Peut-on camper n’importe où en France ? Où a-t-on le droit ?

de Sven
Publié le : Dernière mise à jour le

C’est la saison du camping et des bivouacs… a la bonne heure !

Mais peut-on légalement camper où on veut, quand on veut et comme on veut ?

Camper ? Bivouaquer ? C’est la même chose ?…

Que ça soit pour un bivouac d’une nuit, un petit séjour en nature ou un squat de quelques semaines, il faut savoir que planter sa tente en pleine nature est soumis à réglementation.

Soyons précis : « soumis à la même réglementation ».

Donc, même si on peut faire une différence entre un bivouac et du camping sauvage, la loi concerne de manière identique ces deux pratiques.

Quelle différence y-a-t-il ?

En général, le bivouac concerne les randonneurs (ou les vététistes) qui se déplacent à pied (ou à vélo) et installent un campement modeste et léger, uniquement pour la nuit… avant de reprendre la route.

A l’inverse, le camping sauvage est généralement un campement de plus longue durée, avec plus de matériels… et souvent motorisé (donc proche d’une route, d’un parking, etc.).

Où est-il formellement interdit de camper ?

Pour cela, il faut se référer à une loi, ou plus exactement à un décret : n° 2015-1783 du 28 décembre 2015.

Il faut savoir que tous ces lieux sont fermement interdits au camping et au bivouac :

  • sur la voie publique,
  • sur les rivages et dans les sites inscrits
  • dans les parcs et secteurs sauvegardés,
  • dans les sites classés ou en instance de classement,
  • dans un rayon de 200m autour des points d’eau captée pour la consommation humaine.

A noter que les interdictions (ou autorisations) peuvent être également locales : certaines municipalités, par exemple, ont leur propre réglementation.

Où peut-on camper ? (soumis à conditions)

Suivant votre installation et la durée, vous pouvez installer votre bivouac dans certains parcs régionaux et nationaux sous certaines conditions :

  • s’installer à plus d’une heure de marche des limites du parc
  • s’installer après 19 heures et de lever le camp avant 9 heures

Sinon, vous pouvez toujours camper dans une forêt privée (75% des forêts en France sont privées !), à condition d’avoir l’autorisation du propriétaire.

Et plus généralement dans des champs, des jardins, etc. ; toujours à condition d’avoir eu l’autorisation du propriétaire.

Mon expérience personnelle montre que les paysans et propriétaires de forêt sont très souvent disposés à vous laisser bivouaquer, à condition évidemment de respecter le lieu et pourquoi pas en échange d’un coup de main.

La première obligation : Respecter les lieux !

On a malheureusement toutes et tous vu des endroits qui ont été saccagés par des campeurs irrespectueux. Une honte absolue !…

Donc, voici 5 règles de bases lorsqu’on souhaite faire du « camping sauvage » :

  • Respectez le lieu. Lorsque vous partez, il ne faut pas qu’il y ait une seule trace de votre présence.
  • Minimisez vos installations et soyez discrets, aussi bien visuellement qu’auditivement.
  • Ne laissez rien traîner (meilleur moyen de perdre et de « polluer » le lieu) et ramassez tout avant de vous coucher ou de quitter le camp (temporairement ou pour de bon !).
  • En bref, faites que votre présence soit la moins perceptible possible, aussi bien « pendant » que « après ».

A lire aussi

Une question ? Un commentaire ?

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée