Matelas autogonflant Sea to Summit Camp SI – Test et Avis

de Mat & Thom
Publié le : Dernière mise à jour le

Sea To Summit propose dans sa gamme de couchage un matelas autogonflant qui allie technicité, légèreté et confort. C’est le Camp SI Mat. Voilà de quoi vous réconcilier avec les nuits outdoors !

Cet article va d’abord vous présenter la bête. Je reviendrai ensuite plus précisément sur mon avis perso après plusieurs nuits dans différentes conditions.

Alors ne partez pas ! Cette présentation va vous laisser entrevoir les avantages et les contraintes d’un tel équipement

Voici le programme :

Camp SI Mat Sea To Summit : les caractéristiques générales

Le Camp SI Mat est un matelas autogonflant. C’est d’ailleurs pour ça qu’il s’appelle S.I. qui veut dire Self Inflating.

Basé sur un principe simple (et classique) d’expansion de mousse, il emporte tout de même une évolution qui peut le différencier avec d’autres modèles autogonflants.

Cette caractéristique, c’est le Delta Core-V™. On y reviendra un peu plus loin.

Spécifications constructeur

On passe d’abord par les caractéristiques constructeur qui permettent déjà d’extraire des éléments plutôt intéressants…

Et comme je suis sympa je mets les trucs cool en gras :

  • Matériaux : Polyester 75D avec enduction TPU sur la partie sol
  • Dimensions Regular : 183 x 51 x 3,8 cm – rangé : 16 x 26 cm
  • Dimensions Large : 198 x 64 x 3,8 cm – rangé : 18 x 33 cm
  • Poids Regular : 780 g
  • Poids Large : 1020 g
  • Couleur : Vert
  • R-Value : 4.0
  • Livré avec sac de rangement
Matelas autogonflant Sea to Summit Camp SI - Test et Avis

Matériaux

Côté matériaux de construction, on est sur une qualité plutôt haut de gamme avec le Polyester 75DN.

L’enduction TPU est plutôt rassurante, surtout si vous souhaitez dormir à même le sol. Vous voulez savoir pourquoi? Je vous explique tout !

Les TPU, ou encore les polyuréthanes thermoplastiques, sont une catégorie de plastiques créés par une réaction de polyaddition entre un diisocyanate et un ou plusieurs diols.

Ils peuvent être utilisés comme un plastique technique flexible ou en remplacement des caoutchoucs rigides.

Propriétés caractéristiques des TPU :

  • Élongation et résistance à la traction élevées
  • Excellente résistance à l’abrasion
  • Bonnes performances aux basses températures
  • Excellentes propriétés mécaniques avec une élasticité similaire à celle des caoutchoucs
  • Grande transparence
  • Bonne résistance aux huiles et aux graisses

Bon, je crois que pour la partie enveloppe du matelas, c’est plutôt clair !

On a un truc très technique avec des matériaux resistants à l’abrasion mais qui ne perdent pas la souplesse. Et en plus de ça, ils restent efficace à basse température !

La valve double du Camp SI Mat permet un gonflage et un dégonflage aisés grâce au clapet anti retour réversible.

C’est le top pour plier le matelas sans risquer de le voir se regonfler si on relâche la pression.

Ce clapet permet de doser le gonflage du matelas. En faisant une simple pression, vous relâchez l’air et diminuez la dureté.

Pour un gonflage ou dégonflage rapide, la valve à grande ouverture est accessible en dévissant le clapet anti retour.

On va maintenant passer à l’interne. Mais comme c’est un truc un peu badass, on va lui consacrer un chapitre à part.

Fonctionnement de la valve

Delta Core-V™, la particularité du Camp SI Mat : qu’est-ce que c’est ?

Le Delta Core-V™ n’est pas une unité spéciale d’intervention dans un film de JCVD.

C’est un système développé par Sea To Summit, pompé par D4 sans vergogne (sous le nom de « confort postural »). Il permet d’identifier les zones de contact du corps avec le matelas et de mieux répartir la mousse autogonflante.

Tout ça sert à limiter le poids du Camp SI Mat tout en conservant un confort optimal. Et on ne parle pas uniquement du confort de soutien, mais aussi du pouvoir isolant de la mousse.

Les Delta Core-V™ sont des petits trous triangulaires de tailles différentes qui permettent d’augmenter la densité de mousse sur les parties plus « lourdes ».

Grâce à cette solution, le poids et le volume de la mousse sont réduits de 20%.

Là où de la chaleur supplémentaire est nécessaire (par exemple au niveau des épaules, hanches et pieds), les trous sont plus petits. Partout ailleurs, la mousse est réduite pour gagner en poids et en volume.

R-Value : le point de vue performances

D’abord, on va comprendre ce que c’est que le R-Value.

Le R-Value est une échelle numérique qui indique la résistance thermique d’un matériau. Ça se calcule plutôt simplement si on connait la conductibilité thermique et l’épaisseur que fait ce matériau.

Pour faire simple, plus le R-Value est élevé, plus le matériau (ici le tapis de sol) est isolant du froid.

Il n’y a pas d’échelle normée, à part celle des constructeurs. Et il faut prendre en compte bien plus que la température quand il s’agit de dormir bien au chaud.

On peut par contre partir sur cette base :

  • R-Value entre 0 et 1.9 : isolation très faible – matelas 2 saisons (printemps été)
  • R-Value entre 2 et 3.9 : isolation moyenne – matelas 3 saisons (printemps été automne)
  • et enfin R-Value de 4 et au-delà : isolation bonne – matelas 4 saisons

Tout ça est à titre indicatif et ne concerne que l’isolation du sol.

Il existe des matelas qui ont un R-Value très élevé. Mais attention quand même à cette indication « commerciale », le chiffre peut varier suivant la provenance du matelas, les US ayant un barème différent.

Pour ma part, j’ai trouvé une méthode très scientifique pour tester le confort R-Value du matelas…

Je l’ai posé au sol et j’ai attendu. Crack est venu se coucher et j’ai dû le pousser pour récupérer le Camp SI Mat ! Belle preuve, non ? 😉

En tout cas, 4.0 de R-Value pour ce Camp SI Mat, c’est plutôt une bonne nouvelle. Il sera polyvalent et vous pourrez l’utiliser sans crainte quasiment toute l’année !

Matelas autogonflant Sea to Summit Camp SI - Test et Avis

Synthèse des promesses de ce Camp SI Mat

Pour cette synthèse des promesses, on va se baser sur les éléments techniques objectifs, sans parler de confort.

Les tests à venir confirmeront (ou pas) ces arguments et permettront de mettre en avant plus en détails les avantages et les contraintes de ce modèle de la marque Sea To Summit.

Encombrement

Avec une taille pliée ne dépassant pas un cylindre de 16 cm de diamètre x 26 cm de hauteur, le modèle R (regular) peut déjà permettre à des grands gabarits de passer une bonne nuit.

En effet, annoncé avec 183 cm de long pour 51 cm de large (au plus large, aux épaules), les dimensions dépliées sont correctes.

C’est donc un bon compromis entre surface au sol et encombrement.

Poids

Toute seule, la notion de poids est difficile à apprécier. Il faut prendre en compte le confort, la taille, la résistance et bien d’autres critères.

Par contre, avec seulement 780 g, le Camp SI Mat modèle R est plutôt bien classé. 

On peut dire merci à la technologie Delta Core-V™ !

Polyvalence

Le matelas apparait comme très polyvalent.

En effet, la résistance des matériaux (l’enduction TPU), le design sarcophage et le R-Value élevé annoncent la couleur.

On va pouvoir utiliser ce matelas toute l’année, sur le sol dehors ou dedans, dans un hamac, en mode bivouac ou camping, etc.

Retour d’expérience : mon avis après utilisation du Camp SI Mat

Alors, les promesses de Sea To Summit ont-elles été tenues ?

Après plusieurs nuits dans différentes conditions (sol, hamac, tarp, tente…), voici mon avis sur le matelas autogonflant Camp SI Mat.

Conditions d’utilisations

Le choix de ce modèle a été conditionné par les différentes utilisations que j’ai d’un matelas isolant.

Il me fallait un modèle taillé pour les nuits au sol, mais aussi dans le Hamac Ticket to the moon.

Le Camp SI Mat devait supporter mon poids (95 kg) et ma taille (180 cm), tout en restant compact et léger.

Avis

Pour essayer d’être le plus clair possible, j’ai divisé mon avis selon les critères suivants :

Polyvalence

  • Son design déplié et son côté compact font qu’il peut être facilement transportable aussi bien pour des sorties longues en autonomie qu’occasionnellement (en soirée chez un pote par exemple).
  • Sa coupe type sarcophage est adaptée à l’usage dans un hamac.
  • Le rapport encombrement / R-Value est bien pensé grâce à la technologie Delta Core-V™.

Confort

  • La technologie Delta Core-V™ est vraiment utilisée avec intelligence. La répartition des différentes densités se fait sentir si on utilise le matelas en position assise, mais en surgonflant vous serez isolé du sol sans soucis.
  • Côté pression, il faut apprivoiser un peu la bête. La première nuit, après quelques instants, j’ai eu la bonne idée de réduire l’épaisseur du matelas en libérant un peu d’air, le confort fu largement meilleur.

Isolation

  • L’enduction TPU et le R-Value à 4.0 garantissent une vraie isolation du froid et de l’humidité.
  • Cependant, la coupe type sarcophage peut parfois exposer vos pieds au sol (surtout pour le modèle R).
  • Installé dans le hamac, il apporte une vraie barrière contre le froid qui remonte du sol, la densité de la mousse et l’air présent dans le matelas ne sont pas compressés et garde tout leur pouvoir isolant.

Utilisation

  • La mise en place est très simple et la valve double est juste parfaite.
  • Sur la durée, il faudra prendre soin du bouchon afin de ne pas le perdre. On peut imaginer que le lien puisse casser après plusieurs mois d’utilisations intensives (pure spéculation).
  • La double valve (encore elle) est idéale pour replier le matelas. Il est conseillé d’inverser le bouchon afin de faire le vide d’air dans un premier temps pour ensuite plier et rouler le matelas.
  • Le rangement du matelas peut être un peu laborieux si on néglige le vide d’air. Il faut être méticuleux et parfois s’y prendre à deux fois pour pouvoir rentrer le matelas roulé dans sa housse.
  • Les liens cousus sur la housse s’avèrent très pratiques pour accrocher le matelas sur le sac.

Conclusion

Dès ma première utilisation du Camp SI Mat, j’ai passé une vraie nuit bien profonde sans réveil intempestif !

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

7 commentaires

Avatar
Mouloud Mantal 30 mai 2017 - 17h07

quel est l’intérêt d’utiliser ce matelas dans un hamac?

Répondre
Avatar
NoPanicfr 30 mai 2017 - 17h58

ça permet d’isoler du froid (chose que tu ne peux pas comprendre là ou tu habites)
Le pb du hamac c’est que le duvet est compressé sur toute la partie du corps en contact avec la toile et donc perd bcp de son pouvoir isolant. Avec le matelas l’isolation est plus forte. En plus pour les matelas une place type banane, ça permet d’éviter que les bords ne soit trop repliés sur toi.

Répondre
Avatar
Mouloud Mantal 30 mai 2017 - 18h17

merci (et si il fait froid par ici, en hiver il peut geler en altitude, la température la plus basse enregistrée est -5°C, et dans mon village, actuellement (entrée dans l’hiver) je porte un pull et un jogging (mais j’ai quand même laissé un porte ouverte ^^) il est 22h17

Répondre
Avatar
Telluris 31 juillet 2017 - 17h42

Salut NoPanic !
Quel est ton retour sur ce matelas après plusieurs mois d’utilisation?

Répondre
Avatar
Marc Cadeau 6 septembre 2017 - 6h59

Bonjour NoPanic,
Je voulais avoir ton ressenti après un été d’utilisation.
As tu passé des nuit sous 5°C? Quel a été ton ressenti sur la véracité du R = 4 ?
Je te remercie d’avance pour tes futures précieuses réponses.

Répondre
Avatar
NoPanicfr 6 septembre 2017 - 7h07

Niveau confort c’est top, niveau isolation pas eu l’occaz de tester sous les 5° mais j’ai un bon pressentiment.

Répondre
Avatar
Marc Cadeau 6 septembre 2017 - 12h11

Je te remercie grandement pour ta réactivité.
Je pense m’orienter vers ce matelas !

Répondre

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée