Test et avis : Arc à poulies 50 à 75 livres (compound) – loisir et chasse

de Mat & Thom
Publié le : Dernière mise à jour le

Dans une démarche d’autonomie ou de survivalisme, l’arc à poulie peut vous permettre de chasser du gibier afin de vous nourrir.

Mais le tir à l’arc est aussi un sport ou un loisir.

Quant à moi, je découvre le tir à l’arc à poulie avec ce modèle trouvé chez Hattila.

Disclaimer : je ne suis donc pas un expert de l’arc à poulie. Ce sont mes différents tests et des séances de documentation qui m’ont permis de rédiger cet article.

Si toutefois vous y lisez des incohérences ou des erreurs, n’hésitez donc pas à m’en faire part dans les commentaires!

Au sommaire de cet article :

Test et avis : Arc à poulies 50 à 75 livres (compound) - loisir et chasse

Caractéristiques de l’arc à poulies

L’arc a poulies ou compound est composé d’une poignée, de branches et d’un assemblage d’éléments mécaniques : les poulies ou cames.

Sur ce modèle, la poignée est en aluminium et les branches en fibre de verre.

La poignée est de type Reflex. Le point de pivot est assez reculé et le band (distance entre la poignée et la corde) est plutôt court.

Ce design offre une plus grande puissance. Il est idéal pour le tir nature, 3D ou la chasse.

Il peut cependant manquer un peu de stabilité.

Comme sur tous les arcs, une corde permet de propulser la flèche.

Ici c’est un montage de 2 cordes (ou câbles) qui permet d’exercer une poussée de 75 livres max sur le projectile et le projeter à 270 fps.

C’est un modèle de corde type Fast Flight tressée, permettant d’accueillir une visette si besoin.

Les poulies sont plutôt de type hard cam. À l’inverse des soft ou round cam, elles sont ovales.

Le peak est plus dur à atteindre, mais rend l’arc plus puissant et plus nerveux.

Afin de limiter certaines vibrations en fin de course, le string supressor ou stop corde, monté sur la poignée, amortit la corde. Il est facilement réglable et démontable.


Test et avis : Arc à poulies 50 à 75 livres (compound) - loisir et chasse

Spécifications du produit testé

  • Jusqu’à 270 FPS (feet per second, c’est la vitesse des flèches)
  • Let Off: 75 to 80%
  • Allonge de 66 à 76 cm (26 à 30 pouces)
  • Puissance de 50 à 75 livres
  • Longueur de 35 pouces (89 cm)
  • Poids de 2 Kg
  • Existe en noir et camo

Fonctionnement de l’arc à poulies

Le principe d’un arc à poulie est simple en apparence : une corde tendue projette une flèche.

La différence avec un arc classique, c’est certainement la puissance, mais pas uniquement.

Un des points importants, c’est que l’arc à poulie permet de tenir en joue une cible plus longtemps. C’est ce qu’on appelle la puissance de maintien.

Le mécanisme décompose la tension du câble en 3 étapes :

  • « au repos » : l’arc n’est pas bandé, aucune tension externe sur la corde ;
  • « peak » : la tension du câble exige un maximum de force, au-delà l’effort sera moindre ;
  • « let off »: la tension est nettement réduite, mais la flèche est armée.

Sur l’image suivante (source) :

Les premiers câbles (en bleu), ou câbles (primaires) de contrôle sont au nombre de deux. Ils permettent de mettre en tension les deux jeux de poulies.

Le second câble (en jaune) permet de bander l’arc et de projeter la flèche, c’est le câble de traction.

Test et avis : Arc à poulies 50 à 75 livres (compound) - loisir et chasse

Sur ce modèle, on retrouve un assemblage de 2 éléments à chaque extrémité de branche : la came et un élément fixé dessus.

Le câble de contrôle est enroulé sur le petit élément. Sur la came, plus grande, est enroulé le câble de traction.

Les forces de projection sont principalement transmises aux câbles de contrôle.

Lorsque le câble de traction est tiré, il se déroule de la grande came. La petite came enroule à son tour le câble de contrôle jusqu’au point let off.

À ce moment là, l’arc est tendu au maximum, mais se trouve très confortable. La position des cames (le mur) réduit la force exercée sur la traction.

Quand l’archet relâche le câble de traction, les câbles de contrôle exercent une force de rotation sur les petites cames.

Les petites cames transmettent et décuplent cette force aux grandes cames qui tendent le câble de traction jusqu’au retour à la tension de repos.

La flèche est alors décochée et projetée.

Petite explication en calcul

Supposons que vous soyez à l’allonge max. L’arc est donc annoncé à 75 livres.

Sur ce modèle le let off est à 75%.

Un rapide calcul permet de dire quelle force est nécessaire pour retenir le câble de traction :

75 x 0,75 = 56,25

75 – 56,25 = 18,75

Il suffira donc d’exercer une puissance de maintien de 18,75 livres.

Test et avis : Arc à poulies 50 à 75 livres (compound) - loisir et chasse

Réglages et puissance

Le réglage est très certainement la partie la plus compliquée dans l’acquisition d’un arc à poulie.

Si de prime abord, l’arc est utilisable en sortie de boîte, il faudra effectuer quelques modifications pour l’optimiser et l’adapter à votre morphologie.

Réglage de l’allonge

L’allonge est un des réglages les plus importants.

L’allonge correspond à votre capacité de traction en distance, sur le câble qui projette la flèche.

Si vous avez des petits bras, l’allonge devra être plus petite et inversement.

Ce modèle propose un réglage d’allonge allant de 25 à 31 pouces soit de 63,5 cm à 78,74 cm.

Pour changer l’allonge, il suffit de dévisser et déplacer la petite vis du petit élément fixé sur la came avec l’aide de la clé 6 pans fournie dans le pack. Chaque position est numérotée de 25 à 31.

Attention de bien régler les deux cames à la même allonge !

Et n’oubliez pas de régler l’allonge avec le décocheur si vous en possédez un.

Réglage de la puissance

Il est possible aussi de régler la puissance.

Le serrage des vis de maintien des branches fait varier la puissance de 50 à 75 livres.

Lorsque les branches sont en contact avec la poignée, les vis serrées à fond, l’arc est à 75 livres.

Chaque tour de clé 6 pans réduit la puissance de 5 livres (indication constructeur).

Il faut que les deux vis haute et basse soient au même nombre de tours et donc à la même puissance.

Lors du réglage, il faut alterner d’une vis à l’autre tous les 2 tours. Ne pas dévisser plus de 2 tours d’écart entre les 2 vis. Il ne faut pas non plus dépasser les 4 tours.

Important !

L’arc à poulie est très facile à prendre en main, mais les réglages sont primordiaux et doivent être bien faits.

C’est l’équilibre entre tous les éléments qui fera la performance de l’arc.

Si un réglage est négligé, alors vous ne toucherez pas votre cible et/ou vous ne profiterez pas pleinement de l’arc.

Il ne faut pas non plus forcément favoriser la puissance.

Chaque réglage influe sur le nombre de livres, mais il vaut mieux un arc bien réglé et moins puissant qu’un arc impossible à maîtriser.

À ce propos, la puissance présentée fait partie de la dénomination commerciale.

Un arc à poulie de 75 livres effectives est à mon sens trop compliqué à utiliser pour le commun des mortels, à moins de s’aider de ses pieds ! 

Il faudra exercer une force trop importante pour arriver au peak.

J’avoue que c’est déjà le cas actuellement… Je n’ai pas de moyen technique pour vérifier la puissance réelle, mais j’ai dû réduire d’un tour (soit de -5 livres) pour commencer à pouvoir utiliser efficacement mon arc à poulie.

À 2 tours de clés (soit-10 livres) et avec une allonge à 27 pouces, l’arc est réglé à ma morphologie et à ma force.

On peut noter qu’un des avantages de ce modèle, c’est sa capacité de réglage et de diminution de la tension des branches sur la corde.

À titre indicatif, un arc en dessous de 30/40 livres est plutôt dédié au loisir, vers 50 livres à la compétition et au-delà à la chasse.

Accessoires pour votre arc à poulie

Afin d’améliorer votre expérience de tir à l’arc à poulie, il est recommandé de s’équiper de quelques accessoires…

Optez d’abord pour un bon viseur.

Un modèle à 3 broches par exemple permet d’affiner la visée en fonction de la distance.

C’est idéal pour le tir nature, la chasse ou les cibles 3D.

Le système multipoint vous permet de compenser plusieurs distances de tir. Ce n’est cependant pas une obligation, vous pouvez vous en passer et développer votre sens kinesthésique.

Un repose-flèche escamotable permet d’optimiser la direction de la flèche.

Même si l’arc dispose d’un repose flèche d’origine, une version escamotable est préférable pour gagner en précision.

Un décocheur mécanique permet de rendre l’effort de tirage moins contraignant.

Surtout, il améliore le lâcher de corde et donc la régularité du tir. Vous ne souffrirez plus des phalanges et vos tirs seront plus réguliers.

Évidemment, il vous faut des flèches…

Pour ce modèle, il est recommandé d’utiliser au minimum des flèches de 30 pouces en aluminium ou carbone. Mais cela peut varier en fonction de votre allonge et de votre usage de l’arc.

Il faudrait un article complet pour parler des flèches et des pointes… Si vous avez un doute, n’hésitez pas à vous renseigner avant d’acheter !

Recommandations

L’arc à poulies, tout comme l’arbalète, est une arme.

Son utilisation et son transport sont soumis à des règles.

Je vous recommande vivement de vous documenter avant d’utiliser ce genre d’équipement et surtout à vous entourer pour en tirer le meilleur profit.

Il existe de nombreux clubs qui pourront vous aider à prendre en main l’arc et vous aider dans les réglages…

Comme on lit tout et n’importe quoi sur la chasse à l’arc, vous pouvez vous documenter sur des sources de référence comme celle-ci par exemple.

Un petit extrait d’une autre source officielle :

L’homme utilise l’arc et la flèche comme arme de chasse depuis 30 000 ans. En France, la chasse à l’arc moderne, réglementée depuis 1995, a conquis ses lettres de noblesse : elle est maintenant solidement ancrée dans le paysage cynégétique national. […] Pour chasser à l’arc, il est nécessaire d’avoir participé à une Journée de Formation Obligatoire [et de posséder un permis de chasse valide NDLR]. Pour débuter efficacement dans cette pratique cynégétique, il est fortement recommandé de se rapprocher d’une association de chasse à l’arc (il y en a dans pratiquement tous les départements) ou de la FFCA (Fédération Française des Chasseurs à l’Arc – www.ffca.net).

Source : http://www.adcaa.net/newpage4dd4a195

Avis et expérience

Avant de rentrer dans le vif du sujet « mon expérience avec cet arc à poulie », je vous précise à nouveau que je suis grand débutant et que je ne possède pas de point de comparaison.

Mes retours sont en fonction de mon ressenti avec le maximum d’objectivité possible (relative à mon expérience).

Un moment de doute…

La première prise en main est assez déroutante. L’objet paraît complexe, surtout en comparaison avec un arc classique.

J’ai la même sensation que lorsque j’ai manipulé ma G36 pour la première fois… Je sais que j’ai entre les mains une arme et qu’il va falloir l’apprivoiser.

Le premier réflexe c’est d’essayer de bander l’arc… Bon, c’est pas gagné…

J’avais lu à droite et à gauche qu’un arc à poulie était plus simple à utiliser, qu’on pouvait garder la corde bandée plusieurs minutes en étant à l’affût de sa proie (une botte de foin, pour moi).

Et aujourd’hui, je n’arrive même pas à tirer la corde jusqu’au peak… Je suis si faible que ça ?

Et la récompense !

Après plusieurs essais et l’utilisation d’un décocheur mécanique, j’arrive à passer dans la vallée (hoho de dana na nanana).

J’apprécie enfin et je comprends de suite l’intérêt du let off.

Je suis naturellement bon en visée. Autant je suis nul en ping pong, autant je me débrouille pas mal aux fléchettes, au tir à l’arc, en airsoft… Bref, je fais mouche quand j’ai compris comment ça marche…

Mais là il va me falloir quelques essais et quelques réglages avant de faire mouche. Je baisse la puissance, je règle mon allonge, j’ajuste la position de mon viseur et de mon repose flèches et je suis enfin prêt…

Franchement c’est assez jouissif, car la rétribution de l’énergie emmagasinée est assez « nerveuse ». J’entends par là que la réponse de l’arc à la décoche est très rapide et immédiate.

La sensation de puissance est très claire. Je vous vois vous marrer, vous les archers, en lisant ça, mais je sais que vous savez de quoi je parle!

En terme de prix, ce modèle est assez abordable. Il se place dans les entrées de gamme. Pour autant, il dispose d’un tas de réglages intéressants et tous comptes faits pas si compliqués à effectuer.

C’est un peu dommage que la notice soit en anglais, mais avec cet article vous aurez toutes les caractéristiques nécessaires. On peut noter que la marque existe depuis 1988 et est distribuée dans le monde entier…

À noter aussi que la poignée est désignée pour les droitiers uniquement.

Son grip est très agréable à utiliser mains nues ou avec des gants. La prise en main est très bonne.

Test et avis : Arc à poulies 50 à 75 livres (compound) - loisir et chasse

Conclusion

Il existe tout un tas de raisons pour acheter un arc à poulie.

C’est le tir loisir qui m’incite à m’équiper. J’aimerais aussi pourquoi pas tester le tir nature sur des parcours ou des cibles 3D.

Le survivaliste verra la possibilité d’avoir une arme de défense et/ou de chasse.

Soyez quand même responsables et raisonnables !

Quoi qu’il en soit, je ressens bien à l’usage et à la prise en main que l’arc à poulie n’est pas un arc pour débutant.

C’est un arc qui demande de l’entretien et un savoir-faire niveau réglages et manipulation.

Dernier point, il ne faut pas tirer à vide, vous risqueriez d’endommager les câbles et les poulies.

Test et avis : Arc à poulies 50 à 75 livres (compound) - loisir et chasse

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

2 commentaires

Avatar
FSX 7 avril 2018 - 11h11

alors pour tiré régulièrement avec mon arc a poulie ( j’ai la chance d’être dans un club ou il y a un entraîneur spécialisé ) je peut te conseillé quelques chose de bon sens :
si tu doit tiré en salle ( ou plus généralement en intérieur ) n’utilise JAMAIS des flèches en carbone, certe elle sont classe mais pour avoir eu le cas d’une flèche défectueuse( fissure invisible avant le tir ) qui a explosé littéralement sur la cible, je peut te dire que ca refroidit vite au vu des éclats que cela a produit.
préfère donc les flèche en aluminium légèrement plus lourde mais beaucoup plus déformable et permissive en cas de tir foireux.
et sinon un bon décrocheur qui a un réglage du point de décrochage, peut complètement te facilité la vie !
et pour finir il existe un livre « Tir à l’arc à poulies – Découverte, maîtrise, performance » édité par la fédération française de tir a l’arc qui est extrêmement utile si tu veut avoir plus d’explication mais que personne ne peut t’expliquer le tir dans ton club. il est disponible pour 24.95€ sur Amazon.
si tu a d’autre question j’essayerais d’y répondre.

Répondre
Avatar
Tintin 10 avril 2018 - 6h33

Ce qui me gêne sur un arc à poulie, ce sont les poulies. Plus il y a de pièces plus il y a de risque de casse, d’usure. En arme de survivaliste, un arc tout simple serait plus adapté.
Test intéressant tout de même.

Répondre

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Biscuits d'urgence - Convar

Cette ration d'urgence, sous format de biscuit de haute valeur énergétique, peut se conserver jusqu'à 20 ans ! Idéal pour votre BOB, EDV, EDC, etc.

Sursac Bivvi Bag

Juste parfait, ce sursac de couchage Snugpak est étanche, léger (270g avec sac de rangement) et respirant (tissu Paratex Dry).

Paracorde 550 Type III

Disponible en noire, mais également en plusieurs autres couleurs, cette paracorde de 4mm peut supporter jusqu'à 250 kilos !

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée