pub
Exemple d'EDC source: http://everydaycarry.com/

Module quotidien: EDC prévoyant

Exemple d'EDC source: http://everydaycarry.com/

L’EDC, on ne le présente plus mais on va le (re)présenter quand même… L’EDC est l’acronyme de EveryDay Carry, ce que l’on transporte tous les jours. Il fait partie du concept des modules car il vient le compléter. En effet c’est idiot de doubler des items alors que normalement l’EDC est votre premier module.

Petite précision avant de me lancer dans une série de conseils, je retire volontairement la tenue vestimentaire (et les accessoires comme les gants thermiques, les couvre-chefs, les foulards…) de l’EDC, elle fera l’objet d’un autre chapitre. Bon alors l’EDC, qu’est-ce que c’est? Tout d’abord pour bien comprendre le concept, il faut savoir qu’il existe deux types d’EDC… enfin… deux familles:

L’EDC gentleman

Vous allez le comprendre, cet EDC n’est pas véritablement utile dans le cadre d’une préparation, mais c’est sans aucune arrière pensée péjorative que je l’appelle comme ça. Au contraire! Si vous voulez comprendre ce que c’est que l’EDC gentleman, rendez-vous sur le très bon InMyPocketToday – Le Every Day Carry à la sauce Frenchie. Ce site propose une multitude de photos d’EDC « basiques ». On y retrouve principalement les trois piliers: couteau, montre, lampe. Auxquels s’ajoutent de temps en temps: keychain tools, smartphone, block note, crayon et autres porte-feuille…

EDC Gentleman par excélence

Pourquoi gentleman?

Ces kits on généralement été conçus pour répondre à une démarche plus esthétique que pratique. Le gentleman va chercher à faire concorder ses différents items avant de vraiment* s’interroger sur leur utilité, leur usage. J’admire beaucoup cette vision des choses car elle est très artistique et propose des objets magnifiques. On retrouve là des vrais collectionneurs de couteaux ou de montres qui s’appliquent à toujours faire en sorte que l’alchimie fonctionne. Je suis très admiratif de cet exercice de style qu’est l’EDC gentleman.

(* mais je sais de source sûre que certains d’entre eux connaissent sur le bout des doigts leur matériel et sont capables d’utiliser correctement leur couteau et le reste, tous les jours dès que l’occasion se présente…)

Le « défaut » de cet EDC?

On est dans l’erreur si on considère cet EDC comme suffisant, mais une fois de plus c’est une question de point de vue, le mien c’est celui du prévoyant. J’imagine que comme beaucoup, j’aurai du mal à utiliser une pièce unique de collection à 450€ pour tailler un bout de bois et l’aiguiser sur un rebord de caniveau… Même s’il est parfait pour ouvrir une enveloppe ou, au pire, couper un morceau de fromage, cette lame est loin du couteau « outil » dont on se sert sans vergogne. Je serai le premier à avoir un coffre fort avec 150 couteaux de ce genre si j’en avais les moyens!

EDC-Gentleman

À noter que le fait d’axer un EDC sur des objets type « Gentleman » empêche d’emmener avec soi du contenu moche mais utile. Attention ! Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dsi (ou écris hein..?): je peux très bien envisager un EDC beau ET fonctionnel. Mais je pense tout de même qu’il existera à chaque fois une alternative plus optimisée sur certaines variables (poids, solidité, taille, etc…).  Pour faire simple, on peut remplacer une Nalgene par une flasque tactique du plus bel effet mais on le fait au détriment de l’efficacité. Vous me connaissez, je vous recommanderais toujours de préférer une optimisation maximale de votre matériel: faites simple, utile et solide. Par définition, l’EDC gentleman reste un simple exercice de style, et même si l’argent ne rentre pas forcément en jeu un SAK et un crayon de papier assorti c’est déjà un EDC…

L’EDC prévoyant

On rentre dans le vif du sujet. Que faut-il avoir sur soi tous les jours à partir du moment où on quitte le domicile? Quel est ce strict minimum qu’on emporte et qui fait qu’on se sent tout nu si on l’oublie? S’il y avait une réponse unique à cette question, NoPanic n’existerai pas! Il serait prétentieux de vouloir vous donner une solution clé en main sans savoir qui vous êtes, où vous évoluez et quel sont vos compétences et vos besoins. Un secouriste urbain n’a pas le même EDC qu’un jeune sportif ou qu’un quinqua qui va à l’usine. Je zappe la carte d’identité car de toutes façons elle est obligatoire. Il y a quand même quelques règles à respecter:

La première c’est d’être raisonnable

C’est la partie la plus compliquée pour composer un bon EDC. Il faut que vous fassiez l’analyse de vos besoins réels ainsi que des risques que vous encourrez. Pour ça vous devez prendre en compte votre situation, vos compétences et votre environnement. Votre EDC sera différent si vous êtes sur une journée « classique » type trajet/boulot ou en visite pour la journée dans une grande métropole le premier samedi des soldes. Être raisonnable marche aussi dans le sens de « n’emportez pas de choses superflues au risque d’être chargé comme un survivaliste américain« .

En résumé:

Analyse des risques
Prise en compte de l'environnement
Savoir faire des choix

Ensuite les items basiques

On en compte en général entre 3et 5 (voire plus selon les sources et les modes). Pas besoin de nom pompeux comme « la règle des trois ou des 5 C »: si vous n’arrivez pas à retenir ces bases alors vous êtes déjà mort… Les basiques peuvent être discutables mais il faut bien trouver un « ordre » de classement pour plus d’efficacité. Par expérience je positionne dans cette partie les éléments qui font qu’on se sent vraiment à poil quand on les a adoptés et qu’on les oublie: un outil tranchant (couteau/ couteau suisse / pince multifonctions), une source lumineuse (lampe torche, mini LED…), un crayon, une montre. Bon la montre peut causer des débats bien que je trouve indispensable de savoir l’heure qu’il est (pour se donner rdv par exemple). De plus, on peut se servir de sa montre pour trouver le nord. Ces éléments là sont des classiques et ne vous feront pas encore passer pour des survivalistes théoriciens du complot chassant les reptiliens illuminatis. À moins de sortir un couteau de 30cm au look hyper tactical, ces items font partie des trucs qui passent bien.

En résumé

Un couteau
Une lampe
Un crayon
Une montre

Les items indispensables

Voilà ceux qui ne sont pas basiques pour tous le monde (oui je vous vois venir les fumeurs…) mais qui sont néanmoins indispensables. Le briquet est un outil dont on ne peut se passer. Il permet d’allumer un feu (you don’t say?) mais pas que! Il est utile pour couper facilement une cordelette, réparer et consolider une couture avec fil nylon (ou fixer de la paracord). Il peut aussi vous réchauffer les doigts et aider à vous signaler. Je ne rentre pas plus dans le détail concernant les multiples usage du briquet…

Après le feu, l’eau. C’est assez malin je trouve d’avoir une petite gourde avec soi pour d’hydrater, nettoyer un petit bobo, prendre un médicament…  J’aime beaucoup la Nalgene 20oz car elle est peu encombrante, surtout avec le porte gourde MOLLE.

Le portable est intéressant lui aussi car il permet de rester en contact avec ses proches et d’être tenu au courant des événements. Le kit de soin fait également partie des indispensables, avec des gants il peut soigner les petite blessure et même parfois maintenir une personne en vie en attendant les secours (retrouvez le kit de soin en détail ici). Une fois de plus, à vous de jauger vos besoins dans ce kit de premier secours. ça risque d’être encombrant de porter avec vous une pharmacie…

En résumé

Du feu
De l'eau
Un kit de soin basique + medicaments (et un ICE)

Les satellites 

Dans un second niveau d’importance voici quelques éléments qui gravitent autour des primordiaux. Ils peuvent s’avérer très utiles pour certaines occasions. J’ai avec moi en permanence un rouleau de scotch d’électricien, moins encombrant que le duct tape il se glisse dans une poche et peut réparer presque tout. La paracord 550, ou de la cordelette pour attacher, remplacer une bandoulière, un lacet, une ceinture… Vous pouvez la porter au poignet mais je n’ai jamais vu un mec détresser son bracelet pour utiliser sa paracord, avouez, c’est assez chiant comme ça. La clé USB contenant une copie de vos papier importants, des photos… À l’ère du tout numérique c’est pas mal d’avoir avec soi tout ou une partie de ses données, la clé USB, ne pèse rien c’est solide et étanche et ça peut contenir l’ensemble du contenu administratif indispensable (n’oubliez pas de décentraliser vos données sur un cloud en cas de perte ou de vol de votre matos informatique). Le resqme© fait partie des outils satellites, il est utile si vous voyagez en voiture, il peut aussi vous permettre de briser n’importe quelle vitre si besoin, il est peu encombrant et s’accroche au porte clé… Peuvent aussi entrer dans cette partie, en vrac et de manière non exhaustive: des éléments de défense (alarme sonore, sifflet, spray…), des éléments techno (powerbank, chargeurs, tablette), un livre ou un lecteur mp3, un masque à poussière, un sac plastique, une capote, du gel hydro-alcoolique, des serflex, des outils…

En résumé

Le scotch, la corde et la clé USB me paraissent vraiment utiles, le reste est à votre appréciation.

Les trucs qu’on oublie

Enfin il y a les trucs auxquels on ne pense pas toujours. Numéro un, la bouffe. Attention, on ne parle pas de module bouffe pour 72h mais juste de quoi grignoter. On peut être bloqué et ne pas rentrer chez soi pour manger, et franchement je suis (encore plus) con quand j’ai faim, j’opte pour les barres de céréales. Ensuite place à l’urgence vitale: l’ICE. Qui autour de vous à part votre mère (et encore j’en doute) connait votre groupe sanguin, vos allergies et vos antécédents médicaux? Vous tombez dans la rue, qui faut-il prévenir? L’argent, on a tous la monnaie pour le pain, parfois un peu plus mais on n’est jamais certain d’avoir assez pour remplacer une CB en rade… Je préconise un ou deux chèques pliés en planqués, et un billet de 50 € si les finances vous le permettent. C’est aussi un bonne épargne en cas de coup dur… Attention à ne pas casser se billet pour rien ou alors pensez à le remplacer.

Quel contenant?

L’EDC est souvent répartis dans plusieurs contenant. Le couteau et la lampe dans la poche, tout comme le briquet. Pour les petits éléments c’est facile mais ensuite ça peut devenir un vrai casse tête. Il y a les rois de l’organisation qui optent pour une répartition étudiée au gramme près via des pochettes et des systèmes multiples. J’apprécie beaucoup le système MOLLE qui octroie une modularité nécessaire à l’emport d’objets multiples. J’ai adopté depuis longtemps l’EDC-L qui me permet d’emporter à la ceinture téléphone, crayons, cb… J’attend avec impatience la prochaine version qui proposera une évolution assez chouette (RFID, pochette sécurisée et plus encore mais c’est secret). Pour le reste, le plus raisonnable c’est encore le sac à dos. J’ai pour le moment le Sitka mais je m’oriente vers un modèle encore moins encombrant, le Foxtrot de Direct Action. J’aime beaucoup le travail d’accessibilité et d’organisation des pochettes. Le port ceinture/bandoulière me semble parfait pour l’EDC, je vous en dirais plus dans quelques semaines. L’avantage du sac à dos c’est qu’il permet de transporter autre chose qu’un EDC: votre repas, une veste de pluie, un ordinateur, des dossiers… Mais ne nous méprenons pas, même s’il faut reconnaitre que pour la solidité et la réflexion sur l’ergonomie et le design, il faut mettre le prix, peu importe les marques ou les modèles, un simple sac en plastique pourrait convenir. L’essentiel étant que ça corresponde à votre mode de vie et à vos besoins.

À venir

Bientôt une vidéo avec mon EDC perso et le détail de son contenu!

… Mais d’ici là, lâchez nous dans les com’s à quoi ressemble votre EDC perso’ (en précisant le milieux dans lequel vous évoluez) et n’hésitez surtout pas à réagir sur l’article !

 

 

 

  • Denis H

    Tout le monde a un EDC. Pour la plupart, c’est résumé à sa plus simple expression : le portable et les clefs de voiture. Et puis l’homme réfléchit. C’est là que les ajouts s’enchaîne : un couteau, une lampe, de la paracord, … jusqu’à l’EDC américain (J’aime bien l’image). Les poches sont pleines voir trop pleines et finalement, j’en ai marre et je vire tout cela pour en revenir au portable et au couteau suisse. Et puis, le cycle recommence… Mais, stop… J’ai entendu un français installé au Montana (c’est qui ???) qui parle de kits décentralisés. J’aime le principe. J’ai pas de BAD ou de kit chez des amis. Mais je sais où je peux trouver quoi (Voiture, boulot, famille, amis, …). Je pars donc le coeur et le poches plus légers. Je remplace les outils par les connaissances et l’expérience. J’ai déjà expliqué dans un commentaire précédent que j’étais grand fan de Mc Gyver.
    Maintenant quand je suis loin des ces kits décentralisés, je ne dit pas non à un petit pack, pour ne pas dire un module complémentaire. J’ai donc une petite trousse Roco (pas chère sur aliexpress) avec des objets que je retrouve dans ton article.
    Merci bien pour cette page ouverte sur un sujet toujours plaisant et controversé.

    N.B. : Tout à fait d’accord, un briquet est très utile aussi pour un non-fumeur.

    • Merci pour ton commentaire!
      Je suis carrément pour la décentralisation, c’est d’ailleurs compatible avec les modules d’urgence que je présente dans ce dossier. Par contre quand on devient parent (3 enfants) on sort très rarement sans tout ce bardas… 😀 Il m’arrive de me délester mais rien n’est jamais très loin…

      • Denis H

        Pour ma part, la plus petite à 7 ans et elle porte son bardas. Ouf, je suis plus léger.

  • Fabien

    Petit commentaire au sujet de l’EDC «gentleman», je ne pense pas qu’on puisse le réduire à une simple esthétique, car certaines professions te limitent. Par exemple, boulots en bureau avec un dresscode très formel, ou bien détecteurs de métaux et scans des bagages dans les lieux publics, administrations et tribunaux. Ça pose une nouvelle problématique, d’autant plus si on utilise les transports en commun et l’on ne peut pas laisser de Get Home Bag dans son véhicule.

  • Fabien

    Petit commentaire au sujet de l’EDC «gentleman», je ne pense pas qu’on puisse le réduire à une simple esthétique, car certaines professions te limitent. Par exemple, boulots en bureau avec un dresscode très formel, ou bien détecteurs de métaux et scans des bagages dans les lieux publics, administrations et tribunaux. Ça pose une nouvelle problématique, d’autant plus si on utilise les transports en commun et l’on ne peut pas laisser de Get Home Bag dans son véhicule.

  • Fred Prepper

    Salut les amis pour ma par min edc évolue en fonction de la météo mes la base reste la même je transporte mon edc soit dans un sac à dos basique décathlon en 20 litre qui et organisez par module sa dépendra de comment je suis habiller en civil en treillis rangers pour le boulot ou en mode sortie week-end les base de mon edc son mon porte feuille un letherman wave une lampe de poche avec une pile de rechange un briquet mes clef un stylo un carnet de note type bloc note 5×5. Vous me dirai peut être que ses peut mes ses la base de l edc cette base et dans une pochette janus de chez maxpedition sur mon pantalon à la ceinture. Et bien sûr mon téléphone portable ainsi que ma montre

    Voilà mon edc et ma vision de celui ci .

    Stay safe

  • Fred Prepper

    Salut les amis pour ma par min edc évolue en fonction de la météo mes la base reste la même je transporte mon edc soit dans un sac à dos basique décathlon en 20 litre qui et organisez par module sa dépendra de comment je suis habiller en civil en treillis rangers pour le boulot ou en mode sortie week-end les base de mon edc son mon porte feuille un letherman wave une lampe de poche avec une pile de rechange un briquet mes clef un stylo un carnet de note type bloc note 5×5. Vous me dirai peut être que ses peut mes ses la base de l edc cette base et dans une pochette janus de chez maxpedition sur mon pantalon à la ceinture. Et bien sûr mon téléphone portable ainsi que ma montre

    Voilà mon edc et ma vision de celui ci .

    Stay safe

Tom
05/10/2015

Mat aime écrire depuis sa plus tendre enfance, alors moi aussi j'écris une petite bio pour voir ce que ça donne. Permettant un peu d'humaniser cette page.

Le module est un terme fourre-tout qui signifie à la fois « un ensemble d’objet (ou d’idée) sur une même thématique » et un contenant. Une trousse de survie est un élément de base d’un module, c’est même un élément « primaire » indispensable, mais composé avec d’autres éléments comme une space blanket, un ResQMe, un masque et des gants ça devient un module complet, vous me suivez?

-
Découvrez les autres partie du dossier :