Fabriquer un Vélo Générateur d’Électricité – Tutoriel DIY + Photos

de Mat & Thom
Publié le : Dernière mise à jour le
Vélo-générateur

Qu’y-a-t-il de plus low tech qu’un vélo et que de l’énergie produite à la force des cuisses et des mollets ?

Je parle bien entendu de vélo générateur d’électricité !

Dans cet article, nous allons vous présenter, étape par étape, la réalisation DIY de ce vélo-générateur.

Deux objectifs :

  • que ce vélo soit réalisé à partir d’objets facilement trouvables,
  • que ce vélo soit capable de charger des petits appareils électroniques : téléphone portable, ordinateur, etc.

C’est parti !

Vélo-générateur
Vélo-générateur

Matériel nécessaire pour fabriquer un vélo-générateur

  • Un vélo
  • Un support de vélo
  • Un moteur électrique 24V DC (ou de scooter, genre 44V 300W)
  • Un chargeur de batterie DC-DC (type 300W 20A)
  • Une batterie de voiture, ou quelque chose de semblable (exemple : 12V, 18A)
  • Un onduleur DC-AC (type 400W)
  • Des fils électriques, des bidules et des machines électriques,
  • Des outils pour vélos.,
  • Un multimètre !

ÉTAPE 1 : Le support arrière

Pour commencer, vous aurez besoin de supports pour faire tenir votre vélo et pouvoir pédaler sur place.

Pas la peine de dépenser des sous si ça vous est trop cher : il est possible de les fabriquer.

Nous, par exemple, nous avons acheté un support pour l’arrière et fabriqué notre propre support pour l’avant.

Pourquoi avons-nous préféré acheter le support arrière ? Tout simplement car la plupart d’entre eux sont ajustables de droite à gauche, ce qui va permettre d’aligner facilement la chaine, pour augmenter le rendement du moteur.

Support arrière
Support arrière

ÉTAPE 2 : Le support avant

Comme on peut le voir sur les photos ci-dessous, nous avons utilisé pour l’avant des tasseaux et des planches de bois afin de créer un T, percée au sommet afin d’y glisser une tige fileté qui supportera le vélo.

Il est important de réfléchir à la hauteur, afin de garder une position de pédalage confortable.

Le mieux étant de se rapprocher de la hauteur de base du vélo, tout en assurant une stabilité.

ÉTAPE 3 : Le vélo !

Pour le vélo, pas besoin de choisir un vélo neuf évidemment : Un vieux biclou sans roue fera trèèèèès bien l’affaire.

Tant que le pédalier tourne c’est bon.

Une selle, c’est mieux… aussi.

Un vieux biclou
Un vieux biclou

ÉTAPE 4 : Le choix du moteur

A partir de là, ça se devient plus complexe car vous allez devoir décider entre deux type de moteur.

Soit vous avez une roue arrière et vous pourrez l’utiliser par friction pour faire tourner le moteur.

Soit vous préférez utiliser directement la chaine et la transmission du vélo.

Il faut savoir qu’utiliser la chaine est une option complexe, car il faut trouver le braquet parfait pour entrainer le moteur à la bonne vitesse.

Nous vous recommandons donc d’utiliser la solution par friction, moins efficace mais beaucoup plus simple.

Le choix du moteur
Le choix du moteur

ÉTAPE 5a : L’option roue

Utiliser cette méthode est donc la plus simple : il suffit de trouver un moteur avec un galet, qui puisse faire la connexion entre le moteur et votre roue.

Avec quelques plaques d’aluminium, une charnière et un peu de bon sens, ils vous sera très simple de fabriquer un support réglage pour votre moteur, afin d’affiner la taille de la surface de contact entre la roue et le galet.

La différence de taille entre votre roue et le galet étant importante, une vitesse comprise en 20 et 30km/H suffira à fournir un régime correct à votre moteur.

ÉTAPE 5b : L’option chaine

Le souci, avec cette option, c’est qu’il faut une 2e chaine, et il faut changer les plateaux et la boite de vitesse, pour avoir une transmission avec un braquet énorme afin de pouvoir atteindre un voltage assez important.

C’est assez complexe, surtout si vous n’êtes pas à l’aise en mécanique.

Transmission
Transmission

ÉTAPE 6 : Le chargeur

Comment ça marche ? Pour se charger une batterie à besoin d’un tension plus élevé que sa tension de sortie.

En revanche, lui balancer une tension trop élevée peut l’endommager et réduire sa durée de vie.

Il va donc falloir choisir un chargeur qui correspond à la limite de votre batterie, afin de ne pas tout faire péter et créer un trou noir.

Sachant que la tension du moteur va être proportionnelle à la vitesse de pédalage, il va falloir trouver votre courant de charge maximum.

Bon sinon c’est très simple : il suffit de mesurer la tension de sortie de votre moteur avec le multimètre, et de brancher la sortie + à votre l’entrée + de votre chargeur. Et le – avec le -.

Il faut savoir que le moteur travaille dans les deux sens donc peut également fournir une tension inverse.

Attention à ne pas surcharger le chargeur, car avec un système à chaine et un bon braquet, il va être très simple de dépasser les 24V et griller votre chargeur.

Un exemple avec une batterie 12V et un iPhone 5, qui a une batterie de 1440 mAh : Si vous réussissez à sortir 2A en pédalant, il vous faudra 40 minutes pour charger votre GSM. Et 20 minutes, avec 4A.

Le chargeur
Le chargeur

ÉTAPE 7 : La batterie

Pourquoi une batterie, alors qu’on peut charger directement en pédalant ? Tout simplement pour un soucis de stockage de surplus !

Charger un ordinateur portable peut prendre des heures de pédalage, donc un stock d’énergie va vous permettre de réduire de le temps de pédalage.

Le chois va être important : une batterie plomb-acide est assez dangereuse en cas de chute ou de renversement.

On va donc préférer une batterie étanche, comme celles utilisées pour les bateaux.

Et rechargeable bien sûr !

Pour info, une batterie de 18A permet de recharger 3 ordinateurs portables.

Pour la connexion, comme pour une voiture : brancher d’abord le + et ensuite le -, pour des soucis de sécurité.

A savoir, que la tension va varier, en charge au repos, et en décharge. Respectivement, 14V, 12,5V et 11V.

Attention à vérifier la fiche technique de votre batterie pour ne pas dépasser la tension max de charge. Ici, 14,4V pour notre batterie.

ÉTAPE 8 : L’onduleur

L’onduleur va permettre de convertir le courant continu de votre batterie, en courant alternatif, celui qu’on trouve dans toutes les prises murales.

Un exemple tout simple : l’allume cigare de votre voiture, qui est relié à la batterie, permet de charger votre GPS ou GSM.

En l’achetant, il faudrait veiller à ce qu’il fournisse assez de Watt, par rapport à ce que vous voulez charger : un téléphone demande 5W… et un micro-onde 1500w.

Le prix dépendra de ça !

En revanche, pas besoin de se focaliser sur du 120V : entre 110 et 130, peu de différences.

Il faut veiller aussi à trouver un onduleur qui accepte une tension de 12 et plus, puisqu’en charge, on a vu que la batterie peut monter à 14, voir plus encore !

Attention également : c’est un appareil qui va chauffer. Faites donc attention à ne pas l’étouffer, mais de laisser dans un endroit aéré.

Il vous faudra brancher le + batterie au + onduleur, et le – avec le -.

Onduleur
Onduleur

Le vélo-générateur en action

Pour conclure cet article, voici plusieurs vidéos qui montrent le système en marche :

Et voilà !

Évidemment, on note que c’est une techno low-tech qui demande tout de même quelques connaissance en mécanique et électronique.

Pas certain que ce soit à portée de tous, mais ça vous donne tout de même une idée de la faisabilité d’un tel système.

Une question ? Un commentaire ?

8 commentaires

Avatar
Manu Bourquardez 19 décembre 2013 - 15h07

l’idée en elle même est pas mal ! mais la faisabilité du truc médiocre .. dans le matos qu’il faut je cite : « des bidules et des machines électriques »…. …
après il n’y a pas de lien permettant de trouver le matos disponible, sur le net, ni d’ordre de prix général, c’est très aléatoire sur ce coup la ! concernant tous les branchements c’est pareil ont est livré a nous même ?

Répondre
Avatar
NoPanicfr 19 décembre 2013 - 15h25

Le diy demande un peu de dextérité et des notions de base, ça demande aussi d’avoir des outils et du matériel… C’est pas évident en effet en commençant de zero

Répondre
Avatar
Ocho la Mano 29 janvier 2014 - 21h02

non moi qui commence et qui n’es pas de matos je suis paumer ^^ si possibilité de plus ample info je suis preneur

Répondre
Avatar
oceane 30 mai 2014 - 14h24

Bonjour,
Je suis intéressée par le concept de vélo générateur. J’aimerais savoir si ce système est possible pour qu’en même temps que l’on pédale ça alimente un projecteur pour projeter un film ?
merci d’avance pour votre réponse

Répondre
Avatar
Montéchristo 18 septembre 2014 - 22h51

normalement oui , tu branches un convertisseur 12v / 220v , comme ceux utilisé dans les camping-car

Répondre
Avatar
Loutseu 25 janvier 2016 - 12h36

Merciiii ! super intéressant ! Est-ce qu’on a un idée de la puissance brute délivrée par l’alternateur? j’imagine que ça dépend de la vitesse de pédalage ?

Répondre
Avatar
Tatiana 22 mai 2017 - 13h23

Bonjour ! Je suis à la recherche d’un vélo générateur d’électricite (à brancher sur un mixeur par exemple) à emprunter ou louer en Midi-Pyrénées, savez-vous où je peux trouver cela ?

Répondre
Avatar
Nestor 9 janvier 2022 - 17h57

Salut et merci pour cet article, comment pourrais je adapter ça sur un vélo d appartement?

Et merci pour le site.

Répondre

Découvrez notre sélection 😍

Le top de la crème de nos Partenaires... rien que ça !

Filtre à eau Sawyer Mini

Un mini-filtre à eau ultra léger (37gr) qui ne nécessite pas de cartouche de remplacement. Durée de vie ? 375.000 litres !

Popote en titane - Toaks

Le titane permet à cette popote de bivouac d'être très légère (72gr) et résistante. Elle fait 550ml et peut donc servir de verre ou de casserole.

Rations Militaires

Large choix de rations militaires complètes (3000 kcal) : plats stérilisés ou lyophilisés. Utilisées par les armées Norvégienne, Suédoise et Suisse !

Et recevez mes actus, à lire au coin du feu 🔥🌲

Un seul email par mois maxi. Pas de pub' et cie : moi aussi, je déteste les SPAMs !

... et suivez-moi sur les réseaux sociaux ! 😉

NoPanic est un Magazine Web consacré à l’Outdoor, à l’Autonomie, à la Low Tech, et au Survivalisme / Prepping...

Toutes les semaines, on vous propose des articles, des dossiers, des guides et des tests de matériels.

La Citation du moment

"L'avenir n'est pas ce qui va arriver, mais ce que nous allons faire." - Henri Bergson

Ils nous soutiennent (merci !)

Ces Partenaires permettent à NoPanic d’être 100% gratuit et sans publicité pour les visiteurs, mais également de se développer afin de vous offrir toujours plus de nouveaux contenus, actus, et cie.

En naviguant sur ce site, vous acceptez ses cookies, utiles pour vous offrir la meilleure navigation possible OK INFOS

Cookies & Vie Privée