Robinsonnades : Les romans et récits de survie que je vous conseille

de Sven

Dans cet article, je vais vous parler d’un sujet qui me tient vraiment à cœur.

Pourquoi ?

Car les robinsonnades, ces histoires et récits de survie en pleine nature, ont très fortement nourris mon imaginaire d’enfant, bercé mon adolescence et continuent, encore aujourd’hui, de me faire rêver à l’âge adulte.

Quand j’étais gamin, je passais une grande partie de mon temps libre en pleine nature, le bouquin « Copain des bois » sous le bras, à m’imaginer moult aventures…

Ado, j’ai pu enrichir cet imaginaire avec les bouquins, dont « L’Île Mystérieuse » de Jules Verne, qui reste encore aujourd’hui le livre qui m’a probablement le plus marqué.

Aujourd’hui, je continue d’une certaine manière à faire écho à ces deux périodes en passant du temps dans la verte, à développer mes connaissances et mes compétences (#bushcraft #survie), et à voyager grâce aux fictions et aux récits biographiques…

Bref !…

Dans cet article, je vais vous parler « Robinsonnades » !

Qu’est-ce qu’une robinsonnade ?

Bonne question !

L’expression vient de « Robinson Crusoé », le célèbre roman de Daniel Defoe.

Pour faire simple, une robinsonnade est un récit, une histoire, où le personnage principal se retrouve isolé dans un environnement sauvage et doit apprendre à survivre par ses propres moyens.

Mais le concept de la robinsonnade n’est pas seulement de se retrouver seul face à la nature : c’est aussi une plongée introspective.

Le héros, ou l’héroïne, doit faire face à lui-même, à ses peurs, à ses rêves, à ses craintes, ses forces, ses faiblesses et à sa propre humanité (ou « sauvagerie intérieure » ?).

C’est cette combinaison de survie physique et psychologique qui rend, pour moi, les robinsonnades si captivantes.

Ce sont des histoires qui vont bien au-delà de la simple survie : elles nous interrogent sur notre rapport à la nature, à la société, et finalement, à nous-mêmes…

PS : Si le terme Robinsonnade était à la base uniquement utilisée pour les romans, on l’utilise aujourd’hui également pour les films.

Fiction ou réalité ?

Question cruciale : est-ce que les robinsonnades, c’est juste de la fiction, ou est-ce que ça peut devenir une réalité ?

Sous entendu : est-ce que ces bouquins, c’est juste pour rêver ?… où y-a-t-il potentiellement du concret et du réel à en tirer, particulièrement en ce qui concerne la survie ?

Et bien la réponse n’est pas si évidente et va nécessiter d’être nuancée.

Dans la littérature dite de « Robinsonnade », il y a effectivement un large spectre qui va de la pure fiction (avec parfois une bonne dose de romantisme et d’exotisme) à des récits bien plus réalistes et sombres, reflétant une réalité souvent difficile.

Dans la première catégorie, on trouve par exemple le « Robinson Crusoé » de Defoe, où notre héros, malgré des moments difficiles, finit par mener une existence presque confortable sur son île.

Dans la seconde, des livres comme « Sa Majesté des mouches » de Golding ou « Seul sur Mars » d’Andy Weir nous confrontent à la dure réalité de la survie et à la complexité des relations sociales dans un contexte extrême.

Mais ce qui est encore plus intéressant, c’est qu’il existe aussi de véritables récits de robinsonnades réelles !

« Robinson des mers du Sud » de Tom Neale, par exemple, est l’histoire véridique d’un homme qui a décidé de vivre en autarcie sur une île du Pacifique pendant plusieurs années.

Car oui, il y a eu, dans l’histoire, de nombreuses VRAIES robinsonnades.

Il y a par exemple le cas de Juana Maria, une Amérindienne qui a survécu seule pendant 18 ans sur l’île de San Nicolas au large de la Californie (plusieurs romans ont été écrit sur elle).

Ou encore celui d’Alexandre Selkirk, un marin écossais qui a survécu quatre ans et quatre mois sur une île inhabitée de l’archipel Juan Fernández, et qui a inspiré Defoe pour son Robinson Crusoé.

Toutes ces histoires vraies nous rappellent que la limite entre fiction et réalité peut être parfois très fine.

Et c’est ce qui fait, pour moi, tout le charme des robinsonnades : ces récits nous permettent d’imaginer ce que nous ferions nous-même dans une situation similaire.

MAIS !…

La réalité est (très) souvent (bien) moins romantique, et la survie, c’est extrêmement difficile. Parfois (souvent ?), c’est terrifiant.

Il est donc indispensable, comme toujours, de garder une certaine distance intellectuelle et de ne pas trop idéaliser la « vie de Robinson ».

Une fois que ceci est dit, rappelé et intégré… qu’est-ce qui nous empêche de rêver et voyager ?…

Fiction vs Réalité
Fiction vs Réalité

Les Robinsonnades que j’ai lues et que je vous conseille

Passons maintenant à mes recommandations personnelles.

Ces robinsonnades, je les ai toutes lues et, pour certaines, relues plusieurs fois. Chacune a eu un impact sur moi, a influencé ma vision de la survie et de l’isolement, et surtout m’a fait voyager et rêver…

« L’Île Mystérieuse » de Jules Verne

Un groupe d’hommes parvient à s’échapper en ballon d’une prison pendant la Guerre de Sécession. Ils échouent sur une île déserte du Pacifique et doivent faire preuve de débrouillardise et de coopération pour survivre.

Résumé de chez résumé

C’est un livre nécessairement daté et de son époque, un poil suranné et romantique, mais qui reste à mon avis absolument génial à lire. Jules Vernes aime donner énormément de détails techniques et on passe un très agréable moment.

« Deux ans de vacances » de Jules Verne

Un groupe de garçons, âgés de 8 à 13 ans, se retrouvent à la dérive sur un voilier sans adulte. Ils finissent par échouer sur une île déserte où ils vont devoir s’organiser pour survivre.

Résumé de chez résumé

On est toujours dans de la survie romantique, mais ce bouquin est plus facile et rapide à lire que le premier de cette liste. Très agréable, je le recommande à toutes et à tous… et également à offrir aux plus jeunes comme porte d’entrée sur cet univers.

« L’Oncle Robinson » de Jules Verne

Manuscrit inachevé et non publié de son vivant, écrit en 1861. Finalement été publié en 1991.
L’histoire suit le destin de l’oncle Robinson et de ses neveux naufragés sur une île déserte du Pacifique après le naufrage de leur navire. Ils devront faire preuve d’ingéniosité pour survivre et construire une nouvelle vie à partir de rien. Leur quotidien sera rythmé par la découverte de l’île, l’invention de toutes sortes de dispositifs pour améliorer leur confort et une recherche permanente de nourriture.

Résumé de chez résumé

Toujours dans le pur style de Jules Verne, le fait qu’il soit inachevé laisse de la place à l’imaginaire !…

« Robinson des mers du Sud » de Tom Neale

Une histoire vraie ! Ce livre raconte la vie de Tom Neale, un Néo-Zélandais qui a choisi de vivre en autarcie pendant plusieurs années sur une île déserte du Pacifique.

Résumé de chez résumé

Ce livre raconte les deux séjours de l’auteur, Tom Neale, sur l’ile de Suwarrow. Ça se passe très précisément du 7 octobre 1952 au 24 juin 1954, et du 23 avril 1960 au 27 décembre 1963. J’adore ce bouquin car c’est un des rares témoignages direct de Robinsonnade volontaire.

« Robinson Crusoé » de Daniel Defoe

Le roman raconte l’histoire d’un marin qui se retrouve seul sur une île déserte suite à un naufrage. Durant 28 ans, il va lutter pour sa survie, en mettant en place un quotidien solitaire et organisé.

Résumé de chez résumé

La lecture de ce livre remonte un peu pour moi et, je dois être sincère, il ne m’a pas autant emporté que d’autres de cette liste. Mais ça reste un pilier fondateur de ce style de littérature.

« Sa Majesté des mouches » de William Golding

Après un accident d’avion, un groupe de garçons se retrouve seul sur une île déserte. Sans adulte pour imposer des règles, la civilisation va rapidement laisser place à la sauvagerie.

Résumé de chez résumé

Plus que la survie, ce livre met en avant les relations sociales et, je dirai même, le vernis social que nous avons tous… et qui peut vite craquer lorsque la société disparaît et que la survie est l’unique sujet.

« Les Naufragés de l’Île Tromelin » de Irène Frain

L’histoire vraie de survivants d’un naufrage sur une île déserte de l’océan Indien au XVIIIe siècle. Le navire transportait des esclaves de Madagascar à l’Île de France (aujourd’hui l’île Maurice) quand il a sombré, laissant les survivants démunis sur un îlot de sable battu par les vents. Durant quinze ans, ils vont lutter pour survivre dans des conditions extrêmes, faisant preuve d’une incroyable résilience. L’histoire est basée sur les récits de l’époque et les fouilles archéologiques récentes.

Résumé de chez résumé

Un autre grand classique de « Robinsonnade », bien loin du romantisme littéraire.

Ma Ferme Autonome / Vivre Sans Argent avait d’ailleurs fait une vidéo à ce sujet !

D’autres Robinsonnades que je n’ai pas encore lu…

Voici quelques autres idées de Robinsonnades, que je n’ai pas encore lu..

Si vous avez eu l’occasion de les lire, je suis intéressé par vos avis en commentaires !

« Le Robinson suisse » de Johann David Wyss

Après avoir fait naufrage, une famille suisse composée du père, de la mère et de leurs quatre fils se retrouve échouée sur une île déserte. Ensemble, ils vont devoir s’organiser pour survivre en utilisant les ressources de l’île.

Résumé de chez résumé

« Vendredi ou les Limbes du Pacifique » de Michel Tournier

Dans cette réécriture moderne du mythe de Robinson Crusoé, un homme se retrouve seul sur une île déserte. Il va devoir repenser complètement sa vision du monde pour survivre.

Résumé de chez résumé

« Crash en forêt » de Gary Paulsen

Brian, 13 ans, est le seul survivant d’un crash d’avion en pleine forêt canadienne. Avec pour seule aide un petit hachet de survie, il va devoir apprendre à vivre dans cet environnement hostile.

Résumé de chez résumé

« Le Dernier Ermite » de Michael Finkel

En 1986, Christopher Knight, un jeune homme introverti, décide de se retirer de la société et de vivre en ermite dans les forêts du Maine. Durant près de 30 ans, il évite tout contact humain, survivant aux conditions extrêmes grâce à son ingéniosité. Durant ces années, il subvient à ses besoins en s’introduisant discrètement dans des cottages pour y voler de la nourriture, des vêtements et autres nécessités. Son périple solitaire se termine avec son arrestation en 2014.

Résumé de chez résumé

« Seul sur Mars » de Andy Weir

Après une mission sur Mars qui tourne mal, un astronaute est laissé pour mort par son équipe. Il va devoir faire preuve d’une ingéniosité sans faille pour survivre en attendant une hypothétique mission de sauvetage.

Résumé de chez résumé

Car oui, une Robinsonnade n’a pas l’obligation de se dérouler en forêt ou (idéalement) sur une île tropicale et exotique !

Elle peut parfaitement se dérouler sur une autre planète, une autre réalité, un monde imaginaire ou encore dans un monde dystopique.

Il y a d’ailleurs débat sur l’idée que des livres comme « Into the Wild », « Dans la Forêt » ou « La Route » soient des Robinsonnades.

Votre avis ?…

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

2 commentaires

Avatar
Christophe 5 septembre 2023 - 13h23

Comme livre d’aventure mais qui est surtout un manuel de survie : Comment survivre dans les bois.
Auteur : Bradford Angier
Éditeur:Hachette aventure
Je ne sais pas si il est encore vendu neuf(moi je l’ai acheté d’occasion en très bon état).
C’est plus un manuel de survie raconté et expliqué par quelqu’un qui à vécu plus de 30 ans en autonomie principalement au Canada,en Alaska et aussi au Mexique.

Répondre
Sven
Sven 5 septembre 2023 - 18h18

On n’est plus trop dans les Robinsonnades, mais plus dans les guides / manuels.
J’ai prévu également de faire un article dessus, avec entre autre Le Manuel de La Vie Sauvage, et tous ces excellents bouquins à avoir chez soi absolument !😉

Répondre

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Sac d'évacuation - 1 personne

Pensé pour les situations de crise qui nécessitent une évacuation rapide (ouragan, séisme, inondation...). Sac développé avec les conseils des équipes de Secouristes sans Frontières.

Ration Militaire - 3000 kcal

Ration de combat alimentaire, de l'armée, pensée pour 24h : petit déjeuner, déjeuner, dîner et compléments. Haute valeur énergétique.

Assortiment Lyophilisé

Sélection des 10 meilleurs repas lyophilisés et déshydratés : Real Turmat, Expedition Foods, LyoFood, Adventure Food, Trek'n Eat, Mx3, Travellunch, Voyage, Tent Meals et Firepot.

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée