Groupe Électrogène : Quelle puissance et modèle choisir ? – Autonomie

de Mat & Thom
Publié le : Dernière mise à jour le

J’écris ces lignes en Juin 2018.

D’importants événements climatiques, sous forme d’orage violents, massifs, stagnants et répétitifs, entraînent des inondations.

Ces dernières peuvent gravement endommager nos biens et aussi suspendre pour un temps plus ou moins long notre approvisionnement en électricité.

Si vous avez la chance de ne pas être dans la zone impactée par l’inondation qui a frappé votre commune, il n’est pas exclu que la sous-station électrique ou le transformateur qui l’alimente n’ait pas, lui, sauté.

Du coup le contenu du congélateur et du frigo voient leur avenir compromis et tout ce qui nous offre un confort de vie à base de courant électrique devient un luxe…

Il existe cependant une solution de secours : le groupe électrogène.

Notez qu’un groupe électrogène est également utile dans de nombreuses autres situations qu’une « simple » inondation.

Beaucoup en ont entendu parler mais il peut être utile de rappeler qu’il s’agit d’un système qui utilise un moteur thermique couplé à une génératrice qui produit de l’électricité.

Le moteur ressemble, selon le modèle, à celui d’une tondeuse à gazon ou d’une moto.

Il fonctionne avec un carburant fossile : essence, diesel ou gaz.

Il en existe de toutes les tailles, du petit modèle pour faire fonctionner un ventilateur de camping, à celui qui peut alimenter un quartier complet, avec démarrage manuel, électrique, et toute une flopée d’options.

En bref, si vous ne vous y connaissez pas : c’est rapidement une galère pour s’y retrouver et savoir lequel choisir pour répondre à vos besoins ou objectifs.

Mais NoPanic ! On est là pour vous aider à faire le bon choix…

Première étape : étudier ses besoins

Commençons par la base : Qu’est ce que vous voulez en faire ?

Soutenir quelques appareils pendant un jour ou deux ou bien vivre quasi normalement pendant une semaine ou un mois ? Voire, pour les plus ambitieux, alimenter une BAD jusqu’à TEOTWAWKI !?

De cette précision de votre besoin va dépendre les deux principaux critères : la puissance et le type de carburant.

La puissance

Pour la puissance, vous la verrez exprimée soit en Kilowatts (Kw) ou en Kilovolts/Ampère (Kva).

Même si techniquement le premier correspond grosso modo à 0,8 fois le second (kva * cos phi = kw… tout ça, tout ça… des trucs d’électriciens dont vous pouvez vous passer !), ne vous prenez pas le choux : comptez 1 kw = 1 kva, vu que de toute façon il ne faut jamais « prendre une puissance trop juste », la différence sera secondaire.

La puissance du moteur thermique est peu intéressante car adaptée à celle produite par le générateur, veillez toutefois à prendre des modèles avec moteurs 4 temps (plus fiable, moins bruyant, plus économiques et moins polluant).

Il existe des modèle allant de 2 kw à 5000 kw .

Les constructeurs communiquent en général deux valeurs : la puissance continue ou nominale et la puissance maximum.

Bien qu’ils mettent généralement en avant la seconde valeur (à savoir « puissance maximum »), c’est la première qui nous intéresse, car c’est celle qui pourra être produite pendant le plus de temps sans risque de cramer la machine.

La puissance continue est en général inférieur de 20 à 25% de la puissance max.

Cette dernière pouvant être utilisée pendant 30 minutes à 1h00 ou absorber un pic de démarrage (voir cette notion plus loin).

Donc, quand vous devrez choisir votre groupe électrogène (GE), après avoir listé précisément vos besoins, regardez du côté de la puissance continue.

Le carburant

Le carburant dépend directement de l’usage que vous souhaitez faire de votre groupe électrogène :

  • L’essence est plus facile a démarrer et permet un bon rapport encombrement puissance.
  • Le diesel est plus adapté à un usage prolongé et plus économique en carburant… mais je ne saurais trop vous conseiller de le prendre avec démarreur ! Sinon, et au vue du couple du moteur, il faut les bras de Dwayne Jonhson pour le démarrer.
  • Les modèles à gaz fonctionnent comme les moteurs au GPL et chauffent moins. Ils peuvent donc tourner plus longtemps, sur la durée.
  • Il existe même des modèles mixtes essence/gaz qui permettent une super polyvalence en terme d’approvisionnement.

Les réservoirs sont dimensionnés entre 4 et 6 litres en moyennes , soit 4 à 8h00 d’autonomie.

Groupe Électrogène : Quelle puissance et modèle choisir ? - Autonomie

Du coup, quelle puissance de groupe électrogène choisir ?

Maintenant qu’on à compris la notion de puissance et comment choisir son carburant, regardons comment déterminer la puissance dont aura besoin.

Et c’est là où il falloir se servir de la calculette et se faire une petite liste.

Distinguons deux types d’appareils :

  • ceux qui consomment de l’électricité de manière globalement linéaire (télévision, congélateur, radiateur, frigo, éclairage, etc.)
  • et ceux qui consomment avec un pic brutal au démarrage. Ce sont typiquement les outils électroportatifs (meuleuse, perforateur, etc.)

En effet, tout appareil électrique, lorsqu’il démarre produit un pic de consommation. Il représente environ x1,3 la puissance annoncée pour le premier type d’appareil et pratiquement x3 pour le second.

Certes, c’est durant un temps très court (0.5 seconde à peine), mais ça suffit en général pour faire disjoncter votre groupe électrogène ou pour faire sauter son fusible, si il est équipé de cette protection.

Cas N°1 :

  • frigo  (200 watts) + télé (150 watts) + éclairage (700 watts) + lave linge (1000 watts)  = total 2050 watts soit env 2 kw

Au démarrage on a 2000*1.3 = 2600 watts ( 2,6 kw)  donc on choisira un G.E d’au moins 2600 kw de puissance continue (3200 en P Max).

Cas N°2 :

On envisage l’idée d’utiliser une meuleuse 250 mm.

Pour quoi faire ? Réparer la clôture, cloisonner une pièce, découper le rôdeur qui est venu vous gonfler à 4h00 du matin… c’est vous qui voyez.

Ce qui est certain, c’est que ma bonne vieille meuleuse Makita/Dewalt/BricoMuche de 1000 watts nécessitera au démarrage 3000 watts (3 kw) !

Donc si on reprend le cas N°1 + le N°2, c’est alors 3+2,6 = 5,6 kwatts de puissance continue (soit 8 kw de puissance max) qu’il vous faut.

Autant vous dire que c’est pas le même prix….

Question voltages ? Installation ?

Tous les Groupes délivrent du 220 volts, certains du 12 volts en plus et d’autres du 380 V triphasé (idéal pour les gros bricoleurs).

Le courant produit par la génératrice nécessite d’être régulé pour pouvoir être absorbé sans dommage par les appareils, et tous les groupes électrogènes ont des dispositifs adaptés en ce sens… mais si vous comptez utiliser du petit électronique (télévision, ordinateur, etc), choisissez un modèle avec une régulation dite « INVERTER », qui à la particularité de livrer un courant « propre » et respectueux de vos petits bijoux Hitech.

Enfin pensez à installer un inverseur de source sur votre tableau électrique qui vous permettra d’alimenter votre domicile directement depuis le tableau sans tirer 25 rallonges depuis le groupe.

Il faudra juste veiller à débrancher certains appareils pour ne pas dépasser la capacité du G.E.

Question bruit ?

Enfin, point à ne pas négliger : Le bruit.

Ces bazars sont bruyants, très bruyants..

Quand on sait que 3 ou 4 décibels font déjà énormément de différence, je vous laisse imaginer l’écart de bruit entre un GE qui fait 76db et un autre à 54db !

L’un nécessite d’être enfermé dans une pièce ou une box insonorisée, avec ventilation et échappement, et l’autre pourrait (presque) se trouver dans votre salon.

En conclusion, quel groupe électrogène acheter ?

En résumé, le groupe électrogène idéal pour le prepper ou le survivaliste :

  • Toujours acheter une marque résiliente (Honda, Hyundai, Pramac, Sdmo)
  • Petit budget (pour du dépannage) : 2600 watts ( puissance nominale) , 4 temps essence, 22 v inverter, démarrage au lanceur, 75 db : 450€
  • Budget moyen : 3500 Watts , 220v volt inverter + 12 volts, 4 temps essence, 70 db, démarreur électrique : 699€
  • Budget confortable : 4800 watts, 220v volt inverter, 4 temps essence, 55 db, démarreur électrique : 899€
  • Budget de survivaliste américain endetté sur la génération d’après (il s’en fout, il ne sera plus là…) : 6500 watts, 220v volt inverter, 4 temps essence/gaz, 55 db, démarreur électrique, marque varanmotors : 1650€

Sinon, vous pouvez aussi penser à l’autoconsommation solaire et surtout à réduire votre consommation énergétique.

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

1 commentaire

Avatar
nico 11 septembre 2018 - 16h04

Super article !!!! plusieurs questions…. Peut-on faire fonctionner un poste à souder avec un groupe?? Et si oui est-ce qu’un groupe inverter peut tenir le coup??? Ou alors, dois partir plutôt sur un groupe type chanter ?Mais quel coefficient prendre x3? Est-ce suffisant ? Et si je pars sur un type chantier peut-on installer par la suite un régulateur pour pouvoir le connecter à la maison?? Pour faire simple je voudrais faire tourner de l’outillage (l’appareil le plus gourmand sera un poste a souder) et pouvoir le connecter à la maison… je vous pose la question parce que j’ai certaine crainte que le système de régulation inventer résiste bien au poste a souder ?? merci par avance et merci pour votre contribution

Répondre

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée