l'évolution du bug out bag

Le concept des modules d’urgence

Bon, vous avez vu cette vidéo sur la fin du bob, il est temps d’entamer la phase de réflexion…

Déjà, merci d’avoir participé à la discussion autour de ce vaste sujet, je crois que c’est la plus grosse interaction qu’on ait eu depuis le début de NoPanic avec nos lecteurs, que ce soit commentaires sur le site, sur youtube, ou sur facebook…! On sent bien que la thématique vous tient à cœur et en général on voit que j’ai bien fait de relancer le débat sur l’utilité du BoB tel qu’il est décri ici: Bug out bag.

La fin du BoB?

le fantasme du BoB le fantasme du BoB

Petit résumé de mon propos: Je me suis posé la question de l’utilité réelle du BoB version USA 72h. J’en ai conclu qu’il était souvent too much, trop lourd, inefficace, inadapté si on suit à la lettre les conseils qu’on glane sur le net (y compris sur NP). Je ne remet pas en cause pour autant l’utilité du sac d’évacuation! Ce concept reste valable en cas de nécessité mais il va falloir apprendre à le nuancer et à apporter de nouvelles solutions.

Bonjour modules!

Je tire donc un trait sur le sac unique de 20/25 Kg qui permet de faire face à toutes les menaces envisageables et donne de 24 à 72 heures d’autonomie. Je m’ouvre maintenant sur la combinaison de modules qui permettent de composer un ensemble idéal pour répondre à une urgence précise.

Le module est un terme fourre-tout qui signifie à la fois « un ensemble d’objet (ou d’idée) sur une même thématique » et un contenant. Une trousse de survie est un élément de base d’un module, c’est même un élément « primaire » indispensable, mais composé avec d’autres éléments comme une space blanket, un ResQMe, un masque et des gants ça devient un module complet, vous me suivez?

Exemple de module Exemple de module MAL

Disons que les lettres de l’alphabet sont le matériel (les éléments) dont on dispose, ces éléments composent des mots, ses mots sont des modules et les phrases que forment nos mots sont notre système d’évacuation. On peut composer autant de mots et donc de phrases pour réagir aux différentes situations. À vous de composer vos propres « mots » ou « acronymes » et d’en faire des phrases. C’est une moyen d’explication et d’organisation à ne pas prendre au pied de la lettre évidemment (chacun fait ce qu’il veut, non mais !).

Quelques modules classiques, liste non exhaustive:

- Soin/santé
- Hydratation/régulation thermique
- Communication
- Outils
- Alimentation
- Administratif

Il est possible que certains modules se regroupent en un seul suivant vos besoins. n’oubliez pas par contre de gérer le superflus et d’aller à l’essentiel.

Mise en œuvre

Le concept, c’est bien mais la mise en œuvre c’est mieux!

Vous le savez, chez NoPanic on ne reste pas les bras croisés devant l’ordi (primo, c’est dur pour utiliser la souris…), on test, re-teste et on met en pratique tout ce qu’on trouve (sauf les BBQ à la lave). Pour les modules, ça ne va pas être facile mais ça vaut le coup de tester ! C’est un peu une nouvelle aventure ! Je ne vais pas parler pour le moment de préparation psychologique ni de connaissance d’usage mais uniquement du matos. D’un point de vue méthodologique il faut d’abord faire l’état des lieux des catastrophes envisageables de notre point de vue et les classer par ordre de probabilité.

Quelques situations classiques, liste non classée et non exhaustive:

- Incendie domestique
- Inondation, phénomène météo locale
- Départ précipité (urgence hôpital adulte/enfant…)
- Incident industriel
- Incident majeur (tremblement de terre, volcan…)

Inventaire

Un bel exemple de bordel et de manque d'optimisation Un bel exemple de bordel et de manque d’optimisation

L’exercice que nous aimons tous faire: l’inventaire du matériel indispensable, puis du matériel de confort. N’hésitez pas à faire des listes et à trier et alléger si besoin. Essayez d’être le plus exhaustif possible, ne négligez pas les détails, et pour une fois, videz vos kit et vos trousses de soins !

Composition

Ensuite il faut faire correspondre les différents besoins avec votre équipement et commencer à les organiser par modules. En appliquant cette méthode vous verrez quels modules vont se déterminer comme primaires (indispensable à chaque situations), quels modules vont devenir secondaire, tertiaire etc. Vous pouvez des lors répartir les modules dans les contenant et les lieux appropriés, nous reviendrons en détail sur cette partie qui nécessitera un chapitre entier.

Conclusion

C’est le début et ce n’est pas nouveau, beaucoup ont déjà abordé l’idée de modules ou concepts s’en rapprochant. N’hésitez pas à nous faire part de votre avis et de votre expérience!

mat
18/06/2015

Mat aime écrire depuis sa plus tendre enfance, alors moi aussi j'écris une petite bio pour voir ce que ça donne. Permettant un peu d'humaniser cette page.

Le module est un terme fourre-tout qui signifie à la fois « un ensemble d’objet (ou d’idée) sur une même thématique » et un contenant. Une trousse de survie est un élément de base d’un module, c’est même un élément « primaire » indispensable, mais composé avec d’autres éléments comme une space blanket, un ResQMe, un masque et des gants ça devient un module complet, vous me suivez?

-
Découvrez les autres partie du dossier :