airsoft-rifleman

Airsoft – Vu par un airsofteur débutant

Airsoft, qu’est-ce que c’est et pourquoi on voit ce truc sur NoPanic?

Le but de ce dossier

Avec ce nouveau dossier, je veux partager avec vous ma vision de débutant dans l’Airsoft. On va découvrir les tenants et aboutissants de cette pratique et la mise en application, en situation réelle, de ce qu’on aura retenu. J’insiste sur le fait que c’est une vision de débutant qui sera exposée ici, j’ai remarqué que les forums sont souvent dédiés aux pratiquants réguliers, laissant de coté les noob… Avant toute chose, il sera forcément question de répliques d’arme à un moment mais on ne parlera pas d’arme réelle (trop peu de compétence dans le domaine) et on se concentrera sur l’équipement, la préparation physique et l’aspect tactique de l’airsoft, au sens stratégique du terme.

Airsoft? c’est quoi?

L’Airsoft c’est à la fois un jeu, un loisir et une pratique sportive. La particularité de cette activité c’est que le joueur évolue sur un terrain avec un équipement bien souvent proche de celui d’un militaire et une réplique d’arme à feu. Si l’équipement prend une place prépondérante dans cette activité, le travail d’équipe, la cohésion (quand on joue en groupe), la stratégie, la tactique et les capacités de reaction et d’adaptation sont très importantes.

Airsofter

Même si les répliques expulsent des billes non métallique avec une puissance maxi de 2 joules (à la sortie du canon), la pratique de l’airsoft est soumise, en France, à une réglementation stricte.

La loi n° 2012-304 du 6 mars 2012 et son décret d’application n° 2013-700 du 30 juillet 2013 définissent les répliques d’airsoft comme des Armes factices : “objet ayant l’apparence d’une arme à feu susceptible d’expulser un projectile non métallique avec une énergie à la bouche inférieure à 2 joules”.
Le décret n° 99-240 du 24 mars 1999 interdit : “la mise en vente, la vente, la distribution à titre gratuit ou la mise à disposition à titre onéreux ou gratuit des objets neufs ou d’occasion ayant l’apparence d’une arme à feu, destinés à lancer des projectiles rigides, lorsqu’ils développent à la bouche une énergie supérieure à 0,08 joule et inférieure ou égale à 2 joules” aux mineurs.
Le décret 99-240 réglemente la commercialisation en France des répliques d’armes et exprime l’énergie maximale de répliques, c’est le joule qui est la mesure légale (énergie développée en sortie de bouche). Le décret 99-240 concerne les répliques d’armes dont la puissance est supérieure à 0,08 joules, et jusqu’à 2 joules.

Il faut noter que les joueurs sont la plupart du temps les premiers défenseurs de cette législation. À ces lois ils ajoutent de leur plein grès un ensemble de règles internes (sur lesquelles nous reviendrons) que chacun se doit de respecter pour une pratique la plus saine possible, c’est ce qu’on appelle la « Charte de l’airsofteur ».

Ce qui me plait dans cette activité c’est que tout est une question de bon sens… au risque de voir cette pratique vivement critiquée. Cette volonté est marquée par le fait que les joueurs se groupent en association loi 1901 avec le désir d’une reconnaissance plus officielle. Évidemment il y a certains joueurs immatures qui ne respecte pas ce contrat moral… Autant vous dire qu’ils ne font pas long feu dans la grande famille de l’airsoft !

quelques règles

Il n’y a pas une règle unique dans la pratique de l’airsoft, tout comme il n’y a pas de but du jeu commun à tous les pratiquants. Certains suivent des scénarios (imaginaire ou retraçant des événements précis), d’autres pratiquent des parties dans le genre « capture the flag », ou encore prennent simplement plaisir à éliminer l’équipe adverse.

Marqueur de la maturité (oui j’ose le croire) de cette activité, l’auto-arbitrage est de rigueur. il est très rare qu’un intervenant extérieur aux deux équipes fasse respecter la loi sur le terrain, les joueurs étant eux-même dans une démarche de fair-play.

Le rapport avec NoPanic?

Il n’y a pas un rapport, au contraire ils sont nombreux.

L’équipement

Test poussé de l'équipement airsoft

Le premier qui saute aux yeux c’est l’équipement. L’airsofteur utilise toute la gamme d’équipement tactique qu’on retrouve souvent dans le milieu de la survie et du bushcraft: solidité, aspect pratique ergonomique et technique… L’habillement est éprouvé dans des situations réelles (même si simulées), pour lequel il est destiné. Vous pourrez donc pousser à bout votre matériel et détecter ses failles, ses avantages et ses inconvénients. La réplique prend une place importante dans cette activité, elles sont souvent des copies à l’identique d’arme célèbres comme le AK47, le M4, le M16 ou le FA-MAS. Il me parait évident que le commun des mortels n’aura pas l’occasion de posséder et d’utiliser de telles armes réelles, il peut par contre apprendre le vocabulaire, la prise en main et parfois percevoir des sensations de tir lors d’une « partie de billes ! ».

Mais l’airsoft, ce n’est pas que des grosses répliques. L’airsofteur possède bien souvent en seconde main, une arme de poing. Ces répliques d’un glock 17 ou d’un Colt 1911 sont une bonne introduction à la manipulation, la prise en main, le port, l’ergonomie… Ça va sans dire que ça ne remplace pas la formation à la manipulation d’arme par des pro et la pratique du tir sportif avec des armes réelles…

Les valeurs

Un airsofter medic en action

L’airsoft est une pratique qui n’est toujours pas encadrée par une fédération, même si elle est encadrée par une succession de lois elle est gérée par ses pratiquants en totale liberté et en totale autonomie. Ceux-ci mettent en place une charte et s’appliquent à la respecter et à la faire respecter. Ils sont tellement indépendants que même l’ouvrage référence dans le domaine, « l’essentiel de l’airsoft » par Julien Heyl et Yves Dumas, est en auto-édition! Autre exemple de valeur, le dévouement de certains joueurs: Chaque équipier peut remplir un rôle, il y a le mitrailleur, le technicien, l’artificier, le sniper, l’éclaireur, etc. mais aussi et surtout, le medic. Ce dernier à la lourde tache de remettre en jeu les joueurs touchés (out). Cette organisation montre bien que cette pratique ne se limite pas à se tirer dessus… mais à entrer en action avec un groupe, dans lequel chacun à un rôle, une importance et où chacun compte sur l’autre.

L’activité physique

Sous prétexte du jeux, une partie d’AirSoft représente une sacrée activité physique. Le mélange d’adrénaline, de course et de positions parfois périlleuses décrasse bien et vous donne un aperçu de ce que pourrait donner votre condition physique dans une situation délicate. C’est vite inquiétant! Les terrain peuvent parfois être très proche de la guerilla urbaine, sans se prendre pour John McLain dans Die hard, l’évolution dans un tel espace va vous montrer à quel point la ville qu’on connait peut s’avérer dangereuse et aussi pleine de ressources.

La stratégie tactique et la cohésion de groupe

Un travail d'équipe

Là on rentre dans le vif du sujet. D’un coté la cohésion de groupe est nécessaire pour mettre en place une stratégie, d’un autre la prise de décision en solo est inévitable pour mener à bien sa mission. L’airsoft peut vous apprendre la vie en groupe dans une situation particulière avec des enjeux inhabituels, même simulés. Même si ça reste un jeu, dans cette activité on est parfois en situation de stress. On peut ensuite, à tête reposée, repasser en revue nos action pour les optimiser. Cet entrainement ludique ne pourra qu’améliorer votre vision et vos réaction lors d’un événement chaotique mais réel cette fois ci. L’airsoft s’inspire parfois de l’organisation militaire, vous apprendrez à suivre un ordre ou à en donner. Suivant votre caractère, qui se révèle très souvent dans la pratique sportive en groupe, vous prendrez instinctivement votre place tout en devant apprendre à coopérer.

  • DaG33K

    Pour avoir été airsofteur durant presque 9 ans d’affilé, je peux en toute connaissance de ce domaine, dire que cet article est très bien foutu, encore que tu ne vises que la population prédominante qui possède du gears, en d’autre terme qui sont bien équipé niveau matos (vêtement, botte, répliques).
    Il reste un autre type de population, qui eux pratique l’airsoft de manière complètement décontracté, sans aucune prise de tête, avec un style de jeu totalement décomposé voire inexistant, mais où on se fend la poire d’une partie à une autre.

    Pour avoir tester les deux, et qui sont vraiment différent, je dirais que celle que tu décris vas plus dans le sens d’une recherche de ses limites physiques et d’un total dépassement de soi, d’une recherche de cohésion avec un groupe d’ami proche.
    Tandis que l’autre « version » tends plus sur la recherche du défoulement pure et simple, du « vidage » de crâne des soucis de la semaine, avec souvent à la clé un barbeuc vers midi.

    Si tu souhaite en savoir davantage sur cette seconde « population », je ne saurais trop te conseiller de rencontrer la SBS (ScatterBrainSquad) et leurs acolytes les Cheap’n Yack 😉

    • Salut!
      merci de commentaire, il confirme mon point de vue et tu as bien compris mon approche! À titre personnel, je pense que je serai plus, dans un premier temps, intéressé par l’approche vidage de crâne même si par la suite je pense que l’autre approche peut avoir des bon cotés!
      je vais regarder la SBS 😉

      tu as encore des contacts dans le milieux?

      • DaG33K

        Salut !

        Je suis retourné sur leurs site, j’ai MP l’ancien président de l’assoc’, j’attends sa réponse. 😉

      • DaG33K

        Salut !

        Bon et bien, je suis navré de l’apprendre, et de t’avoir fait miroité de faux espoirs, mais la SBS n’est plus du tout ce qu’elle était …
        Ils ont fait une part belle au milsim (simulation militaire grandeur nature) ce qui, en mon temps, était répugnée voire interdit à la SBS … bien dommage … 🙁

    • Theo Schawann

      Tout à fait d’accord avec toi ! On se rends réellement compte de la dangerosité mais aussi des avantage d’un environnement.

      Personnellement lorsque je rentre d’une partie d’airsoft je suis cassé physiquement, j’ai tout donné, mais je suis au top de la zénitude mentalement. Certainement le fait de retrouver le confort de la vie « normal » après toute cette tension auto-affligé d’une guerre simulé.

      Dans tout les cas ça permet belle et bien d’entre-apercevoir ce que la vie serait au beau milieu d’une véritable situation de crise.
      Même quand on a une bonne condition physique, le coeur et les poumons en prennent pour leur grade. L’adrénaline est au rendez vous à chaque fois même après plusieurs années de pratique.

      Article très bien étayé et tout à fait dans l’esprit !
      Merci !

Tom
20/01/2016

Mat aime écrire depuis sa plus tendre enfance, alors moi aussi j'écris une petite bio pour voir ce que ça donne. Permettant un peu d'humaniser cette page.

L’Airsoft c’est à la fois un jeu, un loisir et une pratique sportive. La particularité de cette activité c’est que le joueur évolue sur un terrain avec un équipement bien souvent proche de celui d’un militaire et une réplique d’arme à feu qui propulse des billes de 6mm. Si l’équipement prend une place prépondérante dans cette activité, le travail d’équipe, la cohésion (quand on joue en groupe), la stratégie, la tactique et les capacités de réaction et d’adaptation sont très importantes.

-
Découvrez les autres partie du dossier :