Comment construire un abri pour moutons ? Tuto DIY avec photos

de Sven
Publié le : Dernière mise à jour le

L’hiver approchant, nous avons décidé de remplacer le vieil abri à mouton, fabriqué de bric et de broc : un vieux volet en plastique pour cloison, quelques poteaux rongés par le temps (et les champignons), une tôle rouillée en guise de toit…

Il était temps de faire quelque chose.

Pour rappel, on a accueilli trois jeunes moutons (un mâle et deux femelles) au printemps afin qu’ils entretiennent l’hectare de terre où j’ai le plaisir d’officier.

Jusqu’ici, les beaux jours ont permis aux moutons de profiter de belles nuits et de peu de pluies… mais « winter is coming » !

Je vais diviser la construction de ce nouvel abri à moutons en 5 étapes :

  1. Déconstruction de l’ancien abri à moutons
  2. Installation des poteaux de la nouvelle structure
  3. Pose du bardage
  4. Pose du toit
  5. On pense au confort et à la belle vie
  6. Le résultat

Allez, c’est parti pour le roman photo !…

1 – Déconstruction de l’ancien abri à moutons

Comme précisé précédemment, l’ancien abri à mouton commençait à se faire vieux : il était déjà là lors de l’achat du terrain.

Surtout, il avait été pensé trop petit : seuls deux moutons pouvaient s’y abriter.

Or, la dimension du terrain impose d’avoir 3 ou 4 moutons.

Si on rajoute les agneaux, qui seront là toute l’année (race ancienne, donc à croissance lente), cela signifie qu’il me faut de la place pour 5 à 6 animaux.

Donc, acte : nous avons mis à terre l’ancien abri… au grand désarroi des laineux…

Comment construire un abri pour moutons ? Tuto DIY avec photos

2 – Installation des poteaux de la nouvelle structure

On a profité de cette nouvelle installation pour mieux orienter l’abri.

Les vents dominants étant du Nord et de l’Ouest, nous l’avons rendu aveugle sur ces deux cardinaux et mis l’ouverture vers l’Est.

On l’a également éloigné de la clôture électrique. Celle-ci ayant tendance à toucher le toit en tôle métallique de l’ancien abri, lors des jours venteux… ce qui créait des déperditions.

Enfin, il est sous des noisetiers, ce qui ajoute une protection contre les intempéries.

Côté dimensions, on a vu plus grand !

Comme précisé précédemment, on souhaite que cet abri puisse accueillir, les jours de tempête, la totalité du « petit » troupeau… que dis-je, de la « harde » !

On a donc décidé de faire un abri de 1.50m x 2.80m, soit un peu plus de 4m².

Il faut savoir que cet abri est complémentaire à une bergerie d’une 15aine de mètre carrés.

Ah, dernière précision : on a volontairement pensé cet abri assez « haut », afin qu’on puisse rentrer dedans facilement (sans avoir à se plier en deux) pour le nettoyer, l’entretenir, le réparer, etc.

Bref, pour la nouvelle structure, on a fait les choses simplement :

  • 6 poteaux bois 90x90mm et 180cm de long
  • 2 grands tasseaux 65x65mm de 300cm
  • 5 petits tasseaux 65x65mm de 150cm

D’abord : les poteaux.

Chaque poteau avait été lasuré précédemment avec du 3V3 « climats extrêmes » qu’il nous restait du hangar bois qu’on a construit, et leur base a été enduite de black (noir protecteur bitumineux).

Les trous, de 30-40cm de profondeur, ont été fait avec une tarière manuelle.

Une fois les 6 poteaux positionnés, correctement alignés et de niveau (ce qui prend un peu de temps), on les a calés à l’aide de cailloux et de béton (en sac).

Ensuite : les tasseaux.

Vu qu’on a pris du temps pour que les poteaux soient alignés au top, installer la structure en tasseaux pour le toit va vite.

L’idée est simple :

  • deux grands tasseaux pour les deux grandes longueurs, chacun fixés aux trois poteaux, en suivant le sens de la pente,
  • cinq petits tasseaux dans le sens de la largeur, fixés sur les deux grands tasseaux.

La seule difficulté ? Avoir des vis assez longues…

3 – Pose du bardage

Différentes options s’offraient à nous (et donc à toi, très cher lecteur)… mais nous sommes très friands des croûtes d’arbres !

Tu peux les récupérer gratuitement ou pour quelques euros dans la scierie près de chez toi, et le rendu est très naturel.

Et vu que je préfère ce qui se fond dans le paysage, plutôt que ce qui se voit (ça doit être mon côté « low profile »)…

On a donc vissé les croûtes directement dans les poteaux, en commençant par le bas et en remontant, sur les quatre côtés… en prenant soin de laisser une porte, bien entendu !

Comment construire un abri pour moutons ? Tuto DIY avec photos

Note : Les plus sagaces d’entre vous auront noté que sur cette photo, la structure en tasseaux n’est pas encore en place… Et oui ! Il a fallu qu’on aille chercher des vis plus longues que celles prévues ; et en attendant, on a donc commencé à monter la face arrière du bardage et démarré les autres côtés. On ne vous la fait pas…

4 – Pose du toit

Une fois encore, si les poteaux ont bien été réglés, les tasseaux doivent également l’être… et donc cette étape déroule toute seule.

J’insiste là dessus, car ça a été le cas pour moi, mais à la condition de passer vraiment du temps à la première étape.

On a donc positionné les deux plaques de bac acier (toiture nervuré acier galvanisé) de 3m de longueur et 1.05m de largeur (épaisseur 50mm).

Il faut les faire chevaucher, au minimum d’un cran. Plus, si nécessaire.

Il faut également penser à bien les positionner pour que les crans soient idéalement au dessus des tasseaux… ça sera plus facile pour visser.

A ce propos, j’ai réutilisé des systèmes d’accroches qu’il me restait, là aussi, du hangar. C’est composé d’une vis autoforeuse, d’un cavalier, d’un joint et d’une douille.

Ensuite un coup de perceuse pour pré-percer… et un coup de visseuse.

Ah si !… J’ai failli oublier !

Très important : bien penser à laisser le bac acier au sol, un jour où il y a des averses ponctuelles, afin qu’un mouton curieux tente de grimper dessus et se vautre lamentablement en glissant… toujours fun.

5 – On pense au confort et à la belle vie…

Pour ces quatre première étapes, qui nous donnent un abri totalement habitable (et habité) par les moutons : il faut compter une petite journée de travail, tranquille, à deux.

C’est vraiment sympa à faire et très agréable de voir que les moutons ont immédiatement pris possession des lieux.

On a souhaité encore améliorer le confort en apportant deux améliorations à l’abri :

  1. Installation d’un râtelier à foin, à partir d’une récup’ de balustrade d’escalier.
  2. Installation de deux palettes (trous comblés) avec foin, pour qu’ils puissent s’isoler du sol et donc du froid.

6 – Le résultat ?

En images, c’est toujours mieux…

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Pack 7 Jours - Seau de survie

21 repas lyophilisés (ingrédients 100% naturels) pour 7 jours de survie. Se conserve durant 8 ans. Je l'ai testé en condition réelle et je conseille sans hésiter !

Sac à dos Urban 22L - TT

Nouveauté chez Tasmanian Tiger : Un sac au look totalement urbain. Vous bénéficiez ainsi de la qualité et des avantages du sac militaire (modulaire, système MOLLE, etc.) et du low profile !

Kit de survie

Un vrai kit qualitatif avec des composants de grandes marques : Lifestraw, Convar-7, Opinel, Medisafe... Pensé POUR et PAR des survivalistes.

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"Noé n'a pas attendu qu'il pleuve pour construire son arche" - Auteur Inconnu

Ils nous soutiennent (merci !)

Lyophilisé & Co

Baroudeur Altitude

Les Survivalistes

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée