workinghandbw

Le savoir-faire

On parle beaucoup de matos ici sur Nopanic et ça vous intéresse. Faut se l’avouer on est tous un peu des geardos! Mais s’il y a un truc qui prime, c’est le savoir faire.

Vous remarquerez dans cette expression qu’on y retrouve 2 termes importants qui rassemblent le physique et l’intellect …

Savoir

Le verbe nous ouvre à la connaissance et à la curiosité. Il englobe tout ce que l’ont sait. Dans le nord et en Belgique, savoir et pouvoir sont presque synonymes, on dit par exemple « tu sais me passer le sel? » à la place de « tu peux me passer le sel? ». C’est intéressant comme rapprochement car on indique que savoir c’est pouvoir.

Le nom chapeaute l’ensemble de la connaissance. Il peut parfois sembler pompeux. Je l’assimile à une bibliothèque de compétences intellectuellement acquises.

Faire

Le verbe englobe à la fois ce que l’on sait, ce que l’on essaye, ce que l’on apprend, ce que l’on réussit et ce que l’on rate. C’est une action généreuse. Faire indique une action qui abouti à une création, qu’elle soit matérielle ou au contraire immatérielle. On peut faire un geste, à manger, ou du bruit par exemple.

Savoir-faire

La composition de ces deux ensembles nous ouvre un panel infini d’actions et de connaissances, c’est la mise en œuvre d’un savoir pratique. Cette expression est fortement liée à la création et à l’acquisition de compétences. Le savoir faire est très souvent synonyme de réussite et d’accomplissement. Dans ce qui nous intéresse, le savoir faire nous offre la possibilité de faire le pont entre ce matériel qu’on accumule et une action bénéfique. Le savoir faire nous permet aussi de savoir quoi acheter et pour quelle raison valable.  Attention, le savoir faire ne remplace pas l’expérience…

Trois savoirs gouvernent le monde : le savoir, le savoir-vivre et le savoir-faire, mais le dernier souvent tient lieu des deux autres.

Charles Cahier