• Accueil
  • 10 jours d'autonomie – survivre

10 jours d'autonomie – survivre

mat | le 19/07/2013

10 jours d'autonomie

Récemment j’ai demandé aux personnes qui suivent la page Facebook de nopanic.fr de proposer un sujet à traiter… Marcus m’a demandé de lister les besoins essentiels pour survivre 10 jours en autonomie, confiné chez soi, sans eau ni électricité. Défis relevé!

AUTONOMIE-10-JOURS

Attention, il est indispensable d’adapter cette liste en fonction de votre environnement et de la saison. On ne consomme pas autant d’eau en été qu’en hiver et il est difficile de faire du feu dans un HLM…

EN BREF
RESSOURCE VITALE
 └ EAU
 └ NOURRITURE
 └ HYGIÈNE & SANTÉ
MATÉRIEL
DIVERS
BONUS

RESSOURCES VITALES

Dans les ressources vitales indispensables, il y a l’eau, la nourriture et ce qui permet de maintenir son corps en bonne santé physique. Même si on dit 3 minutes sans respirer 3 jours sans boire 3 semaines sans manger, il est pratiquement impossible de prétendre ne pas manger (ni boire!) pendant 10 jours sans mettre son corps en danger. Voici une liste des besoins indispensable pour anticiper 10 jours de survie.

EAU – HYDRATATION ET QUOTIDIEN

Bien que très difficile à évaluer du fait de la multiplicité des usages, la consommation totale en eau domestique dans le monde est estimée en moyenne à 40 litres d’eau par jour et par habitant. Mais, alors qu’en moyenne un agriculteur malgache consomme 10 litres d’eau par jour, un Parisien a besoin de 240 litres d’eau pour son usage personnel, le commerce et l’artisanat urbains, et l’entretien des rues. Quant au citadin américain, il consomme plus de 600 litres ! (CNRS)

En situation de stress due à la survie, votre corps consomme en moyenne 3 litres d’eau par jour (rein et urine, transpiration, respiration et matière fécale). Si vous êtes amenés à pratiquer une activité soutenue (couper du bois), cette consommation peut doubler voir tripler! Cette eau est apportée par la boisson mais aussi par les aliments (fruits par exemple). Malheureusement, mis à part les conserves, seuls les produits frais apportent de l’eau en grande quantité, ne comptez donc pas sur cette ressource périssable.
En plus de cette eau « alimentaire » vous pouvez compter 1 litre d’eau pour la cuisine et l’hygiène (soit 10 litres répartis sur 10 jours). Il va falloir tirer un trait sur votre douche quotidienne… Vous allez aussi être obligé de gérer l’évacuation de vos besoins naturels sans eau…

5 packs d'eau
- 3 Litres d'eau alimentaire
- 1 Litre d'eau (cuisine + hygiène)
TOTAL → 40 Litres / personne (soit 5 packs d'eau environ)

Astuces : La chasse d’eau de vos toilettes contient en moyenne 9 litres d’eau potable!! Cette eau peut-être utilisée pour l’hygiène ou la cuisine par exemple… Si vous possédez un Cumulus, vous pouvez aussi le purger pour utiliser son contenu. En cas d’urgence, pensez aux machines type lave-linge ou lave-vaisselle qui contiennent de l’eau en permanence.

Recommandations : Nous vous recommandons de vous prémunir d’un filtre à eau de type Katadyn Camp Base (voir le test) qui vous permettra de consommer l’eau de pluie, ou d’une source en toute sécurité. Il existe bon nombres de filtres adaptés à vos besoins…

NOURRITURE

La production alimentaire totale par habitant pour la consommation humaine est de quelque 900 kg par an dans les pays riches, soit près du double des 460 kg produits annuellement dans les régions les plus pauvres. Dans les pays en développement, 40 pour cent des pertes se produisent aux stades de l’après-récolte et de la transformation alors que dans les pays industriels plus de 40 pour cent des pertes sont le fait des détaillants et des consommateurs. (FAO)

Il va falloir vous rationner et vous nourrir en fonction de votre activité. Comme précisé dans cet article, la consommation de calories varie en fonction de votre sexe et de votre activité. Prévoyez des rations équilibrées pour ne pas souffrir de carence alimentaire. En comptant une moyenne de 2700 Calories par jour vous pourrez alterner des repas riches suivant votre activité.
Le point délicat de cette partie c’est la gestion du stock. En effet personne ne sait quand on pourra avoir besoin d’une autonomie de 10 jours. Vous allez devoir renouveler vos vivres en fonction de leur date de péremption et opter pour des aliments à longue conservation. Plusieurs options s’offre à vous…

Pack survie 30 jours tout prêt (lyophilisé)

Ration alimentaire Trekking Mahlzeiten

Ration alimentaire Trekking Mahlzeiten pour assurer l’alimentation d’une personne sur 30 jours en cas de sinistre et catastrophe. (voir ici)

Composition :

- Muesli suisse au lait (600 gr - 4 portions)
- Oeufs brouillés (600 gr - 6 portions)
- Pâtes à la sauce tomate (400 gr - 4 portions)
- Risotto de légumes (800 gr - 6,5 portions)
- Plat de lentilles (750 gr - 7,5 portions)
- Purée de pomme de terre (1000 gr - 32 portions)
- Poudre de lait entier (650 gr - 20 portions)
- Soupe de tomates (700 gr - 38 portions)
- Pain compet (500 gr) - Pain complet (250 gr)
- Pain de seigle noir (500 gr)
- Pain de seigle noir (250 gr)
- Rations d'urgence BP-5 (5x500 gr).

Nombre total de calories : 35.253 kcal

- Calories par jour : 1.175 kcal

Poids/encombrement :

- 12 kg
- Dimensions du carton : 42 x 32 x 20 cm.

Durée de vie après la date de fabrication : 10 ans.

Produits classiques longue conservation

prepping

Voici une liste de courses adaptée aux besoins en nourriture pour 10 jours d’autonomie. Attention à mettre à jour votre stock en prenant compte des dates de péremption. Pour les repas, j’ai compté certains éléments comme « plats uniques » mais 1Kg de conserve, ça reste trop pour 1 repas, alors que 70 grammes de riz sans rien avec c’est un peu léger pour certains. Il faut donc considérer que les rations sont mixées et les restes re-cuisinés.

Petit déjeuner x 10

- Muesli (1,2 Kg - 10 portions) 
- Lait en poudre (300g - 10 portions)
- Chocolat, thé ou café suivant vos envies

Repas x 20

- Pâtes x 4 (500 g - 4 plats uniques)
- Riz x 4 (300 g - 4 plats uniques)
- Conserves viandes x 4 (4 Kg - 4 plats uniques)
- Conserves légumes x 4 (4 Kg - 4 accompagnements)
- Lentilles x 2 (200 g - 2 plats uniques)
- Saucisson x 1 (200 g)
- Magret séché x 1 (350 g - 4 portions)
- Soupes x 10 (10 portions de 20 cl)
- Compotes & Fruits au sirop - assortiments x 5 (5kg - 10 portions)
- Barres céréales x 10 (10 portions)

En plus (pour le plaisir ou pour faire du pain par exemple)

- Farine (2 Kg)
- Sucre (1 Kg)
- Sel, poivre, épices 
- Huile (1 litre)
- Levure
- Chocolat noir (3 tablettes)

Astuces : Faites une liste avec les dates de péremption de chaque article stocké pour éviter de devoir chambouler votre stock. Choisissez des aliments que vous aimez et que vous consommez régulièrement pour ne pas changer vos habitudes alimentaires. Achetez un peu plus lors de vos courses habituelles pour éviter d’avoir trop de frais d’un coup.

Recommandations : Nous vous recommandons de conservez vos stocks dans un endroit sombre, frais et sec pour garantir la qualité du produit. Vous pouvez stocker dans des bacs ou des bidons hermétiques. Attention aux nuisibles!

HYGIÈNE ET SANTÉ

Un esprit sain dans un corps sain. L’hygiène et la santé sont 2 piliers de la survie. Je vous conseille d’avoir toujours d’avance quelques vêtements de saison propres et disponibles. C’est bon pour le moral mais aussi pour le corps. En situation de confinement, oubliez les douches et bains car serez vite en pénurie d’eau. Vous pouvez simplement vous laver avec un gant de toilette et du savon de Marseille et consommer que quelques décilitres. Le savon de Marseille peut aussi laver le linge.
Prévoyez une trousse de premier soin complète et 10 jours d’avance (voir 30 jours) dans vos traitement médicaux. Les pharmacies ou les centres de secours seront saturés ou peut-être même simplement inaccessibles. N’oubliez pas les médicaments classique contre le mal de têtes, les anti-douleurs, les maux de ventre etc.

LE savon de Marseille véritable

Pour plus de détails, voir cette page sur l’hygiène et la santé

- Savon de Marseille
- Trousse de premier secours
- Médicament (30 jours)
- Gants stériles (2 paires)
- Serviette hygiénique ou coupe menstruelle
- PQ (4 rouleaux)

MATÉRIEL

En plus des ressources, vous devez disposer d’un minimum de matériel pour réagir aux impondérables. Vous devez aussi pouvoir entretenir votre matériel qui pourrait être mis à rude épreuve.

Indispensables
Vous devez avoir de quoi cuisiner, de quoi réguler votre température et de quoi vous éclairer. Le gaz en bouteille et le bois sont deux moyens autonomes pour répondre à ces besoins. Il faut néanmoins prendre en compte votre lieu d’habitation.

Se chauffer, cuisiner et éclairer avec le bois

Cuisiner

- Bonbonne de gaz ou bois
- Brûleur adapté
- Vaisselle adaptée

Chauffage

- Bois pour feu ou chauffage gaz
- Couverture de laine ou duvet haute résistance

S’éclairer

- Lampe à pile, à gaz, à huile ou dynamo avec énergie en quantité (2 ex.)
- Bougies longues durées (autant que possible)

Pour ses 3 points, n’oubliez pas la source de feu, briquet, allumettes, firesteel…

Outils
Quelques outils indispensables pour entretenir votre matériel. Vous barricader, colmater une fuite, réparer un toit, une porte, un volet… Pensez à maintenir vos outils électriques chargés!

Des outils simples et solides
- Couteau solide
- Hachette et/ou scie
- Marteau et clous
- Tournevis et vis
- Pinces, clés…
- Colle, ficelles, sangles…
- Matériaux type bois, toile, bâche…

DIVERS

Non obligatoire mais fortement recommandée, cette liste (en vrac et non exhaustive) recense des points utiles pour mieux appréhender 10 jours d’autonomie, dans un confort moindre mais acceptable.

Tank 1000 litres
- Grosse reserve d'eau (tanker 1000 Litres)
- Groupe électrogène + carburant
- Chargeur autonome pour appareils électriques (téléphone portable…)
- Radio à pile + piles (autant que possible)
- Radio de télécommunication autonome + batteries
- Arme de chasse et/ou de défense
- Potager/Poulailler

BONUS

Ici, les petits plus. le superflus qui rend la survie plus agréable et le quotidien plus supportable.

Apéro!
- Livre, BD, musique…
- Alcool et cacahuète, parce que boire un coup ça peut faire du bien
- Carte, jeu pour passer le temps

CONCLUSION

En conclusion, je vous recommande de vous concentrer sur les choses réellement utiles dans un premier temps et de rendre accessible ce contenu. Sans tomber dans la paranoïa, être prêt c’est aussi être autonome. j’ai vécu la tempête de 1999 et presque 10 jours sans électricité avec une température en dessous des 8° dans la maison, Intermarché pris d’assaut… Bref, soyez responsables de votre destin!

Infographie

NoPanic-autonomie10jours
  • marcus65

    merci pour cette article très enrichissant sa me donne de bonne basse pour préparer le mien bravo

    • NoPanicfr

      de rien!

  • Quentin Flaceliere

    A ne pas oublier pour le Bonus, l’Alcool, peu aussi servir en médecine d’urgence, et a proscrire pour les personnes qui sont facilement bourrer, l’alcool peut être une petit aide dans certain cas, mais un gros désavantages dans d’autres, donc a faire attention.

    • Michel War

      rappel que l’alcool sur une blessure inhibe la coagulation, donc perte de sang plus importante

      • Quentin Flaceliere

        en faites je parlais surtout en tant que tranquillisant et pas en désinfectant.

  • Cotton Malone

    Une astuce pour le stockage, plutot que de tenir un listing avec les dates de péremption (ce que je fais aussi de manière informatique mais en cas de panne d’électricité…) ma femme a eu l’idée de mettre sur un même rayonnage tous les aliments d’une même année de péremption. Il faut dire que nous avons 210 jours d’autonomie alimentaire et 30 jours d’eau potable

    • NoPanicfr

      Merci de cette astuce 😉 Chouette stock!
      je serai curieux de voir une photo!

  • Sandrine

    Dans les apparts ou logements à taille réduite, faire des stocks de provision demande de cogiter… faut faire des choix!
    J’ai trouvé la solution pour le stockage de l’eau: je ne la stocke pas, je la filtre. J’ai comparé pas mal de systèmes (chimique avec javel, osmose inverse, gravitation..) et celui qui m’a paru le plus avantageux (efficacité/rentabilité/économie) c’est la marque Berkey, vous connaissez?
    Filtre par gravitation et j’ai aussi acheté (et utilisé en rando) la gourde, qui peut servir en cas d’évacuation.
    C’est pas pour rien, certes, mais l’eau c’est la vie, et ça prend de la place si on stocke. De plus, j’ai pris un modèle une taille au-dessus, histoire de pouvoir partager un peu avec mes voisins… Je suis pas pour faire de la pub, mais le gars est efficace, il est importateur : http://www.berkeywater.eu
    J’ai prévu quelques filtres de plus (15-20 ans d’autonomie si je me souviens bien, mais si on en place davantage dans la cuve, ça filtre plus vite, donc intéressant pour une collectivité ou plusieurs familles sous un meme toit…°
    Stay stafe

    • NoPanicfr

      je connais le Berkey mais je n’ai pas eu l’occasion de tester!

      • Dolf

        j’ai déjà lu des articles sur ce genre de filtres, les firmes (Berklet, Catadyne …) préconisent de faire bouillir l’eau avant. Alors question que je me pose, à quoi bon avoir du matériel (haut de gamme) alors qu’avec de simple filtre à café on fait la même?

        • NoPanicfr

          ha non ! le filtre à café ne filtre pas les micro organismes qui resistent à l’ébulition…
          Je ferai un topo complet sur la filtration.

    • NoPanicfr

      Je préconise aussi un filtre à grande capacité pour l’eau du quotidien (comme le base camp par exemple http://nopanic.fr/2013/katadyn-base-camp-microfilter-un-filtre-camp/ )

  • fouilleur88

    salut a tout les survivant on a trouver un bunker dans la foret mais il et trop bien cacher par un arbre juste devant d’autre survient mon je rejoins pour l’aménagement il est trop bien nos ration de survie son plein le médicale aussi mais la seul chose qui nous manque est des amie qui ce joignent à nous pour le survivalisme . PS on est a Entre-deux-eaux

  • Ocho la Mano

    merci NoPanic toujours au top ^^ je suis un apprenti survivaliste et je suis bien content d’avoir ce site a consulter pour repondre a mes questions

  • Arès

    ce qui serait bien ça serait de faire une liste avec tous ce qui faut pour survivre (rations, outils, trouse de secours etc etc)

    • Et de faire vos courses? haha joke inside…
      oui pk pas mais si tu veux c’est mieux de faire chacun suivant ses goût!

  • alexandre

    Vous oubliez des armes pour se défendre contre tout type d’agression (animaux sauvages, pour chasser, les voleurs et les gens qui voudraient par la force vous prendre vos ressources)

    • On ne traite peu ou pas des armes sur NoPanic, on n’y connait rien, on préfère laisser ça à d’autres qui sont plus compétent que nous 😉

  • Michel Gillet

    Encore un bon article, merci !

  • raff

    Merci pour vos articles fort intéressants.
    Je m’interroge sur la durée des 10 jours : Est ce lié à certains paramètres évidents qui m’échappent ? Sinon, pourquoi 10 plutôt que 7 ou 30 ? Je pensais lier cette durée à ma capacité à mettre en route/intensifier mes moyens d’autonomie perso ou collectifs (potager, pose de piégeage, …), auquel cas une durée peut être plus longue, jusqu’à un an pour parvenir à un système complet et durable (saisonnalité de la nature – cultures, faune, … -). Il n’est évidemment pas question de vivre à 100% sur les stocks jusqu’à atteindre ce point stabilisé, et je pourrais vivre d’une bonne partie de ma production à partir de qques semaines. De plus, j’ai le temps de voir venir avec toutes les conserves que je me prépare chaque année (pour l’hiver notamment). Nous sommes d’accord que cela s’applique difficilement en zone urbaine (mm si pas impossible) et plus à la bouffe qu’à l’eau.

    Je souhaitais également revenir sur la remarque « il est pratiquement impossible de prétendre ne pas manger pendant 10 jours sans mettre son corps en danger » . Au delà du point sémantique qu’il est tout à fait possible de prétendre, plus difficile de le faire ; ), j’apporte mon expérience perso : jeune hydrique durant 10 jours, avec activité physique relativement modérée et régulière (2h de marche « cool » par jour, divers cours de sport « en se préservant » chaque jour de la semaine) sans vraiment de problème. J’ai dû reprendre la nourriture plus pour raison « sociale » que réelle besoin/envie. Ma compagne a également pratiqué plusieurs jeunes de ce type de 15 à 20 jours (tout en travaillant ds un job plutôt physique -manut’ – contrairement à moi le cul vissé derrière un clavier), sans soucis non plus. Je pense que l’occidental moyen (ok, ça ne veux pas dire grand chose…) a de quoi tenir une trentaine de jour avant de rentrer dans le rouge.
    Cela dit, l’expérience du jeune doit être différente entre celle choisie, et celle subie (surtout si jamais testée).
    Un excellent documentaire sur le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=A2_5ODzFtg8

    Une piste : combien d’animaux mangent à leur faim tous les jours, et de façon identique, régulière, constante, tout au long de l’année, quelle que soit les saisons ?…

    Au plaisir de vous lire.

    • Merci pour ton commentaire
      Pour le jeune c’est en effet possible mais à mon avis il doit arriver suite à une démarche volontaire. Dans le cas contraire et en situation de stress intense, il peut être insurmontable pour une grosse majorité.

      pourquoi 10 jours? c’est un compte rond et c’est suite à une expérience personnelle 🙂

Soutenez Nopanic !

Demandez-nous !

Codes Promo

Code Promo Lyophilisé Code Promo V8 Equipment Code Promo Airsoft Opération