Guide de survie : inondation

mat | le 17/10/2014

Survivre à une inondation

Notre ami pompier vous indique la marche à suivre pour survivre à une inondation…

Salut à tous Fan de NoPanic ! Suite à la demande de Mat, et quelques un d’entre vous, je vais vous faire un petit « guide de survie aux inondations » version Pompier bien évidement !

Aller, tout d’abord on se met dans le contexte. Une inondation est un débordement d’un cours d’eau, le plus souvent en crue qui submerge les terrains voisins. Je pense que je ne vous apprends rien à ce niveau. Par contre, on va développer les différents types d’inondations, parce que oui il y en a plusieurs ! Puis ensuite comment s’y préparer.

Les différentes inondations

Causes naturelles 

Pluies Torrentielles à Madere Pluies Torrentielles à Madere

Pluies diluviennes

Après une longue période de précipitations, les sols sont saturés. L’eau qui ne peut plus s’infiltrer dans le sol s’écoule en surface. Ces crues sont progressives et plutôt lentes, mais une fois que la saturation du sol est atteinte, l’inondation peut être très rapide et d'une importance majeure.

Crues torrentielles

Les crues torrentielles sont dues à des précipitations brutales et intenses. Les cours d’eau, comme des torrents, arrachent et transportent des matériaux tels que des branchages, des blocs de pierre ou des véhicules. Ces éléments peuvent s'accumuler et créer des barrages ou détruire des infrastructures sur leur passage.

NOTE – La gravité des inondations provoquées par les pluies diluviennes et les crues torrentielles sont notamment augmentées par la déforestation, puisque les arbres facilitent la capacité d’absorption du sol, et par la présence de routes goudronnées.

Ruissellement en milieu urbain

Les infrastructures et les chaussées bitumées des zones urbanisées diminuent la capacité d’infiltration du sol et vont jusqu’à provoquer sa totale imperméabilisation. Le ruissellement en surface est très important et en cas de fortes précipitations, l’eau peut contourner un système d’endiguement. Elle peut aussi s’accumuler dans le réseau d’évacuation jusqu’à déborder des égouts.

Causes technologiques

Rupture de canalisation Rupture de canalisation

Les causes technologiques d’inondations sont plus maîtrisables et faciles à éviter que les inondations de causes naturelles. Cependant, elles peuvent survenir sur l’ensemble du territoire desservi par des systèmes de canalisations d’eau. Voici quelques types d’inondations de causes technologiques.

Vanne restée ouverte

L'oubli d'une vanne ouverte ou d'un robinet peut provoquer une accumulation d'eau selon l'importance du débit et du temps de l'écoulement. Lorsque la source du déversement se trouve à un étage supérieur, l'eau peut affecter plusieurs étages en s'infiltrant dans les murs et les plafonds des étages inférieurs du lieu inondé.

Rupture de canalisation

Lorsqu'une canalisation se brise pour quelconque raison, l'eau qui s'en déverse peut s'accumuler dans le sous-sol d'un bâtiment. Avant que l'avarie ne soit contrôlée, une importante quantité d'eau peut s'accumuler.

NOTE – Lors d’une accumulation d’eau dans un immeuble, il y a possibilité de risque électrique et parfois d’effondrement.

Rupture d’infrastructures

La France dispose de plus de 7500 km de digues. Celles-ci peuvent céder lors de crues ou de fragilisation. Ces ruptures aggravent les effets des inondations dans les zones censées être protégées par les ouvrages.

Exemple

La tempête Xynthia - rupture de digue

La tempête Xynthia – rupture de digue

La tempête Xynthia qui a frappé la France à la fin du mois de février 2010 a provoqué d’importantes inondations. Les rafales de vents qui ont atteint 200 Km/h dans certaines régions ont provoqué la rupture de plusieurs digues dans les départements de Vendée, de Charente-Maritime et de Gironde. Des accumulations allant jusqu’à 1,50 mètres ont été recensées sur les côtes vendéennes et charentaises. En plus des nombreux dommages matériels et des déplacements forcés de la population, la tempête a fait plus de 50 victimes.

PRÉPARATIONS

Bon c’est bien beau de savoir tout ça, mais on s’y prépare comment ? Dans un premier temps, aller dans votre Mairie pour vous renseigner si la commune est susceptible d’avoir un risque d’inondation. Si vous n’avez aucun risque d’avoir les pieds dans l’eau vous pouvez vous arrêter de lire cet article ici. Ou bien sinon continuer pour faire plaisir à Nopanic et à moi-même… Toujours avec nous ? Super on continue ! 😀

Recenser les différentes crues que vous pouvez subir et surtout, si cela doit se produire, jusqu’à combien, au maximum, peut monter la crue. S’il est possible d’avoir une crue 7 m et que le haut de votre toit est à 4,5 m, inutile de vous dire de trouver un lieu de replis … Dans tous les cas, et surtout si votre maison le permet, RESTEZ CHEZ VOUS ! Demandez vous aussi à quelle vitesse l’eau va arriver (cela sera-t-il progressif ou bien ce sera une vague à la Noé ….) ?

MATÉRIEL

Maintenant que faut-il prendre avec soi ?

Le sac d'évacuation, ou bug out bag classique

Le sac d’évacuation, ou bug out bag classique

 

BOB

Prévoyez de quoi tenir au moins pour 72h, il est rare qu’une crue dure autant de temps, mais il est possible que les voies de communications (routes), soit inaccessibles. Puis laissez les libres pour les secours (on a assez de boulot comme ça, alors n’allez pas vous mettre dans un fossé) Un bon B.O.B pour toute la famille me semble parfait.

ADMIN

Mettez tous vos papiers administratifs en hauteur, on y pense jamais, mais refaire tout vos papiers, surtout après des catastrophes c’est la galère. Vous pouvez aussi composer une archive numérique et garder une clé USB avec vous (ou stockez vos données sur internet). Il existe aussi des clés USB étanches.

SOINS

Médicaments : si l’un de vos proches a des problèmes de santé qui nécessitent des médicaments, prévoyez toujours !

INFO

Une radio et des piles, beaucoup pile. C’est souvent le seul moyen qu’il vous reste pour rester informer des changements.

SIGNALEMENT

De quoi signaler votre présence (bâton fumigènes, peinture sur le toit, etc), surtout si vous avez des personnes qui nécessitent une évac sanitaire

EAU

De l’eau, de l’eau, de l’eau, de l’eau, de l’eau, de l’eau …. Si la crue est importante, il est possible que l’eau soit classifié non potable pendant plus d’une semaine, même si les secours seront là pour vous en apporter, prévoyez toujours !

À NE PAS FAIRE

Maintenant la partie qui, pour moi, est la plus importante, ce qu’il ne faut surtout pas faire ! Avant tout, ne prenez pas de risque.

La voiture, un vrai piège

La voiture, un vrai piège

 

Prendre votre voiture et voir comment est votre ruisseau, sinon mes collègues risquent de venir péter la vitre de voiture pour vous sortir de là.
Utiliser votre portable : laisser le réseau libre pour les secours, c’est une ressource bien trop précieuse pour nous les secours. Utilisez le uniquement qu’en dernier recours (en gros on se moque que votre cave soit pleine d’eau, on viendra plus tard la vider).
Utiliser des moyens nautiques pour se déplacer : je ne sais pas pourquoi, mais on voit de plus en plus de personnes utiliser des canoës et autre pour se déplacer, mais la force du courant est bien supérieure à la force de vos bras!

CONCLUSION

Bon j’espère que ce guide vous as plu, j’ai tenté de le faire complet afin de vous préparer au mieux à ce genre de situations !

P.S : Je remercie Mat de pouvoir me laisser poster ceci sur le site ! Puis je remercie les lecteurs qui m’ont fait des commentaires très positif sur mon premier article. Merci ! 

Pas de quoi! c’est nous qui te remercions!

  • Bayou

    Merci pour ces quelques infos qui paraissent être aussi du bon sens mais trop peu souvent mises en pratiques malheureusement…c’est toujours bien en tout cas d’avoir l’avis de ceux dont c’est le métier d’être prêt à presque tout.

    Question : as tu une règle de base pour chaque cas,par exemple, inondation : gagner le point le plus haut de la maison, tremblement de terre : sortir et aller le plus loin des habitations ou s’abriter chez soi … etc. Une sorte de première chose à faire, à notre charge ensuite de s’organiser pour le faire bien avec ce que tu viens de décrire dans le cas de l’inondation.

  • Redfish

    Je rajouterai aussi: Ne pas circuler à pieds dans les rues.
    Les cas classiques:
    -Bouche d’égout dont la plaque est partie, mais ça ne se voit pas à cause de l’eau boueuse… tomber dans le trou, vous vous faite aspirer par la force du courant, aucune chance de survie une fois sous terre.
    -Element électrique à nus (zone de travaux par exemple) non visible une fois sous l’eau… risque d’électrocution (il y a eut le cas à Marseille lors des précédentes inondations).
    -Sans parler de tout ce que vous ne voyez pas sous l’eau même si elle ne monte pas très haut (trou au niveau d’une zone de travaux, ferrailles de chantier, etc…).

Soutenez Nopanic !

Demandez-nous !

Codes Promo

Code Promo Lyophilisé Code Promo V8 Equipment Code Promo Airsoft Opération