TACTICAL GEAR

Tom | le 30/05/2013

geos

TACTICAL GEAR EN BREF

Tactical gear

Il n’y a pas un équipement idéal pour affronter un événement hors du commun mais bien plusieurs, en fonction de l’événement lui même, du lieu, de votre implication… Nous allons ici évoquer notre vision d’un équipement optimum en abordant quelques exemples. Il y a des grands classiques, les immuables, puis il y a les détails qui changent tout, qui font de vous un survivant ou une victime.

Accès rapide
- ÉQUIPEMENT COMMUN DE BASE
- MISSION RECHERCHE
- MISSION COMBAT
- EN PLUS…
- ÉQUIPEMENT AU FÉMININ
- CONCLUSION

ÉQUIPEMENT COMMUN DE BASE

Alors direct on oublie les chemisettes, les tongs et les shorts. La couche de base sera chaussettes, pantalon (coton, cuir ou jean) et haut à manches longues (chemise ou T-shirt). À cela ajoutez de bonnes chaussures montantes, des gants et un couvre-chef.
Préférez des vêtements dans lesquels vous êtes à l’aise, un jean trop court ou trop serré et vous vivrez un enfer. Portez toujours une ceinture, elle tiendra votre pantalon pour ne pas finir comme un gangsta west-coast (essayez de courir avec un pantalon en dessous du cul, vous verrez), elle permettra aussi d’accrocher quelques accessoires, dites-vous, au pire, qu’elle peut servir de garrot ou d’entrave.

pantalon

Voici 3 pantalons corrects, le pantalon « tactique » est très pratique car il offre de nombreuses poches et des renforts aux genoux (surplus militaire). Le jean classique, robuste, se trouve partout dans le monde. Enfin, le pantalon en cuir ou nylon type motard est très bien car il est solide et intègre souvent des renforts ainsi que de la souplesse aux articulations (magasins de moto).

haut

Voici 3 hauts qui vous assureront une performance maximale : version T-shirt zippé basique (attention à coordonner votre choix avec le pantalon au risque de vite ressembler à Steve Jobs), chemise tactique unie ou chemise tactique camo (source). Vous allez être tenté de ne pas fermer correctement ces vêtements mais ça serait une grosse erreur. En effet, vous risquez d’avoir chaud mais il vaut mieux se protéger la peau des agressions extérieurs (soleil, pollution, ronces…).

pompes

On dit « être bien dans ses pompes » ou « être à coté de ses pompes« . A vous de choisir, moi j’ai fait mon choix. Il s’oriente vers ces 3 propositions qui, élément commun, sont des chaussures montantes. Pourquoi? La montante offre un meilleur maintien du pied. La botte est utile non seulement pour le look combo motard/cuir mais surtout pour son talon puissant qui vous permettra d’éclater un crâne sur un trottoir. Ensuite, la rangers est un choix tactique pour sa souplesse et sa pérennité, le grip de sa semelle offre une adhérence à tout type de terrain. Enfin la basket, parce qu’il n’y a pas de raison, on peut être cool et survivre! Il y a aussi, vous vous en doutez, l’option pompe de rando.

le reste

Le reste de l’équipement de base : de bons sous-vêtements, car vous risquez de dormir habillé avec vos pompes, des gants, pour vous protéger les mains et un couvre-chef, en cas de soleil, de pluie…

grigri

Prévoyez dans votre kit de base des accessoires élémentaires comme un briquet, une boîte d’allumettes, une mini trousse de secours (bandages, pansements, garrots…), un grigri (pour vous porter chance) et tout ce qui vous semble indispensable et qui tient dans une poche de pantalon. Portez avec vous un EDC ou votre BoB suivant la situation.

Voici un aperçu de mon équipement personnel:

mon équipement

Même si cet équipement date un peu et a tendance à changer avec le temps il reste néanmoins une base correcte. Pantalon genouillère OUTFORCE 2R, pull Softshell Forclaz 900, chaussettes Forclaz warm, gilet Tactical Load Bearing backpack, cagoule camo, Doc. Martens, gants tactiques. Parfois je troc mes dock contre des Merrell.


MISSION RECHERCHE

Par la formule « mission de recherche », j’entends toutes les sorties du camps de base ou de votre habitation pour aller chercher des vivres, explorer un lieu, partir en reconnaissance. En gros, toutes les missions furtives… Une même règle pour toutes ces sorties : conservez votre équipement de base. Pour ce genre d’expéditions discrètes, vous devrez voyager léger et principalement de nuit ou à l’aube/aurore. Trop risqué en plein jour, l’obscurité jouera en votre faveur. Préférez donc des vêtements sombres, en accord avec les lieux que vous traverserez. Pas de couleur vives ou trop contrastées.

recherche

Coté équipement spécifique, voyagez léger, optez pour le strict minimum: cagoule, gilet tactical (attention au bruit des scratchs) et/ou sac à dos. Vous pouvez prendre aussi un masque à optique de catégorie 0 (filtre de 0 à 20% de lumière) ou 1 (filtre de 20 à 47% de lumière). Ces teintes adaptées à la vision par temps gris améliorent grandement la vision dans le brouillard matinal et augmentent la perception des reliefs dans un environnement sombre ou couvert avec un faible ensoleillement (Bollé X1000).

Concernant les accessoires indispensables, emportez avec vous un moyen de communication (voir fiche technique → COMMUNIQUER), une lampe frontale à led + led rouge (lecture nocturne discrète comme la Petzl Tactikka noir), un plan ou un papier et un crayon (pour repérer votre parcours et noter des informations), un combiné montre/boussole (X-Lander Military par exemple), un bracelet de survie (comme le United Elite Forces Survival), une paire de jumelles compactes (des 6×18, par exemple) et un mousqueton (pour attacher, grimper…). Le bracelet de survie est un must-have, il est composé d’une cordelette Paracord d’environ 3m (charge de rupture 250kg !!!) tressé façon cobra. De plus, il a un encombrement quasi nul car noué autour du bras (22cm de longueur).


MISSION COMBAT

Quand vous aurez tout fait pour éviter la confrontation, il arrivera le moment ou vous devrez vous battre… Cet équipement peut servir aussi lors d’affrontement de masse, manif, riot etc. En attendant, nous allons vous expliquer comment optimiser votre équipement.

Attention, nous sommes en situation extrème, à la limite du ridicule mais dites vous, qui peut le plus peut le moins… Il est peu probable que vous ayez recours à un tel équipement mais il suffit de regarder les CRS pour comprendre qu’on peut vite se retrouver dans une situation ou ces options pourraient s’avérer utile. Considérez par exemple, cet équipement comme un ensemble pour survivre lors d’émeute urbain, manifestations…

Pour faire simple, en plus de votre équipement de recherche délesté de ses options inutiles au combat (jumelles, carte, stylo, par exemple), il faut vous équiper d’un maximum de protections tout en restant mobile et alerte… Oubliez l’armure de plate comme au temps de chevaliers (qui étaient à cheval car trop lourds pour supporter leur protections) et optez pour les matériaux composites…

combat

De haut en bas, ajoutez en plus de votre cagoule un casque de type sport extrême : skate, football américain, hockey ou encore vtt (sic), ou pourquoi pas un casque intégral de motard (qui reste quand même une solution de second rang car trop lourd et encombrant). L’idéal reste encore le casque tactical à visière. Gardez un masque pour protéger votre visage. Pour les épaules et le torse, optez pour un kit de protection plastron/épaules de moto-cross, football américain ou hockey sur glace. Pour le torse et le dos, vous pouvez trouver une protection dorsale dans les rayons moto et snowboard. Pour les bras et articulations hautes, des coudières peuvent être utiles, mais elles ne doivent pas limiter vos mouvements. Au niveau du bassin, pas de protection nécessaire, une coquille handicaperait vos déplacements. Pour les jambes, vous trouverez des ensembles protège-tibias/genouillères ou les deux séparés, à vous de voir suivant votre choix de chaussures. En plus de tous ça, si vous avez la possibilité d’aller au corps à corps avec un bouclier d’assaut, c’est parfait !


EN PLUS…

En plus de tous ces équipements, il existe un tas d’objets utiles qui ne sont ni des armes, ni de l’équipement à proprement parler : boussole, mousqueton, outils, par exemple. Libre à vous d’évaluer votre besoin suivant votre objectif. Veillez à ne pas vous charger inutilement.

en plus

Voici une liste non exhaustive de chose dont vous pourriez avoir besoin, on retrouve tout ça dans le dossier BoB:
Terrain: boussole, podomètre, compas, protège-carte…
Sécurité: sifflet, fumigène/fusée de détresse, trousse de soin, transmetteur, gourde…
Progression: mousqueton, 8, grappin…
Retrouvez tout au long des fiches techniques une multitude d’idées pour remplir votre sac d’évacuation.


Les fiches survie on été rédigées par des hommes avec une volonté de généraliser au maximum mais il est nécessaire aujourd’hui de revenir sur certains points, voir même de donner un maximum de détail sur l’équipement féminin optimal. Toutefois, si vous passez cette ligne, vous vous engagez à supporter le second degré.

ÉQUIPEMENT AU FÉMININ

Bon, je ne sais pas si parler de but en blanc de sous-vêtement et de soutient-gorge de type sportswear serait de bon ton… Quoi qu’il en soit, il me semble qu’opter pou un vêtement solide et confortable est une évidence. Loin de moi l’idée de penser que toutes les femmes portent des jupes et des collant (pincettes) mais il va sans dire que la panoplie jupette / talons haut est une très mauvaise idée. Vous l’avez compris, vous devrez pouvoir vous déplacer de manière optimale en garantissant avant tout votre sécurité. Il va sans dire que certaines sont aussi habiles en escarpin/tailleur que moi en jogging mais le bas protégera simplement bcp moins bien une morsure qu’un pantalon en toile épaisse comme expliqué dans cette fiche technique. Il sera très compliqué de réparer un talon cassé, et même si j’en porte qu’à de très rares occasions, je crois qu’il est difficile de se passer de talon sur un escarpin. Maintenant qu’on a mis de coté les évidences qui feront bondir les plus féministe d’entre vous, passons aux choses sérieuses.

Concernant l’habillement, je suis désolé de vous dire que je ne vous apprendrai rien de nouveau… Ce qui s’applique ici n’a pas vraiment de genre, un jean, une veste, des bonnes chaussures (dock martens ou pompe de rando par exemple). Ce qui est primordial c’est que vous vous sentiez à l’aise dans des vêtements à votre taille. Je sens dans votre regard une question pointer le bout de son nez : pourquoi il nous parle d’un équipement féminin si c’est le même que pour un homme? Très simplement, cette approche différente me permet de constater qu’il existe de nombreuses options pour les mecs comme les fringues airsoft ou juste le rayon chasse de Decat par exemple. Mesdames, ne cherchez pas les fringues para militaire qui sont malheureusement presque toujours taillées pour des hommes (non mais sans rire, vous avez vu les fringues de la police feminine ou de la gendarmerie? on dirait qu’elles bossent chez macdo!). Si vous souhaitez d’ors et déjà anticiper et vous équiper, je vous orienterais vers des fringues de randonnée, légères mais résistantes grace aux nombreux textiles techniques comme le gore tex (bien connu des randonneuses et des skieuses) ou le para aramide (composant du Kevlar).

Etoffe de Kevlar

Le Kevlar a beaucoup d’avantages comme sa légèreté par exemple. Il possède une très grande résistance à la traction (utile en cas de morsure par exemple) et bonne résistance aux chocs et à l’abrasion. En plus de tout ça, il resiste très bien au feu ainsi qu’à la chaleur. Dernier point non négligeable, si vous avez à faire à un ennemi armé ou un survivant légèrement tendu, sachez que le Kevlar resiste au lames en «coups de taille» et réduis largement la pénétration des «coups d’estoc». Les combinaisons de certains combattants du feu sont actuellement en Kevlar et aussi incroyable que ça puisse paraître, il existe des collections complètes de vêtements doublés de Kevlar qu’on pourrait porter tous les jours. J’espère un jour pouvoir en faire la démonstration et vous serez les premiers au courant!
Pour information, il semblerait que le premier producteur et le premier consommateur de textile technique en Europe soit l’Allemagne. Il est bon de s’orienter vers ce pays pour trouver le bon équipement au meilleur prix.

Anticipez tout de même ce qui va suivre: même si vous n’êtes pas obsédés (hommes ou femmes) par votre poids, si vous survivez vous risquez rapidement de perdre quelques kilogrammes (stress, activité physique, manque de nourriture…), prévoyez donc le coup de ne pas avoir des fringues déjà trop grandes et prennez une ceinture…


CONCLUSION

Voilà, on a fait le tour des équipements indispensables. Il existe des tas de variantes suivant les situations dans lesquelles vous vous trouverez, à vous d’adapter et d’innover. Cette fiche technique sera mise à jour régulièrement, nous ne manquerons pas de vous en informer.

mort

Je vous entends déjà me dire « mais comment on va trouver tout ça ?! » Alors 2 solutions : soit vous commencez à accumuler ces équipements dans un grand sac qui ne vous quitte jamais, soit une fois en période de crise, vous vous rendez dans le décathlon le plus proche… Tout le monde va essayer, dans un premier temps, de se faire un maximum de provisions de bouffe, c’est l’obsession du plus grand nombre. Ensuite, la seconde priorité c’est la santé, les grandes surfaces et les pharmacies seront donc prises d’assaut. Mais à quoi bon si on ne survit pas 10 minutes ?


  • Poisson Chasseur

    Bonjour, j’aimerais savoir, selon toi, qu’est ce qui serait le mieux entre « des bottes de marche » et « des bottes avec des captes d’acier/botte de construction ». Dans les deux cas, c »est une botte qui protège bien le pied. Cependant, la botte de marche est adaptée à faire de longue distance et elles sont moins lourdes que les bottes de construction. Cependant, la botte de construction a de l’acier au niveau des orteils et elle a une semelle plus grosse et plus solide. Aussi, elles ont une résistance aux choc électriques (20 000 volt) et elles sont plus solides que les bottes de marche. Les bottes de construction sont ainsi parfaite pour se battre au corps a corps et pour défoncer une porte, mais elle sont plus lourde et c’est plus difficile de courir et de ce déplacer avec. Alors selon toi, qu’est ce qui est mieux, les bottes de marche ou les bottes de construction ? (Si je peux n’en choisir qu’une des deux.)

    • NoPanicfr

      Tout ça va dépendre de ton environnement. de ton but, des conditions dans lesquels tu te trouve. Dans un milieu urbain ou tu ne bouge pas bcp mais ou tu risque de te blesser, les bottes de constructions peuvent être utile.

      J’ai envie de trancher en te disant que les bottes sont faites pour marcher et donc d’opter pour des bottes de marche. Mais de bonne qualité (et faites à ton pied)

    • Benoit Devault

      Essaie de trouver les bottes que les policiers ou les Paramédics mettent elles résistent aussi au choc électrique…..ont des cap en Kevlar…donc beaucoup plus légère et permet de courir et offre beaucoup de mobilité en maintenant bien le pied et la cheville!!

  • Benoit Devault

    Tu parle de situation SHTF….mais tu ne parle pas beaucoup des armes….quelle soit défensive ou offensive….simple omission ou prochain article??Pour moi mon équipement est principalement constitué de matériel tactique ou de surplus militaire.J’aime bien la couleur noire…qu’on soit en situation urbaine ou en campagne toujours facile de se camouflé avec le jeu d’ombre et lumière de l’aube à l’aurore.Les Viet-Cong l’ont prouvé pendant le Vietnam!!Sujet très intéressant…qui me fait réalisé qu’il me manque encore quelque truc!!!

    • Cet article concerne l’habillement en quelques sortes et non l’équipement annexe.
      De plus nous ne sommes pas trop caler en arme à feu donc on s’abstient…

Soutenez Nopanic !

Demandez-nous !

Codes Promo

Code Promo Lyophilisé Code Promo V8 Equipment Code Promo Airsoft Opération