10 accessoires pour survivre en pleine nature : Une vraie liste utile

de Sven

Ahhhh… cette fameuse liste des objets pour survivre…

Pourtant, « Survivre en pleine nature » ne veut pas dire grand chose en tant que tel.

Quelle nature ? (désert, montagne, jungle, été, hiver…)
Quelle survie ? (un jour, deux jours, une semaine, une vie…)
Quel bonhomme (ou bonne femme, hein !) ? (entraîné, néophyte, en bonne forme physique, blessé…)

Du coup, dans cet article, on va essayer de réfléchir à 10 accessoires de survie les plus polyvalents possibles pour une situation de survie temporaire.

Pourquoi temporaire ? Car c’est statistiquement la situation la plus probable.

Vous avez plus de chance de vous perdre en montagne ou en forêt, et que les secours vous retrouvent au maximum au bout de trois jours, que de finir seul(e) sur une île déserte.

Allez, c’est parti :

  1. Un couteau
  2. Un briquet
  3. Une couverture de survie
  4. Une gourde filtrante
  5. Un téléphone
  6. Une corde
  7. Une lampe
  8. Une boussole
  9. Un sifflet
  10. Un accessoire BONUS

Premier rappel : la règle de trois, en survie

Rien à voir avec les mathématiques, il s’agit d’un moyen mnémotechnique pour hiérarchiser les priorités en situation de survie.

Le principe est simple.

Il est dit qu’un l’homme peut survivre :

  • 3 minutes sans respirer
  • 3 heures sans abri et dans un environnement très hostile (je mets de côté l’eau froide ; là c’est entre 1 et 45 minutes, selon sa température)
  • 3 jours sans boire (à condition d’être à l’abri et pas directement sous le cagnard)
  • 3 semaines sans manger (à condition d’avoir un abri et de l’eau)

Évidemment, ces délais peuvent varier en fonction de facteurs individuels tels que l’âge, la santé et les conditions environnementales (par exemple : dans le désert, l’eau prendra une plus grande importance… et en montagne, ça sera l’abri).

Mais, une fois encore, la règle de trois est là avant tout pour fournir un cadre de réflexion sur la priorisation des besoins à satisfaire en situation d’urgence : air, abri, eau et nourriture (dans cet ordre pour maximiser les chances de survie).

Pourquoi je débute cet article avec ça ?

Car, évidemment, les accessoires de survie que l’on va sélectionner dans notre liste sont là pour répondre à ces différents besoins.

Pour notre scénario, où nous sommes perdus en pleine nature en attente des secours, je rajouterai un dernier besoin : se signaler auprès des secours.

Donc si je résume les priorités :

  1. Rester au chaud et au sec
  2. Rester hydraté
  3. Se signaler

Se nourrir n’est PAS une priorité dans une situation de survie temporaire, même si avoir de quoi manger est très utile (surtout pour éviter les états de cétose nutritionnelle ou de sevrage de sucre, qui fatiguent l’organisme).

Maintenant, parlons accessoires de survie !

Accessoire de survie N°1 : Le Couteau

Privilégier idéalement un couteau de bonne taille (couteau de camp plutôt qu’un couteau de poche), car plus polyvalent dans l’usage.

Pour moi, c’est un outil essentiel pour la survie en nature, car il peut être utilisé pour couper du bois, préparer de la nourriture, construire un abri, allumer un feu (avec un fire stell), faire une lance, se défendre, etc, etc.

Il est préférable de choisir un couteau avec une lame robuste et durable, qui peut résister à des utilisations intensives et qui est facile à affûter sur le terrain.

Vous n’avez vraiment pas envie de voir votre lame se briser…

Accessoire de survie N°2 : Un briquet

… ou des allumettes tempête, un Zippo, un briquet tempête, voire une firesteel ou un briquet médiéval.

Bref, un outil pour allumer un feu est crucial pour la survie en nature.

Le feu peut être utilisé pour fournir de la chaleur, de la lumière, de la cuisson, et pour signaler sa présence.

Conseil : doublez cet accessoire (une firesteel + un briquet BIC).

Accessoire de survie N°3 : Une couverture de survie

E-ssen-tielle !

La couverture de survie vous permet de rester au sec (abri ou poncho improvisé et étanche), de conserver votre chaleur corporelle et de signaler votre présence.

Conseil : évitez de prendre un truc trop premier prix qui va se déchirer à la moindre ronce.

Accessoire de survie N°4 : Une gourde filtrante

Elle vous permet de filtrer l’eau pour éliminer les bactéries, les virus et les parasites… et donc boire à votre soif !

(voir notre retex sur la gourde Water-To-Go)

A défaut, vous pouvez aussi prendre des tablettes purificatrices ou une paille filtrante. Mais, j’ai une préférence pour la gourde, car elle vous permet de transporter l’eau. Dans le cas d’une paille ou des tablettes, il vous faut nécessairement une gourde en complément ; ce qui peut être limitant (mais à choisir, privilégiez alors la paille).

Accessoire de survie N°5 : Un téléphone

Et oui !… Partir dans la verte sans téléphone, au 21ème siècle, s’apparente à de la folie.

Aucune obligation de le laisser allumer (c’est toujours sympa de se couper de la technologie quand on est en sortie outdoor), mais l’avoir dans la poche ou le sac peut vous sauver de bien des situations.

A condition, évidemment, qu’il soit chargé !

En cas d’urgence (si vous vous êtes blessé ou perdu, pour seuls exemples), il permet de contacter les secours et/ou vos proches.

Pour rappel, les numéros d’urgence à connaître absolument : 112 (appel) et 114 (SMS).

Accessoire de survie N°6 : Une corde

On n’imagine pas tout ce qu’on peut faire avec une corde

Et surtout une paracorde (le must de la survie) : fabrication d’un abri, faire du feu, soins médicaux, chasse, pêche, piégeage, défense, etc.

Conseil : Pour être certain d’en avoir sur vous, portez la paracorde directement sur vous, soit avec un bracelet de survie, soit en remplaçant vos lacets (mais la corde sera plus courte, donc moins d’usages possibles… et vous n’aurez plus de lacets).

Accessoire de survie N°7 : Une lampe

Elle permet de voir dans l’obscurité (sans déconner ?) et donc d’éviter de potentiels dangers, mais aussi et surtout de signaler votre présence.

Conseil : Choisissez idéalement une lampe frontale, car vous pouvez ainsi vous libérer les mains. Assurez-vous que la batterie est longue durée et rechargée (ou piles neuves) et qu’elle soit résistante aux chocs et aux intempéries (étanche, c’est le top).

Accessoire de survie N°8 : Une boussole

Certains d’entre vous vont me dire qu’ils en ont une sur leur smartphone. Exact, mais vous ne souhaitez pas bouffer de la batterie pour ça, je vous assure…

Une boussole vous permet de vous repérer, d’éviter de faire fausse route (et donc de vous épuiser inutilement) et de partir dans la bonne direction (celle de la civilisation et des secours !).

Conseil : Choisissez une boussole de qualité, avec une aiguille magnétique stable et précise… et entraînez-vous à l’utiliser avant de partir en excursion. Pour les plus expérimentés, vous pourrez vous passer de cet accessoire et vous repérer autrement.

Accessoire de survie N°9 : Un sifflet

Rappelez-vous : votre principal objectif en situation de survie est que celle-ci dure le moins longtemps possible.

Un sifflet a donc toute sa place dans cette liste : il vous permet de signaler votre présence en cas d’urgence ou de besoin d’aide (y compris si vous êtes immobilisé, suite à une chute dans un fossé ou une crevasse).

Conseil : Histoire d’économiser votre souffle et de vous faire entendre du plus loin possible, privilégiez les sifflets de survie ou sifflets tempête.

Accessoire de survie N°10 : Bonus

En toute franchise, je souhaitais mettre en accessoire de survie N°10, un récipient.

On voit rarement cet objet dans les listes d’accessoires de survie.

Pourtant, un récipient devient vite essentiel pour transporter de l’eau, préparer de la nourriture ou bouillir de l’eau pour la purification. Par exemple, une popote en titane (légère et durable).

Mais il y a pas mal d’autres objets que j’aurai également pu citer pour rentrer dans le kit de survie ultime…

  1. Une ration de survie
  2. Une mini-trousse de secours : pansements (y compris pour les ampoules), lingette désinfectante à l’alcool, bandages, gazes, rubans adhésif, anti-douleur type Doliprane…
  3. Une batterie externe (pour le téléphone et la lampe)
  4. Une paire de chaussette (les pieds, c’est essentiel !)
  5. Une montre (idéalement sans pile)

Et vous, à votre avis, quel devrait être ce dixième accessoire de survie ?

A lire aussi

S’abonner
Notification pour

1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Sac d'évacuation - 1 personne

Pensé pour les situations de crise qui nécessitent une évacuation rapide (ouragan, séisme, inondation...). Sac développé avec les conseils des équipes de Secouristes sans Frontières.

Ration Militaire - 3000 kcal

Ration de combat alimentaire, de l'armée, pensée pour 24h : petit déjeuner, déjeuner, dîner et compléments. Haute valeur énergétique.

Assortiment Lyophilisé

Sélection des 10 meilleurs repas lyophilisés et déshydratés : Real Turmat, Expedition Foods, LyoFood, Adventure Food, Trek'n Eat, Mx3, Travellunch, Voyage, Tent Meals et Firepot.

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée