Dossier Autonomie

Électricité solaire: l’alternative auto-consommation.

emmanuelbelgeri | le 05/01/2017

kit-solaire_auto-consommation

À l’heure actuelle quand on évoque le solaire électrique on pense production photovoltaïque revendue à EDF ou auto suffisance ; mais il existe un troisième voie à la fois intéressante et rentable économiquement.

L’un des défauts du Photovoltaïque c’est le cout de l’installation. L’investissement de base est d’environ 17 à 20 000€ (raccordement EDF compris)  pour un rachat par EDF d’environ 2200€ pour une installation de 6Kwc sur la zone intermédiaire (niveau de la Loire). La durée de rentabilisation s’échelonne donc entre 9 ans et 12 ans. Sachant que la durée de vie  des panneaux est en moyenne de 20 à 25 ans. Je ne sais pas vous ? Mais moi je me dis que c est pas donné à toutes les bourses.

La vie « OffGrid » quand elle nécessite encore plus d’investissement si on veut conserver un certains confort moderne. Si on examine une installation totalement autonome, on s’aperçoit qu’il faut beaucoup de panneaux mais aussi des batteries  supportant la décharge profonde dont le cout est prohibitif (on table sur 40 000€ et encore faut il accepter de revoir son mode de vie énergivore en profondeur).

Autre alternative

Il existe une troisième voie : l’auto-consommation.

Cette alternative réponde à un triple but : Réduire son empreinte écologique, réduire sa facture d’énergie et enfin rentabiliser rapidement son installation.

Avec l’auto-consommation, le principe n’est pas de fournir la totalité de l’électricité par le biais de panneaux photovoltaïques mais seulement une partie,  qui va injecter de l’électricité dans le réseau domestique pendant les périodes creuses et laissera le relais au réseau dans les pics de consommation. Je vous rassure tout de suite, Edf a des contrats prévus pour cela.

En partant de ce principe on n’a plus besoin d’une grosse installation ou de batteries haut de gamme.

Explications

Le principe nécessite toutefois quelques explications :

Lorsque la lumière est suffisante les panneaux vont alimenter directement l’installation de la maison pour les usages non énergivores (veilles des appareils, éclairage, télé, etc) .

Dans le cas où la production est supérieure à la consommation il y a deux possibilités en fonction de votre investissement et si vous avez souscrit un contrat :

1 – Installation Sans batteries :

le surplus est injecté dans le réseau Edf qui la rachète (ce qui se traduit par une déduction directe sur votre facture).

courbe-autoconsommation-photovoltaique

2 – Installation Avec batteries :

Le surplus sert à alimenter des batteries pour les usages hors ensoleillement. Si ce dernier "rempli" les batteries l'excédent  sera alors livré gratuitement à EDF.

5-raccorde-reseau-autoconso-intelligente-avec-stockage

Que se passe-t-il quand on met en marche le lave vaisselle, le grill pain, et autres wattophages?  Edf vous fourni la part manquante.

Ainsi notre consommation qui ressemble habituellement à des montagnes Russes aura plus des allures de mont Vosgiens qu’Himalayens.

Économies?

Comme pour toutes les installations photovoltaïques l’économie réelle n’apparait qu’une fois l’installation remboursée mais dans le système « auto-consommation » ce point arrive plus vite ; entre 5 et 7 ans selon l’installation.  Les études montrent que le cout du KW/h solaire auto-consommé est à 0,12€ sur la durée de vie de l’installation (entretien compris) alors qu’il est à 0,15 chez Edf et qu’au vu des coûts de maintenance des centrales il ne va cesser de grimper ( l’estimation fluctuent de 0,25 à 0,40€ d’ici 2025 – soit au moment de la rentabilisation d’une installation réalisée cette année)

Petit bonus

Comme l’installation ne répond pas aux critères des systèmes de production destinés à la  revente à Edf, il n’est pas obligatoire d’intégrer les panneaux à la toiture. Ils peuvent donc être posés à même le sol, ce qui permet d’optimiser le taux d’ensoleillement. Ils peuvent même être placés sur des supports qui suivent le soleil (il y a des Diy en pagaille sur le web pour des sommes modiques) .

Et le coût?

Parlons pognon : combien ça coute cette plaisanterie ?

Sauf à avoir une château, une installation de 3 kilowatts Crête suffit. (Le watt/crête (W/c et Kw/c) est la valeur de production maximale d’une installation. Je dirais même plus si on surdimensionne l’installation on va produire à perte et l’installation ne sera jamais rentable. N’oublions pas qu’il ne s’agit pas d’autosuffisance mais de « réduction » de consommation.

Une installation sans batterie coûte environ 3500€  ( huit panneaux solaire 350 watts, un onduleur, un boîtier de répartition, raccord). Avec batteries ( 240 Ah , régulateur, chargeur, onduleur) on est entre 5 et 6500€.

Au niveau entretien les batteries représentent le plus gros poste. Pour une installation de 3 KwC seront à remplacer au bout de 10/15 ans en fonction de l’usage (500€).

Après le boom du rendement de la revente à EDF,  qui à mon sens à complètement dévoyé l’idée de base, à savoir l’augmentation de la part d’énergie renouvelable dans nos sociétés, l’option auto-consommation apparait comme une des solutions  des plus pragmatiques.

En outre les pics de consommation mettent à mal le système actuel d’approvisionnement vieillissant et EDF en a parfaitement conscience puisque lui-même propose dés à présent de poser ce type d’installation chez les particuliers ( en revanche leurs tarifs sont plus qu’exagéré car on passe à 10 000€ pour 2 Kw/C sans batteries !!!).

Si le cœur vous en dit  il y  à plein de sites, mais en voici un qui m’apparait plutôt complet : Autoconsomme.com

 

  • Steph

    Ma centrale la plus ancienne a 10 ans, 650 panneaux Sharp, et un seul remplacé, donc pour la durée de vie, je table plutot sur 30-35 ans … pour rester dans le raisonnable.