Être à la Rue (SDF) : Comment s’y préparer ? (Témoignages)

de Mat & Thom
Publié le : Dernière mise à jour le

Être à la rue, être dans la rue, être SDF (sans domicile fixe)… c’est être en marge d’un point de vue social, politique mais aussi physiquement, culturellement ou intellectuellement.

Qu’on le désire ou qu’on le subisse, cet état nécessite de revoir tous les fondamentaux, toutes les habitudes.

Je n’ai jamais été vraiment à la rue, donc je j’ai écrit cet article d’après des témoignages et en appliquant une logique basée sur des principes élémentaires de survie.

Il y a également beaucoup de retours d’expérience en commentaires, et je vous en remercie pour ça.

Comment devient-on SDF ?

On doit discerner différentes cause qui peuvent vous amener à la rue :

  • Dégringolade sociale et économique
  • Accident soudain
  • Problème à l’étranger (vol de papier et d’argent)
  • Choix personnel

Chaque cause va nécessiter une réaction potentiellement différente.

Soit il est possible d’anticiper, soit la réaction doit être spontanée.

Il va de soi que chaque cas est unique mais des principes de précaution et d’anticipation doivent être appliqués pour réagir au mieux face à la situation.

Comment s’y prépare-t-on ?

Si on peut s’attendre à être mis dehors, alors on doit pouvoir se préparer.

Régulation thermique, abri, nourriture et eau, soins… On retrouve les piliers de la survie.

On peut préparer la rue comme on prépare son Bug out Bag, mais il faudra anticiper et améliorer quelques points.

Il ne faut pas négliger l’agressivité de la rue.

Tant d’un point de vue naturelle (intempérie, espaces inadaptés…) que humain.

La rue vous confronte au regard des autres : cela va affecter inéluctablement votre état psychologique (déjà ébranlé) et mettre en danger votre survie physique.

Dans la rue vous serez exposés à différentes agressions physiques et psychologiques : certains passants, les autres de la rue (défense d’un territoire, vol du matériel, démence…).

Vous pouvez aussi être confrontés à des « agressions » des représentants de l’ordre, agent communaux, police municipale, police nationale, armée (autour des gares) etc.

agressivité de la rue
agressivité de la rue

De quel matériel doit-on idéalement s’équiper ?

Vous devez prendre en compte un critère important : se retrouver à la rue peut être très rapide.

En sortir prend beaucoup plus de temps.

On peut estimer un temps maximum lors d’une catastrophe avant de retrouver une vie plus « normale » (chez soi ou chez des proches). On se base généralement sur 72h (avant que les secours aient intervenus et réglés globalement la problématique).

Vivre dans la rue peut vous exposer à une période beaucoup plus longue.

Vos équipements seront mis à rude épreuve et devront être pensés pour une période de quelques semaines à plusieurs mois / années.

Ci-dessous, je vous ai listé un exemple de matériels indispensables.

Cette liste est non exhaustive et il est évident qu’elle ne saurait couvrir tous les besoins.

Nous sommes dans une démarche de préparation, mais s’il s’avère que la rue arrive trop rapidement certains équipements devront être improvisés.

Note : Nous avons également écrit un article complet sur le kit de survie SDF.

1 – Sac à dos

Attention le sac à dos devra contenir l’ensemble de votre matériel et vous devrez pouvoir le porter plein.

Le poids et l’encombrement sont des problèmes à prendre en compte dès le départ.

Il est également possible de combiner sac de transport / sac à dos, mais le souci numéro 1 est le portage. Le deuxième souci, c’est ou mettre son sac, comment le protéger?

Être à la Rue (SDF) : Comment s'y préparer ? (Témoignages)

2 – Régulation thermique

Je vous invite à consulter cet article sur la régulation thermique.

Vous avez le choix et à mon avis il faut combiner 3 systèmes :

  • vêtements,
  • couverture,
  • duvet.

Les vêtements devront être adaptés à votre environnement. Ils doivent couvrir au moins une saison chaude et une saison froide.

Ne négligez pas les accessoires comme le shemagh qui vous protégera de la chaleur et du froid.

La couverture pourra vous couvrir le jour comme la nuit et vous laissant une mobilité normale.

Choisissez la laine car c’est robuste et ça maintient la chaleur, même humide.

Le duvet sera très utile la nuit, combiné à une couverture en laine.

Attention toutefois, il n’est pas évident de s’extirper d’un sac de couchage si vous devez quitter rapidement votre emplacement.

Couverture de laine
Couverture de laine

3 – Abris

C’est pas certain que vous puissiez trouver facilement un lieu abrité des intempérie toutes les nuits.

Une cage d’escalier ou un porche seront des solutions provisoires mais on risque rapidement de vous déloger. Pareil pour les dessous des ponts…

Il me semble donc qu’une petite tente style 2″ est assez bien adapté, dans des zones semi-urbaines ou rurales. Elle ne prend pas de place, ni ouverte ni fermée. Elle s’installe et se démonte rapidement.

Dans cette situation, la tente est mieux que le tarp.

En milieu exclusivement urbain, une tente peut être trop repérable et il est parfois difficile de la monter. Dans ce cas, abritez-vous dans des lieux non exposés : cage d’escalier (dernier étage), etc.

La rapidité et la discrétion lors de l’installation de votre « camp » pour la nuit doivent être primordiales.

Tentes installées par les Enfants de Don Quichotte à Toulouse
Tentes installées par les Enfants de Don Quichotte à Toulouse

4 – Manger

Le hobo stove, c’est cool dans les bois pour griller son petit repas… mais là on ne parle pas d’une sortie bushcraft.

Certes, c’est une solution d’appoint assez bonne et qui ne nécessite pas ou très peu de matériel. Une canette ou un boîte de conserve fera l’affaire.

Dans une démarche de préparation, il faut réfléchir à une solution efficace et durable pour chauffer son repas ou son eau.

C’est délicat de faire le choix de réchaud a consommable comme le gaz/alcool ou gel, car le coût peut devenir trop élevé.

Le bois reste donc le consommable idéal : optez pour un réchaud à bois, si vous êtes en campagne ou dans une zone moins urbanisée.

En urbain, privilégier un chauffe à l’alcool à brûler.

Un minimum de vaisselles, comme une popote de base et un quart seront les bienvenus, de même qu’une fourchette, une cuillère et un couteau… N’oubliez pas la gourde.

Bon à savoir : vous trouverez de l’eau gratuitement et en accès libre dans presque tous les cimetières.

Réchaud et popote
Réchaud et popote

5 – Hygiène et soin

Vous devrez avoir avec vous un kit de soin et d’hygiène.

Ne négligez pas cette partie !

On en parle dans cet article sur l’hygiène quotidienne et les soins, en situation de crise.

Exemple de contenu de sac de sans-abri

Je suis un vagabond qui voyage dans des trains de marchandises et fait de l’auto-stop dans tous les États-Unis, depuis plus de 10 ans. Voici tous les objets que je transporte dans mon sac…

Source : Reddit

Un internaute, sans domicile fixe et vagabond aux USA, a partagé sur un fil Reddit le contenu de son sac à doc où seul l’indispensable est conservé : couteau suisse, briquets, kit de premiers secours, produits de toilettes…

Pour voir le sac au complet, c’est par ici.

Préparez-vous !

Si c’est par choix, réfléchissez bien et préparez votre « aventure ».

Si c’est une étape de votre vie que vous devez subir, alors sachez qu’il existe des organisme pour vous venir en aide.

Dans cet article, je n’ai volontairement pas parlé de couteaux ou de défense ; le port de couteau étant très réglementé, c’est un sujet délicat.

Enfin, voici quelques liens pour conclure ce chapitre :

– Les permanences d’accès aux soins de santé (PASS)
– Samu social (115)
– Action Froid .org

Vous trouverez également ci-dessous des témoignages. N’hésitez pas à partager le vôtre.

A lire aussi

S’abonner
Notification pour

11 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Sac d'évacuation - 1 personne

Pensé pour les situations de crise qui nécessitent une évacuation rapide (ouragan, séisme, inondation...). Sac développé avec les conseils des équipes de Secouristes sans Frontières.

Ration Militaire - 3000 kcal

Ration de combat alimentaire, de l'armée, pensée pour 24h : petit déjeuner, déjeuner, dîner et compléments. Haute valeur énergétique.

Assortiment Lyophilisé

Sélection des 10 meilleurs repas lyophilisés et déshydratés : Real Turmat, Expedition Foods, LyoFood, Adventure Food, Trek'n Eat, Mx3, Travellunch, Voyage, Tent Meals et Firepot.

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée