Le low profile, est-on obligé?

mat | le 11/09/2014

Un sac tactique
Un sac tactique

Je viens de lire ce commentaire sur une vidéo:

If something happend and I had nothing I would look for someone carrying a tactical bag because I’m sure they would have what I need and I would take it.

Si je traduis grossièrement, ça veut dire: si quelque chose arrive et que je n’ai rien avec moi, je rechercherais une personne avec un sac tactique parce que je serais certain qu’il aurait ce dont j’ai besoin et je lui prendrais. Ça me fait réfléchir à un truc. Oui, ça m’arrive.

Est-ce primordial d’opter systématiquement pour le low profile? Je m’explique. Notre volonté première est d’être prêt pour survivre, pour réagir de façon optimale à toutes éventualités. Dans cette démarche, il y a ceux qui ne font pas confiance à la race humaine et qui optent pour une préparation égoïste. Ensuite il y a ceux qui sont dans le partage et sont prêt à partager leur compétences et leur matériel, parfois en mettant en péril leur propre survie. À mon avis il faut trouver le bon équilibre entre les deux, ce n’est pas facile!

Personnellement je suis plus dans le partage des compétences et du matériel et je bosse ma diplomatie (en vieillissant, ça s’arrange heureusement). J’ai l’avantage d’être un mec de 180cm pour 85Kg et j’imagine qu’on n’a pas trop envie de m’emmerder, ça ne s’est jamais vraiment présenté d’ailleurs. Je n’ai donc pas peur d’afficher ma tronche avec ma démarche, de toutes façons avec NoPanic c’est mort!!!! Reste ensuite à maitriser le paramètre humain, je pratique donc la self défense et je fuis les grandes agglomérations. En conclusion je n’ai pas peur de me promener avec mon sac tactique, mon équipement perso et mon attitude…

Et vous? vous êtes dans quel rang?

 

  • Maki Roma

    Le low profile c’est primordial quand on est survivaliste je m’explique : en situation de « crise », de « survie », je m’imagine te croiser dans la rue, je vois un gros de 95kg avec plein de matos tacticool sur lui, surement de la bouf dans le sac…plein de choses utiles…le genre de mec pas discret qui sort du lot, du monsieur « tous le monde », j’ai froid, je crève la dalle et j’ai soif, j’ai besoin de sous qu’est ce qui m’empêche de te mettre un coup de couteau par derrière et de te prendre tous se que tu as?…(je fais 1m90 et 85kilos de muscles durement acquis 🙂 je pratique également le krav) C’est pour cela que la plupart des survivalistes essayent d’être le plus low profile, tu survies mieux quand tu te fond dans la masse que quand tu portes une soft shell à 200 balles sur toi, un pantalon 5.11 à 150 balles et j’en passe… un sac avec des passants molles c’est déjà beaucoup… Je t’invite à aller voir la vidéo très bien expliqué de Vol West a ce sujet. Pour finir je précise que la pratique du self défense n’est en aucun cas un gage de sécurité il y a la pratique et la réalité (http://www.spi0n.com/lauto-defense-dans-la-vraie-vie-fantasy-vs-reality/) à vous de faire la part des choses.

    • Exemple typique du manque de demie mesure à mon sens. Je n’arbore pas fièrement une panoplie de marque sur moi. J’ai vu la vidéo de vol west à ce sujet, je ne partage pas son avis. Je pense qu’un niveau d’entraide et largement plus bénéfique que de rester seul dans son coin. Si tu prends Vol West comme référence tu dois savoir aussi qu’il y a une solution par expérience et pas une réponse unique. Attaque moi d

      • Maki Roma

        En ce qui concerne le self je n’ai pas fais de comparaison à ce sujet tu ne peux pas dire que tel ou tel combat est plus efficace car cela dépend tous simplement de la personne qui l’enseigne le krav est basé sur des réflexes, de la prépa physique…cela dépend aussi de l’élève qui le pratique (expériences de combats, arts martiaux…).

        D’autre part je ne prends personne comme référence je prends juste les choses qui me semblent les plus bénéfiques et je peux te garantir que même

        • on est d’accord sur la self/krav.
          tu as du louper la fin de ton commentaire!

        • Alex

          De toute façon il y a évac et EVAC … perso , j’ai un sac tactique discret ( il est noir , on pourrait le prendre pour un sac  » de merde  » , et un gilet tactique , lui aussi noir , qui peux très bien être dissimulé sous un manteau … ça aussi on en parle jamais … Bref , pour une petite évac , genre incendie , inondation … etc , je ne prendrais que le sac , le gilet restera chez moi , quitte à ce qu’il brule :/ , par contre , dans le cas d’une grosse évac , type guerre civile / modiale , aliens , zombis :p … ON EST DANS LA MERDE !!! Donc là , vaut mieux faire peur quitte à devoir dégainer son 9 mm , que de faire pitié et de se faire braquer parce que l’on est perçu comme une victime facile … même si je comprends le point de vue de vol west et des gens adeptes du low profile , je n’y adhère pas totalement , comme l’a dit nopanic ( mathieu si je ne m’abuse 😉 ) , il y a un juste milieu à trouver , meme si ce n’est pas évident, en tout cas , je déconseille fortemment le kaki ou le camo … perso j’ai opté pour le noir , car en cas de gros conflit armé , je n’ai pas l’intention d’etre au front , et je pense me déplacer plutot la nuit que le jour … donc NOIR !!

          Ceci reste bien entendu un point de vue , donc subjecif , jpense que c’est vraiment le sujet qui ferra débat juqu’au bout , y’a vraiment 2 sortes de survivalistes dans ce domaine , mais quand je vois des mecs qui ont tout leur matos en orange fluo ^^ aie aie aie … je les plaint d’avance.

          • Jerem

            pareil j’ai le même sac que sur la photo en noir parce on remarque moins le molle.
            par contre c’est pas parce on porte se type d’équipement qu’on est voyant pour ma par j’en ai pas l’impression
            c’est comme pour l’histoire des couteaux et la loi

    • Et la self défense que je pratique est ancrée dans le réel, tout autan voir bien plus que le krav… mais c’est un autre débat que je me garde de commenter plus

  • Benoit Devault

    Pour moi je crois un peu la même chose…..par contre si j’ai un sac à dos de marque Root ou Nike ou peu importe….il peut être tentant d’essayer de dérober la personne de son bien…..par contre avec un sac tactique……je trouve moins évident et ça amène pour l’agresseur un lot de questions tel:le mec est-il armé….connait-il les principes d’auto défense……vaut-il la peine de l’emmerder parce qu’au final peut-être n’y à t’il rien d’intéressant dans le sac!!!Bref il se cherchera une victime beaucoup plus facile!!!!

    • c’est pas con ça comme réflexion…
      Je me demande même si le quidam sait reconnaitre un sac tactique… Et quand bien même il l’assimilerait direct à un risque de danger.

      • Ender G28

        Le faible c’est aussi celui qui détonne dans son envirronnement même si plus fort par son bagage. A double tranchant complet suivant le contexte
        Dans le risque, low profile sur les trucs visibles, ça implique pas de s’habiller en parisien gay

    • Alex

      Bien sur , les prédateurs cherchent toujours les proies faciles , les lions ou les loups par exemple abattent des betes fragiles , malades ou trop jeunes pour se défendre … Faut pas chercher loin , l’homme est un animal … un peu + intelligent que les autres , mais il reste un animal !!

      instinctivement ils chercheront d’abord les faibles avant de s’attaquer à kkun qui à l’air fort ou dangereux

  • Marc Renouf

    Oui et non sur le low profile =) Me promener avec un sac tactique et/ ou des vetements tactiques pas de réel problème si pour ma part ils ne sont ni camouflés ni kaki.
    Ce n’est pas la couleur qui me dérange parce que vraiment ce n’est pas plus moche qu’une autre couleur mais en ville celà peut amener son lot de problème suivant ou on se promène.
    A la campagne c’est un peu le même problème dans la mesure ou le camouflage et le kaki sont assimilés à la chasse.

    • ducat66

      >mais en ville celà peut amener son lot de problème suivant ou on se promène.

      Voilà donc où l’on en est arrivé… c’est bien triste / inquiétant

  • Montéchristo

    moi j’ai traversé l’Argentine d’Est en Ouest avec un sac à dos tactique et un look tactique , je ne connaissais pas ce pays , j’ai été surpris de constater qu’on me prennait pour un militaire , notament à la douane en arrivant à l’aeroport de Buenos Aires , tout le monde à été fouillé et arrive mon tour , les eux douaniers me tournent le dos et me disent de passer , je suis resté surpris et j’ai compris qu’ils ont eu un comportement patriote , maintenant dans la rue et dans les transports en communs les gens me orennaient pour un militaire et n’osaient pas m’approcher , il faut dire que j’était le seul visage pâle , tous le monde est métissé là bas , un mélange d’européens et d’indiens du Pérou ça fait une population trés bazanée d’ailleur dés mon arrivé à l’auberge de jeunesse on m’a bathisé « gringo » , c’était simpa . Ca c’est dans un climat de vacance on va dire . Dans un climat de conflit social voire de guerre il vaudrait mieux opter pour le low profil pour des raisons évidentes de survie . Par exemple si aujourd’hui vous vous promenez en tenue tactique dans le centre de Donesk en Ukraine , je donne pas cher de votre peau si vous passez une zone oû il y a des snipers embusqués , je pense pas qu’ils vous appelleront de loin pour vous demander dans quel camp vous êtes …

  • Romain Clavaret

    De nos jours un sac molle ça devient hyper commun (je viens de voir des sacs Nike en boutique avec look tactique)
    Je préfère le low profile, même dans tout ce que je fais, boulot, vie de tous les jours. Les gens sont souvent jaloux, envieux. Faut pas les tenter.

  • 5.11 Tactical Rush Moab 10

  • Manu Bourquardez

    difficile de répondre objectivement a cette question.
    je dirais que tout dépend du milieu social, de la zone géographique et de la catastrophe encouru.

    c’est clair qu’en agglo remplit de gens qui n’ont rien , si vous passez tout équipé en tactical sa ce remarque. alors en ville je dirais -> low profile

    après dans un desert, une campagne, des lieux desert autant etre a l’aise !
    le tactical sert a cela ! porter du matos qui nous est utile pour survivre/vire donc -> tactical
    .ce n’est que mon avis.

  • ptiyoda

    Si quelque chose arrive, a partir du moment ou tu auras un sac sur le dos, tu deviendras une cible potentiel pour quelqu un qui n a rien. Tu es susceptible d avoir vivre et/ou vetement. Meme si tu privilegies le partage, certains ne voudront que ton sac. Regardez ce qu il se passe des qu’il y a une catastrophe… Vol, pillage, agression…
    Ton comportement feras une grosse difference, et si tu es en tenue de combat tu peux laisser penser que tu sais et que tu as de quoi te defendre. C est comme pour les animaux , « un code couleur  » qui dit « attention si tu t approches ». Apres il y aurat tjrs certains « predateurs » qui tenteront leur chance.
    La preparation ferat la difference.

    • bien résumé!

    • Alex

      tout à fait d’accord , comme je l’ai dit en commentaire sur Facebook , entre faire peur et faire pitié , j’ai choist mon camps 🙂

      Au pire bahhh , une bastoss … fallait pas chercher la merde…( ou mon matoss) ( en cas de grosse évacuation , bien sur … sinon les guns , ça reste à la maison )

  • kernos

    Avoir ou pas un look tactique est une réflexion qui revient régulièrement. Un des trucs qui me semble le plus fréquemment est le désir de faire profil bas ou l’amalgame qui peut être fait avec l’armée (ou les représentants de l’ordre), le fait d’être pris pour cible pour notre matériels en cas de crise ou de situation de survit.

    Je ne m’habille pas tactique et je ne porte pas du matériels sur moi en prévision d’une hypothétique fin du monde, d’un effondrement économique ou d’une situation de guerre. C’est bien plus pragmatique que ça. Je le porte pour réagir au quotidien. Accident de voiture, inondation, éboulement, tremblement de terre, explosion dans un immeuble, déraillement de train… On peut être confronté tous les jours à des situations ou notre formation mais aussi notre équipement (vêtements ou matériels) pourra faire la différence.

