• Accueil
  • Forge d'un couteau dans une lime?

Forge d'un couteau dans une lime?

mat | le 04/05/2013

titre
un couteau dans une lime

C’est en forgeant qu’on devient forgeron! Je me suis mis en tête de travailler le métal pour fabriquer mes propres outils de survie. C’est naturellement que j’ai commencé par l’outil de base de tous survivants, le couteau. Après avoir cherché à droite à gauche sur des forums, après avoir discuté trempage détrampage avec Tom… Après avoir regardé 40 vidéos dans toutes les langues, je me suis enfin lancé.

Dimanche matin sur une petite brocante de village, j’ai trouvé 4 limes en acier pour 2€. Dès mon retour j’ai commencé à dessiner la lame idéale, en m’inspirant des couteaux bushcraft un peu rustres que j’apprécie beaucoup. Sans placer la barre trop haute pour le grand débutant que je suis, j’ai trouvé un compromis entre simplicité, robustesse et fonctionnalité…

COMPTE RENDU

Voici dons les différentes étapes de la forge d’un couteau dans une lime…

ETAPE 1 – DESIGN

design du couteau

Choisir et dessiner la forme finale du couteau. J’ai souhaité un esprit brute/bushcraft, une lame large, un couteau simple et efficace.

ETAPE 2 – RECUIT

recuit

Ensuite, le recuit (porter le métal à haute t° qu’il devienne rouge cerise) et descente lente en température grace à la cendre.

le recuit en vidéo.

ETAPE 3 – USINAGE

usinage de la lame

Usinage de la lame à la disqueuse et au touret. Cette étape demande une certaine minutie pour se rapprocher au plus près de son design initial.

après usinage de la lame

Voici la lame après usinage, il reste du travail de finition mais l’âme du couteau est déjà là.

ETAPE 4 – NORMALISATION

normalisation de l'acier

Ce recuit de normalisation a pour but de réduire le stress de l’acier et d’affiner le grain. Il suffit de chauffer l’acier à t° d’austénisation et de le laisser refroidir à l’air ambiant.

ETAPE 5 – TREMPE

trempe

Vient ensuite la trempe… Je laisse la parole à notre partenaire coutelier artisanal Christophe​ Lap pour cette partie très délicate

Voici la partie la plus délicate à réussir, mais l’avantage c’est qu’on peut la reconduire plusieurs fois. La température de trempe varie selon le taux de carbone, plus il sera élevé plus la température devra être basse. En gros pour un taux de 0,3 à 0,8 %, la température optimale sera de 800 à 850°C (rouge cerise), et pour un taux de supérieur la température sera comprise entre 750 et 800°C (rouge sombre). Il existe un petit truc pour découvrir la température idéale, quand l’acier cesse d’être magnétique il est prêt pour la trempe.

A ce stade la lame est très cassante, j’ai fait tomber un jour une lame trempée par terre, elle a explosé comme du verre. Il convient de la manipuler très prudemment. Il faut lui faire subir un revenu qui va certes atténuer la dureté, mais lui donner plus de souplesse. Il va falloir lire la température sur la surface du métal, il faut donc nettoyer la lame, ensuite il faut la chauffer de façon uniforme à même la braise ou sur une brique posée sur le foyer, seul le dos doit être en contact, afin que la chaleur monte vers le tranchant. C’est une étape très délicate, il faut regarder le métal chauffer et voir la couleur d’oxydation remonter vers le tranchant et quand ce dernier prend une couleur cuivrée, il faut tremper la lame dans de l’eau afin de fixer cette nouvelle structure. Et le tour est joué, vous pouvez passer aux finitions.

ETAPE 6 – POLISSAGE & FINITIONS

polissage et finissions

Avant la pose du manche et l’affûtage, étape de polissage et de finition. J’ai utilisé une Dremel pour cette partie.

ETAPE 7 – COLLAGE DES PLAQUETTES

collage des plaquettes du manche

Les plaquettes du manche son collées à la colle epoxy pour une meilleur tenue.

ETAPE 8 – FAÇONNAGE DU MANCHE

façonnage et finitions du manche

Une fois le manche collé et sec, le façonnage et les finitions.

ETAPE 9 – AFFÛTAGE

affutage de la lame

Pour affûter la lame, j’ai d’abord utiliser une meule à eau pour marquer le tranchant puis utilisé différents grammages d’abrasifs à l’eau pour obtenir une meilleur coupe.

ETAPE 10 – FINITIONS

finitions

Petites finitions et traitement du bois du manche. Le couteau est terminé! Prochaine étape le fourreau, j’hésite entre kydex et cuir…

MERCI!

Merci d’avoir lu ce compte rendu, merci aux couteliers d’IDS et à notre partenaire coutelier artisanal Christophe​ Lap pour tous les conseils. Vous m’aidez à lui trouver un nom? J’attends vos propositions dans les commentaires…

  • Poulpix

    Alors il coupe bien ? 🙂

    • NoPanicfr

      oui pas mal au bout du compte, surtout en prenant compte d’ou il vient 😀

      • Leun

        Alors là chapeaux bas…Je suis vraiment impressionné.

        • NoPanicfr

          merci 😉

  • Combien de temps ça prend pour faire le couteau ?

    • NoPanicfr

      une bonne 12aine d’heures je pense…

  • Bayou

    Joli ! mais il va limer beaucoup moins bien maintenant…
    La colle epoxy ça suffit pour le manche dans la durée ?!

    • NoPanicfr

      oui je pense… les rivet ça solidifie l’ensemble… on verra à la longue!!!

  • Les Crocs

    Tres jolie, j’aime bien la gueule de la lame et l’idée de la lime est classe ^^

    • NoPanicfr

      merci

  • Les Crocs

    Je lui ai trouvé un nom. Limopanic xD

  • Renaud Gosselin

    J’ai trouvé un site vraiment pas mal ( en anglais ) où c’est expliqué comment faire un couteau de survie pour 10 cents..

    http://www.m4040.com/Survival/10_Cent_Survival_Knife/10_Cent_Survival_Knife.htm

  • Maxime Buron

    Il est superbe, moi qui suis fana’ des couteaux en touts types….tu forge autre chose sinon ? 🙂

    • non je n’ai pas trop de matos ni trop de temps!

  • sanglio

    pour l’etape2 le recuit, une fois la couleur (température) atteinte, tu laisses la lime dans les braises et tu laisses le feu s’éteindre pour la baisse de temperature progressive ou tu sors la lime des braises ?

Soutenez Nopanic !

Demandez-nous !

Codes Promo

Code Promo Lyophilisé Code Promo V8 Equipment Code Promo Airsoft Opération