Qu’est-ce que le dénivelé (positif et négatif) en randonnée ?

de Sven

Pour un randonneur, il y a des mots qui sont porteurs de sens ! Un sens que celui qui n’est pas adepte de marche dans la nature ne peut pas comprendre…

« Denivelé » appartient à cette catégorie de mots incontournables tant il recèle d’importance aux yeux de celui qui prépare sa randonnée.

Mais c’est un mot qui a aussi tendance à réveiller les migraines des plus récalcitrants aux mathématiques.

Aspirine de rigueur ! 😉

Alors, on sort, au choix, le boulier, la calculette ou le portable, sans oublier la carte IGN ou le GPS et je vous explique tout ce que vous devez savoir sur le dénivelé positif, négatif, global ou cumulé !

En bref, voici le dénivelé pour les nuls…

C’est quoi exactement le dénivelé ?

Avant de crapahuter dans la montagne, faisons un petit détour par le Petit Larousse qui nous dit que le terme « dénivelé » signifie « différence d’altitude, de niveau entre deux points ».

A priori, rien de bien compliqué.

Passons aux cas concrets.

Vous débutez votre randonnée d’un parking situé à 220 m d’altitude et, au bout de 5 heures de marche, vous arrivez au sommet d’une jolie colline boisée qui affiche 580 m d’altitude.

Le dénivelé est donc de 580 m – 220 m = +360 m.

Facile !

Qu'est-ce que le dénivelé (positif et négatif) en randonnée ?

Autre paysage, autre ambiance : une rando dans les volcans d’Auvergne. Vous partez à 890 m d’altitude et vous arrivez à 1170 m d’altitude.

Dénivelé : 1170 m – 890 m = +280 m.

Sur le papier, c’est OK, mais vos jambes vous soufflent que vous êtes en-dessous de la réalité. Tout simplement car vous avez escaladé et redescendu 3 Puys, tous plus pentus les uns que les autres.

Qu'est-ce que le dénivelé (positif et négatif) en randonnée ?

C’est aussi le cas si vous faites un circuit en boucle (c’est à dire que vous revenez à votre point de départ) : dans ce cas, le dénivelé est de zéro.

Donc la méthode de calcul du dénivelé demande quelques précisions…

À quoi sert le dénivelé en randonnée ?

Des précisions qui s’avèrent primordiales car le dénivelé influe sur la difficulté d’une randonnée, ou même d’une simple balade du dimanche !

Quand vous randonnez en plaine, sur des terres parfaitement plates, plus que le dénivelé, c’est la distance qui importe.

En revanche, lorsque vous vous attaquez à un quelconque terrain vallonné, ce n’est plus vraiment la distance qui compte, mais les pentes que vous allez avaler, sans oublier les descentes, parfois difficiles de par la nature du terrain.

Tout simplement car marcher 10 km sur du plat est nettement moins épuisant que grimper pendant 10 km.

Sans parler du temps que vous allez passer à parcourir ces 10 km….

Suivant le type de terrain ou votre état de forme, 10 km sur du plat se font en 2 à 3 heures.

En revanche, si, au cours de ces mêmes 10 km, vous grimpez 500 m, en redescendez 300, puis remontez d’encore 200 m avant de descendre vers l’arrivée d’environ 400 m, le temps passé à marcher sera beaucoup long pour la même distance.

Donc, pour gérer votre effort et votre temps, il est indispensable de connaître le dénivelé cumulé (Préparez-vous, je vous l’expliquerai plus loin).

Quel impact le dénivelé a-t-il sur ma randonnée ?

Nous avons vu que le dénivelé influe considérablement sur la difficulté de la randonnée.

Et c’est là qu’intervient la notion de kilomètre-effort.

Car, en matière de marche, tous les kilomètres ne se valent pas !

Ainsi, 10 km de randonnée valent logiquement 10 kilomètres-effort.

Donc, sur du plat, vous enregistrez 10 kilomètres-effort. Mais vous en « parcourrez » bien plus en montée et en descente. Concrètement, environ 1 kilomètre-effort pour 100 m de montée et 1 kilomètre-effort pour 300 m de descente.

Finalement, suivant le dénivelé, votre randonnée veut vite afficher le double de kilomètres-effort que de réels kilomètres parcourus.

