Comment anticiper et se préparer à une inondation ?

de Mat & Thom
Publié le : Dernière mise à jour le

Si vous vivez près d’un cours d’eau, il est fort à parier que vous vous êtes déjà posé la question d’un risque d’inondation.

Si cette suggestion ne vous ait jamais venue en tête, alors vous devriez fortement y penser !

Y compris si vous vivez en Ile-de-France, près de la Seine… Quoi, vous n’avez jamais entendu parler de la crue centennale ?

D’ailleurs, c’est en travaillant sur ce sujet de l’inondation centennale de Paris qu’on s’est rapidement aperçu que les autorités publiques se préparaient surtout à gérer les dégâts après et à nous préparer psychologiquement au fait que ça va être la grosse galère : 435000 logements seraient atteints et quasi un million d’habitants seraient directement concernés.

Un peu d’imagination…

  • « Météo du midi : risque rouge fluo qui clignote d’inondation dans votre région. »
  • « Journal du 20h : l’eau commence à monter, mettez un premier parpaing sous vos meubles… Tout de suite on passe aux restes de l’actualité : Foot, l’équipe de France à encore perdue… »
  • « Journal de la semaine suivante : on estime à 320 millions d’euros de dégâts sur les habitations des dernières nuits » (somme versée par les assureurs en Languedoc-Roussillon pour la crue des 29 et 30 septembre 2014)

Je me suis alors posé la question d’un point de vue survivaliste

Mais moi, comment puis-je anticiper et me préparer à une situation où je vois monter l’eau petit à petit jusqu’à ma maison ?

Quelques idées de solution…

  • Première idée : de toute façon l’assurance va me rembourser. Ah mince, le préfet n’a pas fait d’arrêté de catastrophe naturelle, l’assurance ne veut pas me rembourser.
  • Deuxième idée : J’achète des sacs de sable et des parpaings, comme çà dès que l’eau monte je construis des murs à la place des portes… Ah zut, j’ai oublié le béton à prise rapide… et puis en plus pour sortir, c’est galère.
  • Troisième idée : Je revends ma maison et je pars habiter sur une colline ou en ville, au dernier étage d’un immeuble… Bon, pour l’autonomie alimentaire, c’est moins facile, je vous l’accorde.

Plus sérieusement, anticiper une inondation, c’est avant tout d’empêcher l’eau d’atteindre l’intérieur de votre domicile et éviter ainsi la catastrophe (murs gorgés d’eau, isolation à refaire, sols, à refaire, meubles à jeter, stocks pourris, etc.)

Pour cela, inspiré par les pompiers, il existe une solution : une barrière anti-inondation.

Mais est-ce que je peux l’appliquer à chez moi ?…

Une autre solution possible : la FLOODGATE

Voici une des solutions trouvées sur la toile.

Pour un prix de 700€, ça peut immédiatement paraître très cher, mais le coût de la perte de ses biens et des travaux liés à une inondation le sont bien plus, même en ayant un bon contrat d’assurance.

On trouve également ailleurs des solutions équivalentes, quoi que un peu plus compliquées à mettre en place, pour moins de 400€.

Dans les deux cas, je pense que l’investissement est légitime et a du sens dans le cas où les risques d’inondation de votre domicile sont forts.

Évidemment, si les risques sont extrêmement faibles, ça ne vaut sans doute pas le coût / coup.

L’avantage de la solution qui suit, c’est la rapidité d’action et la facilité d’utilisation : un panneau en aluminium de la mousse et un cric de voiture. D’ailleurs, je suis sûr qu’en étant un bon bricoleur c’est faisable en DIY.

En plus on peut même les coupler pour les portes de garage.

La barrière fait environ 80cm de haut et à partir de 65cm de large.

Si l’eau monte plus haut que la barrière, il ne faut pas chercher à comprendre : il faut évacuer car la structure de la maison peut être fragilisée.

ATTENTION :

  1. Ce type de système peut laisser passer des filets d’eau, il est à mettre en complément d’une pompe vide cave ou d’un collègue qui écope (un bon pastis un peu d’eau de derrière la barrière le feront venir rapidement).
  2. Les premières eaux qui montent en cas d’inondation, c’est là où elles se trouvent déjà : Les toilettes, la baignoire… Et oui ! Les égouts sont les premiers touchés par ces montées d’eaux rapides. Mais là encore, il existe des produits supers intéressants comme ce clapet de canalisation à pré-installer dans le regard à l’extérieur de la maison. Si l’eau monte par les canalisations, la pression de l’eau referme le clapet et protège votre habitation, il n’y a rien à faire c’est automatique.
Clapet de sécurité
Clapet de sécurité

En conclusion

Il est évident qu’il n’est pas nécessaire de se procurer ce type matériel si vous habitez sur le pic de l’aiguille du midi : si l’inondation arrive chez vous, ils auront déjà des branchies en bas !

En revanche si vous habitez dans ce que l’on appelle des TRI (Territoire à Risque Important) ou carrément en zone inondable, mieux vaut avoir anticiper et préparer un peu d’équipement.

Après on peut toujours se poser la question d’investir dans du matériel onéreux, qui risque de ne jamais servir… mais c’est le principe d’une assurance. Et puis c’est sympa d’habiter à Venise…

Pour aller plus loin sur le sujet, je vous invite à jeter un œil à notre article sur Le Guide de Survie en cas d’inondation.

N’hésitez pas à commenter !

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

1 commentaire

Avatar
Alexandre Maquestiau 26 mai 2017 - 20h45

Expérience personnelle :
Il y a un an nous avons été inondés pendant les crus de la Seine.
Je suis allé courir le matin et j’ai vite été bloqué par l’eau. Je me suis dis que ce n’était pas normal. Je suis rentré du boulot pour voir en milieu de matinée et manque était barrée ça déjà inondée. On a vu l’eau monter toute la journée. Je e connaissais pas les floodgate et puis de toute façon c’était trop tard pour commander sur le net… et puis 700 balles… c’est quand même limite foute de gueule… Bon du coup on a fait à l’ancienne… mission casto, je blinde la voiture de sac de sable… rabaissée à mort sur le retour… je fais mes petits murs de sable devant chaque entrée… l’eau continu à monter et vers 22h30, je suis aux chiottes en train de lire un article NoPanic sur soi faire en cas d’inondation (veridique!)… et là l’eau rentre dans la maison… par infiltration à travers les murs…. c’est monté jusqu’à 40 cm, de quoi ruiner la maison…
En bref la protection des portes n’aura servi à rien, l’eau est rentrée par là où on ne l’attendais pas.
Si j’avais mis 700 boules dans un floodgate je crois que je l’aurai eu mauvaise…
Après c’est un produit qui peut servir mais à ce prix…

Répondre

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Biscuits d'urgence - Convar

Cette ration d'urgence, sous format de biscuit de haute valeur énergétique, peut se conserver jusqu'à 20 ans ! Idéal pour votre BOB, EDV, EDC, etc.

Sursac Bivvi Bag

Juste parfait, ce sursac de couchage Snugpak est étanche, léger (270g avec sac de rangement) et respirant (tissu Paratex Dry).

Paracorde 550 Type III

Disponible en noire, mais également en plusieurs autres couleurs, cette paracorde de 4mm peut supporter jusqu'à 250 kilos !

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée