Ha… facebook… je t'ai à l'œil!

mat | le 05/07/2014

facebook, je t'ai à l'œil
facebook, je t'ai à l'œil

Facebook, c’est un super outil pour nous, pour fédérer, partager, échanger, promouvoir… Il y a des guerres d’influence, des trolls, des consommateur, des acteurs… Bref on trouve de tout, un concentré d’IRL décomplexé ou exacerbé! Facebook il faut savoir l’utiliser mais on oublie souvent un truc, on est pas chez nous et on ne maîtrise rien. Le paradoxe. Voyez plutôt ce qui se trame des fois dans votre dos:

Un document issu de l’académie nationale américaine des sciences indique que Facebook ainsi que des chercheurs des universités de Cornell et de Californie se sont associés pour manipuler les flux de 700 000 utilisateurs en 2012. Le but était d’étudier la propagation des sentiments via les réseaux sociaux. Sans avoir obtenu le consentement éclairé des abonnés, cette pratique choque et pose des questions éthiques. 

Ce qui s’est passé…
En janvier 2012, des chercheurs missionés par Facebook ainsi que des universités de Cornell et de Californie ont introduit des mots à connotation positive ou négative (t’es belle – il pleut – nichon – burnout – vacances – défaite…) dans le but d’étudier la transmission émotionnelle sur les réseaux sociaux.  Ces salopard ont quand même manipulés les flux d’informations de 700 000 utilisateurs! Dans les fait, ils ont joué sur le nombre de publications positives et de négatives afin d’observer l’impact chez les amis. Ils ont remarqué que vos amis étaient enclin à compatir et véhiculer des messages négatifs si vous étiez négatifs sur votre mur (et inversement). 

On rale on rale mais on ne lit jamais les condition générales et chez Facebook, elles évoquent que les informations et les données peuvent être utilisées pour des analyses, des essais ou des recherches.

La manipulation émotionnelle n’est pas anodine, elle peut avoir un impact de masse, pouvant aller très loin, tant d’un point de vu social, culturel et même commercial…

  • Montéchristo

    avant que facebook existe c’était les flics qui « fichaient » les gens , maintenant se sont les gens eux même qui se font ficher sur facebook en donnant toutes les infos sur leur train de vie et sur les gens qu’ils fréquentent , pour beaucoup d’entre nous c’est déja trop tard , on en a trop dit , un jour on pourrais le regretter sérieusement si une dictature fasciste venait à utiliser la mémoire facebook surtout que quand vous effacez des données des images etc en réalité facebook les conserve dans votre dos .

  • Manu Bourquardez

    facebook craint, et depuis la lpm (loi programmation militaire) encore plus.. tout peut être lu, conservé, affiché, pendant des années, même les choses les plus confidentielles (comptes bancaire, mail perso/pro .. etc) sont explicitement lu et analyser si besoin, et en toute légalité.
    Ca va plus loin encore, les commentaires posté sont analysé et décrypté pour faire une sorte de profil sur « nous » nos opinions politique, nos envie, nos besoins … et ils s’en servent pour prédire plus ou moins l’avenir économique (qu’est ce qui va nous remplir les poches de biff), et accessoirement savoir a quelle moment ca va péter
    mais le comble du comble du wtf, c’est que c’est pratique, alors on continue un peu ……

Soutenez Nopanic !

Demandez-nous !

Codes Promo

Code Promo Lyophilisé Code Promo V8 Equipment Code Promo Airsoft Opération