Le Bushcraft, c'est quoi?

mat | le 12/03/2014

Norvegian Bushcrafter

Selon wikipedia, le Bushcraft ambitionne le réapprentissage d’une vie prospère avec la nature, ainsi que l’acquisition de compétences plus ou moins anciennes pour y parvenir. Ce terme a été utilisé en Nouvelle-Zélande et en Afrique du Sud et a été plus largement popularisé dans l’hémisphère Sud par les Hiddins. Dans l’hémisphère Nord, la pratique a été remise à l’ordre du jour par Mors Kochansky et largement médiatisé par Ray Mears avec ses différentes émissions télévisées. Les techniques de vie dans la nature sont aussi vieilles que l’humanité elle-même. Elles ont été utilisées depuis des dizaines de milliers d’années, et sont réutilisées de nos jours par les hommes contemporains.

Norvegian Bushcrafter

Cet article a été rédigé par des passionnés et largement révisé dernièrement. Il existe de nombreux forums et groupe facebook qui traitent du sujet et on se rend toujours compte qu’il y a autant de définition que d’adepte. C’est un point positif car il montre que c’est un mouvement vivant qui n’est pas figé dans des principes fermés. Le bushcraft c’est la vie en harmonie avec la nature. C’est aussi une vraie tolérance et du respect.

Bushcraft, mot anglais composé de Bush (les buissons, le maquis etc…) et Craft (artisanat, construction) ce qui donne par extension « L’artisanat de la brousse » c’est à dire l’ensemble des compétences et techniques utilisées dans les milieux naturels pour Vivre et non Survivre. Il y a une différence fondamentale entre la « survie » (situation où votre vie est en danger) et le bushcraft (l’art de vivre dans les bois) !
Pour bien saisir l’essence même du bushcraft revenons à ses origines. Ce terme date de l’époque de la grande exploration de l’Afrique par les aventuriers anglais. Il définissait à l’époque l’ensemble des méthodes ancestrales de vie en pleine nature des peuplades autochtones observées sur place, formant les choses essentielles à savoir pour survivre et s’adapter dans la brousse africaine.
Durant la seconde guerre mondiale, l’officier Sterling (fondateur des premières véritables forces spéciales de l’histoire) compila de nombreux savoirs autochtones pour permettre à ses troupes sur le terrain sans logistique arrière d’évoluer dans la durée. Formés à la survie sur le terrain et sur le tas (souvent par les autochtones d’ailleurs), ils appelaient ce domaine de compétence le Bushcraft. Pour en revenir au bushcraft traditionnel, depuis quelques années le bushcraft à connus un certain succès et on à vu l’arrivée d’entreprises inondant le petit monde du bushcraft avec leurs nouveaux gadgets tous plus perfectionnés et High-tech les uns après les autres, transformant les simples bivouacs dans les bois en véritable camping de luxe ! C’est là qu’est apparut chez certains l’envie de retourner aux fondements même du bushcraft, c’est à dire les techniques ancestrales et primitives et les outils anciens.
Le bushcraft traditionnel est donc une pratique mélangeant outils et techniques primitives, ou ancienne pour une approche plus simple et originelle de la nature. Le matériel utilisé sera donc le plus rustique que possible et fait sois même à la main parfois même sur le terrain en utilisant au mieux tout ce dont la nature peu nous offrir !

Définition rédigée par:
Wilfrid Papin Obry
Membre fondateur du Roots Bushcraft
Fondateur de l’Ecole d’Autonomie Nomade
Instructeur du SAN (Systema & Autonomie Nomade)

Et l’ensemble des Roots Bushmen canal historique
Yan, Thomas (Gloups), Samuel, Guillaume , Philippe, Joachim
Charles, Julien, Teddy, Alain, Marc, Fab, Lilou, Juanito…

source « Groupe Roots Bushcraft »

TECHNIQUES

Toujours selon ce très bon article de wikipedia, dans la compréhension du terme la plus rigoureuse, les techniques se passent complètement des outils modernes pour ne se fonder que sur ce que propose l’environnement. Mais de nos jours, nombreux bushcrafteurs -exceptés les puristes- utilisent leurs couteaux, leurs scies, des réchauds, hachettes, casseroles, un tarp voir une tente. En somme, des objets empruntés à la vie courante.

Les techniques de Bushcraft incluent:

Les différentes techniques pour faire du feu et autres techniques "primitives".
les différentes façon de construire un abri.
Trouver de l'eau et la rendre potable.
L'utilisation d’outils coupants comme les hachettes, les couteaux, les couteaux croches, planes, tarrières.
Le froissartage.
Le pistage et la chasse.
La capacité de trouver et de préparer de la nourriture dans la nature (connaissances de la faune et de la flore).
L’utilisation de matériaux naturels pour créer des objets (contenants, cuillères, ficelles naturelles, etc.)
La sculpture sur bois.
La vie en harmonie avec les milieux naturels.

(Beaucoup de techniques sont communes à d’autres activités.)

PLUS?

Sauf quelques puristes, nombreux sont ceux qui mixent plusieurs pratiques et qui alimentent le bushcraft avec du matériel ou des connaissance annexes. N’étant pas moi-même assez expérimenté dans le milieu, j’ai pris partie de vous faire vivre mes expériences personnelles, au grès de mes sorties et de mes rencontres. Jusqu’à il y a peu de temps j’étais un bushcrafter sans le savoir, aujourd’hui je pose un mot sur ma pratique de cette vie en harmonie avec la nature: le Bushcraft.

  • Choukiman

    Bushcraft,J’suis fan, la déconnexion,
    Plus de bruit mais des sons,
    Le sentiment que tout repose sur soi
    Et là on enfin on s’aperçoit
    Qu’au final on à besoin de rien
    Ou pas grand chose pour se sentir bien !
    Acquérir des connaissance, plantes, arbres, chants d’oiseaux,
    Les animaux, le relief, la météo …
    On oublie, son taf, ses factures, ses soucis …
    Pourquoi la nature a si peu de place dans nos vie ?!

    « Ben sa leur rapporte pas assez !
    aller je retourne devant ma télé !
    XD »

    • 🙂

    • shaka

      j’adore le principe….

  • Carpe Hunter

    j’adore un cran au dessus du bivouac. ;p

Soutenez Nopanic !

Demandez-nous !

Codes Promo

Code Promo Lyophilisé Code Promo V8 Equipment Code Promo Airsoft Opération