Dossier Vélo

Lumière Bontrager

Tom | le 02/10/2017

13202_a_1_flare_r_taillight-1

Alors ouai, on est à l’approche de l’hiver et ça m’emmerdait de rouler en ville avec des petites lupiotes en toc. Après avoir roulé pas mal de temps avec des chinoiseries bas de gamme, j’ai enfin investi dans une paire de lumières de bonne qualité.

21687996_10155359967579760_3810198888692063267_n

Feu arrière, Bontrager Flare R

Le feu arrière Flare R, c’est une lumière puissante, même de jour.
Ce que j’ai trouvé cool, c’est qu’elle a plusieurs modes :

  • Jour Flash : 65 Lumens / 6h d’autonomie / Cycle de flash irrégulier
  • Jour Fixe : 25 Lumens / 4h d’autonomie
  • Nuit Flash : Lumens variables / 23h d’autonomie / Cycle de flash irrégulier ou progressif
  • Nuit Fixe : 5 Lumens / 21h d’autonomie

C’est ultra puissant. L’autonomie est donnée par le constructeur, je n’ai pas vérifié, mais on doit être dans ces eaux-là.
La recharge se fait par USB, finit la galère des piles… Sur secteur la recharge est rapide, suffit de prendre le rythme. On a une led sur le dessus qui passe du vert au rouge pour nous montrer la charge restante.

Sur les côtés il y a deux parties oranges qui assurent une visibilité latérale, indispensable.

Le montage est simple, c’est un un petit support que l’on fixe au tube de selle avec un collier en caoutchouc. Une fois en place, on peut cliper et décliper la lumière pour l’emporter avec soi et éviter de se la faire piquer.

Elle pèse 60g et offre une visibilité à plus de 2km en campagne. Livré avec le support, le caoutchouc, le câble miniUSB.

13202_a_1_flare_r_taillight

 

Phare avant, Bontrager Ion 350 R

L’avantage de cet éclairage c’est sa polyvalence. La lentille a un faisceau super large pour rouler en ville mais surtout en campagne/forêt. Comme pour la Flare R, elle dispose de 5 modes :

  • Fixe : 350 Lumens / 1.5h d’autonomie
  • Fixe : 200 Lumens / 3h d’autonomie
  • Fixe : 100 Lumens / 6h d’autonomie
  • Nuit Flash : Lumens variable / 9h d’autonomie
  • Jour Flash :Lumens variable / 10h d’autonomie

La charge se fait par USB, 4h sur ordinateur, 1h30 sur secteur. Comme l’autre, elle se fixe avec un collier caoutchouc et un support fourni. Elle a l’avantage de pouvoir se monter sur casque, grâce à son profil plat.

Elle offre une visibilité de 1500m et possède aussi deux parties oranges pour une visibilité latérale.

bontrager-ion-350-r-front-light-black-ev279949-8500-11

 

Avis

Je roule avec depuis plus d’un mois, le matin, dans les nuits fraiches et noires de ce début d’automne. Franchement c’est un pur plaisir, honnêtement j’ai remarqué que les bagnoles me serrait moins par derrière et qu’au devant, j’avais moins de refus de priorité.
Roulant qu’en partie urbaine, je n’ai pu tester les lampes en conditions de noir noir.

L’avantage, mais aussi l’inconvénient, c’est la recharge USB. Alors ouai c’est bien, ça permet de séparer du système de pile et de changer/racheter/recharger des piles, etc. Par contre faut pas oublier de les charger…

Les modes flash sont excellents. Ils sont aléatoire ce qui permet à l’oeil humain de ne pas s’habituer et de rester en alerte. Surtout que ça flash vraiment fort !

 

Pour finir

Bontrager c’est une marque de Trek. Donc du solide, de la qualité. Il existe aussi des versions plus urbaines de ces éclairages : Le phare Bontrager Ion R et le feu Flare R City.