Œufs de mouche sur la viande : ce qu’il faut faire (et ne pas faire)

de Sven

Âmes sensibles, s’abstenir ! Car l’objet de cet article est sujet de dégoût pour beaucoup…

Aujourd’hui, on va parler de mouches à viande, d’œufs et d’asticots…

Et quiconque a déjà pratiqué le bushcraft ou le bushcooking sait de quoi je parle !

Il ne faut pas longtemps pour voir tourner autour d’un morceau de viande, d’un poisson fraîchement pêché ou d’une proie (difficilement) chassée, des nuées de mouches qui luisent au soleil.

Car on parle bien des mouches à viande, ces mouches aux reflets métalliques qui, en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, déposent leurs œufs sur votre repas de midi !

Faisons le point sur ces diptères, jamais bienvenus :

Les mouches à viandes, des diptères amateurs de protéines

Elles bourdonnent, volent en nuée dès qu’elles « sentent » une nourriture susceptible de les intéresser, reviennent indéfiniment, et finissent par réveiller vos plus bas instincts d’extermination.

Elles, ce sont ces mouches vertes (ou bleues), plus communément appelées mouches à viandes.

Membres de la famille des Calliphoridées, ces diptères se reconnaissent aux reflets métalliques qui parsèment leurs corps quelque peu velus. À ne pas confondre avec les mouches domestiques au corps noir.

Elles possèdent en outre six pattes, de gros yeux rouges et une paire d’ailes claires.

Et elles nous agacent car elles sont nos commensales.

Plus simplement elles partagent notre table… sans y être invitées !

Pourquoi les mouches pondent leurs œufs sur la viande ?

Rarement bienvenues, les mouches bleues ou vertes recherchent la viande, le poisson, les matières en décomposition, les cadavres, les déjections animales…non pas pour se nourrir mais pour pondre.

Et ainsi permettre à leur progéniture de se nourrir pour donner naissance à une nouvelle génération !

Dès qu’elle trouve le « spot » idéal, chaque mouche femelle pond quelques centaines d’œufs agglomérés, blanc crème d’environ 1 mm, qui, en l’espace d’une journée, éclosent et donnent naissance à des larves, les fameux asticots.

Qui à leur tour, en 5 à 10 jours, deviennent matures et quittent leur environnement douillet (et grouillant !) pour la pupaison, c’est-à-dire le passage de l’état de larve à celui de nymphe et d’adulte.

Les mouches adultes vont s’accoupler et la femelle va se remettre à la recherche d’une carcasse, d’une charogne, de matières en décomposition..

Et le cycle recommence…

Note : on peut étudier le cadavre d’un animal et faire une hypothèse de la date de sa mort, par l’observation de l’état d’évolution des larves.

Est-ce dangereux de manger une viande où s’est posée une mouche ?

À cette question, j’ai envie de vous faire une réponse de Normand !

Donc, je vais répondre oui et non.

Si la mouche se pose simplement

Une mouche à viande peut donc simplement se poser sur une viande ou un poisson, sans pour autant avoir le temps de pondre ses œufs. Car vous l’aurez chassé avant, d’un revers de main.

Pour autant, vous ne savez pas où cette même petite mouche, aussi anodine soit-elle, s’est posée, juste avant de reluquer le beau morceau de viande qui vous fait déjà saliver.

Or, par définition, une mouche bleue ou verte aime à fréquenter les matières en putréfaction, les matières fécales ou les cadavres.

Donc, potentiellement, les pattes et les ailes sont porteuses de plus de 200 bactéries (cf. Étude de 2010 de chercheurs en sciences de l’alimentation et de l’agriculture de l’Université de Floride), sources de transmission de nombreux agents pathogènes à l’origine de plusieurs maladies comme la salmonellose, la dysenterie, la fièvre typhoïde, l’anthrax…

Plus certainement, elle peut être à l’origine d’intoxications alimentaires ou d’infections gastro-intestinales plus ou moins graves.

Et plus la mouche s’attarde, plus le risque est grand.

Bref, même si le risque sanitaire est minime, il existe, lié à votre état de santé ou le pays où vous vous trouvez. Donc, potentiellement, une viande où une mouche s’est posée est dangereuse.

D’ailleurs, souvenez-vous, le héros du film « Into the wild », de Sean Penn, n’a-t-il pas dû renoncer à sa viande de caribou envahie par les mouches ?

Si la mouche pond ses œufs

Il suffit parfois de tourner le dos pendant une demi-heure pour que les mouches aient le temps de pondre leurs œufs, ressemblant à de petits amas blanchâtres. Que faire ? Manger la viande ou pas ?

Au-delà du simple dégoût, est-ce dangereux de manger ces œufs ?

A priori non car les sucs gastriques vont faire leur travail et détruire ces œufs grâce aux enzymes digestifs.

Pour autant, si vous voyez ces œufs, abstenez-vous par précaution de consommer le morceau « infecté » car la mouche y a forcément laissé quelques bactéries ou virus.

Idée : Si votre viande est gâtée et que les larves sont déjà là… plus qu’à aller à la pêche.

Œufs de mouche sur la viande : ce qu'il faut faire (et ne pas faire)

Comment éviter que sa viande soit « infectée » ?

La seule solution pour éviter que les mouches utilisent votre viande comme pouponnière est avant tout de ne pas la laisser à l’air libre.

Il suffit donc de la fermer hermétiquement dans un récipient quelconque.

Si vous n’avez pas de solution sous la main pour la ranger, la solution de la moustiquaire à mailles fines ou la gaze fine fonctionne plutôt bien.

C’est d’ailleurs le principe du garde-manger de nos grands-mères : l’air passe mais pas les mouches !

Comment se débarrasser des mouches à viande ?

Alors certes, les mouches à viande sont très utiles.

En effet, ce sont les éboueurs, les décomposeurs, les nettoyeurs de la nature dans le sens où leurs larves se nourrissent des cadavres et des charognes, des déchets organiques en décomposition, des excréments d’animaux… et ce en quelques jours ou semaines.

Pour autant, vous préférez vous en débarrasser.

Déjà, le simple fait de ne pas exposer la viande ou de laisser traîner des matières organiques est une solution en soi.

Ensuite, vous pouvez toujours essayer quelques trucs et astuces de grand-mère (mais entre nous, je ne vous en garantis pas la totale efficacité !) :

  • Les tranches de citron piqués de clous de girofle
  • Certaines huiles essentielles dont vous imbiberez un tissu (citronnelle, géranium rosat, eucalyptus, lavande vraie, menthe poivrée)
  • La décoction d’ail préparée en faisant bouillir quelques gousses
  • Les pulvérisations de vinaigre blanc

Et vous, quelles solutions avez-vous pour régler ce « problème » ?

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Biscuits d'urgence - Convar

Cette ration d'urgence, sous format de biscuit de haute valeur énergétique, peut se conserver jusqu'à 20 ans ! Idéal pour votre BOB, EDV, EDC, etc.

Sursac Bivvi Bag

Juste parfait, ce sursac de couchage Snugpak est étanche, léger (270g avec sac de rangement) et respirant (tissu Paratex Dry).

Paracorde 550 Type III

Disponible en noire, mais également en plusieurs autres couleurs, cette paracorde de 4mm peut supporter jusqu'à 250 kilos !

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée