BoB – Bug out Bag – arme blanche

mat | le 16/03/2013

Bug out Bag - arme blanche
Attention, cette page est vieille et mérite un gros lifting. son contenu est assez obsolète et remplie d’incohérence. Je manquais d’expérience au moment de l’écriture… Elle sera révisée sous peu! merci de votre compréhension! En attendant vous pouvez vous exprimer et donner votre avis dans les commentaires

Nous voilà à nouveau dans la série BoB – Bug out BagNous avons vu avec Mat ce qu’il en était du sac et l’éclairage, aujourd’hui troisième point important de l’équipement pour un BoB – Bug out Bag optimum : les armes blanches.

Bug out Bag - arme blanche

Bug out Bag – arme blanche

Pour vivre et survivre, vous défendre et traverser des hordes de personnes agressives ou de bêtes sauvages, vous devez être équipés en armes blanches. Mais pas n’importe comment : non vous n’irez pas loin avec votre couteau de cuisine en céramique…

Choisir son arme blanche

Des couteaux, haches, machettes, épées et j’en passe, il en existe une infinité… Mais dans tout ce choix il va falloir que vous trouviez ce qui vous convient vraiment. En prenant en compte les différents usages de vos armes blanches. Avec un couteau, on va pouvoir perforer un crâne, dépecer une bête, découper un poulet ou un chien (bah oui, vous mangerez des chiens, comme tout le monde)… Avec une machette, vous pourrez trancher une tête, couper du bois, fabriquer votre abris, tailler un pieu (pas un lit, un bout de bois piquant)… Avec une hachette (et beaucoup de courage , vous pourrez défoncer un ours, une porte, un volet, couper du bois, fendre des bûches… Vous comprenez bien que tout ça, il faut le tester pour savoir ensuite s’en servir le jour J.

Conseil N° 1 : Identifiez vos besoins

Inutile de se préparer pour un champ de bataille avec un armement de chevalier, gardez à l’esprit que vous aurez votre arme avec vous 24h sur 24. Vous pensez réellement vous trimballer avec une rapière et des petits mocassins en feutre ou avec une faux de 2 mètres ? Non, soyez sérieux, nous ne sommes pas dans un jeu vidéo, préférez une arme plus maniable et qui soit utile tous les jours…

Conseil N° 2 : Choisissez votre type

Il existe plusieurs types d’armes blanches :

– Les armes blanches tranchantes : couteaux de cuisine ou cutter, et toutes celles qui nécessitent une coupe franche sont très délicates à manier en combat, surtout face à un gars habitué au combat. Ces armes-là sont définitivement inefficaces

– Les armes blanches perforantes : pic à glace, tanto et autres stylets auront pour ultime but d’atteindre le cerveau par l’œil, la tempe ou sous le menton. Un bon coup bien sec devrait suffire, comme quand vous plantez votre paille dans le velouté, mais en plus fort.

– Les armes blanches à frapper : kukri, machettes, hache de pompier ou épée à deux mains requièrent une technique plus approfondie, mais similaires aux armes contondantes. Leur taille, plus conséquente qu’un couteau, vous assureront une sécurité et une force plus importante. Vous pourrez couper une nuque, un bras ou une jambe. Vous pouvez aussi très bien asséner un coup vertical sur le dessus de la tête.

– Les armes blanches à allonge plus longue : sagaie, pelle ronde, bardiche et naginata vous permettront tout simplement de faire la même chose que leur homologue courte, mais… à distance. Reproduisez les méthodes adéquates, perforation ou découpe et adaptez le mouvement à la taille de l’arme.

– Les armes techniques : katana ou le ninjatô demandent un entraînement bien spécifique. Elles sont trop complexes pour le commun des mortels.

En étudiant tout ça, nous nous sommes concentrés vers du matériel accessible et raisonnable :

Haches et hachettes

Haches et hachettes

Haches et hachettes

De la plus petite à la plus grosse

Hachette mini – GERBER Back Paxe II
Hachette légère – GERBER Sport Axe II 
Hache de pompier – Pickhead Axe de chez Fire Axe

Machettes

Machettes

Machettes

Machette multi-usage humain, faune et flore – FOX Parang XL
Machette multi-usage humain, et flore – GERBER Gator Pro
Machette multi-usage humain, faune et flore – Cold Steal Jungle Machette

Couteaux

Couteaux

Couteaux

Couteau et allume-feu – FireKnife
Couteau multi-fonction – Opinel N°8 VRI Outdoor 
Couteau de chasse –  FOX Defender

Carreaux et fléches

Pointes de flèches

Pointes de flèches

Pointes de flèche petit gibier – E.O. Blunt Devastator
Pointes bilame – Zwickey Pointe Eskimo 
Lame de chasse  –  NAP Thunderhead

Autres armes blanches

Il existe un tas d’autres armes blanches, vous pouvez d’ailleurs en trouver certaines dans notre liste d’armes ! Nous pourrions aussi considérer certains outils de jardinage comme armes létales mais malheureusement trop peu appropriés à la survie en général. Sans parler de l’encombrement ! Se promener avec un râteau…

Zoom sur une arme un peu spéciale

Si vous êtes en ville et que vous souhaitez profiter d’une invasion pour piller et trouver des ressources, vous pouvez alors vous procurer une arme mixte, comme le Ka-Bar Becker Tac Tool.

Le Ka-Bar Becker Tac Tool ou BK3 est le fruit de la collaboration entre John Benner du « Tactical Defense Institute » (comprendre « institut de défense tactique ») et Ethan Becker de la boîte Becker Knife and Tool. Le Tactool propose une lame de 7-inch (environ 178 mm).

La lame du BK3 est en acier 1095 Cro-Van à haute teneur en carbone recouvert d’Epoxy. Quand on parle d’acier 1095 (ou XC100 en France), le nombre indique la teneur en carbone de l’acier,  le « 10 » signifie que c’est un acier non allié (« 50 » pour acier allié) et les deux derniers chiffres indiquent le taux de carbone. Soit 1095 +- 0,95% de carbone. Ce qu’il faut retenir, c’est que plus il y a de carbone dans un acier, plus il est tranchant. Les aciers hypereutectoïdes (avec un taux supérieur a 0,77%) sont les plus durs et les lames obtenues ont donc un bon tranchant qui dure plus longtemps. L’époxy (polyépoxydes) posée sur la lame sert de barrière étanche. Pour ce qui en est de l’appellation Cro-Van, je vous laisse découvrir la réponse de Paul Tsujimoto, Sr. Engineer – Product Development & Quality de chez Ka-Bar Knives:

Long ago (way before Mike Stewart) the knife industry did in fact call Sharon 170-06 : Cro-Van or 1095 Cro-Van or 1095CV. Not just as a marketing name but actually on POs and specs and shop documents. Notice that Case also calls their carbon steel: Cro-Van. A look through old turn-of-the century advertising literature and catalogs will confirm this for you. Also remember that Case, KA-BAR, Alcas (Cutco) were all related (Not to mention Platts (Western), Cattaraugus, Robeson, Kinfolks ,Champlin, Crandal, et al.) All located in South Western NY/North Western PA. So there was a lot of cross- over of personnel and knowledge between the companies. We are still on very friendly terms with Case even though the blood connection no longer exists. Also Sharon Steel was in Sharon, PA. A look on the map will show you why they supplied the turn-of-the-century knife industry. If you look at the Chemical composition of 170-06, it is basically AISI 1095 with the addition of small amounts of Chrome, Vanadium, and smaller amounts of Nickel and Moly so the term 1095 Cro-Van is not off base. For many years we called Cro-Van just 1095 in our advertising literature, but went back to calling it 1095 Cro-Van as it is a better steel than just straight 1095, and we felt there were advantages to making the distinction. We did that in 2005. We make no attempt to hide the fact that it is 170-06. Nor do we make extravagant claims for the steel. 1095 Cro-Van is just the name we have always used.

Pourquoi cette arme est-elle idéale en situation de crise/survie?

C’est une arme de poing et, comme tous les poignards, utiliser une telle arme comporte des risques dus à la proximité. Si vous maîtrisez le combat au corps à corps, cette arme offrira, en plus d’une réelle efficacité face à un ou deux attaquant, un très bon outil tactique de fouille et progression urbaine. La forme de sa lame biseautée et son cran sont très efficaces pour l’effraction, l’angle de 15° de la pointe et le crochet permettent facilement de dégondage des portes et fenêtres. Vous pouvez utiliser le BK3 pour défoncer un crâne mais aussi comme d’un pied de biche ! Chez kabar ils prennent au sérieux l’apocalypse, il proposent même une série spéciale Zombie (hahahaha). Si après ça vous n’êtes pas convaincus…

Caractéristique techniques:

Couteau Fixe POIGNARD
- Longueur Totale 31 cm 
- Lame acier 1095 Cro-Van
- Longueur de lame 178 mm
- Epaisseur 6 mm
- Poids: 584 g
- Partiellement Serrated (cranté)
- Plaquettes du manche en grivory (famille des thermoplastiques techniques)
- Perçage du manche pour lacet
- Housse en fibre de verre et nylon
- Made in USA

Faites- vous plaisir avec le Becker Tac Tool, plus 150 € tout de même mais quand on aime, on ne compte pas!…

Source: kabar • britishblades • wiki

Conclusion

Il est évident que vous allez devoir faire un choix cornélien entre des centaines d’armes blanches disponibles sur le marché grâce à internet. Je vous conseillerais d’un choisir au moins une grande, qualifiable d’arme d’attaque, une voire deux courtes comme arme/outil de tous les jours.

Je ne vais pas revenir aujourd’hui sur les carreaux d’arbalète, ce sujet sera traité dans une future chronique.

On parle des 72h première heures de fuite, mais vous devez vous projeter au-delà et surtout imaginer dans quel environnement vous allez vous trouver. Prenez donc 5 minutes pour vous poser quelques questions utiles : habitez-vous dans un lieu à forte population ? Êtes-vous entouré de forêt ? Vivez-vous à la montagne ? Tous ces paramètres influenceront significativement vos choix. Pour un citadin, je conseillerais plutôt une machette et un couteau simple style opinel ou Fox : un combo plutôt ravageur, très offensif mais sans négliger une utilisation « survie ». Pour les ruraux, mon choix s’orientera vers un style plus outdoor : une machette/hache, une hachette de camp et un couteau de survie. Quelques armes blanches plus classiques qui assureront vos arrières… N’hésitez pas à nous demander des conseils en expliquant votre contexte actuel et vos plans de fuite dans les commentaires.

Pour que vous vous fassiez une idée, je suis citadin mais mon plan de fuite se situe hors de la ville, dans un milieu rural agricole, découvrez mon équipement actuel…


Mon équipement

Mon équipement

Mon armes blanches

Moi j’ai fais mon choix, j’ai adopté la Gerber Gator Machete… Simple, noire et relativement discrète malgré sa taille ! J’ai coupé le tronc de mon sapin de Noël en 4 ou 5 coups, sans forcer, j’ai donc peu de mal à imaginer l’état d’un crâne de lapin après un violent coup bien porté !

Ensuite, j’emporte avec moi un Fireknife de LightMyFire. Il est actuellement au chaud dans mon BOB perso ! C’est un bon couteau de campement qui me permettra sûrement de découper des morceaux de viande à la volée et d’allumer mon petit feu de camp le soir. Oui, car le Fireknife contient un fire-starter dans le manche, utile. Enfin, le Fox defender, une vraie arme de poing au sens propre du terme, cette lame est comment dire… inégalable?

Précisions :

Gerber Gator Machete

Machete Gator Gerber

C’est une machette de camp et d’attaque très utile et appréciée  Son coté lame offre un tranchant relativement faible, comme toute machette, elle est donc plus utile en frappe. Attention quand même, vous pouvez vous couper un doigt facilement ! Son coté denté, quand à lui, permettra de scier du petit bois rapidement et efficacement. Elle est donc indispensable par sa polyvalence et son efficacité, que ce soit en milieu urbain ou rural. Et puis faut l’avouer, elle a une belle gueule ! Dans quelques temps Mat en fera une review plus détaillée, elle en vaut vraiment la peine…

Lame: Acier noirci
Poignée: Gator Resin
Longueur totale: 65 cm
Longueur scie: 38 cm
Longueur lame: 46 cm
Poids: 510 g

Fireknife de LightMyFire

Fireknife Light my Fire

C’est un couteau robuste, pratique et ergonomique. C’est surtout un bon couteau très abordable. Avec le Fireknife, vous éviterez de vous encombrer d’un couteau bas de gamme et dangereux ou de vous couper un bras en vous achetant un couteau ultime à 15000 dollars… Ce qui est cool, c’est son fire-starter intégré au manche, ça vous évite d’en avoir un à part que vous risqueriez de perdre. Bref, avec ce couteau vous pourrez dépecer votre petit lapin innocent, le faire cuir au feu de camp…

Lame: Mora
Longueur totale: 22 cm
Longueur de la lame: 9 cm
Poids: 95 g

FOX Defender

FOX Defender

Ah, ça c’est mon petit préféré ! Avec le FireKinfe vous taillez, avec le Defender vous tailladez ! C’est carrément un poignard de chasse que je qualifierais de « beau » couteau. Son manche est en palissandre, bois noble réputé pour sa dureté et sa résistance à l’humidité… C’est un petit bijou…

Lame: Acier carbone C70
Poignée: Palissandre
Longueur totale: 31,5 cm
Longueur de la lame: 18 cm
Poids: 335 g

Conclusion

Pour conclure cette étape du BoB – Bug out Bag, si vous voulez survivre à une apocalypse vous savez ce qui vous reste à faire : tester et trouver l’arme qui vous convient ! Retenez quand même les conseils de cet article : chaque lame à sa fonction. Et souvenez-vous, c’est inutile de trop se charger de trucs inutiles, complexes et fragiles ! Vous vous demandez pourquoi je n’ai pas sélectionné de hachette dans mon kit ? Simplement parce que la Gator remplit le rôle d’une petite hache sans problème, tant d’un point de vue frappe que tranchant (avec son côté en dent de scie).

Retrouvez tous les articles du kit sur cette page BoB – Bug out Bag

  • marcus

    salut l’ami tu choisirai quoi pour affuter une machette ?

    • NoPanicfr

      Une pierre à affuter style faux… en fait la machette est une arme de frappe, le tranchant n’est pas forcément très prononcé!

      • marcus

        ta raison c’est juste que ma kukri commence a fatigué je trouve alor j’utilise la DC4 mais je voudrais une système plus confortable pour moi et avoir un résultat plus propre

        • NoPanicfr

          franchement je ne suis pas un pro de l’affutage… le kukri a une lame courbe c’est d’autan plus compliqué!

          • marcus

            je vais trouvé oui déjà merci de partager une basse d’un BOB sa m’aide beaucoup sur la création du mien je regarde des centaine de vidéo et d’article et review pour avoir e bob qui me correspondra le mieux vivement qui soir fini il hante mes nuits mdr 🙂

          • NoPanicfr
  • Jerome

    Salut,
    Totalement d’accord pour le LMF avec une lame mora excellente.

    Je ne sais pas ce que vaut le couteau Fox mais pour partir de la ville, couper un grillage ou un petit cadenas est plus qu’appréciable. A défaut d’un couteau M9 Ontario qui en jette mais hors de prix, une bonne baïonnette AK47 pas chère en jette tout autant et intègre un coupe câble.

    Je suis perplexe avec le choix de la machette. J’ai eu une Gerber Gator et c’est pas terrible. La fixation de la lame est insuffisante malgré la bonne coupe. Je lui préfère une machette Taiga (ou machette « Spetsnaz » à tort), moins longue mais bien plus adaptée. Si pas besoin de scie, un pelle Cold Steel peut aussi bien faire l’affaire (couper, creuser, lancer).

    • NoPanicfr

      avec du recul (j’ai utilisé la machette pas mal de fois depuis) j’abandonne la machette gerber aussi! et en effet je prends une pelle/outils

  • shaka

    Salut , je suis moins d’accord sur le mora équiper du firesteel ,
    le couteau reste ,a mon avis bien sur , exceptionnel mais une fois le steel retirer le manche est un peu juste et le prise en main peu agréable . De plus un fois le steel bien usés il marque un peu de jeu dans le manche .
    bref faut mieux avoir un bon mora et un steel indépendant

    • NoPanicfr

      alors pour être honnête cet page a été écrite il y a plus d’un an et j’ai révisé mon jugement depuis, j’ai laissé tombé le mora pour un couteau et un firesteel indépendant 😉

  • Fabrice Schaaff

    as-tu une adresse pour acheter le tac-tool ? merci

    • non…

      • Fabrice Schaaff

        j’ai contacté directement ka-bar (j’essai de parler anglais parfois) très sympa ! il n’y a pas encore de distributeurs pour ce couteau en France (mais pour le reste de la gamme sans problème) ils me recontactent dés qu’il auront une solution pour m’en faire parvenir un ! quelqu’un d’autre est intéressé ?

        • super!
          tu nous tiendras au courant 😉

          • Fabrice Schaaff

            Ka-bar m’a envoyé 4 adresses : 2 en France, une en Belgique et une au Lux. pour le moment une seule m’a contactée, et il le vendent 200euros sans les ports… j’hésite un peu. C’est une somme. surtout que je compte acheter mes 2 derniers couteaux, je ne voudrai pas faire d’erreur. je cherche 2 couteau complémentaires, un de se style et un genre résilient… mais les producteurs sont nombreux et le choix est vaste.

          • pour info j’en avait parlé dans une optique très urbaine mais aujourd’hui je pense que j’opterai pour un vrai pied de biche et un couteau séparé.

          • Fabrice Schaaff

            pour résumé notre conversation privé et que d’autres puissent y prendre part, pourquoi pas :
            j’ai l’habitude de prendre 2 couteaux avec moi en bushcraft : ungrand bowie à la ceinture et un couteau plus petit à la bretelle du sac, bien que de taill différente et tous deux efficaces, ils sont sensiblement identiques. en plus des ces couteaux, je prends un croche, un victorinox huntman, un ciseau à bois pour les mi-bois, et une hachette.
            il y a quelques temps j’ai décidé de renouveler une dernière fois mes couteaux : j’ai toujours pris du bas de gamme question de cout. Et j’ai décidé d’investir un peu plus pour plus de fiabilité et ne plus en changer…
            j’avais d’abord opté pour un kabar classic en 1095, pour le grand. Mais lorsque j’ai vu le tac tool je me suis dis pourquoi ne pas les rendre complémentaire ? et ainsi alléger un peu mon sac :
            le tac tool à une lame de 6,5 mm d’épais, c’est une machette voir une hachette. de plus sont émouture en bisau style chisel en fond un parfait ciseau à bois et comme la langue dépasse du manche je n’aurai pas peur de cogner dessus. De plus il est équipé d’un crochet à dépecer, que je trouve très pratique sur mon bowie actuel…
            l’acier et du 1095 cro-van c’est à dire recouvert d’un polymère chromium-vanadium qui le protège de la corosion.
            à coté de ça il me faudrait un bush plus petit avec un métal permettent l’usage du firesteel… style résilient?
            qu’en pensez vous ?
            ce duo est-il complémentaire ? ou fais-je fausse route ?
            merci

  • Deux ans déjà qu’il n’y a plus de réponse sur cette page mais je me dois de donner mon petit arsenal.

    Deux couteau pliant (un plus tactique et passe partout et un fidèle compagnon que j’ai depuis longtemps), un couteau de chasse grande lame épaisse fait sur mesure et un tomahawk. cela me correspond bien et est utile tant en ville qu’en campagne.

Soutenez Nopanic !

Demandez-nous !

Codes Promo

Code Promo Lyophilisé Code Promo V8 Equipment Code Promo Airsoft Opération