    Dans toutes ces situations, je ne redoute pas « trop »d’être une cible et de me faire attaquer pour mon matos. Et dans le cas où j’aurais des consignes à passer, cela peut être un avantage que certains puissent me prendre pour un « officiel ». De même, si jamais un « méchant » m’identifie comme une cible privilégié car il pense que ce que je transporte peut être intéressant, il y a de forte chance qu’il pense aussi que je suis formé pour me défendre et que je sois un risque plus important que le gain qu’il pourra faire.

    Jusqu’à aujourd’hui, mon look tactique m’a permis de faire plus de bonne rencontre que de mauvaise. En fait, je n’ai même fait aucune mauvaise rencontre à cause de mon look.

    • Bon voilà, tu as bien résumé ce que je voulais dire 🙂

  • joan

    Je n’ai pas confiance dans l’humain, et encore moins en période de trouble ( il suffit pour cela d’observer les atrocités commises lors de conflits ou même de catastrophes naturelles). De ce fait, j’adopterais la low profile – Pour vivre heureux, vivons cachés 😉

  • Hobbes

    Personnellement, j’opte pour le low profile, pour différentes raisons. En premier lieu, pour ne pas donner prise à l’idée suffisamment répandue que la personne préparée a nécessairement une vocation guerrière. Dit autrement, inutile de placer d’emblée le rapport humain sur le plan du rapport de force et de la confrontation armée, ce qu’induit généralement la présence d’équipements et tenues tactiques.
    J’entends bien que les tenants de l’équipement tactique ne se sont pas équipés dans les surplus REP de la guerre d’Algérie et n’ont pas l’intention de parader en tenue léopard. mais même les équipements tactiques plus discrets sont aisément identifiables. Et avec cette identification possible, le risque. Celui envisagé dans les commentaires est toujours celui d’un prédateur isolé. J’imagine aisément de bons niveaux d’arts martiaux parmi les contributeurs, voire d’armement pour les plus radicaux.. oui… contre un ou deux gars… et contre un groupe ? Des gars avec un calibre 12 ? Qui vivra comme une quasi-provocation qu’un type passe à proximité en « tactique » ? Et vis-à-vis des forces de l’ordre (ou d’occupation, ou milice, à choisir selon votre scénario préféré) chargées de patrouiller ou filtrer les passages ? Qui dans la foule aura systématiquement droit à une fouille à votre avis ? Je n’ai pas vocation à convaincre mais je vous livre simplement mes éléments de reflexion, nourris d’autres échanges : en fait, quel est le bilan « risques / avantages » du tactique ? Si je peux faire pareil avec un vieux jeans un peu retouché (quelques poches intérieures, des coutures renforcées maison des passants ajoutés,..) et une bonne chemise miséreuse judicieusement rapiecée aux coudes et aux zones d’effort, je préfère largement…pareil pour le vieux Lafuma, recompartimenté très efficacement par couture intérieure, mais dont l’aspect exterieur incite plus à me donner la pièce que des coups de bâtons… faire peur ou pitié ? ben…plutôt pitié, car de la peur à la prédation, il n’y a qu’une question de calibre ou de degré de desespoir..

  • Xavier K. Paétrela

    a partir de quel moment à t’on un look tactique? je porte des pantalons cargo et des grosses pompes depuis 15 ans, j’allais au collège avec une veste de treillis et un keffieh étais-je tactique en 81 ? je pense qu’il y a un juste milieu a trouver entre être a l’aise dans des fringues solides et pratiques et se balader en tenus de combat avec des attaches molle partout. Je pense que le low profile est dans l’attitude ne pas être un prédateur sans pour autant être une victime. Pour ma part je suis un petit modèle 1.72 pour 72kg et j’ai du fréquenté des lieux bien bien chaud pour raison pro et je n’ai jamais eu le moindre soucis.

Soutenez Nopanic !

Demandez-nous !

Codes Promo

Code Promo Lyophilisé Code Promo V8 Equipment Code Promo Airsoft Opération