Que faire au Potager / Verger au mois de Juillet pour développer son autonomie ?

de Sven
Publié le : Dernière mise à jour le

Juillet est un mois de profusion au potager puisque le rendement atteint son maximum.

Vous récoltez enfin ce que vous avez semé et planté et c’est une juste récompense du travail accompli.

Mais, en juillet, se profilent aussi les vacances alors que le potager donne à plein.

En bref, mettez votre chapeau car le potager vous attend…

Quoi faire au potager au mois de Juillet ?

En juillet, on a le plus souvent envie de se prélasser au soleil sur une chaise longue avec un bon livre, une boisson fraîche à portée de main.

Pourtant, le potager nous appelle et les tâches sont nombreuses, tant au niveau des récoltes que de l’arrosage, du binage, du paillage…

Quelles graines semer en juillet ?

Les semis se poursuivent sur la lancée de juin, en pleine terre évidemment.

Les récoltes se feront assez rapidement à la condition d’arroser.

Ces semis permettent aussi de préparer l’automne et l’hiver.

Donc, en juillet, on peut semer :

  • des radis (toutes les 3 semaines)
  • des salades (laitues, chicorées frisées et scaroles) et de la roquette
  • des haricots verts et à écosser
  • des navets
  • des betteraves
  • des carottes
  • tous les choux
  • du radis noir
  • des oignons blancs
  • des poireaux
  • les premières mâches

Il est primordial de bien arroser les radis au risque qu’ils piquent et creusent et les salades pour éviter qu’elles montent en graines.

Quant aux épinards, je vous conseille de vous abstenir d’en semer car ils montent assez systématiquement à cause de la chaleur.

Quels légumes planter en juillet ?

Là encore, la chaleur n’est pas forcément propice à la plantation mais vous pouvez quand même repiquer :

  • les poireaux d’hiver
  • l’ensemble des choux
  • les cardons
  • les céleris

… et la plupart des plantes aromatiques comme l’aneth, le thym, la ciboulette, l’estragon…

Essayez d’intervenir en soirée pour que les plantules ne souffrent pas trop de la chaleur.

Pour protéger vos plantations des rayons ardents du soleil, en journée, retournez des cagettes qui les tiendront à l’ombre.

Quels légumes se récoltent en juillet ?

Les légumes de l’été (tomates, courgettes, aubergines) arrivent à maturité tout comme les carottes, les betteraves, les blettes, les pommes de terre nouvelles, les poireaux d’été, les radis et salades…

Les haricots verts arrivent, les melons et les poivrons aussi dans les régions les plus chaudes.

Sans oublier l’ail, l’oignon et l’échalote et les herbes aromatiques.

Et puis, il y a les fraises, les framboises et tous les fruits rouges.

Note : j’aime bien peser et noter mes récoltes, afin de savoir ce qui fonctionne (ou non) dans mon potager.

Quels sont les autres travaux à faire au potager, en juillet ?

Vous vous en doutez, les activités de jardinage au potager vont tourner autour de la trilogie : binage, sarclage et arrosage.

En juillet, le binage permet d’aérer le sol pour faciliter la pénétration de l’eau, le sarclage élimine les adventices qui peuvent concurrencer les semis et plantations.

Vous pouvez aussi pailler à tour de bras, avec des tontes de gazon bien sèches, un mélange de paille et de feuilles d’ortie ou tonte sèche (pour équilibre les apports d’azote et de carbone), du compost plus ou moins mûr, des fanes de légumes…

Tous les légumes peuvent être paillés sauf le trio ail, échalote et oignon.

Entre nous, c’est la technique que j’ai personnellement choisie pour éviter de trop nombreuses interventions.

En juillet, vous pourrez difficilement faire l’impasse sur l’arrosage.

Certains préconisent de le faire le soir pour éviter l’évaporation… mais, dans mon potager où les limaces pullulent, j’interviens le matin.

En arrosant le soir, je leur offre les conditions idéales pour venir dévorer mes jeunes plants !

Je vous conseille aussi d’utiliser le bon vieil arrosoir (ou à la rigueur un système de goutte-à-goutte) pour éviter les déperditions d’eau et surtout pour ne pas mouiller le feuillage, qui favorise l’apparition de maladies comme le mildiou ou l’oïdium.

Pensez aussi à glisser une tuile sous les courgettes et courges pour les isoler du soleil.

Toujours pareil, si vous avez abondamment paillé… il n’y a quasiment pas besoin d’arroser vos plants.

La chasse aux doryphores et autres chenilles est lancée ! Le ramassage manuel reste le plus efficace.

Vous pouvez aussi :

  • butter les haricots verts, les choux, les topinambours et les pommes de terre
  • pincer les courges, concombres et cornichons
  • protéger les fruits rouges d’un filet
  • faire des apports de purin d’ortie ou de consoude
  • éclaircir les semis

Le mois de juillet est également la période idéale pour récolter et faire sécher herbes aromatiques et baies sur les claies que vous avez fabriquées en avril.

Personnellement, j’aime bien faire sécher la verveine, l’estragon, le thym, la sauge, le romarin, la mélisse, la lavande (pour faire des sachets de senteur)…

Les claies prennent le soleil en journée mais sont rentrées la nuit.

Que faire au Potager / Verger au mois de Juillet pour développer son autonomie ?

Et si on bricolait pour le potager ?

Juillet marque le début des vacances scolaires donc vos enfants ou petits-enfants errent dans le jardin, friands d’activités ludiques et créatives.

C’est le moment de sortir des outils pour fabriquer des mangeoires pour les oiseaux du ciel qui seront installés en automne.

Faites parler votre créativité en faisant jouer la récup !

Dans le même ordre d’idées, n’hésitez pas à créer, au fond du potager, un tas de cailloux et branchages pour offrir le gîte à un hérisson, gros mangeur de limaces et d’escargots !

Que faire au verger en juillet ?

La taille en vert, commencée en juin, se poursuit en juillet sur les pommiers et les poiriers.

C’est l’assurance d’avoir une belle fructification l’an prochain.

Vous pouvez aussi biner et désherber le pied des arbres. Et arroser les arbres fruitiers plantés de l’année.

De même, n’hésitez pas à ramasser et à composter les fruits gâtés tombés au sol qui attirent les guêpes et les frelons.

Comment s’occuper de nos animaux en juillet ?

Côté poulailler…

Saviez-vous qu’une poule ne transpire pas ?

De plus, elle a une température corporelle autour de 40 à 41 °C.

Autant dire qu’elle souffre vite de la chaleur.

Votre rôle sera donc de leur fournir de l’eau fraîche en abondance (en été, une poule peut boire entre 300 et 600 ml d’eau), régulièrement renouvelée pour éviter le développement de germes, et additionnée de glaçons.

De même, les poules ont besoin d’ombre, si possible naturelle, comme celle d’arbres ou de haies.

L’été passé, j’ai essayé d’arroser le sol de leur enclos et ça a fonctionné. Mes poulettes s’y sont couchées lorsqu’elles n’avaient pas accès à leur arbre préféré.

Faites des courants d’air dans le poulailler et recouvrez la toiture de votre poulailler en bois de branchages.

Que faire au Potager / Verger au mois de Juillet pour développer son autonomie ?

Côté ruches…

Dans les ruches, il fait chaud aussi mais l’activité tant de la reine que des butineuses a diminué.

C’est le moment de récolter dès que le miel est operculé.

Un apport de sirop peut être nécessaire juste après la récolte. D’autant que les ressources en nourriture deviennent plus rares.

Faites attention également à contrôler la prolifération du varroa.

Ce peut être le moment de déplacer les ruches si c’est possible.

L’installation d’une source d’eau à proximité est conseillée.

Et la nature, elle nous offre quoi en juillet ?

La nature est généreuse en juillet et nous offre à profusion des plantes médicinales ou aromatiques comme l’achillée, la petite centaurée, la marjolaine, la mélisse, la menthe, le millepertuis, l’orpin, la sarriette, le thym, le serpolet, la reine des prés, la sauge ou encore les fleurs de bourrache, coquelicot, camomille, mauve…

Continuez aussi à cueillir l’ortie, les framboises sauvages, découvrez la roquette sauvage.

Dans les sous-bois, c’est la saison des chanterelles et des laccaires reconnaissables à leur joli couleur violette.

Sur les littoraux breton et normand, il est possible de ramasser des algues comme la laitue de mer, la dulse et la nori.

Pensez aussi à la salicorne.

Que faire au Potager / Verger au mois de Juillet pour développer son autonomie ?

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

2 commentaires

Avatar
ISO 3 juillet 2022 - 11h45

Question: dans quel pays, quelle région et à quelle altitude es-tu?
Pour les limaces, le meilleur truc que j’aie trouvé, c’est d’accueillir un hérisson dans une cabane (et un pot d’eau enterré à proximité. La cabane sera idéalement placée à l’ombre à proximité du potager. Je n’ai jamais essayé les canards coureurs indiens vantés par Gerbeaud. https://www.gerbeaud.com/animaux/basse-cour/canard-coureur-indien,1123.html
Pour les poules, on peut aussi les laisser en liberté (la journée), elles iront d’elles-même dans les taillis se protéger du soleil.

Répondre
Sven
Sven 3 juillet 2022 - 11h48

Excellente question !

J’ai essayé de proposer un guide qui soit adaptable à toutes les latitudes, régions et environnements… mais on est bien d’accord que ça n’est pas évident. Donc, à chacun d’adapter ces « guidelines » à son coin de potager. 😉

Pour les limaces, le hérisson ou le coureur indien sont évidemment le top. Mais si tu as des chats, ça se complique rapidement (mais ça règle le souci des oiseaux sur les petits fruits et des rongeurs).

Pas mieux pour les poules : cela dépend pas mal de l’environnement. En campagne, on peut avoir des chiens errants (ou de randonneurs) qui peuvent vite faire un carnage… je l’ai déjà vécu.

Bref, la règle est toujours la même sur NoPanic : s’adapter ! 😀

Répondre

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Filtre à eau Berkefeld

Un des meilleurs filtres à eau à gravité du marché. Purifie votre eau des sédiments, bactéries, parasites, kystes, odeurs, produits chimiques, dérivés chlorés ou encore métaux lourds.

Sac à dos Urban 22L - TT

Nouveauté chez Tasmanian Tiger : Un sac au look totalement urbain. Vous bénéficiez ainsi de la qualité et des avantages du sac militaire (modulaire, système MOLLE, etc.) et du low profile !

Rations de survie

Trois chiffres pour ce biscuit de survie Convar-7 : 125 grammes / 614 kcal / se conserve 20 ans. En bonus, c'est bon et multi-vitaminé !

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée