• Accueil
  • COMPRENDRE LES CATASTROPHES NATURELLES

COMPRENDRE LES CATASTROPHES NATURELLES

mat | le 15/03/2013

Non classé

Il existe un tas de catastrophes naturelles pouvant causer une apocalypse.
Elles peuvent être classée en 6 catégories:

- Catastrophes climatiques 
(cyclones tropicaux, tempêtes, désertification, vagues de froid ou canicules, avalanches…)
Inondations et raz-de-marée
- Catastrophes sismiques
- Glissements de terrain
- Éruptions volcaniques
- Chutes de météorites
Catastrophes naturelles 2010

Catastrophes naturelles 2010

Impact et occurrence

Selon Wikipédia, la mortalité due aux catastrophes naturelles a augmenté de 60 % entre les années 1980 et les années 2000 et le nombre de catastrophes a été multiplié par 3 en 50 ans, avec un coût qui a atteint 1 600 milliard de dollars de 1980 à 2009.
De 1994 à 2004, elles ont touché 2,8 milliards de personnes et causé la mort de 796 408 personnes (dont 226 408 par le tsunami de décembre 2004 dans le Sud-est asiatique), et des pertes économiques estimées à 849 milliards de dollars. Outre les décès et les blessures physiques, les catastrophes ont un impact psychique non négligeable et qui désormais fait souvent l’objet d’une prise en charge spécifique appelée démarche psychosociale. La très grande majorité — 95 % — des victimes se trouvent dans les pays les plus pauvres, parce que ces régions sont très exposées, mais surtout en raison de l’absence de réseau d’alerte, un développement urbain anarchique et un défrichage des terres favorisant les inondations et glissements de terrain. Ces catastrophes peuvent laisser des traces irréparables dans le paysage (exemple des météores ou encore sécheresse de la mer Morte) d’autres ont des effets plus modérés qui disparaissent au bout de quelque temps (incendies, inondations).

De 2000 à 2010, le nombre de catastrophes naturelles a encore nettement augmenté, dont en zone côtière. Les catastrophes dites « climatiques » ont les plus augmenté et constituent +/- 70 % du total des catastrophes naturelles, soit presque le double d’en 1990. En 2009, les inondations et autres catastrophes liées à l’eau, ont compté pour 53 % du nombre total de catastrophes naturelles. Le nombre de victimes de catastrophes météorologiques (typhons, cyclones) avait augmenté de 220 % par rapport à 2008, surtout en Asie qui a concentré en 2009 plus de 40 % de ces phénomènes.

En 2011, l’ONU recense 302 catastrophes naturelles qui ont causé la mort de 29 782 personnes dont 20 943 ont péri lors d’un tremblement de terre, l’immense majorité lors du Séisme de 2011 de la côte Pacifique du Tōhoku. Ils causaient un total de 366 milliards de dollars américains (soit 286 milliards d’euros) de dégâts.

La Banque mondiale et l’Université Columbia ont identifié 86 pays à haut risque de cyclones, tremblements de terre, inondations, sécheresses, incendies, éruptions, glissements de terrain, etc. Les risques croissent plus vite dans les pays à revenus moyens ou faibles et aux économies en forte croissance et les États fragiles, petits ou pauvres ont de moindres capacités de résilience.

Prévention des catastrophes

Outre le caractère fortuit et aléatoire des catastrophes, l’analyse a montré que des vulnérabilités locales accentuent l’impact de celles-ci. Ces vulnérabilités sont géographiques (configuration du relief et pluies torrentielles), démographiques (densité de population), urbanistiques et sociales, entre autres. Une démarche volontariste et communautaire est favorisée par des gouvernements et des grandes organisations humanitaires pour atténuer l’impact physique, économique et moral des catastrophes de tous types.

ReNass

ReNass

En France, afin de renforcer cette volonté commune de prévention, le ReNass (Réseau national de sécurité sismique) aide et prévient les gouvernements afin de prendre les mesures adéquates.

Soutenez Nopanic !

Venez sur DISCORD !

Codes Promo

Code Promo Lyophilisé Code Promo V8 Equipment Code Promo Airsoft Opération