3-wise-monkeys

5 Sens pour survivre

L’homme possède 5 sens, l’ouïe, l’odorat, la vue, le goût et le toucher. Voyons comment utiliser ces 5 sens en situation délicate.

L’ouïe

Savoir écouter est indispensable. Ça permet d’évoluer dans le noir, de communiquer ou encore de mieux anticiper une situation. En ville, savoir dissocier le brouhaha ambiant d’un son exceptionnel peut vous sauver la vie: bruit d’une voiture qui freine, sirène d’une ambulance, écoulement d’égout anormal, bruit de foule… En forêt votre oreille peut vous prévenir de la chute d’une branche, d’un animal hostile ou d’une météo changeante. Chez vous l’ouïe peut vous mettre en garde sur une fuite d’eau ou de gaz ou encore sur une intrusion.

L’odorat

On dit « avoir du nez » ou encore « avoir le nez fin ». Même si pour l’homme l’odorat n’est pas un sens primordial, il est important quand il s’agit de détecter une odeur inhabituelle comme l’odeur du feu, du gaz ou d’un pet dans un ascenseur. Le meilleur allier « nez » de l’homme c’est bien évidemment le chien. On en parle dans l’article Chien et survie, notre compagnon a un sens olfactif 10 à 20,000 fois plus développé que chez l’Homme suivant les races. Autant vous dire que s’il y a une mouche qui pète vous serez au courant!

Le toucher

C’est un sens qu’on néglige, on qu’on se censure. En effet la sphère personnelle et le bon sens fait qu’on ne se touche plus. Il est des régions du monde ou le toucher est un système de communication comme un autre, en Inde par exemple. Dans la survie le toucher permet de déterminer la valeur d’une matière, la chaleur ou le froid. Il permet aussi de se repérer dans le noir, tout comme l’ouïe.

Le goût

Un palet expérimenté permet d’analyser la consistance d’un élément. Le commun des mortel dira c’est bon ou c’est pas bon. En cas d’extrême survie si on ne connait pas une plante qu’on veut ingérer il est recommandé dans un premier temps de la frotter sur une partie du corps, pour détecter une éventuelle toxicité. Ensuit on peut garder un petit morceau dans la bouche avant d’avaler afin de tester une réaction allergique. Attention tout de même à ne pas manger soi vous ne savez pas, vous risquez votre vie.

La vue

Évidemment la vue est un des sens premier dans la survie. Contempler un espace, regarder les solutions d’évacuation dans un milieux confiné ou nouveau… Tout ça doit être un reflex. Quand je rentre dans un endroit que je ne connais pas, je fais un rapide tour de tête pour estimer les risques, les solution de sortie et de mise en sécurité. Ensuite je peux m’assoir et prendre un Gala de 2002 en attendant le docteur.