MIO Alpha

Cardiofréquencemètre MIO Alpha

Amis sportifs (et geek), tout l’été j’ai eu la grande joie de tester la montre MIO Alpha. Pour faire très court, c’est une montre cardiofréquencemètre sans ceinture, distribuée en France par Agsportshop. Voyons voir !

MIO Alpha

Moi qui commence à faire pas mal de kilomètre à vélo, j’ai voulu tester un produit qui me permettait de surveiller ma fréquence cardiaque, afin de me tenir au courant et d’écouter mon corps un peu plus précisément que par mon essoufflement ou ma capacité à parler pendant l’effort.
On trouve sur le marché un panel monstrueux de pack cardiofréquencemètre et ceinture, où on est contraint de porter une ceinture qui gratte autour de sa cage thoracique… Pas pratique du tout.

MIO Global ?

Mio Global c’est une boite canadienne fondé par Liz Dickinson. En 1999 après son 3e enfant, elle entame des recherches du meilleur moyen de perdre du poids et s’équipe d’un cardiofréquencemètre.
Déçu, elle crée MIO puis 12 ans plus tard en 2013, MIO Alpha, le premier cardiofréquencemètre sans ceinture thoracique.

MIO ALPHA mode heure

 

Caractéristiques

Plus qu’un simple cardio, c’est aussi une montre, et un chrono. Donc un véritable « bracelet » sportif connecté.

Fréquence cardiaque maximale : 220 bpm
Fréquence cardiaque minimale : 30 bpm
Taille de poignet minimale : 145 mm
Verres minéraux
Ecran LCD matrice à points négative
Bracelet en silicone
Etanchéité : 30m
Batterie : lithium 170 mAh
Durée estimée d'utilisation de la batterie en mode fréquence cardiaque : 8-12 heures
Durée de vie prévisionnelle de la batterie : 5 ans
Chargeur à connexion USB avec contact magnétique fourni
Composition des aimants : neodymium - fer - boron (NdFeB)
Protocole de connexion sans fil Bluetooth 4
Températures mode opératoire : 5 à 45°C

 

Le test

Je l’ai usitée sur plus de 700km soit environ 40h.

Mode Cardio !

Comment ça marche ?

Concrètement, aucune idée ! Je sais simplement que deux diodes vertes et une cellule photo-éléctrique détectent le volume sanguin sous la peau du poignet. Après de savants calculs, on peut donc voir apparaitre les pulsations de son coeur sur l’écran digital.
Ce n’est pas une technologie nouvelle, puisqu’on a ça aussi dans les petits oxymètres de pouls qui mordent le doigts dans les hôpitaux.

Système de détection du volume sanguin

Utilisation

C’est très simple, de base la montre est en mode heure. On a deux boutons, un à droite et un à gauche. Ils ont tout deux une pression courte et une pression longue.

En maintenant le bouton de droite, on switch en mode cardio. Il suffit alors de garder le bras immobile quelques secondes afin que le calibrage se fasse et que la détection de vos pulsations soit plus précise.
Un clique sur le même bouton, on lance le chrono.

Mode chrono

Il existe un mode zone, vous allez pouvoir définir une plage de fréquence cardiaque, par exemple 120-170. Si vous passez sous 120 ou au-dessus de 170, la montre clignote rouge et bip pour vous prévenir.
Très utile si vous voulez garder un cap bien précis de pulsation.

 

Autonomie

La montre embarque une batterie au lithium 170 mAh, soit environ 9 mois de charge en mode heure. Donc carrément correct.
Dès qu’on passe en mode cardio, les deux puissante LED pompe littéralement la batterie est réduisent l’autonomie à 8-12h. Ce qui reste toutefois plus que correct par rapport à son utilisation !
Généralement on va partir faire 1h de sport, voir 2h. Des fois 4 ou 5h le dimanche matin. Rarement une journée entière…!

Pour ma part, j’ai dû la recharger 3 fois en 2mois 1/2. C’est vraiment pas très contraignant, et même pour un sportif plus intensif, la recharger une fois par semaine resterait franchement très très correct.

Chargeur USB

Niveau recharge, elle est vendu avec un petit chargeur magnétique USB, un peu trop court, mais qui fait le boulot.
Ceci dit pour info, comme toutes les batteries lithium, elle doit être utilisée, au risque de la laisser se détériorer toute seule.

 

Connectivité

On est en 2014, toutes les objets ou presque, sont dorénavant connectés. Pas de fautes ici, la montre peut-être couplé a une application Smartphone, iOS ou Android.
J’ai pû m’appairer avec Endomondo afin d’avoir un aperçu de mes efforts lors d’une sortie sportive, ce qui peut à terme, servir pour voir l’évolution de notre corps au fil des exercices.
Rien de plus simple, il suffit d’avoir un appareil qui gère le Bluetooth 4 et hop !

Exemple de connectivité avec Endomondo. En rouge ma fréquence dans le temps.

 

Points forts faible, points forts

Forcément, je suis obligé de poser mon avis, puisque j’ai pu en tirer des plus et des moins.

Coté moins,
disons que c’est un objet, comme la plus part dorénavant, irréparable. A mon avis, un choc quelconque, un soucis de batterie dans quelques années et on est bon pour racheter du neuf.
Impossible de régler les bips ce qui peut devenir très envahissant.
Elle ne fait que montre/chrono/cardio, (mais le fait super bien). C’est donc utile d’avoir un mobile à portée pour enregistrer/stocker.
Aspect un peu mastoc (c’est très subjectif) pour moi.

Coté plus,
absence donc de ceinture qui gratte, on ajuste un « bracelet », et c’est tout.
L’autonomie ! Ce qui est vraiment très plaisant de nos jours.
Très simple d’utilisation et légère. On l’oubli assez vite.

Super matos !

 

Ma conclusion

Je l’ai utilisé plus de 40h en mode cardio et j’en suis pleinement satisfait. Il m’est arrivé une fois d’avoir un « décrochage de pouls », ou j’ai pu voir la montre passer de 120 à 170 d’un coup, mais c’est sûrement dû à un serrage trop peu important.
Le bracelet en silicone, aéré, est très agréable mais ceci dit après l’effort, on a le poignet bien en sueur et dégoulinant.

Elle m’est devenue vraiment indispensable sur mes sorties sportives. Je pense que c’est un outil génial qui m’a déjà permit petit à petit de « ressentir » mon corps et de connaitre mes différentes zones de fréquence cardiaque.

 

Ou la trouver ?

C’est un article qui est distribué en France par agsportshop, et que vous trouverez à cette adresse.