photo d'illustration

inondations dans le Gard vu par un pompier, les pieds dans l'eau

Salut tout le monde ! Suite à la demande de Mat de No Panic, je vais vous faire un petit retour d’expérience suite aux inondations dans le Gard dans la région d’Alès et de Nîmes avec les sapeurs Pompier.

Tout d’abord, je vais vous demander de ne pas vous fier aux différents reportages que vous avez pu voir sur votre télé : ils montrent peu souvent la réalité et vous montre la majeure partie du temps les images les plus spectaculaires en boucle, ce que j’ai pu vivre avec mes collègues était bien différent !
Le début de mon aventure a commencé le vendredi 10 aux environs de 18h. L’Etat Majors réquisitionne l’ensemble des personnels en renforts en caserne, nous montons dans les camions et direction Alès. Premier Briefing de l’officier de crise à 19h. Il nous fait comprendre que la nuit sera dure et longue. Pas le temps de finir son briefing que nous partons sur 2 sauvetages avec mon équipage. Nous effectuerons des sauvetages jusqu’au matin.

photo d'illustration

De ce que j’ai pu constater : très peu de gens sont préparé à ce genre de catastrophes, et surtout inconscients. Beaucoup trop de gens se retrouvent coincés parce qu’ils veulent voir à quel niveau est leur ruisseau et nous nous au final obligé d’aller les sauver dans leurs voitures à la dérive …

Ensuite, il y a un risque lors des inondations que l’on oublie dans 95% du temps : c’est la foudre. Dans ma région, nous sommes confrontés chaque année aux épisodes cévenols et épisodes méditerranéen qui sont caractérisé par : de fortes précipitations et foudre. C’est ainsi que dans la nuit, nous avons dû intervenir sur un feu d’habitation (les images sont passées sur le « 19/45 » de m6 de l’édition du 11/10/14 (je crois). Dans ces cas-là, je pense que l’on peut dire la faut à « pas de chance ».

Matos

Maintenant je vais vous parler de mon équipement lors des inondations.

Équipement pompier :

Le casque F2
-pantalon f1
-veste f1
-baskets (et je ne veux pas entendre parler de rangers !! Essayez de nager avec 1kg3 à chaque pied …)
-tenue de pluie haute visibilité
-casque f2
-lampe f1 MSA Gallet (très bonne autonomie, étanche, et surtout on a un support exprès sur le casque)
-life jacket (c’est un gilet de sauvetage automatique qui a ses avantages et inconvénients)
-paire de gants en cuir

Equipement perso :

dragontac et skeletool
-dragotac folder compact
-leatherman CX skeletool (merci Mat du bon plan ; D )

Et cela suffit largement : je suis dans une situation d’urgence pas besoin de plus.

Maintenant pourquoi ces 2 outils ?

Le drago est gros et facile de manipuler avec des gants, de plus il a une pointe en tungstène qui fait office brise vitre qui est extrêmement efficace !

Avant j’utilisais un autre leatherman, le leatherman wave : il est super complet, mais justement trop complet. Il est bien en forêt et fait un excellent multitool pour un EDC, mais en intervention il est gros, puis les outils sont inaccessible avec les gants, alors que le CX est doté sur strict minimum. Facilement manipulable avec mes gants, il est doté d’un mousqueton je peux l’accrocher sur ma poitrine, ainsi je ne suis pas obligé de le chercher dans mes poches.

Voilà mon petit retour d’expérience, je suis très limité dans mon récit, secret professionnel oblige …

PRESSE

Du jeudi 9 au lundi 13 octobre, les sapeurs-pompiers gardois ont été sur la brèche lors des intempéries. Le bilan de leurs interventions est vertigineux avec jusqu’à 590 hommes en action au plus fort de l’événement climatique : 250 Gardois et 340 renforts de plusieurs départements (66, 06, 11, 83, 13, 05, 04 84, la sécurité civile de Brignoles et Nogent, etc.). Quatre hélicoptères de la sécurité civile et un Puma de l’armée ont été déployés sur le Gard pour un total de 65 hélitreuillages, principalement dans le secteur de l’Uzège et de la Gardonnenque ; 70 sauvetages de personnes en danger face à la montée des eaux, 546 mises en sécurité et de nombreuses reconnaissances ont été réalisés. (source)

  • Julien

    Merci pour ce témoignage 🙂

mat
13/10/2014

Mat aime écrire depuis sa plus tendre enfance, alors moi aussi j'écris une petite bio pour voir ce que ça donne. Permettant un peu d'humaniser cette page.