Un Congolais de 43 ans porteur du virus Ebola, en 2007. | ASSOCIATED PRESS/CHRISTOPHER BLACK

Quoi faire face au virus Ebola

Je cite Le Monde:

Une centaine de morts depuis janvier : le virus Ebola tue en Guinée et au Liberia, et semble toucher de nouveaux pays africains. Quels sont ses symptômes ? Comment se diffuse-t-il ? Doit-on craindre son arrivée en France ? Les réponses avec Sandrine Cabut, journaliste médecine et santé au Monde.

Quelle est la conduite à tenir autour des cas suspects de fièvre hémorragique à virus Ebola? (source)

Télécharger le PDF

Depuis début 2014, des cas de fièvre hémorragique à virus Ebola (FHV Ebola) sont rapportés dans trois pays d’Afrique de l’ouest. Le virus Ébola se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage par transmission interhumaine, notamment les fluides biologiques, avec une forte létalité.

En l’absence de traitement spécifique ou de vaccin, le respect de mesures de protection est le seul moyen de prévenir l’infection.

Le HCSP a pris en compte le contexte épidémiologique, les aspects cliniques et biologiques des FHV Ebola, le niveau de contagiosité et les principaux diagnostics différentiels à évoquer. Il rappelle les modalités de validation des cas et l’importance de l’application des précautions d’hygiène standard chez tout patient.

Le HCSP émet des recommandations adaptées aux différentes situations : personne asymptomatique revenant d’un pays touché, patient classé « cas  possible » ou « confirmé ». Il détaille les modalités de la prise en charge en cabinet de ville et en établissement de santé en termes notamment de précautions spécifiques d’hygiène (précautions complémentaires de type « air » et « contact »), du transport et de l’hospitalisation, des examens biologiques pour le diagnostic positif, les diagnostics différentiels et la surveillance, de la gestion des excréta, des déchets d’activité de soins à risques infectieux, des matériels et de l’environnement.

Ces données sont susceptibles d’évoluer en fonction des connaissances et de la situation épidémiologique.

Un Congolais de 43 ans porteur du virus Ebola, en 2007. | ASSOCIATED PRESS/CHRISTOPHER BLACK

Maladie à virus Ebola : informations à destination des professionnels de santé

En situation d’épidémie dans une zone géographique identifiée (jusqu’à ce jour toutes les épidémies ont eu lieu en Afrique), le risque de survenue, en France, d’un cas importé maladie à virus Ebola devenant symptomatique dans les 3 semaines qui suivent le retour est jugé faible mais ne peut être totalement exclu.

L’existence d’une épidémie dans une zone géographique identifiée ne doit pas faire oublier que d’autres pathologies infectieuses fébriles peuvent se déclarer au retour avec une probabilité supérieure à celle de la maladie à virus Ebola. (voir en entier)

Ce n’est pas encorealarmant mais la prévention est importante

  • Guy Bouvier

    ils existe des produits naturel ,mais c’est trop beau il y a trop de sous a faire alors laissons faire et ça fait travailler du monde

  • Restez Zen

    Tout ca pour le pharmacobusiness des futurs vaccins. Secret devoilé . Traitement naturel a appliquer en cas de fievre et symptomes : 20 g de chlorure de magnésium ( nigari ) a dissoudre dans un litre eau et a boire ( dose pour un adulte ). A renouveller 1 ou 2 fois par jour si symptomes persistent. Si fievre trop importante la faire baisser avec serviette humide. quelques jours seulement de traitement suffisent.
    Donne la diarrhée et redonne la santé.
    Se le procurer en pharmacie ou magasin bio pour un.prix dérisoire.
    Vous n y croyez pas ? Faites le test si vous etes septiques et malade. Pas d autre effets secondaires.
    A avoir chez soi. On.peux même me fabriquer a partir de sel marin non raffiné (merci google)
    En esperant que cela serve a sauver des vies.
    Fonctionne aussi avec le chikungougnia.

    • Je laisse ton message en commentaire mais je n’ai pas le temps ni les compétences de vérifier si ça marche…

      Pour info j’ai un ami en Sierra Leone qui va me préparer un dossier sur l’EBOLA dans quelques temps…

  • Pingback: Virus Ebola : Comment se préparer comme un survivaliste (Interview) | Guide de Survie()

mat
16/04/2014

Mat aime écrire depuis sa plus tendre enfance, alors moi aussi j'écris une petite bio pour voir ce que ça donne. Permettant un peu d'humaniser cette page.