Le couteau de camp NoPanic

mat | le 31/05/2014

10171041_749926625040356_4656660880662561391_n

Et voilà le projet est en route! J’ai demandé à l’atelier Mjöllnir de me faire un couteau de camp sur mesure. Nous avons discuté et il m’a proposé de dessiner un modèle qu’il forgerait selon sa méthode, avec son expérience et sa sensibilité. Oui un forgeron peut être sensible!

DESSIN

Soyons honnête, je suis assez fan du Résilient et je m’en suis inspiré. Mais il y avait quelques détails que je n’aimais pas et que j’ai adapté à mes besoins. Voici le dessin de couteau de camp NoPanic, basé sur le mix entre un Esee5 et un Ontario RAT1.

Nopanic Camp Knife

CARACTÉRISTIQUES

Une belle bête avec une finition brute de forge partielle, l’émouture est polie.

Longueur totale : 28cm
Épaisseur de la lame : 4,5mm
Acier XC75
Longueur de la lame : 14,2cm
Longueur tranchant : 12,3cm
Largeur de la lame : 4,5cm
Manche en G10 noir
Émouture plate partielle
Profil de lame drop point

RETEX

Après quelques semaines d’utilisations variées je suis très satisfait de ce couteau. Utilisé au jardin, sur le camp, en forêt, lors de sorties courte ou plus longue il s’est avéré répondre à ma demande. L’épaisseur de la lame est vraiment adapté au batonnage de buchettes, voir même de buches. Je stock du hêtre pour l’insert et depuis que j’ai le couteau je m’amuse à débiter des bûches pour le barbecue.

10171041_749926625040356_4656660880662561391_n

Ce qui est vraiment agréable c’est qu’on a pas peur de rentrer dedans. La lame plate semelle en XC75 avec trempe sélective lui confère une vraie robustesse digne d’un utilitaire des grandes marques, voir mieux. Il tient relativement bien l’affûtage, deux heures d’utilisation intensive et il tranche comme s’il sortait de l’affûteur. J’en ai connu qui perdaient leur tranchant au deuxième coup de branche.

ligne de coupe

Le manche est un poil gros pour ma main et je pense retailler dans le G10 pour le rendre plus ergonomique, j’avais un doute mais il va falloir y passer. C’est un détail mais j’aime bien quand c’est vraiment du sur mesure. Je suis certain que si j’avais été voisin de l’Atelier Mjöllnir il m’aurait payé une bière et retaillé ça directement, c’est ça aussi l’avantage de passer par un coutelier artisan. L’encoche dans la lame est vraiment pratique pour le fire steel, j’ai du l’apprivoiser mais j’ai choppé le coup de main et ça s’avère très pratique, surtout pour le gel stove. C’est top aussi pour les travaux de précision pour décortiquer des noix ou ouvrir un poulet par exemple, ça confère plus de précision car la lame est quand même balaise.

étuis

Coté étuis je suis vraiment vraiment content. J’ai réalisé l’étuis sur mesure avec mes conditions et mes besoins. Le résultat est plus que satisfaisant pour une première. Voici quelques photos de l’élaboration de l’étui, je reviendrai sur le tuto plus précisément.

À l’usage il est très pratique et est adapté aux mouvements. On l’oublie rapidement et il reste discret. Bon biensur il prends la cuisse toute entière donc on aura du mal à se promener dans le métro mais je ne pense pas que ce soit le lieu pour sortir avec ce genre de lame…

CONCLUSION

Je vous encourage à faire confiance aux artisans comme l’Atelier Mjöllnir qui saura écouter vos besoins et répondre à vos attentes. Si vous voulez voir et pourquoi pas acheter le petit frère du NoPanic, rdv ici: petit frère et il existe aussi la version grand grand frère

  • Didier76

    De nombreux couteaux sont appelés à se ressembler dans la forme si l’on considère qu’ils sont pensés et voulus ainsi par des gens d’expériences du terrain – En fait, Ils concrétisent dans la forme les mêmes réponses aux besoins – Pour l’exemple, celui ci ressemble comme deux gouttes d’eau au Esee5 qui accompagne depuis un moment Theo d’A.R.T Survie et au Résilient qu’il a pensé pour répondre a ses besoins (A ce titre, voir son superbe site avec l’excellente présentation de ses deux couteaux) – Bien que légèrement différent esthétiquement, mon « Warthog » (versus Anton du Plessis) présente des caractéristiques quasiment similaires ce qui somme toute est normal puisque les besoins terrains identifiés sont ceux résultant d’une pratique régulière.
    A ce titre, je puis déjà présager que ce sera un excellent couteau !

  • Didier76

    Oups…mon commentaire s’avère un peu « doublon » – j’aurai du lire le début de cette présentation avant de poster – Bref on me pardonnera j’espère si j’ai dis un peu la même chose…
    Cdlt

  • Didier76

     » il prends la cuisse toute entière donc on aura du mal à se promener… » Tres bel étui, que l’on devine bien pensé mais…. je ne sais pas si c’est une idée très pertinente de se balader avec un tel étui et couteau à la ceinture. Croiser des pandores et il ne vont pas apprécier c’est certain, et la population indigène va vous regarder en coin – Déjà avec mon sac a dos militaire , on vois les regards devenir méfiants – Je me suis résolu a la jouer « low profile » et mettre couteau de camp et hachette dans le sac à dos ..

  • IOGA

    bonsoir, très belle réalisation! mais pour avoir réalisé des couteaux sans jamais faire d’étuis j’aimerai trouver du cuire épais et de bonne qualité pour me lancer. mais où? Merci et continue pour tout c’est beaux tutos et vidéos!!

Soutenez Nopanic !

Demandez-nous !

Codes Promo

Code Promo Lyophilisé Code Promo V8 Equipment Code Promo Airsoft Opération