Culture hors sol

Culture hors sol facile

Culture Hors sol, projet 1

C’est décidé, je me lance dans un petit potager… J’en avais abandonné un du temps ou j’habitais une maison avec un grand jardin, j’avais des salades d’un mètre de haut. Aujourd’hui j’habite une grande maison mais avec un jardin assez petit d’une centaine de mètres carrés. Je dois donc le partager avec mon chien et mes 3 enfants et être malin pour mieux utiliser l’espace. Il va se faire en 3 temps, une partie hors sol avec un système de tube PVC, une partie en pleine terre sur une coursive haute de mon terrain et une partie serre. Commençons par le début, je vais vous présenter une partie du projet hors sol, culture de fraise et aromates…

PLAN D’IMPLANTATION

Mon jardin est sur un axe nord sud, j’ai une palissade plein sud et un mur de soutènement en longueur, voici le schéma d’implantation du terrain.

implantation & projets

Grâce à ce plan on comprends bien la volonté d’optimisation de l’ensemble pour préserver l’espace de vie et la zone de culture.

PROJET HORS SOL 1 (HS-1)

Le projet Hors sol 1 se situe en hauteur, sur une palissade en bois, exposition au soleil proche du 100%, la zone la plus ensoleillée du jardin. La palissade culmine a 2,5m du niveau de la pelouse.

La palissade avant mise en place de la rocaille + simulation HS-1

Ce système de culture inspiré des murs végétaux et de la culture hydroponique accueillera des plantes aromatiques et des plants de fraises. Pour un coût très modique et un peu de bricolage, je vais mettre en place 4 x 1 mètre de tuyau PVC (100mm de ø) percé de 9 trous (environ 4cm de ø). Dans le tuyau PVC est inséré un flexible percé pour l’apport d’eau (en rouge sur le schéma). Soit 36 plants alimentés en eau, hors du sol.

FOURNITURES

Materiel
- 4 x 1m de tuyau PVC ø 100 → 5,40€
- 8 bouchons d'arrêt ø 100 → 22,56€
- 6m de tuyau percé → 3,05€
- Système de fixation mobile, câble acier → 4,90€
- Quincaillerie, visserie, freins d'arrêt pour le câble…
Avant de commencer…

Comme précisé dans les fournitures, j’ai pris le parti de mettre en place un système de fixation mobile en câble acier pour pouvoir déplacer le HS-1 sans problème. Le HS-1 doit pouvoir être stocké sous serre si besoin et on doit pouvoir remplacer et/ou nourrir la terre de temps en temps.

PRÉPARATION

- Couper le tube PVC en section de 1m
- Percer les trous pour les plants ø 30mm tous les 10 cm (entre-axes)
- Percer la gaine d'alimentation eau tous les 5 cm avec un clou
- Percer les entrées et sorties de la gaine d'alimentation eau
- Percer le passage du cable de fixation
Découpe à 1m

 

tuyau2

 

les tubes sont coupés et percés

ASSEMBLAGE

- Disposer les 4 tubes au sol avec l'espacement désiré
- Passer la gaine d'alimentation eau
- Passer le câble acier ainsi que les freins d'arrêt réglables
- fermer une extrémité de chaque tube avec un bouchon
Bouchon et manchon collés

MONTAGE

Montage et test de la structure

MISE EN TERRE

- Remplir les tubes de terre préparée suivant les besoins des plants
- Vérifier la position de la gaine d'alimentation eau
- Fermer l'autre extrémité des tubes avec un bouchon (avec une vis pour pouvoir démonter)

FIXATION

- Mesurer l'encombrement total du système
- Positionner et tracer l'emplacement du système
- Mettre en place la fixation (attention au poids total)
- Régler le niveau de chaque tube grâce aux freins d'arrêt réglables

PLANTATIONS

- Tester le système d'arrosage
- Répartir vos plants suivant votre schéma d'implantation
- Arroser et regarder pousser

LES PLANTS: FRAISIERS/AROMATES

Parmi les meilleures variétés de fraises : la Ciflorette

J’ai choisi de cultiver des fraisiers avant tout parce que j’aime les fraises! L’avantage de la culture hors sol c’est de cultiver l’équivalent d’1m2 sur une toute petite surface avec une très bonne exposition et une mobilité intéressante. En association favorable avec certaines plantes aromatiques comme la ciboulette, le thym, la sarriette et l’origan, le fraisier se plaira dans ce système qui conserve la chaleur de la terre et régule l’arrosage. Le système peut être autonome en arrosage avec une réserve a diffusion contrôlée et peut être protégé et mis sous serre en hiver afin de protéger les plants. Comme je suis gourmand je préfère les fraisier dit « remontant » comme l’anabelle qui fournira des fraise dès juin et jusqu’aux premières gelées, à condition d’avoir du soleil bien sûr. L’espacement entre chaque pieds est volontairement réduis à 10cm, les plants ne pourrons pas vraiment grossir comme en pleine terre vu le volume de terre qui leur est accordé.


MISE EN ŒUVRE ET ENTRETIEN

Planter un fraisier :

- Faire tremper les pots dans de l’eau, et dépoter les mottes égouttées.
- Installer les mottes de sorte que le haut affleure.
- Reboucher, tasser avec les mains et arroser.
- En mars avril et/ou septembre, planter les variétés remontantes.

À savoir

- Les fraisiers s’installent pour 3 ans ; ensuite, renouveler les pieds.
- Chaque printemps, avant la floraison, désherber, apporter un engrais naturel spécial fraisiers.
- Arroser en été par temps sec, sans mouiller le feuillage.
- Supprimer les stolons (tiges frêles qui courent au niveau du sol).
- Apportez du compost en septembre.

Les meilleures variétés: Anabelle, Ciflorette, Charlotte et Maestro…


 

ALTERNATIVES

Les astuces de Kalyméro dans les commentaires méritent une publication dans ce dossier, voyez plutôt…

J’ai vu sur Paris intramuros chez des amis: prendre directement un sac de terreaux avec terre végétale (mélange tout près), y faire des trous au couteaux afin d’y planter directement les plants. (pensez à faites des petits trous au fond du sac afin que celui-ci ne fasse pas office de piscine lors des averses …). ça marche super et plus besoin de contenants pour le substrat … Une autre méthode est le mur végétale sur support imputrescible (vieilles mousses de vieux matelas) là mettez un vieux matelas presque verticale (2% de pente est idéale)fixez le bien sur sa partie haute car plein d’eau il pèsera une tonne et s’affalera sinon… piquez dedans vos plant et surprise ça pousse !!! bon sans aucun apport d’azote (N pour les engrais) la croissance est super lente (les feuilles jaunissent même) quand aux P & K (tjrs pour les engrais) ils sont surtout utile pour protéger votre plante et & la faire fructifier (surtout !)
Mais si vous déposez régulièrement vos ordure « vertes » (un mini compost en somme) sur le tranche supérieure du matelas ( ok il faut un certain temps avant que le compost soit « utilisable » donc faites en d’avance …) alors le matelas s’imbibera de cet engrais bio chargé en NPK. si vous deviez arroser avec de l’eau de ville (chargée en calcaire donc basique (PH sup.7)) verser quelques jours avant l’eau dans un contenant afin que les chlores et autres saloperies s’évaporent naturellement (celles qui le peuvent) et surtout n’hésitez pas à uriner dedans. En effet l’urine est acide donc « casse le calcaire » & vous rabaisse le PH (et bon nombre de végétaux adorent les PH très légèrement acide … genre ph=6,8) mais surtout surtout l’acide urique en se décomposant donne énormément d’azote (le N des engrais) & ça c’est super bon pour les plantes !!! le P et le K pouvant naturellement être facilement récupèré dans les fiantes d’oiseaux ( et pour les parisiens c’est pas ce qui manque sur les toits) de plus cette fiante est elle aussi acide …


CONCLUSION

L’installation se fera début février et les plantations courant mars. Je reviendrai au fur et à mesure sur ce dossier pour mettre à jour et faire un état des récoltes.