Ainsi, ce dénivelé (positif) est pris en compte dans le système de cotation des randonnées, qui s’échelonne de 1 à 5.

Avant de vous lancer dans un parcours, vérifiez ce chiffre qui est un gage de sécurité.

Enfin, vous n’appréhenderez pas le dénivelé de la même façon suivant votre état de forme et d’esprit, des notions qui ont un impact non négligeable sur votre vitesse de marche.

Quelle différence entre le dénivelé positif et négatif ?

Les termes dénivelés positif et négatif sont finalement assez simples à comprendre :

  • Le dénivelé positif, c’est la distance parcourue en montant.
  • le dénivelé négatif, c’est la distance parcourue en descente.

Vous avez saisi ? Non ?

Quelques exemples pour comprendre :

Une belle journée ensoleillée dans les Alpilles. Au programme du jour, départ d’une altitude d’environ 450 m pour gravir un col situé à 720 m, et redescendre à la prochaine étape à 630 m d’altitude.

Le dénivelé positif se calcule ainsi : 720 m – 450 m = +270 m de montée

Le dénivelé négatif : 630 – 720 m = -90 m.

Donc vous allez plus monter que descendre ! 

Qu'est-ce que le dénivelé (positif et négatif) en randonnée ?

Quelle différence entre dénivelé global et dénivelé cumulé ?

C’est là qu’on entre dans le vif du sujet.

Toujours là ?

On va tout de suite laisser de côté le dénivelé global qui n’a pas de réel intérêt pour le randonneur puisqu’il s’agit simplement de la différence entre le point le plus haut et le point le plus bas.

En revanche, la dénivelé cumulé (positif ou négatif) est TRÈS intéressant.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’une rando n’est jamais faite uniquement d’une montée et d’une descente.

Donc, le dénivelé cumulé (positif) correspond à l’addition des dénivelés des différentes montées qui jalonnent votre parcours. Et le dénivelé cumulé (négatif) à la somme des dénivelés des descentes, mais le chiffre peut paraître moins important.

Quoique !…

Retournons dans les volcans d’Auvergne pour une courte rando de 4,1 km avec les Puys de Lassolas et de la Vache au programme, l’un à 1179 m et l’autre à 1145 m. Le départ se fait à 986 m et à l’arrivée à 1145 m.

Le dénivelé global (positif et négatif) : +159m (1145 m – 986 m)

En revanche le dénivelé cumulé (positif et négatif) est totalement différent puisqu’il prend en compte toutes les montées et descentes du parcours :

  • Première montée : 1179 m – 986 m = +193 m
  • Descente : 970 m – 1179m = – 209 m
  • Deuxième montée : 1145 m – 970  m = +175 m

soit un total de 193 m + 175 m = 368 m de dénivelé cumulé positif et -209 m de dénivelé négatif.

Et dans les mollets, ces +368m et -209m de dénivelés cumulés sont bien différents des +159m de dénivelé global !

Note : vous remarquerez que +368-209=159, le compte est bon !

Qu'est-ce que le dénivelé (positif et négatif) en randonnée ?

Comment calculer le dénivelé ?

Pour calculer tous ces dénivelés, plusieurs outils sont à votre disposition, du plus traditionnel au plus technologique :

  1. La carte IGN grâce aux courbes de niveau (calculatrice de rigueur !)
  2. La montre GPS ou une application GPS sur votre portable qui vous permet de voir, en temps réel, les distances parcourus, les dénivelés cumulés parcourus. Mais vous ne pourrez pas les anticiper….
  3. Les sites en ligne ou applications pour préparer et calculer son itinéraire : Openrunner, Géoportail, Map-planner, Sitytrail ou encore Outdooractive.

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Filtre à eau Berkefeld

Un des meilleurs filtres à eau à gravité du marché. Purifie votre eau des sédiments, bactéries, parasites, kystes, odeurs, produits chimiques, dérivés chlorés ou encore métaux lourds.

Sac à dos Urban 22L - TT

Nouveauté chez Tasmanian Tiger : Un sac au look totalement urbain. Vous bénéficiez ainsi de la qualité et des avantages du sac militaire (modulaire, système MOLLE, etc.) et du low profile !

Rations de survie

Trois chiffres pour ce biscuit de survie Convar-7 : 125 grammes / 614 kcal / se conserve 20 ans. En bonus, c'est bon et multi-vitaminé !

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée