Fabriquer un bracelet de survie : Tuto étape par étape, avec photos et vidéos

de Sven
Publié le : Dernière mise à jour le

J’ai récemment fait un article (très complet) sur les différentes utilisations possibles d’un bracelet de survie (ou bracelet paracorde).

Or, dans cet article, je pointais un élément important :

Tout d’abord, les bracelets de survie, comme on vient de le voir, sont loin d’êtres des gadgets inutiles et les possibilités d’usages réels sont multiples.

C’est le cas en situation réelle de survie, mais c’est également le cas en sortie outdoor plus classique pour dépanner.

Si vous avez l’habitude, vous pouvez re-tresser votre corde en format bracelet en 5 minutes chrono.

Autrement dit, avoir un bracelet de survie, c’est bien… mais savoir le tresser soi-même, c’est (beaucoup) mieux !

C’est donc tout l’objectif de cet article : vous aider à faire (et refaire) vos bracelets vous-même.

Étape N°1 : Avoir le bon matériel !

Plus pratique, pas vrai ?…

Pour fabriquer un bracelet de survie en paracorde, il vous faut :

  1. de la paracorde (sans déc’ ?!)
  2. une boucle
  3. un briquet
  4. un ciseau
  5. une règle ou un ruban de couture, pour mesurer votre tour de poignée

Concernant la paracorde à utiliser, vous avez l’embarras du choix : diamètre (et donc par incidence : résistance, nombre de filins centraux, etc.), couleur(s), etc.

En général, on choisit la T550… et pourquoi pas, tant qu’à faire, choisir un modèle qui intègre un fil de pêche et/ou un amadou.

Côté couleur(s), c’est au goût de chacun. Vous pouvez faire des mono-couleurs ou mélanger…

Fabriquer un bracelet de survie : Tuto étape par étape, avec photos et vidéos

Étape N°2 : Mesurer votre poignet… et définir la longueur de paracorde nécessaire

Soit vous mesurez votre poignet, directement avec un ruban de couture, soit vous prenez un bout de paracorde et vous le reportez ensuite sur votre règle.

Cette première mesure va vous donner une première idée de la longueur du bracelet.

Je parle bien de « première idée », car à cette mesure vous devez rajouter quelques centimètres (en général, je conseille 2 cm), en fonction de votre manière de le porter (serré ou lâche) et de l’épaisseur de la paracorde.

Dans le doute, prévoyez toujours plus que moins… c’est plus facile de raccourcir que de rallonger.

Une fois que vous avez défini la longueur de votre futur bracelet, il faut maintenant calculer la quantité de paracorde nécessaire.

A noter que cela varie fortement en fonction du type de tressage :

  • Pour un tressage Cobra (ce que je vais vous présenter dans ce tuto), comptez 12 cm de paracorde pour 1 cm de bracelet. Donc si votre poignet fait 18cm, prévoyez (18+2)x12=244cm… auquel vous rajouter une p’tite poignée, histoire d’avoir du rab’ et de terminer sereinement votre bracelet.
  • Pour un tressage plus « technique », comme le King Cobra ou le trilobite , il faut compter le double. Donc (18+2)x24=488cm !

Étape N°3 : Couper la longueur de paracorde nécessaire

Normalement, vous n’aurez pas besoin de photo explicative pour cette étape…

A noter tout de même que si vous souhaitez un bracelet bicolore, il faudra couper DEUX bouts de paracorde… de longueur identique, bien entendu.

Donc, si je reprends mon exemple précédent avec le bracelet de 20cm et les 244cm de paracorde, vous coupez un bout de 122cm de la couleur 1 et 122cm de la couleur 2.

Il vous faudra ensuite attacher ces deux morceaux de paracorde, soit en les ramandant (ça parlera peut-être aux plus marins d’entre vous)… soit avec un coup de briquet (ça parlera sans doute aux plus fainéants d’entre nous).

A noter tout de même que toute liaison est une fragilité. Donc un bracelet mono-couleur sera toujours plus utile qu’un bicolore (ou pire, tri ou multicolore) en situation de survie.

Étape N°4 : On attache la paracorde à un bout de la boucle

Tout simple :

  1. Prenez les deux extrémités de votre paracorde et passez-les dans la boucle.
  2. En tenant toujours vos deux extrémités, faites une boucle (aussi appelé « nœud en tête d’alouette »)
  3. Vous tirez… et tadaaaaam :

Étape N°5 : On attache la paracorde à l’autre bout de la boucle

À présent :

  1. Prenez les deux bouts libres de la paracorde et passez-les dans l’autre moitié du fermoir.
  2. Faites glisser ce dernier jusqu’à ce que la distance extérieure (et pas intérieure !) entre les deux parties du fermoir corresponde à la longueur définitive du bracelet (pour rappel, dans l’exemple, j’avais donné 18cm + 2cm, soit 20cm).
Fabriquer un bracelet de survie : Tuto étape par étape, avec photos et vidéos

Étape N°6 : On tresse (nœud Cobra)

… et surtout, on ne stresse pas.

C’est tout simple :

  • Prenez le morceau de paracorde de droite et passez-le sous les deux sections de paracorde (qu’on va appeler le « corps du bracelet »).
  • Prenez ensuite le morceau de paracorde de gauche et passez-le au dessus du corps du bracelet… puis DANS la boucle créée précédemment avec le morceau de paracorde de droite.
  • Tirez. Ça y est, le début du tressage est en place.

Vous devriez avoir ce résultat :

Fabriquer un bracelet de survie : Tuto étape par étape, avec photos et vidéos

Pour la suite, on répète exactement la même manipulation… mais en changeant de côté à chaque nouvelle boucle :

Vous répétez la manip’ (très rapide une fois qu’on a pris le coup de main) jusqu’à atteindre le fermoir.

Étape N°7 : On ferme le bracelet

Une fois que le bracelet de survie est à la bonne longueur, il vous suffit de :

  • couper la paracorde en rab,
  • brûler les extrémités,
  • … et le porter !

Bonus : Vous avez maintenant l’assurance d’être en capacité de le tresser à nouveau… et donc n’aurez aucun remord à le défaire dès que vous en aurez besoin, lors d’une sortie bushcraft, en rando… ou en situation de survie !

Bonus : Le tout en vidéo !

Quand je vous dis que ça va vite !…

Et si, finalement, vous n’êtes pas convaincu par le bracelet de survie : rien ne vous empêche de tresser votre paracorde en porte-clé (plus discret) !

A lire aussi

S’abonner
Notification pour

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Sac d'évacuation - 1 personne

Pensé pour les situations de crise qui nécessitent une évacuation rapide (ouragan, séisme, inondation...). Sac développé avec les conseils des équipes de Secouristes sans Frontières.

Ration Militaire - 3000 kcal

Ration de combat alimentaire, de l'armée, pensée pour 24h : petit déjeuner, déjeuner, dîner et compléments. Haute valeur énergétique.

Assortiment Lyophilisé

Sélection des 10 meilleurs repas lyophilisés et déshydratés : Real Turmat, Expedition Foods, LyoFood, Adventure Food, Trek'n Eat, Mx3, Travellunch, Voyage, Tent Meals et Firepot.

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée