à bois Toaks. Il existe également un autre modèle plus petit.

En bref : jusque là, rien à signaler. Ça tient la route !

Allummmeeerrrr le feuuu !!… 🎶

On rentre maintenant dans le vif du test.

Pour démarrer le feu, j’ai utilisé de la sciure, de la sève d’épicéa et du bois mort, que j’avais évidemment abondamment sous la main, au vu de l’activité du jour.

En forêt, on remplacera ça assez facilement avec des feuilles mortes, de l’herbe sèche, de l’amadou, du papier journal, etc.

Le feu est parti assez facilement et rapidement (méthode : mini départ inversé), malgré un p’tit vent et une légère bruine qui s’est invitée au pire moment !

Ça s’est ensuite confirmé : une fois lancé (on laisse démarrer et on souffle !), le réchaud fonctionne très bien et très fort, en grande autonomie (pas besoin de l’assister non-stop).

J’ai cuisiné une soupe assez épaisse : elle était bouillante en 10-12 minutes, ce qui est pour moi un très bon timing en bivouac.

Là où j’ai été bluffé, c’est qu’après avoir consommé mon repas, soit 15-20 minutes, je suis revenu auprès du réchaud : il était toujours actif, avec de la bonne braise au fond… alors que je ne l’avais pas alimenté.

A propos d’alimentation :

  • il faut évidemment que ce soit des petits morceaux de bois (ou une grande branche morte coupée en brindille),
  • il faut les mettre verticalement dans le réchaud (horizontalement, on risque d’empêcher le passage de l’air),
  • ne pas bloquer les arrivées d’air du bas.

Techniquement, ce réchaud est une pépite.

Grâce à sa construction, il a une double combustion : Il brûle le bois, mais également les fumées ! (cf. schéma plus bas)

Les avantages ont réellement été visibles lors de ce test :

  • plus de chaleur produite avec moins de bois,
  • moins de résidus en fin de feu : tout est cramé !

Des points négatifs ?

Vous l’aurez compris, je suis réellement convaincu par ce réchaud à bois.

Si vous n’avez pas la possibilité de faire un feu de camp, pour des raisons d’interdiction liée au lieu, de temps, de sécurité, etc. : alors, le réchaud Toaks est fait pour vous.

J’ai tout de même relevé deux points, que je ne qualifierai pas de négatifs… mais de « à savoir » !

Gaffe à la taille de ta popote !

Et oui !…

J’ai fait ici le test avec la popote 750ml de chez Toaks (je vous la débrief’ juste après), or celle-ci est trop « petite » pour ce réchaud !

En effet, son diamètre est de 9.5-10cm… quand le diamètre du réchaud est de 11cm.

Toaks a prévu le coup et propose pour quelques euros des barres de maintien, spécialement pour ce type de problématique… mais moi, je ne l’avais pas prévu. 😅

Du coup, j’ai dû faire preuve d’inventivité avec de la cage à poule : ça a également très bien fait le taf’ !

L’autre possibilités, c’est tout simplement d’utiliser, avec ce réchaud à bois, les popotes Toaks de contenance 1.1 litre et plus.

Bonus : vous pourrez imbriquer le réchaud dans la popote et gagner de l’espace.
Bonus ² : vous pourrez aussi imbriquer une tasse 450ml dans la popotte… et ainsi faire une poupée russe de bivouac ! 😜

Gaffe où tu mets ton réchaud !

Je vous ai parlé des multiples arrivées d’air de ce réchaud.

Or, qui dit arrivées d’air dit trous.

Et qui dit trous dit chaleur qui s’échappe… bref, faites gaffe où vous posez votre réchaud.

Ça chauffe dur !

Test du réchaud à bois et de la popote titane Toaks : Mon avis !

Test sur la popote 750ml Toaks – Mon avis !

Maintenant, parlons de la popote et de mon avis sur cette dernière.

En fait, je pourrais vous résumer ce retour d’expérience avec une simple anecdote :

Le matin, lorsque j’ai pris la boîte pour l’emporter dans cette journée boisée, j’ai dû l’ouvrir afin de vérifier qu’elle n’était pas vide… tellement elle était légère.

Mais je spoile un peu la suite… allons-y dans l’ordre !

On ouvre la boîte…

La popote et son couvercle sont livrés avec une petite pochette, toujours de cette couleur si « nature » !

Non, en vrai : c’est une fois encore idéal pour éviter de la perdre, dans un tapis de feuille (#histoirevécue), ou pour se signaler en situation de survie.

Pas grand chose à dire d’autres sinon que de revenir sur cette histoire de poids…

Comprenons-nous : depuis plusieurs années, j’ai baladé un peu partout ma popote en alu Esbit (585ml). On ne peut pas dire qu’elle soit très lourde : 151 grammes sur la balance.

Mais là…

Notre popote 750ml Toaks fait seulement 95 grammes ! 😲

C’est vraiment bluffant.

A l’usage ?

L’une des caractéristiques de cette popote est son anse.

Je n’ai malheureusement pas pu la tester cette fois-ci, mais il est absolument évident que c’est un must lorsqu’on fait une cuisson au feu de camp (pour la suspendre ou pour la récupérer sans le brûler les avants-bras !).

Rien que pour ça, je l’adore.

Lors de la cuisson, le couvercle et les poignées sont restées utilisables (et n’ont donc pas chauffé).

A la fin du repas, un coup d’eau et elle était comme neuve ! (exception faite évidemment du noirci lié à son baptême du feu 😉).

Des points négatifs ?

Soyons francs : Non.

C’est un produit haut-de-gamme proposé par une marque haut-de-gamme… et il n’y a pas de mauvaise surprise.

  • La taille de 500-750ml est pour moi idéale en bivouac pour une personne (pour avoir de « la place » pour cuisiner dans la popote, la remuer, etc.),
  • Son poids est incroyablement léger,
  • Son encombrement est raisonnable (10x10x11cm) et on peut facilement y mettre quelque chose dedans pour optimiser… comme par exemple le réchaud à bois Toaks, mais le petit modèle !

Où les acheter ?

Une seule bonne adresse pour vous fournir avec ces deux équipements Toaks : Lyophilisé & Co !

Par contre, pour rappel :

  • Si vous êtes seuls, privilégiez le petit modèle de réchaud et la popote 750ml (vous pouvez ainsi ranger le réchaud dans la popote)
  • Si vous êtes deux (ou un grand mangeur / ou que vous aimez avoir de « la place » pour cuisiner, privilégiez le grand réchaud et la popote de 1.1L ou 1.6L (et là encore, ranger votre réchaud dans la popote).

Bonus : le réchaud en vidéo

Vous pourrez voir quelques vidéos du réchaud en fonctionnement sur mon compte Instagram.

Sinon, voici également une vidéo qui le présente en détails :

Votre avis ?

Je suis curieux d’échanger avec vos impressions et sentiments sur ce réchaud et cette popote.

L’espace commentaires est à vous !

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Biscuits d'urgence - Convar

Cette ration d'urgence, sous format de biscuit de haute valeur énergétique, peut se conserver jusqu'à 20 ans ! Idéal pour votre BOB, EDV, EDC, etc.

Sursac Bivvi Bag

Juste parfait, ce sursac de couchage Snugpak est étanche, léger (270g avec sac de rangement) et respirant (tissu Paratex Dry).

Paille filtrante - Survie

Ce système de filtration qui permet de purifier plus de 1000 litres d'eau, soit 666 jours de besoins en eau potable pour une personne.

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée