Le couteau de camp

mat | le 14/02/2014

Le couteau de camp

AVERTISSEMENT

Ce qui suit est un point de vu personnel argumenté, rien de ferme et définitif, je risque de changer d’avis un jour… Aujourd’hui c’est mon point de vu sur le couteau de camp qui correspondrait à mes attentes.
Le couteau de camp

LE COUTEAU DE CAMP

Un long débat… Quel est le meilleur couteau de camp? quelles sont ses fonctions? Quel profil de lame? Quel acier? Bref, plein de questions et encore plus de réponses!

DÉFINITIONS

Le couteau, cet outil de base de tout homme qui se respecte… Ce truc qui chez certain compense un flagrant manque d’expérience (ou une frustration au niveau du slip). Le couteau est un bon allier quand on sait s’en servir mais c’est aussi vite un ennemi quand on l’utilise n’importe comment. Il peut avoir plusieurs fonction: couper, trancher, fendre, creuser, bâtonner…

Le camp, cet endroit dans la nature ou on se pose pour manger et dormir. Cet endroit ou il n’y a rien et ou on doit se confectionner un abri, un coin feu, un coin hygiène. Un lieu ou on doit être en sécurité pour se reposer, boire et manger.

Le couteau de camp est un couteau utilitaire, solide, robuste, polyvalent. Il doit remplir tous les rôles d’un couteau et pouvoir s’entretenir facilement. Parfois, il doit pouvoir passer de fendre une buche à couper du saucisson et inversement. Il doit être ergonomique et équilibré pour ne pas causer de tendinite ou de blessure à la main.

L’ACIER

Partons de la base, l’acier. Vous le savez grâce à cet article, il existe plein d’acier pour forger un couteau, avec chacun des caractéristiques, oxydation, affûtage, résistance… 

Le D2 (ou X153CrMoV12) est un acier américain avec un HRC max de 61. Il est à "gros grain" et avec des carbures mais son traitement thermique le rend souvent trop dur. Il est difficile d'entretien et parfois cassant (il ne supporte pas les chocs, le levier, etc.). Il tient bien l'affutage et ne s'oxyde pas trop vite s'il est bien entretenu.
Le 1095 (ou XC95 en norme française) est un acier très populaire, il est supérieur au XC75 mais il a le même défaut, il rouille. Il nécessite un entretient régulier. Il tient moins bien l'affûtage mais il est carrément plus simple à aiguiser, même avec une pierre grossière. Il est solide et assez souple (HRC max de 60), il résiste aux chocs et peut faire levier sans trop de risque.
Le RWL34 est l'équivalent suédois du CPM154 us, (variante infime du 154CM, et de l'ATS34 japonais. C'est un excellent acier. Il possède une très bonne force de coupe et s'entretient facilement malgré une dureté pouvant atteindre 61 HRC. Il est carrément moins oxydable que les deux premiers, il résiste au choc et à la torsion. Il est très cher.

LE PROFIL

Tout comme pour l’acier il existe plusieurs profils de lame, à chaque profil un usage. Le profil qui me paraît le plus polyvalent c’est le Drop point. La lame drop-point est légèrement convexe. Elle possède une courbe qui s’étend du dos de la lame jusqu’à la pointe. La pointe plus solide se manipule mieux qu’une la lame clip-point. Le profil drop-point est approprié pour un perçage et perforation facile. Il offre une facilité d’affûtage. La lame est large et c’est assez pratique pour les gros travaux (fendre du bois ou creuser par exemple) mais pour ça, il est important qu’elle soit épaisse, 4 ou 5 mm minimum.

SOIE

Sur soie, plate semelle? Full tang, tang partiel? Dans le cadre d’une utilisation camp knife, le montage de la lame doit être full tang. La soie couteau Full tang signifie que la lame va remplir entièrement la surface du manche. Ce type de soie est aussi appelé soie de type intégrale. Dans ce cas précis, le manche est fixé soit par injection, rivets, vis, ou parfois en tressant de la paracord. Ce choix se justifie simplement en prenant compte du fait que le couteau va pouvoir continuer à être utilisé si le manche se brise. Un tour de corde et il retrouvera une ergonomie presque totale.

MANCHE

c’est par le manche que vous allez utiliser votre couteau, il doit donc être bien pensé. Il existe des couteaux avec manche creux pour y passer un pieux ou ranger des conneries. Cette option est incompatible avec mon choix de montage full tang, de plus il me semble que ça peut grandement fragiliser le couteau. Le bois est esthétique mais peut s’avérer glissant, le micarta ou le g10 sont des options fiables et ergonomiques. Le pommeau doit être pensé comme un outil supplémentaire, marteau, brise-vitre, impact tool, il doit être percé pour accueillir un bout de paracord afin de l’attacher ou de s’en servir de dragonne.

CARACTÉRISTIQUES

Ses dimensions doivent être pensées pour son usage, il faut surtout qu’il soit équilibré. J’ai estimé des fourchettes de caratcéristiques suivant mon expérience et les différents couteaux que j’ai eu en main, je peux définir que mon couteau de camp doit faire:

Entre 25 et 30 cm de longueur totale
Entre 13 et 15 cm de tranchant
Entre 4 et 7 mm d'épaisseur de lame
Entre 300 et 450 g de poids total

Même si ça reste encore assez vaste, il me semble que ça ferme la porte à pas mal de modèle du commerce si on combine tout ça avec les points précédents.

DÉTAILS

En vrac quelques détails importants à prendre en compte:

Pas de cération pour ne pas nuire à l'affûtage.
Un étui pratique et fonctionnel.
Un perçage de la lame pour attacher le couteau si besoin.
Une garde marquée pour protéger des coupures.
Un guillochage au dos de lame pour les travaux de précision.
Une émouture plate

CONCLUSION

Pour résumer, un couteau polyvalent, lame drop point, full tang, plaquettes micarta… Un acier polyvalent mais pas trop cher comme le 1095 peut être rendu moins oxydable par l’ajout d’un recouvrement, finition laqué époxy peinture électrostatique et anti-reflet texturé… Des dimensions qui allie robustesse et ergonomie… Vous voyez ou je veux en venir?

ESEE 6 & 5

Je sais pas vous mais j’ai l’impression que mon couteau de camp idéal s’approchera du ESEE 5 ou 6 non?

Acier Carbone 1095
Manche Micarta Made In USA
Soie Full tang
Lame à haute teneur en carbone de 6 mm d'épaisseur
Longueur de lame 13 cm ou 16,5 cm avec revêtement noir anti-reflet
Plaquettes du manche en Micarta avec brise vitres
Longueur totale 27,6 cm ou 30 cm
Etui Black MOLLE compatible
Made In USA

Vous en pensez quoi?

  • GuiGui

    après, si on regarde l’aspect économique, y a d’autres alternatives aux ESEE ou RAT, comme les Bushman ou Schrade SCHF-9 (que je compte bien tester bientôt…)

    • NoPanicfr

      Je ne suis vraiment pas fan de l’ergonomie du bushman. Le Schrade SCHF-9 par contre est une très bonne alternative en effet 😉

      • GuiGui

        J’ai depuis quelques mois, un RAT-7 et un SCHF-9.
        Voilà mon avis perso.
        Le RAT-7 on ne va pas en parler, on le connait et il y a assé de vidéos pour se faire un avis.
        Le SCHF-9 est une grosse lame. Déjà je préviens: l’étui c’est un étui qui va avec le prix du couteau si vous me comprenez. Je l’ai vite dépouillé pour le rendre minimaliste à l’extrême.
        Le couteau en lui même est lourd, et parfais pour bâtonner vu le profil de la lame. Par contre, ce profil est un de ses défaut aussi si vous souhaitez faire du travail fin comme des copeaux pour allumer le feu.
        Attention, faudra passer un peu de temps à l’affuter avant de partir avec 😉
        L’avantage d’une lame de ce poids est de pouvoir couper des branches à la volée sans peiner vu son inertie en comparaison du RAT-7
        Le manche: la matière tient bien en main même mouillée.
        Mais ne faites pas attention à l’ajustement des plaquettes. En même temps, vu le prix …
        Coté solidité, je ne m’en plains pas. Pour avoir déjà cogné dessus avec un pavé pour bâtonner, même si le dos de la lame à été marqué, ce n’est pas extrême non plus.

        Pour résumer, pour le prix c’est intéressant, et vous n’aurez pas de scrupules à vous en servir et à lui cogner dessus comparé à d’autres couteaux à plusieurs centaines d’€ …

  • Perso les lames types Bowie (marauder de chez coldsteel acier AUS8) sont vraiment sympa pour le camp. Aprés le KABAR BaconMaker est vraiment bien acier 1095, differentes positions de prise en main du manche (3 au total). Et bien sur Sog produit un trés bon couteau de camp comparable au FALKNIVEN.

    • NoPanicfr

      merci pour ton retour!

  • Fabrice Schaaff

    Bonjour,

    pour mon premier post je voulais mettre en avant ce couteau :

    http://www.knifeforums.com/uploads/1282061215-maxam-tanto.JPG

    c’est un maxam CQB escapades

    il est réellement solide, facile à aiguiser et possède une prise en main exceptionnelle pour un full tang…
    par contre je n’en connais pas l’alliage 🙁

  • Fabrice Schaaff

    un koukri peut-il être un bon couteau de camp ?

  • Marc Renouf

    Les ESEE sont de très bons couteaux et j’avoue que je me suis rapproché de leur design afin de fabriquer mon couteau de camp (ça aide d’avoir quelques notions de forge).

  • (elcas)

    très cher pour du 1095 pas loin de 200€ pour le esse 5 ca commence a faire chere le kirouille, a ce niveau de prix on commence à trouver du custom, ou des aciers plus sympa regarde chez TRCknives.com par exemple

  • garnier patrice

    pour 39 euros meme un peu plus i y’a moult couteaux qui correspondent aux criteres sans aller jusqu’aux esee et autres marques plus cheres ! de plus il n’y a pas que le 1095 ou 1075 mais le 5160 le 1055 le 1070 qui bien trempe fait plus que sont boulot ! pour moi c’est lourd long et tranchant ! donc plus de 28 cm de long cela evite les emports de hachettes qui ne servent a rien d’ailleurs il y’a bien assez de bois mort ou sec dans nos bois !

Soutenez Nopanic !

Demandez-nous !

Codes Promo

Code Promo Lyophilisé Code Promo V8 Equipment Code Promo Airsoft Opération